Le bureaucratisme totalitaire

Nous apprenons ce matin que la décision de reconfiner la région Ile-de-France serait liée à une donnée statistique: le passage à « un taux d’incidence de 400 » (il serait à 391). Cela signifierait 400 tests positifs sur 100 000 habitants. Telle serait la limite retenue pour passer au reconfinement. Sommet de la logique technocratique: le sort d’un pays conditionné à un ratio. Qu’est-ce que le reconfinement? Il signifie emprisonnement de millions de personnes à domicile, assignation à résidence comme des criminels ou de dangereux terroristes, annulation de la liberté quotidienne d’aller-et-venir, imposition des Ausweis – autorisation de passage – chasse à l’homme dans les rues, fermeture des commerces et persécutions des commerçants. Nous n’en étions déjà pas loin, avec le couvre-feu. Mais là nous y serions en plein. Or, la vérité, c’est que le covid-19 tue de moins en moins en France. [cliquer sur « nouveaux cas-décès »] . Les raisons profondes de la terreur covidesque  – la peur de la mort – sont largement en train de s’estomper. Il tue nettement moins désormais que le tabac et l’abus d’alcool (environ 100 000 morts par an), des sujets qui n’intéressent personne. Le discours sur l’insuffisance des places de réanimation est démentiel : nous en sommes toujours à un seuil de 4 à 5000, comme si, pendant un an, les autorités sanitaires n’avaient pas pu redéployer leurs moyens. Lors des guerres ou des grandes catastrophes, des places de secours aux blessés et mourants sont créées en quelques heures pour accueillir des dizaines de milliers de personnes. Et là, en situation normale, une grande démocratie, soi-disant la septième puissance du monde, ne serait pas capable de s’adapter à la situation? Non, il y a autre chose de la part des autorités politico-sanitaires, une sorte de jubilation malsaine et morbide à jouer sur la peur, à manipuler la foule à coups de bâton, à transformer le pays en troupeau docile; plaisir de la domination, extase de la toute puissance et de l’asservissement des masses. Relire Kafka. Le totalitarisme bureaucratique, big brother sanitaire, nous y sommes en plein et pas près d’en sortir…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

92 commentaires pour Le bureaucratisme totalitaire

  1. Ping : Le bureaucratisme totalitaire | Raimanet

  2. Zonzon dit :

    L’arrivée massive de toutes ces populations qui noue viennent d’Afrique … et d’ailleurs provoque une conséquence inattendue : la disparition des chiffres romains !
    Ils ne savent pas les lire, alors on les enlève.
    Pourtant, si l’on se réfère au rapport Stora beaucoup d’entre eux sont des descendants des citoyens de l’Empire Romain.
    C’est à n’y rien comprendre.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      ce qui est croustillant parce que de nombreux djeun’s suivent l’exemple de leurs idoles et se font tatouer leur année de naissance … en chiffre romains avec des M, des C, des croix et des bâtons et des V !

      J'aime

    • Zonzon dit :

      Vous en savez plus que moi sur la question. Se faire tatouer sa date de naissance – quel que soit le moyen de codage – n’est pas sans importance pratique ! Quand la mémoire flanche.

      Cela me rappelle ces jeunes musulmans qui étaient recrutés par l’armée pendant la guerre d’Algérie pour leur éviter de passer chez les fells et que l’on appelait SNP x,y,z
      ( Sans Nom Patronymique), parce qu’ils n’en avaient pas, ou parce qu’ils ne voulaient pas le faire connaître, ou encore parce qu’ils s’appelaient tous Mohamed !
      Les fameux FSNA ( Français de Souche Nord-Africaine) dans la terminologie de l’époque.
      On doit trouver des traces de « tout ça » dans le rapport du sieur Stora.

      Reste que le tatouage, dont la pratique s’est étendue dans toutes les « communautés » constitue une régression civilisationnelle de premier ordre. Une atteinte à la parfaite beauté du corps humain.
      Encore un truc qui nous vient de Californie.

      J'aime

    • Zonzon dit :

      Français de Souche Nord-Africaine : une tautologie qui n’a aucun avenir !

      J'aime

  3. Zonzon dit :

    2022. Pour un Sénat !

    J'aime

  4. Zonzon dit :

    Il a été dit, et souvent répété, que la constitution de la cinquième république a été faite pour une homme exceptionnel.
    Il faudrait parfois s’en souvenir.

