Réflexion sur le covid et la liberté

L’INSEE a publié une étude comparative sur la courbe des décès en France dans le contexte du COVID. Elle montre que grosso-modo la France ne connait pas une explosion du nombre de morts, en tout cas, rien qui ne ressemble à la vision d’apocalypse que suggèrent le matraquage quotidien des médias et de la classe dirigeante. L’encombrement des services d’urgence hospitaliers impose la plus grande prudence, la plus grande vigilance, toutes les mesures nécessaires pour adapter l’offre de soin, et un appel à la sagesse des Français, le seul véritable recours. Mais rien au monde ne justifie aujourd’hui la suspension des droits et des libertés fondamentales et de la démocratie libérale qui caractérisent la France depuis le 24 août 1944. Reconfinement? Couvre-feu généralisé? Nous baignons dans l’hypocrisie. Faut-il tout arrêter, tout bloquer, tout brader, nos principes, nos valeurs, notre liberté, liberté d’aller-et venir, de penser, de vivre, pour soi-disant, sauver des vies? Mais alors, au titre du principe de précaution, pourquoi ne pas interdire le tabac, qui fait 80 000 morts par an, deux fois plus que le COVID? Et l’alcool, presque autant? Cumulés sur des années, l’alcool et le tabac tuent infiniment plus que le covid.  Pourquoi ne pas en finir avec la circulation automobile, 5000 morts et trois fois plus de personnes handicapées à vie? Etc, etc. En raison de grands intérêts économiques évidemment. Mais alors, de quel droit détruire l’économie française, sa restauration, son tourisme,  la vie de milliers de petits artisans au nom de la supposée lutte contre le covid? Le sacrifice délibéré de tout un pan de l’économie française est l’une de des pires aberration de l’histoire.   L’étranglement d’une classe d’âge de 18 à 35 ans, jetée dans l’enfer du chômage de masse, du désœuvrement et de la solitude – c’est bien de cela qu’il retourne – souligne toute la folie de la logique qui est en cours. Le suicide est la première cause de mortalité des jeunes. Au prétexte supposé de sauver des vies, on produit une vaste dépression qui se traduira par une explosion de désespoirs et de suicides physiques ou sociaux. Le serpent de la bêtise et de la lâcheté se mord la queue. L’objectif de cette grande plongée dans la démence d’une société sous l’effet de la peur? Obtenir toujours davantage de soumission, un troupeau servile qui suit le chemin tracé pour lui dans un grand bêlement de satisfaction.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour Réflexion sur le covid et la liberté

  1. Therese Salviat dit :

    comme presque toujours, d’accord avec vous pour l’essentiel; un point seulement, justement à propos de la liberté : votre analogie avec l’alcool, le tabac, l’automobile, etc; est fragile : dans tous ces domaines, c’est nous qui sommes responsables, qui avons été libres de choisir; avec le covid, c’est autre chose : il nous tombe dessus sans qu’ont l’ait demandé.

    Aimé par 1 personne

    • Thérése, j’ai voulu dire que si le but est de sauver des vies, pourquoi ne pas s’en prendre au tabac et à l’alcool qui font infiniment plus de morts que le covid.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Tout à fait d accord, tout en rajoutant le caractère contagieux du covid, ce qui a pour conséquence d affecter potentiellement un très grand nombre de personnes (en fonction du taux de brassage des individus infectés)
      Ce qui implique donc ici que l’insouciance d’une seule personne peut avoir des repercutions morbides en grand nombre.
      Il y a lieu aussi de considérer que si le nombre de morts est relativement moins important que les autres facteurs évoqués, c est parce que les moyens pour y arriver sont drastiques.
      On ne peut donc pas affirmer que le covid n’ est pas un grand meurtrier (sans évoquer les séquelles tout aussi délétères). Les faits (la mortalité) sont une chose parfaitement évaluable, mais le jugement qui en est déduit ne peut conduire à minimiser la dangerosité du covid en prônant des mesures laxistes ou atténuées.
      Le compromis avec bien des libertés et avec l économie n étant pas évident, la plus grande compétence des gouvernants devient un impératif vital…

      J'aime

  2. Citoyen dit :

    S’agissant du couvre-feu débile, à 21h, Maxime, institué par le micron et sa mafia, les effets délétères vont se faire ressentir longtemps, au point de mettre tout un tas de professions dans une panade dont une bonne partie ne se relèvera pas …
    Pour l’illustrer, C.Gave accompagné de P.Pascot, ont fait une interview dans un resto où vous êtes en terrain connu (chez Françoise) …, dont le directeur, en 2eme partie de la vidéo, donne sur le sujet un point de vue intéressant …
    C’est ici :

