Réflexion sur le covid et la liberté

L’INSEE a publié une étude comparative sur la courbe des décès en France dans le contexte du COVID. Elle montre que grosso-modo la France ne connait pas une explosion du nombre de morts, en tout cas, rien qui ne ressemble à la vision d’apocalypse que suggèrent le matraquage quotidien des médias et de la classe dirigeante. L’encombrement des services d’urgence hospitaliers impose la plus grande prudence, la plus grande vigilance, toutes les mesures nécessaires pour adapter l’offre de soin, et un appel à la sagesse des Français, le seul véritable recours. Mais rien au monde ne justifie aujourd’hui la suspension des droits et des libertés fondamentales et de la démocratie libérale qui caractérisent la France depuis le 24 août 1944. Reconfinement? Couvre-feu généralisé? Nous baignons dans l’hypocrisie. Faut-il tout arrêter, tout bloquer, tout brader, nos principes, nos valeurs, notre liberté, liberté d’aller-et venir, de penser, de vivre, pour soi-disant, sauver des vies? Mais alors, au titre du principe de précaution, pourquoi ne pas interdire le tabac, qui fait 80 000 morts par an, deux fois plus que le COVID? Et l’alcool, presque autant? Cumulés sur des années, l’alcool et le tabac tuent infiniment plus que le covid.  Pourquoi ne pas en finir avec la circulation automobile, 5000 morts et trois fois plus de personnes handicapées à vie? Etc, etc. En raison de grands intérêts économiques évidemment. Mais alors, de quel droit détruire l’économie française, sa restauration, son tourisme,  la vie de milliers de petits artisans au nom de la supposée lutte contre le covid? Le sacrifice délibéré de tout un pan de l’économie française est l’une de des pires aberration de l’histoire.   L’étranglement d’une classe d’âge de 18 à 35 ans, jetée dans l’enfer du chômage de masse, du désœuvrement et de la solitude – c’est bien de cela qu’il retourne – souligne toute la folie de la logique qui est en cours. Le suicide est la première cause de mortalité des jeunes. Au prétexte supposé de sauver des vies, on produit une vaste dépression qui se traduira par une explosion de désespoirs et de suicides physiques ou sociaux. Le serpent de la bêtise et de la lâcheté se mord la queue. L’objectif de cette grande plongée dans la démence d’une société sous l’effet de la peur? Obtenir toujours davantage de soumission, un troupeau servile qui suit le chemin tracé pour lui dans un grand bêlement de satisfaction.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour Réflexion sur le covid et la liberté

  1. Liber dit :

    Tous les régimes « forts » pour ne pas dire les dictatures ont toujours eu besoin d’un ennemi, même imaginaire, pour créer la peur et contrôler les populations.
    Connaissant le glissement progressif de l’occident en général, et de la France en particulier, vers ce type de régime, la Covid est une aubaine absolument formidable qu’il ne fallait surtout pas manquer.
    Par ailleurs, au risque de choquer certaines personnes, je remarque que la déclaration de Mr Macron à propos de la pandémie « nous sommes en guerre » n’est absolument pas suivie des faits.
    Si je ne me trompe, faire la guerre, c’est accepter de sacrifier un certain nombre d’individus pour la protection du groupe.
    Mr Macron fait exactement le contraire. Il protège les (des) individus en détruisant le groupe, car il ne fait que décaler le problème dans le temps et obère l’avenir des plus jeunes. Cependant, la foule, qui ne voit guère au-delà du lendemain immédiat, lui saura grés de cette attitude « responsable » et se soumettra un peu plus au tyran.
    Je précise que, vu mon âge, je fais parti des personnes à risque, mais n’en appelle pas pour autant à la dictature sanitaire !

    Aimé par 4 personnes

  2. Timéli dit :

    C’est – hélas ! – bien connu : la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres. Le problème évoqué dans le post de MT se résume, me semble-t-il, à peu de choses : c’est une question de conscience. Et, en pareilles circonstances, ou bien on en a, ou bien on n’en a pas. Et les images qu’on veut bien nous montrer à la télé ou ce que nous-mêmes voyons de nos propres yeux, dans la rue ou dehors, montrent que l’absence de conscience va de pair avec l’absence d’autorité et de confiance vis-à-vis du pouvoir en place n’incitent pas à respecter ce qu’il dit de faire.