    Parce que, depuis un demi-siècle … c’est une franche rigolade.

    J'aime

  5. Zonzon dit :

    Nous ne saurions nous accommoder longtemps d’une communauté musulmane agissante.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      je crains que nos gouvernants se contrefichent de ce que vous pensez, ça fait 40 ans que c’est comme ça, et ça n’est pas près de changer puisque désormais le seul programme c’est « faire barrage au RN » !

      J'aime

    • Zonzon dit :

      @ Pheldge
      Moi pareil ! Vous proposez quoi ?

      J'aime

    • Pheldge dit :

      je crains que l’attente du messie de la droite, ne soit longue, très longue… mais je sais également que je ne veux plus d’un Macron 2. Chacun fera selon ses idées. Pour moi, et je pense l’avoir déjà évoqué, ça sera « tout sauf Macron ».
      Et quand on dénonce le gouvernement par la peur, je pense qu’on peut légitimement s’interroger sur le vote par la peur.

      J'aime

    • Zonzon dit :

      L’attente d’un messie est toujours trop longue mais cela n’implique nullement la désespérance. Ni l’incertitude sur des questions vitales.

      Sur 2022 je trouve votre certitude plus mesurée que la mienne … laquelle est probablement extravagante. Je ne veux pas d’un Macron 2, pas plus que de tous les autres … tous les autres Macron de la terre !
      Parce qu’ils sont tous pareils, nocifs, incompétents, méchants … orgueilleux, ce qui est le pire.

      Ce que je veux personnellement, je l’ai déjà si souvent proclamé que je vous en épargne une redite.
      Mais je ne vous cache pas que votre formule : « tout sauf Macron » m’inquiète, car traduite en langage clair elle signifie « les gens de Montretout à l’Élysée », ce qui n’est pas acceptable. Cruel dilemme !

      J’aime beaucoup votre dernière formule. Cependant je ne crois pas que la peur est la motivation première de l’électeur lambda ; je vois plutôt l’ignorance et sa conséquence première : la bêtise.

      En revanche je note une opposition radicale entre nous quand vous déclarez : « ça fait 40 ans que c’est comme ça » donnant à penser que vous excluez Giscard de la tourbe politicienne, alors que c’est avec lui que tout a commencé.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      Les gens de Montretout sont déjà à l’Élysée, et depuis un certain temps. Ils sont également à Matignon, à en juger par la pitoyable prestation du PM hier soir …
      Et vous avez raison, j’ai oublié d’inclure Giscard, le premier énarque président, le « technocrate à visage humain », certainement plus socialiste dans l’âme que jamais ne le fut Mitterrand, désolé …
      Ma dernière formule était implicitement adressée à MT : on ne peut pas dénoncer le recours à la peur pour imposer des mesures liberticides, et « en même temps », utiliser la peur du chaos pour le prochain scrutin.
      Je disais ici même qu’il fallait attendre les régionales, déjà reportées une première fois en juin. J’apprends qu’elles risquent d’être reportées à l’automne, voire, d’être escamotées au profit de la présidentielle. Si ça se confirme, la droite, qui espérait sortir des régionales renforcée, sera prise à contre pied, et 2022 sera la redite de 2017. Pas de troisième voie, pas d’autre choix. La question sera alors, qui éliminer, et ma réponse, vous la connaissez ! hélas.

      J'aime

  6. Ping : Le bureaucratisme totalitaire – information nationaliste

  7. Pheldge dit :

    Je viens d’apprendre le décès d’un proche de la famille : la cinquantaine, « sportif, non fumeur, non buveur, pas de maladies connues », hospitalisé dans un état grave il y a une dizaine de jours. C’est semble-t-il un de ses fils qui l’aurait contaminé, porteur sans le savoir … il l’aurait très vraisemblablement chopé au boulot, entre collègues, au repas, etc.
    Ni le couvre feu, ni le confinement n’auraient pu éviter ça.