    J'aime

  3. Janus dit :

    Tout cela est effrayant plus encore lorsqu’on est concerné personnellement : Atteint d’une infection virale (Grippe ou Covid), j’ai consulté trois médecins qui m’ont dit : 1) test, 2) doliprane… Après 10 jours de fièvre, état fébrile épuisant, il semble que je m’en sorte tout seul. Aucun des médecins ne m’a proposé de traitement quel qu’il soit en dehors du Doliprane à forte dose.
    Donc des que suspicion de Covid : test, Doliprane et laissons faire la nature. Il n’est donc pas étonnant que les lits de réanimation (environ 5000 pour 67 millions d’habitants !) soient complets. Je précise que j’ai plus de 70 ans et Dieu merci une solide constitution. Mais mon angoisse était que je doive être hospitalisé, intubé et détruit par des médecins qui ont tous ou presque tous oublié le serment d’Hippocrate et qui pour des raisons de trouille face aux institutions officielles, corruption active vis à vis des grands labo ou de conformisme se contentent de respecter les consignes tant pis si le malade crève…Étant nantais, j’aurais atterri dans le service du médecin suspecté de menaces de mort à l’encontre du Pr Raoult…
    Il semble que tout soit désormais à la même aune dans le monde médical : Le médecin traitant n’assume plus les gardes de nuit, prend ses congés sans designer de remplaçants (Il n’ y en a pas) n’est joignable que pendant les heures d’ouverture de son cabinet. Je suis fils de médecin et je n’en crois pas mes yeux : j’ai vu mon père se lever pour des visites de nuit jusqu’à la fin de sa carrière.
    Il faut relire le pavillon des cancéreux de Alexandre Soljenytsine : c’est ce qui nous attend.
    Et pendant ce temps là, ceux là même qui interdisent le seul traitement qui marche se font soigner chez Raoult discrètement sachant que celui-ci est soumis au secret médical…

    J'aime

  4. cyril dit :

    j’approuve votre propos, cher Maxime, et je vous remercie de votre clairvoyance et sens du débat.

    J'aime

  5. Jean-Luc dit :

    Tout à fait d’accord avec cette analyse sur l’abandon injustifié et inqualifiable des valeurs démocratiques et de liberté.
    Le virus bien que très contagieux est assez vulnérable puisque plus de 90% des contaminés guérissent tout seul grâce à leur système immunitaire. Par ailleurs ce virus est détruit par l’eau savonneuse et le gel hydroalcoolique.
    Ce n’est pas la peste, Ebola, la variole etc..,
    Et il a un taux de létalité relativement faible.
    Actuellement 150 décès par jour sur 1500 en moyenne, soit 10% des décès globaux. On meure en France beaucoup plus d’autres pathologies.
    Le problème est qu’on utilise les urgences et la réanimation comme seul et unique traitement sans s’appuyer sur la médecine de ville et rurale dès les premiers symptômes car on attend, attend, attend la molécule ou le vaccin miracle.
    Il faut rappeler que pour une simple grippe on n’a toujours pas de molécule miracle et que l’efficacité du vaccin est assez aléatoire selon les années, de l’avis même des virologues.
    On confine faute de traiter à temps du fait de la saturation des urgences.
    La solution c’est comme en Allemagne qui avec 3 fois moins de morts et une population plus importante et plus âgée s’appuie sur sa médecine de proximité (médecins et heilpraktikers) pour traiter au plus tôt les patients sans attendre la détresse respiratoire.
    Comme pour les autres pathologies pulmonaires il existe un vaste panel de molécules existantes pour traiter et soutenir le système immunitaire :
    Antibiothérapies, phytothérapies, vitamine C,D,Zinc,magnésium, inhalations, tisanes….(ne pas oublier que le virus est sensible à la chaleur)
    Tout doit être entrepris dès les premiers symptômes et surtout pas de rester confiné sans traitement.
    Par ailleurs après avoir fermé les hôpitaux militaires qui avaient une bonne expertise dans les maladies exotiques et sans cesse diminué nos capacités hospitalières, maintenant il faut réinvestir prioritairement dans ce secteur. Soutenir le secteur de la santé c’est soutenir l’économie.
    Car l’arrêt de l’économie va provoquer l’effondrement de la société.
    Arrêtons la psychose et les effets d’annonce du nombre de cas positifs qui en fait sont pas des malades, mais utilisés pour faire peur.
    Je pense que la seule bonne politique à mener, c’est tester, soigner, isoler comme à l’IHU de Marseille et s’appuyer sur les médecins de terrain sans oublier les cliniques privées.
    Et aussi augmenter nos lits de réanimation.