    J'aime

  3. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Ce matin, la feuille de choux locale indiquait qu’un patient était mort du Covid !!! Paix à son âme. Son âge ? 93 ans !!! Est-il mort de cette affection ou bien cette dernière n’a-t-elle simplement précipité une fin qui s’annonçait de toute manière très proche ? Difficile de trancher. En tout cas, cette disparition, aussi triste soit-elle, ne justifie en rien les mesures débiles prises actuellement. La seule et unique variable à prendre en compte est le nombre de mort enregistré. Sauf à penser que L’INSEE trafique les chiffres, ça ne correspond en rien à une épidémie. C’est un peu comme si on vous filez la trouille de traverser une route au prétexte que de temps à autres, des piétons se font ramasser par une voiture.
    D’aucuns demandent pourquoi de nombreux autres pays agissent de même. Pourquoi notre pays, celui des « lumières », de plus en plus à basse intensité, devrait rivaliser de bêtise au prétexte que les autres le font ? Je m’interroge profondément quant aux motivations du pouvoir. Je ne crois aucunement à son altruisme. Il montre qu’il est tout à fait capable de déchaîner les feux du ciel pour des gains homéopathiques en se trompant délibérément de cible (cas de la répression routière pour faire rentrer de l’argent dans des caisses exangues). Il est censé être composé de personnes intelligentes, des premiers de la classe. À ce stade, je ne crois plus depuis longtemps à l’erreur d’analyse donc il y a nécessairement autre chose. Comme la représentation nationale est aux abonnés absents (107 députés sur 577 pour voter l’étouffement du pays), quelle solution reste-il ?
    Pour la première fois depuis très longtemps, j’ai lu un article intelligent sur cette crise fondamentale qui laissera des traces dans l’histoire de ce pays. C’est sur le site de France Soir et qui pose une vraie question : pourquoi et sur quelles bases Agnès Buzin a-t-elle classée l’HCQ, médicament en vente libre depuis plus de 70 ans, en substance vénéneuse le 13 janvier dernier ? Ses réponses à la commission d’enquête du Sénat sont pour le moins alambiquées à l’heure où le traitement du professeur marseillais s’impose (demandez-vous pourquoi l’Afrique est peu touchée) : https://www-francesoir-fr.cdn.ampproject.org/c/www.francesoir.fr/amp/article/politique-france/le-classement-de-lhydroxychloroquine-sur-la-liste-ii-des-substances-veneneuses. Si la Haute-cour de justice va jusqu’au bout de ses investigations, ce dont je doute malheureusement, certains vont se sentir mal. J’aimerai, si c’est le cas, que les sanctions prises soient à la hauteur du désordre imposé.
    Quant aux hôpitaux qui souffrent, ce n’est hélas pas une vue de l’esprit mais dans un pays où on tolère, si on ne l’encourage pas, une fraude de 50 milliards d’euros /an, il serait temps que nous nous posions les bonnes questions.

