Cynisme référendaire

L’Assemblée nationale examine le texte d’une proposition de référendum qui introduirait dans l’article 1 : (la République) garantit la préservation de l’environnement et de la diversité biologique et lutte contre le dérèglement climatique ». L’adoption de ce texte reviendrait à rendre encore plus difficile qu’aujourd’hui – voire totalement impossible- la construction d’une autoroute, d’un barrage, d’un aéroport, d’une centrale ou d’une usine. Elle donnerait aux juridictions, pas seulement la possibilité, mais l’obligation formelle, en tant que gardiennes du droit, de s’opposer à tout chantier, voire à toute forme de développement industriel, agricole, urbain, ou d’amélioration des communications. Déjà, nous n’en sommes pas loin. Le blocage serait désormais total. Cela condamnerait la France à la stagnation économique voire à terme, au sous-développement. D’autant plus inutile et nocif qu’il existe déjà une charte de l’environnement constitutionnalisée. Alors pourquoi? Le calcul est purement politicien, électoraliste et opportuniste. Il habille l’autocratie d’un air faussement démocratique. Il donne un gage aux écologistes. Il soude les macronistes. Il embarrasse l’opposition contrainte de se soumettre ou de se ringardiser.  Un quinquennat supplémentaire ne vaut-il pas le sacrifice du bien commun et de l’avenir? Allons donc…

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Cynisme référendaire

  1. Anonyme dit :

    L’assemblée Nationale n’aurait elle donc rien à faire de ses journées? Si l’agenda des sujets à traiter est sélectionné par la majorité actuelle, cela montre bien sa nunucherie et sa responsabilité dans le délitement systématique de tout ce qui fait notre pays et notre culture. Et quand un pays renie ou perd son histoire, il n’existe plus.
    Finalement même Le Pen pourrait valoir mieux que ca.

    J'aime

  2. JEAN-LUC dit :

    Quand on n’est pas capable de s’occuper du développement économique et de l’emploi, d’élever le niveau culturel, on verse dans le sociétal tel que GPA, PMA, IVG,IMG, mariage pour tous, théorie des genres, écriture inclusive…..avec des débats agités et sans fin.
    Ou bien on verse dans l’hystérie écologiste.
    Bien sûr que chacun est pour protéger l’environnement, la biodiversité, économiser les ressources fossiles….tout homme normalement constitué a ce sentiment écologique qu’il ne faut pas faire n’importe quoi dans ces domaines.

    Mais graver cela dans le marbre législatif comporte le danger de figer les territoires dans un immobilisme mortel, interdisant toute mise en œuvre de projet d’aménagement bénéfique à la société.
    Quant au dérèglement climatique…….il est où le règlement climatique ? depuis que l’homme est sur cette terre il a précisément immigré d’Afrique vers l’orient, l’Europe, les Amériques au gré des évolutions climatiques.
    On n’est pas capable de modéliser dans l’avenir, l’activité solaire, sismique, volcanique sous-marine et terrestre, magnétique, le rayonnement cosmique, les courants marins, aériens….etc…lesquels ont une grande influence majeure sur le climat.
    Mais l’homme a décrété dans son hubris démesurée qu’il allait maîtriser et diriger le climat et pourquoi pas l’Univers?
    C’est la grande escroquerie du 20 et 21e siècle de laisser à croire que l’on peut agir sur le climat.

    On ferait mieux de mettre l’argent dévolu au climat, sur l’accompagnement des populations pour les protéger de la hausse du niveau de la mer et des autres événements sismiques et volcaniques.

    Ça n’interdit pas non plus d’essayer de réduire les pollutions de toute nature agricoles et industrielles qui polluent l’air et l’eau.
    Il ne faut surtout pas se donner des objectifs de court terme et casser des filières pourvoyeuses d’emplois et d’énergie sans avoir les ressources alternatives.
    L’éolien et le solaire ne remplaceront jamais le nucléaire.