    Aimé par 1 personne

  6. jfsadys dit :

    A propos des islamo droitistes:

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Ha Ha ! Vous l’avez dégoté où celui-là, jfsadys !
      Avec son débit vocal particulier, on a l’impression désagréable qu’il est en train de réciter un mantra … Et j’avoue que dans ces circonstances, j’ai les écoutilles qui se ferment automatiquement …
      Mais j’ai tout de même perçu, entre deux phrases, qu’il était en train de nous vendre en douce de l’islam … Un beau spécimen que vous nous fournissez-là !…

      J'aime

    • cgn002 dit :

      pourquoi dit de droite ?
      car catho ? ? ?
      n importe quoi …déjà par son aversion à l’argent, son bisounoursisme, LGBT semblerait il, etc
      nullissime tentative de prendre à son compte les paroles malheureuses de notre pape (naïf qu il est en se faisant berner par l imam d al azhar entre autres…)
      mais que savent ils de cette religion ?
      on devrait leur demander de réciter par coeur 5 fois par jours certaines sourates ou versets du livre vert, mais ça ne changerait rien sans doute quand on est obtu et formaté à une idéologie dogmatique…)

      J'aime

  7. jfsadys dit :

    J’avoue, au début je n’ai pas trop cru au covid. Il n’y en avait pas autour de nous.

    Des commentaires sur ce blog, des anciennes élèves travaillant en EPHAD et dans des hôpitaux m’ont tout de même amené à faire attention pour les autres.

    Allons-nous vers un couvre feu encore plus étendu? vers un nouveau confinement?

    Nous n’avons pas le covid. Nous nous sommes faits tester parce que des personnes de nos familles l’ont. Et nous pouvons témoigner que ce n’est pas une grippette. L’un d’entre nous est toujours en réa dans un CHU.

    Nous sommes dans l’incertitude: ne pas s’affoler mais ne pas minimiser non plus, continuer à agir mais ne pas mettre les autres en danger.

    Deux de nos enfants exerçant des professions libérales voient leurs revenus s’effondrer après le confinement et maintenant à cause de la fermeture exigée de leur lieu d’activités.

    Personnellement je n’ai pas envie de faire la chasse à l’homme et de désigner des coupables et d’exiger des têtes. J’aimerais que les hôpitaux et les cliniques privées aient les moyens de soigner tout le monde.

    Je suis prêt à participer à un téléthon, sidaction, covidaction pour trouver les fonds nécessaires.

    Et même à payer un impôt « covid » comme nous avons payé un impôt sécheresse.

    J'aime

  8. Janus dit :

    Petit complément sur la corruption qui entoure tout ce qui touche au covid :
    https://jacqueshenry.wordpress.com/2020/10/24/france-sars-cov-2-et-corruption/
    L’auteur de l’article est un ancien chercheur au CNRS

    J'aime

  9. Ping : La Macronie ferme le principal groupe facebook de soutien à Raoult pour délit de blasphème | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  10. Simon dit :

    Bonsoir Maxime, bonsoir à tous,
    Voici 2 liens très intéressants à consulter

    https://infodujour.fr/sante/41471-covid-situation-en-france-et-dans-le-monde-au-24-octobre-2020
    Nous sommes bien chez les Soviets ! Je ressens moyennement bien la mainmise du « petit père des peuples  » ad vitam eternam.
    Que faire ? La voie démocratique semble close, confisquée… est-on obligé de se laisser mourir, tué par l’incapacité de ces  » petits maîtres  » qui semblent tels la grenouille, bouffis de leur suffisance ?

    J'aime

  11. Annick Danjou dit :

    Je réfléchis à tous ces commentaires pour et contre, j’aimerais faire la part des choses et réfléchir encore.
    Cependant ce qui m’inquiète encore plus ce soir, ce sont les manifestations de haine à notre égard dans les pays musulmans, plus que le virus, c’est un énorme danger qui nous guette et nous devrions plutôt oeuvrer pour nous protéger. Malheureusement on ne parle plus de cela ou de moins en moins, Lang en remet une couche car il se sent visé et qu’il est coupable, je suis d’accord avec M Blanquer à ce sujet, et finalement qu’allons nous faire?