    Bon après-midi

    Aimé par 5 personnes

  4. Ping : Nombre de décès quotidiens : France, régions et départements. – Tankonla (la santé)

  5. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous

    Ce matin dans notre club nous discutions avec nos deux médecins, de la COVID et des chiffres de l’ARS pour notre département.
    Hier le taux d’incidence était de 178.5 pour 100000 habitants, ensuite ils nous ont montré le taux d’incidence par villes et villages. Dans mon village il est noté de 168 pour 100000 donc pour mon village cela ferait 0.65 malade, je ne sais pas ce qu’est un malade de la covid à 0.65 cela nous a fait beaucoup rire ; Sauf que mon village compte aucun cas de COVID. Dans le village voisin il est noté un taux de 161 pour 100000 donc pour ce village cela fait 1.08 malade de la covid. Alors que là aussi aucun cas positif n’est signalé. Notre département devrait rentrer en couvre-feu dans la semaine selon le préfet.
    Un de nos médecins nous a dit qu’il a eu 6 personnes qui se sont déclarés « cas contact », après test ils étaient négatifs sur le tableau qu’ils doivent joindre à l’ARS ce cas n’est pas pris en compte donc ils sont comptés automatiquement positifs.
    Beaucoup de médecins généralistes sont un peu perdu dans le comptage et les statistiques donnés par les autorités.
    Dans notre préfecture l’hôpital dispose de 12 lits de réanimation 3 sont occupés par des malades COVID et les 9 autres pour différentes pathologies, dont un des patients est un client d’un de nos médecins qui est en réa suite à un accident de la route. La préfecture déclare 70% occupés par la COVID.
    Ce n’est pas douter de la progression du virus, mais que veulent dire ces calculs. Nous avons fait des calculs et nous avons vu que la réalité terrain ne correspondait pas au constat de ces deux médecins sur notre communauté de commune et du département.
    On peut s’interroger? Ce matin encore des journalistes nous déclaraient avec certitude que les transports en commun n’étaient en rien responsables de nouveau foyers. De plus soi-disant que le virus influenza aviaire hautement pathogène H5N8 arriverait en France avec la migration des oiseaux.
    Quand aurons-nous des informations fiables et non fantaisistes.
    Je veux bien respecter les gestes barrières et faire preuve de solidarité ce que je fais chaque jour, Mais je n’aime pas qu’on me prenne pour un c..

    Aimé par 6 personnes

    • Pheldge dit :

      vous vous posez des question ? c’est mal, c’est très mal ! le président a dit qu’il y avait un comité scientifique pour réfléchir et penser à votre place, et accessoirement des médias à la botte qui relaient la propagande anxiogène …

      Aimé par 1 personne

  6. cgn002 dit :

    La réponse à toutes vos questions est simple : tous les cas contradictoires que vous citez ne sont pas aussi contagieux que le covid.
    Faire mal à soi même est une chose (tabac, alcool, accidents de voiture, etc). (bien que soi même ne soit pas seul concerné, je sais…)
    Contaminer des dizaines ( ou des centaines) de compatriotes (sa famille en premier lieu) en est une autre, par l’ampleur de l’impact potentiel.
    On peut aussi (se) dire que le covid n est pas plus grave qu une grippe. Malheureusement c est faux (voyez aussi les séquelles)
    À savoir que 0,5 à 1 % des contaminés en meurent…
    On peut (se) dire que l on ne connaît personne qui ait subi les conséquences d une infection, cela ne fait qu alimenter notre propension au Déni.
    Il faut bien retenir qu une contagion obéit à des règles de diffusion exponentielles, tous les cas que vous citez ne présentent pas la repercution (multiplicative à l’infini) d une nature comparable.
    Bien entendu, il est légitime de condamner nos gouvernants pour leur lamentable gestion de la pandémie, et surtout pour la déplorable utilisation qui en est faite sur un plan politique.
    Je pense que la relativisation que vous exposez ici ne va pas dans le sens de la constructivite ou de la saine information, en s appuyant sur une argumentation non correctement appropriée.
    Avec ce nouveau virus, rien n est simple, je sais… !

    J'aime

  7. Sganarelle dit :

    Monsieur Tandonnet ce n’est pas pour lutter contre le COVID qu’on empêche Un pays de travailler et les gens de s’esbaudir en rond c’est pour juguler les entrées aux urgences des hôpitaux. Pour faire en sorte qu’avec les grippes saisonnières les accidentés les infarctus et autres habituels patients qui ont déjà du mal à se faire soigner en période normale puissent être pris en charge à temps.
    Les gens se plaignent dejà des dommages collatéraux du virus et certaines communes font le tri…
    Chez moi on trouve difficilement un médecin . Partout les soignants manquent gravement.