    J'aime

    • JEAN-LUC dit :

      C.est pour cela que les conseils officiels de rester chez soi et attendre l’aggravation éventuelle pour ensuite aller à l’hôpital sont délétères.
      Dès les tous premiers symptômes il faut pouvoir bénéficier de soins précoces qui diminuent la charge virale.
      En cas de doute il vaut mieux surtraiter un cas pouvant être bénin, mais pouvant aussi avoir des conséquences gravissimes.
      C’est la stratégie de l’IHU de Marseille.
      Le traitement de cette maladie ne peut pas reposer que sur les hôpitaux, quand c’est souvent déjà trop tard, mais bien en amont sur les médecins généralistes de première ligne.
      Ce n’est pas la politique qui a été suivie jusqu’à aujourd’hui, surtout en Île de France.
      En Province beaucoup de médecins soignent en bravant les consignes officielles.
      Confinement ou pas il faut soigner.
      Confiner n’est pas soigner.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      J’ai depuis obtenu des précision : la personne n’est pas décédée du Covid, elle était en rémission, mais semble-r-il d’une « infection suite à une perfusion » …
      Décédée avec le covid elle sera vraisemblablement comptabilisée comme « victime du ».
      Cela ne modifie en rien ma réflexion sur la vanité du couvre feu ou du confinement à l’aveugle. Etre vigilant, prudent, et surtout le rester, réagir au moindre nez qui coule, à la moindre suspicion, par contre sera bien plus efficace.

      J'aime

  8. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    «C’est fantastique tout ce qu’on peut supporter!»
    L’édito politique de Jérôme Leroy

    par
    Jérôme Leroy
    – 15 mars 2021

    Le 30 novembre 1915, alors qu’il était au front, le poète Guillaume Apollinaire écrivait à Madeleine Pagès: « C’est fantastique tout ce qu’on peut supporter. » Ces jours-ci, la pandémie de Covid-19 fête en France son premier anniversaire et on a l’impression d’être revenu à la case départ. Alors, oui, c’est fantastique tout ce on peut supporter.

    https://www.causeur.fr/covid-19-fantastique-tout-ce-quon-peut-supporter-193325

    Aimé par 1 personne

  9. Stanislas dit :

    « bureaucratisme totalitaire »
    on devrait ajouter aussi « routinier.. »
    En mars/avril 2020 on avait assisté en direct à la 1ere migration printanière télévisuelle des « réas » ; cette année ça recommence. l’année dernière on a eu droit au spectacle de transferts :
    – est – sud est
    – est – ouest
    – ile de France – centre val de loire ou Bretagne
    – est – europe….. sisi..

    On ne change pas un zoom de comm sur la souffrance qui fonctionne..

    Je voudrais revenir sur un point qui nécessiterait des éclaircissements c’est celui des « réas »
    On focalise sur « réa » (chiffres Santé publique) alors que la dénomination est « reas, soins intensifs et soins en continu » qui totalisent environ 19 000 lits « de soins critiques ».
    Là encore le zoom de comm pervers des maisons closes médiatiques, à destination d’un manant de base non formé au système de soins, consiste à faire croire que tout passage en ces lieux ne serait que de la dernière extrémité alors que les situations peuvent être très différentes.

    Et enfin, si on suit le décompte des « cas positifs »/ nombre de testés (en faisant abstraction de l’esbroufe) ; en février -mars nous sommes à peine 7% alors qu’en octobre-novembre 2020 ils avaient réussi à nous sortir une performance de 17% environ.. (en mars-avril 2020 il n’y avait pas encore de chasse au ramonage des pifs)

    Moralités en point Godwin ;
    – en système totalitaire, tant qu’on va de l’est vers ouest on se décontracte, quand ce sera de l’ouest vers l’est, il sera temps de stresser…

    – puisqu’il s’agit globalement de surveillance des « infections respiratoires aigües », on aura plaisir à déduire de toutes ces démonstrations spectaculaires, en chiffres et en images chocs, que le système médiatico-politico-bureaucrato sanitaire ne manque pas d’air

    Aimé par 1 personne

  10. Sganarelle dit :

    La peur n’est pas celle de la mort qui est inévitable et parfois une délivrance mais celle de la souffrance et de la torture d’acharnements thérapeutiques douloureux. Ce sont les prémices de la mort qui sont terrifiants pas la mort en elle -même.
    Quant aux problèmes hospitaliers ils sont ceux de la justice de l’enseignement de la police etc etc..la France crève de son administration qui depuis Courteline est arrivée à un paroxysme de stupidité contre lequel pour survivre il l n’y a plus qu’à rester chez soi .