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      action court terme urgente pour le covid (il y aura une fin sur le plan sanitaire);
      et action long terme de la plus haute urgence contre un islamisme qui prendra tout son temps, et qui dramatiquement, a parcouru un chemin invraisemblable et quasi tracé pour espérer une réversibilité satisfaisante…!
      Les USA et tellement d’autres pays ont adopté des méthodes prudentielles de longue date en pratiquant une immigration choisie. Ils seront ainsi capables d’imposer leur rayonnement (et plus..) sur les autres pays ainsi entravés puis gangrénés (libanisés) et finalement tiers mondialisés (société divisée en peu de puissants et beaucoup de pauvres, avec des forces vives émigrées, … et un gouvernement dictatorial et corrompu)…

      J'aime

    • Anonyme dit :

      PAS grand chose , c est sur , vue l « islamisations de notre pays ,avec les fonds de riche pays arabe ,si on avait écouté certains partis politique ,on en serait pas la ,,,,donc LR ferait mieux de se taire et enfin de coopérer

      J'aime

    • Freddie dit :

      Vous avez raison Annick, mais à ce sujet nous avons deux problèmes en France : l’islam nous donne des ordres, et nos dirigeants sont dans le déni. Au moins, maintenant, les choses sont claires. J’espère que nos dirigeants vont enfin arrêter de nous sortir le coup du padamalgame ou du couteau déséquilibré. Par ailleurs, notre président « repantantiste » nous a désignés comme cibles légitimes devant les musulmans étrangers. C’est lui qui est désormais visé, alors il va peut-être arrêter. En fait, la situation n’a pas empiré vis-à-vis de l’étranger. Elle s’est seulement révélée. Et avec un peu de chance, ça va peut-être enfin faire taire un peu nos collabos intérieurs. Du moins pendant quelque temps. A long terme évidemment, la combinaison du gauchisme et de l’aplaventrisme pour l’approvisionnement en gaz et en pétrole l’emporteront sans doute à nouveau.

      Aimé par 1 personne

    • Annick Danjou dit :

      Bien sûr Freddie et quant on voit que Mélenchon ne s’associe pas à tous ceux qui approuvent les paroles de Macron qui pour une fois n’a pas (encore) capitulé, on se dit que nous ne sommes pas tirés d’affaire. Les traîtres sont à l’intérieur, Lang qui se sent visé quant on parle d’islamogauchisme…bizarre! Il est bien au chaud et toujours soutenu. Luc Ferry avait été obligé de se taire à son sujet!!

      J'aime

  12. Philippe Dubois dit :

    Bonsoir Maxime

    Ma belle mère, âgée de 94 ans, est en train de partir, comme une bougie qui s’éteint.
    Dans son EHPAD, les résidents sont confinés et les visites sont interdites.
    Elle va crever comme un chien, seule, sans voir ses enfants et petits enfants en ayant pour seuls contacts des personnels habillés en cosmonautes.

    Mais quels sont les sal..ds qui s’autorisent à

    – torturer nos anciens, à les faire mourir de chagrin et de solitude ?
    Même si le décès d’un proche, fut il âgé, est toujours une tristesse, cela peut-être aussi une délivrance pour le défunt, alors pourquoi vouloir les protéger à tout prix d’une mort qui quoi qu’on fasse, va survenir dans quelques semaines ou mois ?

    – détruire la vie de centaines de milliers, voire millions, de nos compatriotes en créant une crise économique gigantesque dont les ravages et les conséquences vont être autrement plus graves que les quelques dizaines de milliers de morts du covid dont 90% ont plus de 65 ans et souffrent de comorbidités.
    Mon club de sport est privé : le taulier, qui a investi sa chemise nous a expliqué qu’il avait désormais le choix entre payer son loyer et payer les profs : les profs ont renoncé à leur salaire.
    Ma fille est titulaire d’un BTS hôtellerie restauration depuis 2019 : elle fait des intérims d’ASH dans l’EHPAD où travaille mon épouse.

    Quant à la saturation des urgences et des hôpitaux, c’est le cas chaque hiver, dès que la grippe est un peu sévère.
    Par ailleurs, lorsque vous admettez un patient de plus de 75 ans en réanimation lourde, vous êtes quasiment certain d’en faire un grabataire si il survit
    https://www.causeur.fr/selection-reanimation-covid-19-176587

    Nous avons un gouvernement en roue libre, passé en mode panique, incapable de convaincre le peuple et nous ne sommes pas les seuls, puisque tous les pays occidentaux ou presque sont touchés par cette covidémence ; la Suède fait exception.