    Il n’y a pas de complot mondial pour ôter les libertés des peuples , il n’y a pas de complot contre le Pr Raoult ..tout au plus une friction province Paris mais si son traitement était révolutionnaire nous serions les premiers à en tirer gloire tout comme seraIt l’éventuel triomphe prophylactique du pays qui trouve le vaccin.
    Un virus est imprévisible, mortel pour certains avec des séquelles ou aucun symptôme pour d’autres , c’est la roulette russe , On ne fait pas un match pour savoir s’il est plus ou moins mortel que d’autres maladies les chiffres mentent toujours suivant leur origine , on essaie seulement d’éviter qu’un patient en détresse respiratoire nécessitant une réanimation d’urgence n’empêche pas un accidenté de la route de recevoir rapidement des soins indispensables.

    Je suis loin d’apprécier ce gouvernement mais je crois qu’actuellement si leur marge de manœuvre est difficile celle de tous les soignants est dramatique ..alors au lieu de les applaudir occasionnellement le soir essayons de les aider en nous protégeant.

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      son traitement n’est pas révolutionnaire, mais efficace , pris à temps … les statistiques de létalité de l’IHU Méditerranée sont claires à ce sujet.

      Aimé par 3 personnes

  8. René-Pierre Alié dit :

    Alcool, tabac… vous oubliez l’essentiel, Monsieur Tandonnet : les décès dus aux maladies nosocomiales, contractées à l’hôpital. Pratiquement autant que la circulation automobile.

    Aimé par 2 personnes

  9. Annick Danjou dit :

    Donc les autres pays qui reconfinent comme nous, sont aussi nuls que nous, ils ont peur pour les prochaines élections? ils veulent priver leurs citoyens de liberté? etc…? Il faudrait peut-être se rendre à l’évidence, dans certaines régions de France les graves contaminations explosent chez des candidats plutôt jeunes. L’article de ce contrarian est vraiment du grand n’importe quoi. On peut toujours nier, sortir après le couvre feu, payer les amendes, ne pas porter de masque, et aller faire la fête, après tout chacun est libre d’aimer le danger et de prendre des risques.

    J'aime

    • cgn002 dit :

      ? libre aussi d aimer le danger de contaminer les autres ? ?

      J'aime

    • Pheldge dit :

      désolé, mais le confinement c’est stupide. Il faut protéger les personnes à risques, et laisser les autres tranquilles ! paralyser tout un pays pour éviter les quelques morts de plus -cf les stats de l’INSEE – ce n’est pas gouverner. Vous pouvez tuer une mouche avec un bazooka, mais bonjour les dégâts collatéraux, et nous sommes en plein dedans !

      Aimé par 3 personnes

    • Anonyme dit :

      si les autres sont protéger,,,,ou est le DANGER ?

      J'aime

  10. fraternel dit :

    bien vu votre texte mais que voulez vous cette bande de branquignols va nous mener à avoir de plus en plus de dépressifs et à entendre notre nostradamus de veran déjà au courant qu’il y aura encore plus de morts il faut toujours qu’il en rajoute avec l’aval de notre premier ministre devenu sinistre ils n’ont que ce mot à la bouche couvre feu autoritarisme le mot concertation ils ne le connaissent pas
    je ne sais combien de temps encore le peuple va tenir mais la patience a ses limites et ce sera une explosion sociale qui nous attend et celle çi mai 68 n’aura été qu’une petite révolte
    vraiment il est temps comme disait Pierre Dac mettre du rose dans les cellules grises pour éviter les idées noires
    sans compter les sempiternels journalistes à la botte du pouvoir qui ne font preuve d’aucune indépendance on dirait du journalisme inféodé au parti communiste de chine(je n’en fait aucune comparaison avec le parti communiste français) à tous ces inféodés à des états ou la courbette est de mise
    heureusement il reste des journalistes indépendants qui font correctement leur travail

    Aimé par 1 personne

  11. Pheldge dit :

    Et pourtant, nos médias continuent d’entretenir la peur, la psychose …

    Aimé par 2 personnes

  12. astrojournal dit :