    Miser principalement sur l’électricité est une erreur grossière, car nos réseaux sont exposés aux problèmes climatiques et surtout aux tempêtes solaires (voir les tempêtes solaires de 1859) qui peuvent revenir. En cas de catastrophe de ce genre on revient 2 siècles en arrière.

    Toutes ces questions qui concernent l’avenir ne peuvent pas être l’objet de petits et bas calculs politiciens.

    Aimé par 2 personnes

  3. Bebop76 dit :

    Ou comment verdir la politique du moment sur le dos de l’avenir du pays !!!

    J'aime

  4. Aurelien dit :

    Je suis fatigué par les bientôt 9 ans de présidence anti Française avec une accélération sous Macron. Je pense qu’il n’y a pas de solution politique et je rêve oui je rêve ! d’un désastre terrible qui emportera toute cette caste dans les poubelles de l’histoire, je crains que la crise covid ne soit pas assez dure, il faudra pire. La France et les français n’ont pas d’ autre alternative que de souhaiter un grand malheur et vite,du reste il sera peut être Américain car si l’empire venait à chuter tout le château de carte suivrait. L’affaire Aztra est très révélatrice : la France accompagne l’Allemagne qui suivra le deep state US. Nous ne sommes que spectateurs de notre déchéance et au fond c’est le plus triste.

    Aimé par 1 personne

  5. roc dit :

    si ils organisent ce référendum ! aucune raison de ne pas organiser les élections régionale ?

    J'aime

  6. H. dit :

    Christian Combaz excellent dans son approche : https://www.youtube.com/watch?v=98se5VzlzSc

    Aimé par 1 personne

  7. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    C’est assez gravissime comme proposition. La chambre d’enregistrement s’est une nouvelle fois couchée en levant bien haut les jambes. Nous en avons l’habitude mais là, ça atteint des sommets. Je ne sais pas si ça vaut le coup de voter non à cette proposition dont l’imbécilité le dispute au cynisme de son concepteur. Nous avons déjà donné en 2005.
    Ce qui m’inquiète le plus, c’est que cette question débile va être très probablement posée dans le style « êtes-vous pour la paix ou pour la violence ? ». On peut en plus être certain que toute la médiacratie va rivaliser de flagornerie pour que le prince obtienne le plébiscite après lequel il court depuis bientôt quatre ans. À quelques mois d’une présidentielle qui s’annonce plus serrée que prévue, le Château ne craint-il pas l’irruption d’une candidature à la Coluche qui raflerait la mise comme ça a été le cas en Ukraine, ce plébiscite, s’il arrive, devrait rester très modeste, l’abstention devant elle décrocher la timballe.
    Le Général savait les risques qui existaient à recourir à ce genre de procédure. Lorsqu’il a perdu en 1969, il en a immédiatement tiré les conséquences. D’autres n’ont pas eu ses scrupules et portent ainsi la lourde responsabilité de la situation actuelle. Cela ne peut pas bien se terminer, le couvercle sautera d’une façon ou d’une autre. Chaque supposée victoire ne fait que reculer et amplifier cette échéance, il faut en être bien conscient.

    Bonne journée

    J'aime

  8. Liber dit :

    Après le désastreux « principe de précaution » dont nous voyons en ce moment même les ravages avec « l’Astra Zeneca », l’introduction dans la constitution des principes de la « deep écologie » conduirait comme vous l’indiquez à un blocage total de toute velléité de développement en France.
    C’est la porte ouverte aux délires de « décroissance » de la secte verte au détriment, encore une fois, de l’emploi, des salaires et donc des plus modestes. Ce sera très vite la mort de ce qu’il nous reste d’industrie, d’agriculture et de souveraineté. C’est un appauvrissement inédit qui risque de tout emporter.