    Parmi les patients à risque, on retrouve les boomers, adepte du « il est interdit d’interdire, du « jouir sans entrave » et du TPMG (tout pour ma gueule).
    Cette génération maudite, qui a bouffé l’héritage de nos ancêtres, continué à se gaver en endettant ses enfants et petits enfants, se la joue bonne conscience en militant dans les assoces de soutiens aux « migrants » est morte de trouille et est encore une fois prête à sacrifier les générations suivantes pour pouvoir continuer à se gaver paisiblement.
    Et cette génération vote Macron.

    Elle me semble aussi bien représentée au conseil scientifique et parmi les signataires de tribunes alarmistes.

    Aimé par 5 personnes

    • oli71 dit :

      Entièrement d’accord avec vous.
      C’est aussi cette génération des boomers qui, au mépris de toute solidarité intergénérationnelle, s’est octroyée la retraite à 60 ans (et parfois moins), en faisant financer par la génération suivante une retraite dorée, en pleine conscience que leurs enfants et petits-enfants ne pourraient jamais bénéficier de tels avantages. Et c’est la même génération qui laisse les finances publiques dans un état de délabrement : après moi le déluge… Elle porte une très lourde responsabilité dans le délitement, auquel nous assistons, des solidarités qui cimentaient ce pays

      J'aime

    • Pheldge dit :

      pfff … « cette génération des boomers qui, au mépris de toute solidarité intergénérationnelle, s’est octroyée la retraite à 60 ans (et parfois moins), en faisant financer par la génération suivante … »
      Allez donc plutôt demander des comptes aux politiciens de gauche qui ont mis en place la retraite par répartition, sous l’Occupation, ainsi que la sécurité sociale « pour tous », en s’accaparant les ressources capitalisées des caisses privées existantes, pour servir des retraites à des gens n’ayant jamais cotisé, au nom de la « solidarité », et s’acheter des voix. Ce sont eux les seuls et vrais responsables, qui ont mis en place ce système pyramidal ! Et personne jusqu’à présent, n’a osé le remettre en question, demandez vous donc pourquoi … parce que désormais, chaque génération attend que la suivante lui finance sa retraite, comme elle a financé celle des précédentes. Et vous ferez de même, bon gré ou mal gré, sauf si vous remettez en cause ce système « que le monde entier nous envie » sans jamais le copier !

      J'aime

    • cgn002 dit :

      « Après moi le déluge » est un réflexe de gauche (dirigeants et dirigés)
      Il n est plus question de construire dans une vision long terme, mais de susciter la providence (de l autre, ou par l’autre) tout de suite.
      Réflexe primitif mais commun…

      J'aime

  13. Coucou dit :

    Bonsoir à vous tous,

    Un appel à résister

    Ceux qui auront l’occasion de se plonger dans la lecture des Derniers Jours de l’humanité et de Troisième nuit de Walpurgis, deux ouvrages majeurs de Karl Kraus (1874-1936) publiés récemment (1), partageront sans doute le jugement que le philosophe Jacques Bouveresse porte sur l’œuvre du satiriste autrichien : « Peu d’auteurs sont susceptibles de nous apporter une aide aussi précieuse dans les combats que nous avons à mener aujourd’hui. »

    Karl Kraus, contre l’empire de la bêtise
    Les médias disposent des moyens d’entretenir l’illusion d’une équivalence entre liberté et liberté de la presse, alors que cette dernière signifie surtout liberté des industriels qui possèdent la presse. Sous l’apparence du « débat public », les journalistes dominants ont réussi à imposer leurs normes à des militants et à des intellectuels. Le satiriste Karl Kraus fustigeait déjà ces formes de « bêtise » dans les années 1930.