    « L’objectif de cette grande plongée dans la démence d’une société sous l’effet de la peur? Obtenir toujours davantage de soumission, un troupeau servile qui suit le chemin tracé pour lui dans un grand bêlement de satisfaction »
    Nous sommes bien d’accord sur l’analyse. Mais après, qu’est-ce que l’on fait ? L’on voit bien que les élections ne servent à rien. Le candidat du système est choisi par les loges ou par des sociétés secrètes (Bildergerg, Trilatérales, B’naï B’rith) qui n’ont rien de démocratique. Les institutions ont été modifiées pour créer une opposition de façade, un repoussoir pour permettre l’élection du candidat du système. Celui-ci bénéficie de tout l’argent dont il a besoin, via les multinationales, et, parmi les plus riches, il y a les industries pharmaceutiques à qui il faut bien rendre l’appareil après les élections (vaccins obligatoires par exemple). C’est ce que l’on nomme Le Nouvel Ordre Mondial. Et comme l’a dit Nicolas SARKOSY « nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer. »
    Et depuis, les tenants de ce NOM avancent leurs pions, de plus en plus vite, de plus en plus fort.
    Compte tenu de ce que j’ai dit plus haut, aucune élection ne fera changer la donne.
    Il est temps de prendre conscience qu’il faut changer de régime politique.
    Et là, l’on ne peut pas ne pas avoir une pensée pour l’appel du 17 octobre 2020 de Rémy DAILLET.
    Les plus curieux iront sur la chaîne YT de T.LACROISE.

    Aimé par 1 personne

    • René-Pierre Alié dit :

      « Mais après, qu’est-ce que l’on fait ? L’on voit bien que les élections ne servent à rien. »
      Le clientélisme et la propagande font des élections une pantalonnade. Cessons de participer à cette comédie. La grève des électeurs, quand elle sera massive, sera la démonstration que la démocratie telle qu’elle actuellement pratiquée est une « grande machine à se foutre du monde ».

      J'aime

  13. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le problème ne réside pas , à mon avis, dans le nombre de morts dont les causes sont recensées de manière relativement peu fiable par l’INSEE. On a tous lu et entendu des témoignages sur certains décès attribués injustement à la covid 19.
    Ce qui reste néanmoins très inquiétant, c’est la saturation actuelle des services de réanimation et d’urgence des hôpitaux où l’on commence dans toutes les régions cette fois, à déprogrammer des interventions non urgentes alors que tous les experts nous informent que la situation risque de se dégrader fortement dans les prochaines semaines.
    Combien de temps tiendront cette fois nos soignants en nombre de plus en plus réduits et qui ne sont pas eux aussi, à l’abri de tomber malade ?
    Combien de malades âgés va-t-on laisser encore une fois mourir de manière indigne faute de place dans nos hôpitaux ?
    Cette situation aussi grave soit-elle ne justifie pas du tout les mesures de restriction de nos libertés et de ce qu’il reste de notre démocratie et pourtant nos députés godillots ont adopté hier en 1ère lecture (71 voix contre 35), le projet de loi pour prolonger l’urgence sanitaire jusqu’au 16 février plus une période de transition jusqu’au 1er avril 2021 de manière à donner à l’exécutif la possibilité de prendre des meures encore plus restrictives.
    Ces 71 fayots inconscients et incompétents, pris de panique face à leur incapacité à réfléchir et proposer des solutions alternatives intelligentes prennent ainsi la responsabilité de poursuivre la destruction programmée d’une grande partie de nos entreprises avec, in fine, les conséquences individuelles que vous évoquez et accessoirement celle de notre économie.
    « quoi qu’il en coûte  » nous serinait le président en 12 mars dernier, eh bien on va voir si cette fois l’Etat providence surendetté va nous tenir le même refrain.
    Ce gouvernement à claqué 2 milliards d’euros pour mal gérer les 8 mois de crise des gilets jaunes dont il est entièrement responsable, Il vient de s’endetter à hauteur de plus de 100 milliards pour la 1ère phase de la covid 19. Alors cette fois combien de centaines de milliards d’argent magique, nos enfants et petits-enfants devront-ils rembourser en plus ? Devrons-nous attendre la banqueroute de notre pays gouverné par un politicien-financier inapte ?
    En tout cas, ce ne sont ni propositions ni les idées de l’opposition républicaine qui risquent de nous sortir de ce bourbier !