    On peut en effet prévoir une avalanche de recours judiciaires (sanctifiés par les juges progressistes, le Conseil d’Etat et le Conseil Constitutionnel, sans compter le CESE (devenu aussi environnemental), voir le « défenseur des droits »), des grandes « ONG vertes » et de la multitudes de petites associations constituées en réseaux qui maillent le territoire de la France et s’opposent à tout et n’importe quoi au nom de « Gaia ». Dernier délire par exemple : la protestation contre l’abattage de quelques chênes pour la reconstruction de « Notre Dame ».

    Le plus extraordinaire dans tout cela est que « EN MEME TEMPS », Mr de Rugy qui porte une très lourde responsabilité dans l’idéologie anti-nucléaire et anti-OGM développée au sein de son ex parti « EELV » tourne casaque, et se prononce aujourd’hui pour le nucléaire, l’enfouissement des déchets et même (presque) pour les OGN. Le Homard, se voit peut-être un nouveau destin au sein de la « macronie » à partir de 2022

    C’est en effet le comble du cynisme : pêcher les voix à gauche, au centre, à droite en racontant, proposant et faisant tout et son contraire au détriment du pays et des Français.

    Ecœurant !!

    Aimé par 3 personnes

    • Alain dit :

      Petit rappel des pricipes de la « deep ecology » que je préfère nommer « ecologie profonde » respect de la langue oblige.
      D’après wiki, les 8 principes fondamantaux de l’écologie profonde:

      « Les partisans de l’écologie profonde estiment que le monde n’est pas une ressource exploitable à volonté par l’Homme. L’éthique de l’écologie profonde explique qu’un système global (la nature) est supérieur à chacune de ses parties (l’Homme étant une partie de la nature). Cette éthique s’appuie sur les huit postulats suivants :

      1. Le bien-être et l’épanouissement des formes de vie humaines et non-humaines de la Terre ont une valeur en elles-mêmes (synonyme : valeur intrinsèque, valeur inhérente). Cette valeur est indépendante de l’utilité du monde non-humain pour les besoins humains.
      2. La richesse et la diversité des formes de vie contribuent à la réalisation de cette valeur et sont également des valeurs elles-mêmes.
      3. L’Homme n’a pas le droit de réduire la richesse et la diversité biologique, sauf pour satisfaire des besoins humains vitaux.
      4. L’épanouissement de la vie et des cultures humaines est compatible avec une décroissance substantielle de la population humaine. Le développement des formes de vie non-humaines requiert une telle diminution.
      5. L’interférence humaine actuelle avec le monde non-humain est excessive et nuisible, et la situation empire rapidement.
      6.Des politiques doivent donc être changées. Ces politiques affectent les structures économiques, technologiques, et idéologiques fondamentales. Il en résultera une société profondément différente de la nôtre.
      7. Les changements idéologiques passent par l’appréciation d’une bonne qualité de vie plutôt que l’adhésion à des standards de vie toujours plus élevés. Il faut prendre conscience de la différence entre « bonne qualité » et « course à un niveau de vie extrêmement élevé » (qui serait néfaste à la nature).
      8.Ceux qui souscrivent aux points précédents s’engagent à essayer de mettre en application directement ou indirectement les changements nécessaires. »

      Que y at-il à jeter de ces propositions ?
      La balance bénéfice /risque n’est pas réservée à l’Astra Zenicca mais elle peut utilement servir à tout projet d’envergure…

      J'aime

    • lehibou dit :

      « la protestation contre l’abattage de quelques chênes pour la reconsruction de Nptre-Dame »