    https://www.monde-diplomatique.fr/2005/08/ACCARDO/12409

    Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      Excellent article de Mr Accardo en référence au travail de Karl Kraus avant la 2 ème guerre.on retiendra par exemple  »
      « Lorsque le discours public ne sert plus qu’à masquer le vide de la pensée, à proférer avec aplomb des arguments spécieux ou controuvés, à habiller d’une apparence de bon sens le déni de toute logique rationnelle, à rendre admirables et honorables des actes ou des idées ignobles et méprisables, lorsque parler et écrire ne sont plus, pour beaucoup, que des moyens, non pas de chercher vérité et justice, mais de séduire et de mentir aux autres comme à soi-même, bref quand le langage n’est plus que le véhicule d’une manipulation démagogique et un instrument de domination parmi d’autres, mis au service des puissants par des doxosophes (défenseurs de la doxa) de tous acabits, alors c’est une tâche primordiale pour ceux qui savent encore ce que parler veut dire et refusent de s’en laisser conter de mettre méthodiquement en lumière, comme faisait Kraus, le fonctionnement de la machine à abêtir. »
      Merci coucou

      Aimé par 1 personne

    • Coucou dit :

      Bonsoir cgnoo2, et encore,

      «Dès le moment où nous n’avons plus une presse libre, tout peut arriver. Ce qui permet l’avènement du totalitarisme ou de n’importe quelle autre dictature, c’est le fait que les gens ne sont pas informés; comment vous faire une opinion si vous n’êtes pas informé? Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez ces mensonges mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité d’agir mais aussi de sa capacité de penser et de juger. Et avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez.»

      — Hannah Arendt, entretien avec la New York Review of Books le 26/10/1978.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Principes élémentaires du totalitarisme pour lequel la presse joue un rôle premier !
      Et en France le mariage entre la presse et nos gouvernants n’est pas une fiction de romans, elle est une réalité démontrée par tous les angles de vue.
      Ce couplage explique pour une grande part le déclin délétère de la (vraie) démocratie.
      Il en va de même à peu près partout sur la planète actuellement (USA, Chine, Russie, Turquie, pays avec présence de l’islam(isme) dans la gouvernance, etc etc).
      Le bourrage de crâne de l’ époque par les gouvernants eux mêmes est désormais remplacé par celui des médias dont l imprégnation quotidienne est aussi forte que le muselim qui appelle à la prière sans répit (bientôt chez nous …).

      J'aime

    • cgn002 dit :

      @coucou
      le muezzin plus précisément qui appelle à la prière très regulierement

      J'aime

  14. Ping : VERAN LE PILOTE FOU NE CONTROLE PLUS RIEN ET VA NOUS PLANTER | LE BLOG DE PATRICE GIBERTIE

  15. Entièrement d’accord avec vos propos! Chaque phrase et chaque mot! Je suis attentivement la situation sanitaire, et relaie volontiers (gentiment et cordialement) des articles de bonne facture sur le sujet écrit par des correspondants médecins afin d’éviter la désinformation scientifique! lLannonce d’un confinement imminent me fait bondir! Je sais que la situation est sérieuse sur le plan de la mortalité et de la dangerosité de la Covid-19 sur les séquelles cardiaques, neurologiques entre autres qui peuvent laisser sur le carreau des patients de tout âge! En tant que psychologue clinicienne, ex-experte HAS sur les complications de la dépression, je confirme que le nombre de cas d’épisode dépressif majeur va exploser, voire pire! Décompensations, aggravation des pathologies psychiatriques existantes, etc! Et vous avez entièrement raison pour les cas de suicide! Cela va frapper toutes les tranches d’âge. Des générations en activité avec le chômage structurel aux grands séniors déjà confinés depuis plus d’un mois, et qui on a concédé une minuscule fenêtre de « liberté surveillée » cet été! Qu’il y ait des mesures sanitaires nécessaires, je l’admets mais que nous basculions vers une « société hygiéniste » aidée en cela par un état tout-puissant sanitaire qui s’invite, pardon qui s’ingère dans la vie privée des gens, je ne marche plus! Toutes mes amitiiés cher Maxime.

    Aimé par 5 personnes

    • D’un coté on a une épidémie qui peine à changer la mortalité standard et de l’autre on a des dégâts collatéraux de la lutte qui sont infiniment pires et qui se traduiront bien sur en mortalité supplémentaire car il ne faut pas s’attendre à ce que la durée de vie et l’état sanitaire de la population s’améliorent quand l’économie s’effondre. Les complotistes verront dans cela la main de dirigeants appuyés sur des forces occultes voulant évoluer vers une oligarchie excluant le peuple des décisions. Je n’irai pas jusque là mais il me semble assez clair que chaque crise petite ou grande est l’occasion de tomber un peu plus du coté obscur au fond de nos « élites » et de n’en pas revenir du fait d’effets de cliquet. Et bien sûr cela se conjugue avec des incompétences sidérantes qui sont bien plus vraisemblables que des manœuvres tortueuses de génies du mal.