    Aimé par 5 personnes

  14. Fredi M. dit :

    Sauf que certains projectionnistes affirment que si l’on ne faisait rien 40000000 de personnes pourraient rapidement être contaminées et que sur ces 40000000, 1% en décéderaient. Faites le calcul…
    Alors je ne sais qu’en penser mais j’ai du mal à croire que la planète entière mettrait l’économie à terre si l’affaire n’était pas si grave.
    Avouons que nous sommes dans le flou.

    Aimé par 2 personnes

    • Freddie dit :

      J’adhère, Fredi, on ne sait pas ce que ça donnerait en laissant libre cours au virus. J’ai à peu près une seule certitude : il y aurait une part suffisamment importante de gens indisciplinés pour que le virus s’en donne à cœur joie. Je connais pas mal de gens à l’étranger qui sont ahuris par notre comportement. Je crois que M. Tandonnet, qui déplore la décadence ambiante, le sait bien. Alors, faut-il assumer notre culture laxiste et boire le virus jusqu’à la lie, ou accepter un brin de coercition ?

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      « un brin de coercition ? » vous voulez dire un brin de plus ! je vous rappelle que nous sommes en régime d’exception depuis plus de cinq ans, et que ça va en s’empirant !
      Après, un peuple majoritairement décervelé et déresponsabilisé, après des décennies de socialisme et d’étatisme, réclamera qu’on resserre le joug « des autres » …

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      Resserrer le joug des autres c est certain, mais aussi transformer une France solide en une France vulnérable.

      J'aime

    • Bebop76 dit :

      Avec des « si »…
      Les « projectionnistes », selon votre terminologie, sont pour les moins mauvais, des gens qui utilisent des modèles (c’est très facile avec les outils informatiques puissants d’aujourd’hui) pour faire des prévisions, des projections.
      Sachez que la modélisation d’un phénomène, quel qu’il soit, est un outil de recherche permettant d’avancer dans la compréhension du dit phénomène. Les gens qui utilisent les résultats de leurs modèles pour faire des prévisions sont au mieux des inconscients au pire des escrocs. Les modèles ne valent que ce que valent les paramètres que l’on y introduit. Vous voyez qu’avec la covid19 que l’on commence juste à découvrir il ne faut pas en attendre grand chose… si ce n’est que les utiliser pour faire peur. De plus on ne peut pas vérifier la pertinence du modèle avec les données antérieures puisque la maladie est nouvelle.
      Nous sommes exactement dans la même situation avec le réchauffement climatique, une science balbutiante, ce qui n’empêche pas certains d’utiliser les résultats de leurs modélisations pour faire des prévisions à l’horizon 2050 ou 2100, prévisions toujours apocalyptiques qui n’ont aucune valeur sinon que celle destinée à faire peur.

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @Fredi
      La coercition oui mais ce n est pas une question de quantité.
      La discipline en toute indépendance serait parfaite (en gros comme les scandinaves, moyennant une pédagogie correcte) mais nous sommes globalement (et désormais) encore moins disciplinés (nables) que des latins (la barre se trouve maintenant au delà des rives de la méditerranée…)
      la bas c est la sanction (le châtiment plus exactement) qui impose la discipline, et on s étonne qu en France on doive adopter les mêmes méthodes pour obtenir un minimum (non atteint) d’ordre social…
      l africanisation En Marche comme je le dis assez souvent depuis tellement longtemps !

      J'aime

    • Fredi M. dit :

      Les « projectionnistes »
      Oui le mot est impropre, j’en conviens.
      À vous et aux autres intervenants qui m’ont interpellé je voulais dire que la grande trouille, la peur panique générale, vient aussi du fait que cette maladie touche indistinctement riches et misérables, puissants et sans-dents.

      J'aime

    • Fredi M. dit :

      Et puis surtout, surtout…
      Quand depuis des décennies on s’amuse à fermer des hôpitaux par dizaines…. il ne faudra pas s’étonner si demain on nous annonce un reconfinement !