      Tu parles, Charles! Ce qui gêne vraiment ces écolos de pacotille, ce n’est pas l’abattage de quelques chênes alors qu’on va en replanter d’autres, mais le fait que cela soit pour réparer une cathédrale chrétienne, et pas n’importe laquelle. Celle-ci en l’occurrence est le monument-matrice de l’art gothique, lequel s’étendra dans toute la France, et au final dans toute l’Europe et tout l’Occident.
      Nous sommes ici en face d’une haine sous-jacente vis-à-vis de cet extraordinaire symbole de la chrétienté. Entre ce qu’ils énoncent et ce qu’ils disent vraiment, il y a un fossé qui relève de l’imposture. S’il fallait réparer une mosquée, gageons que ces tartufes pratiqueraient un tout autre discours, suintant la moraline, l’injonction à l’amour de l’Autre atrocement blessé dans son identité, et le bla bla habituel des bien-pensants.
      Je ne me rappelle plus si c’est sur une chaîne britannique ou sur RTUK (Russia Today United Kingdom) que j’ai vu une excellente émission sur la réparation de Notre-Dame. On y voyait effectivement des chênes abattus qu’on transformait pour leur utilisation finale. Des équipes de spécialistes russes sont en place en France pour aider à cette tâche d’une importance capitale, que ce soit au niveau architectural ou religieux.

      Au demeurant, la France est un des pays les plus boisés d’Europe, avec des variétés d’arbres très différentes selon les régions. Dans le Sud-Ouest très boisé il existe par exemple les pins des Landes et les chênes truffiers du Périgord et du Quercy. Les chênes de Notre-Dame, pour leur part, viennent de Normandie.

      Aimé par 1 personne

    • there dit :

      Bonjour Alain . « un système global (la nature) est supérieur à chacune de ses parties (l’Homme étant une partie de la nature) » C’est effectivement la vision de l’écologie : la nature est placée comme nouvelle déesse . Ce n’est pas la mienne . Vision chrétienne : l’homme gestionnaire de la nature , ce qui n’exclut pas l’éthique bien évidemment puisque sous le regard de dieu.

      J'aime

  9. Le Nectarivore dit :

    C’est tout simplement TERRIFIANT 🥶💭

    J'aime

  10. Ping : Cynisme référendaire – Qui m'aime me suive…

  11. Technique… Napoléon III…

    J'aime

  12. Mary Preud'homme dit :

    La Ripoublique des Rapetous ! Avec ces « référents d’hommes » le pire devient possible pour mettre la France en coupe réglée ! Comme tu votes tu choises, baillonné et masqué quand même, faut garder les gestes barrière petit troupeau. Nous les tondeurs AGDG (avec garantie du gouvernement) on s’occupe du reste !
    Bêêée !

    Aimé par 1 personne

  13. there dit :

    La pétrification en marche. Méduse, revenue des portes de l’enfer avec ses légions de Harpies.

    J'aime

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Un référendum ….allons donc, notre président ne recule devant rien pour préparer 2022.
    Tout d’abord, on sait que lors d’un référendum, les électeurs ne répondent pas à la question posée. Généralement ils profitent de ce scrutin pour marquer leur adhésion ou leur opposition au pouvoir en place et celui-ci, s’il a bien lieu, n’échappera pas à cette règle.
    Ensuite, le dernier référendum de 2015 et surtout ses suites ont laissé un coup amer pour de nombreux Français qui ne sont pas tous amnésiques. Les Français ont de moins en moins confiance dans leurs leaders politiques qui ne cessent de leur mentir et de les rouler dans la farine.
    Contrairement aux sondages dont l’on nous abreuve, je ne suis pas persuadé qu’une majorité de Français soit en phase ni avec l’action du gouvernement et encore moins avec les délires des écologistes qui transforment l’écologie en repoussoir.
    Alors ce référendum….marquera probablement un nouvel échec pour nos gouvernants.
    On pourrait d’ailleurs en profiter pour demander au président de démissionner s’il n’obtient pas la majorité comme l’avait fait le dernier homme d’Etat de la Vème République.