      Aimé par 2 personnes

    • cgn002 dit :

      @JC Barescut
      Pourquoi voudriez vous que cette épidémie change le niveau de mortalité standard (à la hausse sans doute)? !
      faudrait il revenir à des temps révolus pour en sentir mieux l effet ?
      Je reconnais que l équation n est pas simple à résoudre, que la méthode qui est pilotée par nos gouvernants est parfaitement discutable, mais de grâce il faut cesser de promouvoir la libre circulation exponentielle de ce virus.
      Voudriez vous que l un de vos descendants, famille ou amis en fassent les frais ou aient besoin de services hospitaliers impossibles à procurer ?

      J'aime

    • Une épidémie sérieuse influe sur la mortalité totale. Si celle-ci est peu modifiée, il me semble qu’il ne faut pas trop s’inquiéter. Ce serait une erreur en tous cas de concentrer les moyens de lutte contre une cause de mort si ce faisant on négligeait les autres. En tant qu’individu c’est l’ensemble de mes causes de mortalité qui compte. La folie covid aura un effet majeur sur l’économie et donc des conséquences sanitaires (les budgets sanitaires diminueront avec notre richesse). Je ne suis pas sur non plus d’avoir envie que nos meilleurs chercheurs se focalisent sur le covid et oublient d’autres maux qui me font bien plus peur : cancer, alzeihmer et autres maladies dégénératives.

      J'aime

    • cgn002 dit :

      Vous allez pouvoir être satisfait, les demi mesures prises actuellement vont faire exploser le nombre d’infections !
      Pas de chance pour les métabolismes non résistants au covid.
      Pour les autres un certain pourcentage en subira les séquelles de plus ou moins grande durée, plus ou moins grande gravité, mais à mon avis plus douloureuses que la mort…y compris pour l’entourage et la société en général.
      Vous comprendrez par ailleurs que notre système médical est de plus en plus capable d éviter la mort des covidés. Par conséquent dire que ne pas avoir une mortalité modifiée à la hausse, signifie que le virus doit être considéré comme part négligeable, peut difficilement être accepté comme tel.

      Aimé par 1 personne

  16. Gribouille dit :

    Mais c’est vraiment un épiphénomène, sans intérêt par rapport aux sujets de fond :

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/islamisme-le-but-est-de-tetaniser-le-corps-enseignant-divise-sur-ces-sujets-20201020
     » Elle a été gagnée parce qu’elle est devenue une croyance aussi puissante que limitante dans la tête des élites de ce vieux pays. A savoir que l’on ne peut rien y faire. Que c’est trop tard.

    Qu’ils sont trop nombreux, armés, fanatisés et de surcroit… français désormais. Aucun parti politique ni ancien président de la République n’assumant devant ses concitoyens qu’il a échoué par naïveté, par idéologie, par peur de déplaire diplomatiquement ou par manque de sens profond de l’Etat et de la Nation. »

    J’y reviens, car je viens de voir sur le fil twitter de M. Aubert une vidéo qui est vraiment désespérante de mauvaise volonté et de mauvaise foi.

    Comment pourrions-nous oublier que c’est avec vous aux affaires, plus de la moitié du temps, qu’on en arrive à près de 30% des naissances avec un parent non originaire de l’UE ?

    Pour croire qu’on peut avoir un pays solide dans ces conditions, il faut vraiment, comme le dit l’auteur de l’article, n’avoir aucun sens profond de l’Etat et de la nation. Et toutes vos accusations de racisme ou d’extrémisme ne changeront rien à ce fait.

    Aimé par 2 personnes

  17. E Marquet dit :

    On peut gloser à l’infini sur le sujet.
    Nous sommes mis face au fait accompli, et aux décisions souvent incohérentes prises au fil de ces derniers mois par nos dirigeants et des scientifiques aux diagnostics fluctuants.
    Pris dans le piège de l’incertitude entre vérité et mensonge, nous sentons que la vérité ne nous est pas dite toute entière, et qu’on y introduit des mensonges (au moins par omission) pour pouvoir contraindre nos libertés essentielles.
    Le monde scientifique, si sûr de son savoir, est provisoirement vaincu, le monde politique et administratif se réfugie, comme d’habitude, sous le parapluie du fameux « principe de précaution » et le bon peuple atteint dans son ensemble d’ultracrepidarianisme ( art de parler avec assurance de ce que l’on ne connaît pas) y voit tout et son contraire.
    J’avoue qu’à lire tous les articles et commentaires sur le sujet, je ne sais plus que penser. Notre liberté est mise à mal de tous les côtés depuis belle lurette, et cela n’a semble-t-il pas dérangé beaucoup ce nouveau monde de la consommation et du chacun pour soi !
    L’égoïsme des vieux qui veulent être protégés + l’égoïsme des jeunes qui veulent vivre et se distraire + l’égoïsme économique qui veut la rentabilité + l’égoïsme des salariés qui ont peur de perdre leur boulot + l’égoïsme des fonctionnaires et assimilés, ultra protégés + tous les chômeurs + tous les déshérités et demandeurs d’aides en tout genre…. = QUOI ???