    Aimé par 1 personne

  11. Eric dit :

    Bonjour,
    Il ne s’agit pas pour moi de remettre en cause la gravité de cette épidémie mais une chose m’échappe dans la panique actuelle.
    Notre système de santé, dans l’urgence et sans recul quant à la maladie à traiter, a été capable en avril dernier de gérer plus de 7000 personnes en réanimation et encore, sans faire appel à l’ensemble des moyens disponibles dans le secteur privé.
    Un an plus tard, nous avons (en principe) progressé dans le traitement de la maladie, y compris avec une possible prise en charge par la médecine de ville (ce qui était fortement exclu il y a un an), nos avons des masques et mis en place des gestes barrières globalement respectés, une partie de l’activité est en sommeil ce qui est une forme de confinement, le télétravail s’est développé et nous avons des vaccins (même si des questions se posent aujourd’hui concernant un vaccin appliqué à des millions de britanniques depuis la fin de l’année dernière sans que nous ayons eu un retour particulièrement négatif de ces opérations).
    Ayant constaté tout cela, pourquoi une telle communication de crise alors que l’occupation des lits de réanimation, même si elle est évidemment trop importante, ne représente « que » 60% du pic de l’an dernier ?
    Alors oui, les courbes remontent, mais leur dynamique semble beaucoup moins violente qu’en mars/avril 2020 et l’accélération de la vaccination devrait être un moyen de les maintenir dans un domaine gérable pour nos hôpitaux. Mais c’est peut être là que le bât blesse …

    J'aime

    • Eric, bien d’accord, il y a quelque chose d’étrange, comme une volonté de maintenir la pression de la peur.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Dorine dit :

      Tout simplement, ils ont continué à fermer beaucoup de lits en 2020. Donc, moins de places pour les malades. Donc, il faut rejeter la faute sur les médecins et que les malades continuent à voter Macron en 2022.

      Aimé par 1 personne

  12. Sganarelle dit :

    La facture décès n’est pas close le virus étant encore en pleine action . Quant aux rescapés des soins intensifs ils mettent des mois à s’en remettre et in fine ce n’est pas gagné. On enterre nos aînés à la sauvette et de plus en plus de jeunes sont contaminés
    Si les autorités sanitaires peuvent à la limite mettre des lits dans les couloirs elles ne peuvent multiplier les appareils respiratoires et encore moins multiplier les heures de service , le personnel qualifié demandant des années de pratique hospitalière il y a actuellement un déficit de soignants . Sans oublier les soins aux malades collatéraux qui sont déprogrammés…
    Tout ceci incline penser qu’il sera difficile de ne pas reconfiner à nouveau pour éviter les encombrements aux urgences car il n’y a pas d’autre issue.
    Bien que la gestion gouvernementale donne des raisons de critiques il est difficile de croire que les gouvernants s’amusent à nous brimer pour couler l’économie avec «  une jubilation morbide » Ils sont maladroits et dépassés c’est un fait ,mais quant à nous il va falloir s’habituer à vivre avec une maladie à l’état endémique (voire à d’autres épidémies si celle – ci s’atténue, ) on ne reviendra pas à la vie d’avant à moins d’oublier ce qu’on subit actuellement et si on veut être préparés aux éventualités futures ce n’est pas souhaitable d’oublier nos erreurs.
    Aussi pénible que soit le fait de ne pas pouvoir se promener à sa guise il est bien pire d’être dans le coma allongé des semaines sur le ventre avec des tuyaux partout .

    Aimé par 1 personne

    • nicolasbonnal dit :

      Idiot à ce point ? Vous rêvez ?

      J'aime

    • Sganarelle, aujourd’hui le nombre des décès est équivalent à celui d’une grave épidémie de grippe classique. On ne peut pas tout arrêter, suspendre la vie chaque année pour un tel phénomène. Il faut trouver autre chose, se donner les moyens de soigner.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      et les cliniques privées, elles n’ont pas de réas ? pas d’équipements respiratoires, pas de personnels compétents ? quant à la tactique qui consiste à interdire aux médecins de ville de soigner comme ils l’entendent, de prescrire ce qu’ils estiment bon, sauf du doliprane, pour attendre que ça empire, que seul l’hôpital public a les compétences pour « soigner », elle a montré ses limites, et c’est une litote, depuis un an !