      J'aime

  15. Etienne Berrier dit :

    Vous avez oh combien raison!
    Nous devrions redouter plus que la maladie le champ de ruines que nous découvrirons quand tout cela sera fini. Ruines invisibles car les apparences seront inchangées, mais le tissu profond de notre société se déchire en maints endroits et j’ai peur qu’on ne puisse le recoudre.
    On parle bien peu du vaste secteur associatif bénévole, sportif, culturel qui fait le sel de notre nation. Qu’en restera-t-il quand la marée de la peur se sera retirée?
    Pour ma part, je suis chef de choeur (amateur) et je vois s’éloigner avec tristesse l’échéance de la reprise des répétitions. Pour la première fois depuis mars, le doute me saisit: pourrons-nous vraiment recommencer?
    La colère et la tristesse se mêlent en ces temps de suicide social collectif…
    Bien à vous, continuez ce que vous faites,
    Etienne Berrier
    (c’est moi qui vous trouvais trop pessimiste la semaine dernière…)

    J'aime

  16. Coucou dit :

    bonjour à vous tous,

    Qu’est-ce que la Super Classe Mondiale qui nous dirige ? Réponse en 10 points

    8/ La SCM fait avancer son projet et son agenda selon une dialectique du chaos et du contrôle. Elle sème le chaos partout comme moyen de détruire la résistance psychologique et l’homogénéité des peuples : c’est principalement le rôle dévolu au chaos migratoire en Europe. Mais aussi au chaos économique, conséquence de la dérégulation systématique, qui place les populations en insécurité économique et sociale croissantes. Ou au chaos moral qui sert à déstructurer les personnalités. Enfin la SCM ne répugne pas à la guerre comme moyen chaotique.

    Le chaos sert ensuite de prétexte à l’instauration du contrôle : la SCM substitue à la souveraineté nationale, le contrôle de la population, qui correspond à l’instauration de la post-démocratie en Occident. La post-démocratie illustre le caractère totalitaire du gouvernement mondial que la SCM voudrait instaurer à son profit : un système où les peuples se voient retirer le pouvoir de changer de politique, où les juges supplantent les législateurs et dont l’Union Européenne constitue le laboratoire

    https://www.polemia.com/super-classe-mondiale-dirige-10-points-rediff-2/

    https://www.polemia.com/forum-dissidence-censure-michel-geoffroy-oligarchie-mondialiste-revolte-peuples/

    J'aime

  17. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    OUI !

    J'aime

  18. Anonyme dit :

    Ce n’est pas que la bêtise et la lâcheté, il y a aussi la corruption : http://echelledejacob.blogspot.com/2020/10/le-pr-raoult-se-voit-refuser-lusage.html

    J'aime

  19. Je suis désespéré. J’ai beau me dire qu’il faut être patient, continuer à croire à la France, j’ai du mal.

    Aimé par 2 personnes

  20. Gribouille dit :

    C’est curieux, chez les progressistes autoproclamés, cette tentation du passage en force.

    Ils incluent en douce dans leurs textes tel ou tel membre de phrase, qui présente comme une évidence incontournable l’essentiel de leur thèse, plutôt que d’expliciter cette thèse et par là de l’exposer à la critique.

    On peut en conclure qu’ils savent bien qu’ils ne sont pas en terrain très solide…

    J'aime

    • René-Pierre Alié dit :

      Le passage en force, car ils ne croient pas à ce qu’ils professent. Ils ne croient pas, au fond, au progrès pour tous. Ils ne croient qu’au progrès pour ce qui les concerne, c’est-à-dire la domination d’une « élite » prétendument éclairée. Les mêmes sont à l’oeuvre depuis un siècle environ. Leur devise hautement proclamée : l’égalité. Leur vérité intérieure, soigneusement occultée, c’est l’égalité des ilotes, de la masse, et pour eux seuls la liberté.
      Nous sommes en état de légitime défense, Monsieur Tandonnet, il est temps de le clamer hautement.

      Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.