    J'aime

    • Philippe dit :

      Bonsoir E Marquet,

      J’apporterais un bémol à vos dires. Egoïsme des vieux. Je ne suis pas d’accord, dans mon village et dans les villages aux alentours, beaucoup de personnes âgées ont accueilli pour ces vacances, leurs petits-enfants.
      Dans mon club j’ai deux couples de grands-parents qui ont leurs petits enfants, dont un qui accueille ses six petits-enfants âgés de 5 à 17 ans. Je peux vous dire que jeux et câlins sont de la partie.
      J’ai dit à Christian « mais dis donc et les gestes barrières de la télé t’en fait quoi, tu vas mourir. »
      Il m’a dit : « ma vie est derrière moi, j’ai fait plus de temps qu’il m’en reste à vivre, demain je peux mourir, et m’isoler loin de mes petits-enfants n’est pas concevable. Le plus efficace des vaccins ne remplacera jamais la tendresse de mes enfants et petits-enfants, et le vaccin n’est pas pour demain. Et je trouve dégueulasse ce lynchage à la culpabilisation de nos jeunes, mais Macron est dans son domaine diviser les gens et notamment les familles»
      Voilà ces propos.
      Depuis le début de l’épidémie, les personnes âgées sont victimes de maltraitance, imaginez-vous dans un EHPAD isolé dans une chambre de 10m2 sans pouvoir sortir, ou isolé dans votre maison, votre appartement, avec une télé toutes les chaines sans exception, qui vous lobotomise en disant 24/24 que vous allez mourir, qui ne vous montre que des cercueils et des salles de réanimations. Imaginez-vous psychologiquement ce que cela représente pour une personne âgée, seule de surcroit.
      Un des médecins de mon club me disait que trois de ses patients mort en EHPAD se sont laissés « glisser », refusant de s’alimenter, et le personnel soignant dévoué avait beau leur montrer la tablette avec les enfants, les petits enfants qui faisaient « coucou », rien n’y a fait. Ils sont décédés et déclarés COVID.
      Car même la télévision publique n’a même pas eu l’idée de passer des films de leur époque pourtant cinémathèque française est fort riche en film, des émissions divertissantes intelligentes et culturelles pour ces personnes emprisonnées, je dis bien emprisonnées. Non il valait mieux les terroriser avec des messages alarmistes. Les détenus des prisons étaient et sont mieux traités. Pas un seul journaliste ne s’est penché sur cette détresse psychologique et les énormes dégâts que cela a fait. La peur et la terreur sont plus vendeurs, le scoop et la terreur à tout prix.
      Je suis en admiration devant ses personnels qui en sous-effectifs font ce qu’ils peuvent. Dans l’EHPAD où séjourne ma mère, souvent j’apporte à ses soignants, chocolats et autres gourmandises.
      On veut protéger les personnes âgées, laissez-moi rire, alors que plus de 360000 personnes de plus de 60 ans sont dans un isolement extrême. Ne voient jamais personne. Selon une étude faite en 2019, 2150 personnes de plus de 65 ans meurent seules chez elles, parfois les cadavres sont retrouvés 12 mois après. Certains voisins se préoccupent des personnes âgées une fois qu’ils sentent une odeur nauséabonde celle de cadavres en putréfactions.
      Pour ces personnes je crois que égoïsme n’est pas le mot adapté. Pour le reste j’approuve vos écrits

      Aimé par 4 personnes

  18. C’est mieux dit que je pourrais le faire :

    Chantal Delsol : « Covid-19, on abolit l’existence à force de vouloir protéger la vie nue »

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/chantal-delsol-covid-19-on-abolit-l-existence-a-force-de-vouloir-proteger-la-vie-nue-20201023

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.