      Aimé par 1 personne

  13. Liber dit :

    Hasard ? Je relisais très récemment « la ferme de animaux » (beaucoup plus plaisant et facile à lire que « 1984 » ou le « meilleurs des monde »).
    Le bouquin a été écrit en 1943/44. Il est quand même tout a fait extraordinaire que 70 ans plus tard et après toutes les leçons qu’aurait du nous laisser le XXème siècle, nous en soyons encore à subir le totalitarisme politique et bureaucratique des cochons, et cela avec l’approbation d’une large partie de la population !!!! De plus, vu les délires progressistes qui enflent chaque jour, cela ne risque pas de s’arranger.
    Qu’est ce qui nous arrive ?

    Aimé par 1 personne

  14. roc dit :

    sans confinement pas de report des élection régionale jusqu’à après les présidentiel donc nous auront un confinement !

    J'aime

  15. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Je crois que le Dr. Michaël Peyromaure répond à beaucoup de questions que vous vous posez encore :

    Aimé par 4 personnes

    • Jean dit :

      La France crève de cette -organisation à la française que le monde entier nous envie-
      Il est grand temps que le peuple se réveille.

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Vidéo très éclairante sur la façon schlerosante de gouverner désormais, à l hôpital comme ailleurs en France.
      Comme je le pense et comme je l ai senti venir en 81, nous assistons à la revanche des médiocres, vu que la démocratie (la loi du nombre) leur a donné le pouvoir.
      Ce que j écris paraît révoltant, et bien justement le pouvoir des médiocres decrete que l’on on ne devrait pas se rebeller contre la betise..
      Et la bêtise vous présentera mille justifications du genre je suis responsable mais pas coupable.
      La fonctionarisation signe l avènement de la médiocratie et réciproquement.

      Aimé par 1 personne

    • Christophe dit :

      Ça démontre que la France est un pays communiste.

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      cgn002 un exemple: les chercheurs étaient contractuels autrefois et puis ils sont devenus fonctionnaires, cela a signé la chute de la recherche en France. Les horaires sont « nine to five » pour la plupart, les expériences sont interrompues pendant le week end, tout étudiant chercheur DOIT obtenir une thèse, même s’il est nul, plus tard, grâce à ses connaissances et magouilles il deviendra directeur de recherche avec des jeunes sous sa direction qui seront mis au pas et deviendront à leur tour des thésards nuls mais prétentieux et incompétents et ainsi de suite…on s’étonne aujourd’hui que la recherche française soit « au ras des pâquerettes » mais on a toujours le sentiment que les français sont les meilleurs. Pas de remise en question! Et j’oubliais bien sûr les syndicats qui font la pluie et le beau temps et qui ont le plus souvent tendance à défendre les moins bons au détriment des meilleurs. Meilleurs qui peuplent les labos américains, allemands, canadiens etc…

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @AnnickDanjou
      Je partage à 100% votre avis et peut être votre vécu.
      Mon expérience provient du domaine des Transports qui passe actuellement sous les
      Radars ,
      et dont ils profitent de cette absence de communication sur le scandale permanent de leur position privilégiée, monopolistique et totalement indeboulonnable.
      Imaginez les contrôleurs aeriens qui gagnent plus de 8000 euros par mois avec moins de 10 heures effectuées (pendant Toute la durée de la crise sanitaire et du transport aerien !!!).

      J'aime

  16. AMBLARD dit :

    Vous oubliez dans votre raisonnement que le COVID 19 est contagieux, ce qui n’est pas le cas de l’alcoolisme et du tabagisme, d’où les précautions prises pour limiter la transmission du virus. Personnellement je les respecte sans maugréer du fait de mon âge même si elles m’apportent des désagréments. Je préfère cela à un séjour de longue durée à l’hôpital.

    Aimé par 2 personnes

    • Freddie dit :

      Entièrement d’accord avec vous, Amblard. Le covid est contagieux, je connais des gens qui l’ont eu et même qui sont décédés. Il est certain que le gouvernement se montre incohérent dans les mesures prises et surtout qu’il va à la facilité (c’est plus facile de contraindre les commerçants que les cités) mais ce discours méprisant sur les gens qui acceptent la prudence, et en l’assimilant à un satisfecit béat au gouvernement, est assez peu sympathique, surtout quand ça émane de gens qui ne sont pas prêts à organiser eux-mêmes une contestation, et se contentent de se croire contestataires en faisant peur dans la rue aux gens qui respectent les distances plus qu’eux.