    Aimé par 2 personnes

    • Citoyen dit :

      Il y a fort à craindre, Gerard Bayon, que votre proposition ne lui convienne pas, et que l’idée saugrenue de démissionner ne l’a même pas effleurée … Ce n’est pas le genre de la maison …
      Il ne faut pas confondre les personnages, ni les comparer. Il n’y a aucun point de comparaison possible … ils n’évoluent pas dans la même dimension ….
      Par contre, pour faire un parallèle avec 1789, un individu comme ça, en compagnie de toute sa clique, aurait été démissionné d’office (de l’existence, cela s’entend), pour le bien de tous …, avec un grand soulagement général …

      J'aime

  15. Sganarelle dit :

    Et la république choisira comme d’habitude en finale ce qui lui convient en usant de passe – droits et de magouilles diverses..il en est ainsi pour les pesticides et les tueurs d’abeilles alors qu’il y a de multiples controverses .l
    Ce n’est pas le progrès de la chimie contre l’obscurantisme d’illuminés écolos c’est encore une publicité chef d’œuvre de la communication pour faire couler de l’encre , exciter l’opposition ket plaire aux citoyens lambdas amoureux de la nature.
    Un ballon d’essai électoral en quelque sorte et du vent comme usuel.

    J'aime

  16. Eric dit :

    Soyons positifs, si il y a effectivement un référendum, nous pourrons toujours voter Non !
    Après, si une majorité de français vote Oui à cette nouvelle aberration « écologique » tant pis pour nous et cela confirmera que nous avons les hommes politiques que nous méritons.
    Le pire n’est jamais sur, même si cela est de moins en moins vrai …

    J'aime

    • there dit :

      @eric la responsabilité générale est une invention qui marche bien à vous lire, tout comme la culpabilité globale, vous êtes ce que l’appelle un « bon client », vous aimez donner les bâtons pour vous faire battre, libre à vous . En ce qui me concerne je ne me juge nullement responsable de la déliquescence ambiante, jamais voté pour, jamais œuvré pour, toujours lutté contre et ce n’est pas facile.

      J'aime

    • Eric dit :

      @There,
      Je ne me sens ni responsable ni coupable des « mauvais » votes de mes concitoyens.
      Pour autant, je fais parti de cet ensemble qui s’appelle Nation et, tant que je n’irai pas voir ailleurs, ce dont je n’ai pas encore suffisamment envie, il me faudra bien faire avec les mauvais choix de mes compatriotes.

      J'aime

    • there dit :

      @Eric alors pourquoi cette phrase « nous avons les hommes politiques que nous méritons » je la souligne car elle est répétée partout, tout le temps et par tant de monde, que dit elle d’autre que le fait que vous semblez vous complaire dans la responsabilité de nos problèmes ? Cette responsabilité je la refuse.

      J'aime

  17. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIAet a ajouté:
    Par opportunisme, Chirac avait refusé de rappeler l’évidence des racines chrétiennes de notre pays. Aujourd’hui, Macron prend le risque de le condamner à l’arriération : jusqu’à quand allons-nous laisser des imposteurs saccager ce que nous sommes pour satisfaire leurs ambitions ?

    Aimé par 1 personne

  18. Anonyme dit :

    Décidément ,les Marconistes ,n « on rien a faire de plus important ?

    J'aime

    • there dit :

      @anonyme c’est ce que j’ai dit un jour à un pandore belge qui me menaçait de me verbaliser pour avoir traversé à pieds sur les clous au « petit bonhomme rouge » , ça a terminé au poste, j’ai cru finir en garde à vue. Méfiez vous, cette petite réflexion de bon sens peut être dangereuse .

      J'aime

    • Sganarelle dit :

      @Anonyme
      Pour l’instant le macronie nous claironne que le vaccin astrazenicka est une victoire « bénéfice -risque »..comme si il s’agissait d’un médicament face à une pathologie..alors qu’il s’agit d’inoculer à des gens sains une possibilité de protection contre un virus qu’ils pourraient attraper . Il s’agit là de réels risques encourus pour un bénéfice probable.
      La macronie a l’art de nous faire prendre des vessies pour des lanternes et elle se moque pas mal de l’écologie . Ce que la macronie a de plus important c’est sa survie et pour ça on n’a pas encore trouvé le vaccin.,

      Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      ne vous inquiété pas ,,je suis blinder, ,,,et les gens de Macron doivent le savoir

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.