      Aimé par 1 personne

    • Amblard, oui, moi aussi bien sûr, mais on se demande si des mesures liberticides comme le couvre-feu ou les confinements n’ont pas pour effet d’aggraver le mal dès lors que la contagion se fait en espace fermé.
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      l’efficacité des mesures est très secondaires, l’important est de prendre l’air grave à la télé, d’annoncer des mesures fortes – qui frappent les esprits – parce que quand tout sera fini, ça permettra de revendiquer la victoire !

      Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Oui le covid est contagieux mais la peur aussi . Cette épidémie a été instrumentalisée pour des raisons qui ne sont pas sanitaires . L’UE a cramé 93 Mrds pour des vaccins dont on savait depuis le début qu’ils ne pourraient pas être la solution . Cela fait près de 30 ans que nous n’arrivons pas a mettre au points des vaccins efficaces contre les coronavirus . Les traitements qui ont été utilisés ailleurs ont été interdits en France, ou au minimum déconseillés avec la complicité de l’ordre des médecins . Croyez vous vraiment que de telles sommes n’auraient pas suffit à régler le problème du manque de lits en réa? « Nous sommes en guerre » dixit le facho de l’Elysée incapable de passer par dessus une administration, dont il est lui-même issu, pour permettre aux médecins de ville de faire leur travail avec les moyens dont ils disposaient . Tout ceci est une vaste fumisterie et j’espère que les français n’auront pas une mémoire de bulot et demanderont des comptes à toute cette clique de fonctionnaires au nom de tous les morts qui auraient pu être évités en se contentant d’avoir une attitude normale face à une épidémie qui a seulement permis de faire accepter l’inacceptable . Nous savons aujourd’hui que les confinements sont contre productifs, les couvre feux inutiles, les masques n’ont d’utilité que dans les milieux clos et on continu sur la même voie de garage à la moindre alerte dont on n’est même pas surs qu’elle repose sur une réalité tant les tests sont peu fiables (trop de faux positifs) et manipulables . Où sont aujourd’hui les libertés de chacun de s’occuper de lui sans rien attendre d’un état qui a fait la preuve de son incompétence? L’économie est à terre et ça ne fait que commencer, le meilleur est à venir, tout ça pour ça? désolé, ça ne passe pas .

      J'aime

    • Simon dit :

      Bonjour,
      Faire attention, soit. Mais, par exemple, je vis dans une région très peu touchée par le Covid, or nous sommes soumis comme le reste du territoire à un couvre-feu, etc…Est-ce normal ? Comme je vis en zone rurale, je connais les commerçants chez lesquels je vais, pas mal sont en train de fermer, mangent leurs économies, est-ce normal ?En réalité, la mortalité est très faible. Mon mari, médecin pneumo, dit, depuis des mois, que ce serait aux personnes âgées, à risque, de rester chez elles et de permettre au reste de la population de vivre et travailler, d’autres amis médecins sont du même avis. J’ai une fille de 22 ans, étudiante, qui est rentrée à la maison, puisque les cours ont lieu en distanciel, est-ce une vie normale ? Ne sommes-nous pas suffisamment grands et responsables pour juger de ce qu’il convient de faire ? J’ajoute que nous avons eu le Covid. A la messe, le dimanche, la feuille paroissiale fait état des décès de la semaine, la moyenne d’âge est de l’ordre de 82 ans.

      J'aime

    • Pheldge dit :

      en France, c’est quasi impossible d’assigner à résidence, ou d’appliquer des mesures particulières restrictives, à une partie de la population : c’est discriminant donc mal.
      Inciter cette même frange de la population à se protéger, et à prendre d’elle même des mesures de précautions, comme ça a pu être fait ailleurs, ça c’est possible, mais ça n’est pas français, par contre confiner brutalement mais égalitairement tout le monde, c’est possible et républicain. Cela répond-il à votre question ?

      J'aime

    • Simon dit :

      😂😂😂

      J'aime

    • Zonzon dit :

      @ Pheldge
       » Inciter cette même frange de la population à se protéger, et à prendre d’elle même des mesures de précautions,  »

      Voyons ! Ils ne sont pas venus pour ça !

      J'aime

    • Zonzon dit :

      Pour les gens âgés et les malades c’est une question de courtoisie, de politesse, de prendre toutes les précautions pour ne pas être contaminé.
      Une pratique élégante de la Démocratie !
      Je vous salue affectueusement Amblard

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.