Passe sanitaire, au bout de la nuit

On apprend que le passe sanitaire ne sera pas obligatoire pour les meetings politiques, dont la vocation est d’entasser dans un espace clos toute sorte de braillards. S’il est un lieu de libre circulation et de prolifération des postillons, c’est bien le meeting politique, qu’il soit de droite, de gauche, du centre ou extrémiste. En revanche, par le plus sidérant des paradoxes, le passe sanitaire s’applique désormais aux enfants qui veulent venir s’instruire sagement dans les bibliothèques et les médiathèques de quartier, chacun assis à sa place et en dehors de toute condition d’entassement.

Selon les statistiques officielles, environ 30% des jeunes de 12 à 18 ans ne sont pas vaccinés et dès lors ne disposent pas d’un passe sanitaire. Pourquoi ne sont-ils pas vaccinés? Sans doute, parce que, pendant des mois, le discours officiel a martelé que la vaccination des jeunes, qui ne sont pas menacés par les formes graves du covid 19, était inutile voire contre-productive, avant que n’intervienne au début de l’été une soudaine volte-face (scientifique ou idéologique?) à ce sujet. Or, le passe sanitaire est désormais rendu obligatoire dès 12 ans pour accéder aux espaces culturels tels que les médiathèques, bibliothèques (en tout cas dans certaines communes). Cela signifie-t-il que désormais, en ce moment, 30% presque un tiers des jeunes sont, de fait, quasiment bannis des lieux de l’intelligence et de la civilisation? Et après, qui s’étonnera de l’effondrement intellectuel de ce pays, de la montée de l’ensauvagement voire de la barbarie?

Quelle signification au total? l’excitation et le climat d’embrigadement d’un meeting politique mériteraient plus de considération que des enfants qui lisent, s’instruisent et travaillent? Tout cela est tellement invraisemblable qu’on a du mal à en croire ses yeux.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Passe sanitaire, au bout de la nuit

  1. H. dit :

    Bravo à cette dame qui le mérite amplement. Pour le reste, c’est à l’appréciation de chacun : https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/10/25/scoop-veran-attribue-lordre-du-merite-a-une-soignante-non-vax-suspendue/

    J’aime

  2. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  3. cgn002 dit :

    Les courageux politiciens sont prêts à mourir du covid en œuvrant pour leur peuple !
    Et nos politiciens bienveillants se préoccupent prioritairement de la santé du peuple qu il faut protéger !!…
    Ou bien alors, il faut retirer le mot egalite sur notre devise…

    Aimé par 1 personne

  4. Marie-Dominique Ledent dit :

    Connaissez-vous « le menticide »? ce meurtre de l’esprit qui arrive quand une « psychose de masse » se déchaine? Une psychose de masse est une épidémie de folie et elle se produit quand une grande partie de la société perd le contact avec la réalité et sombre dans l’illusion.
    C’est ce qui s’est passé entre autres avec la chasse aux sorcières en Amérique et en Europe aux 17è et 18è siècles, avec la montée des totalitarismes en Allemagne et en Extrême-Orient au 20è siècle. C.Jung le décrit très bien quand il écrit que  » il devient de plus en plus évident que ce n’est pas la famine, les tremblements de terre, les microbes ou le cancer mais bien l’homme qui est le plus grand danger pour lui-même, pour la simple et bonne raison qu’il n’existe pas de protection efficace contre les épidémies psychiques qui sont infiniment plus dévastatrices que la pire des catastrophes naturelles pour la vie symbolique. »
    Le drame est que ceux qui en sont victimes ne s’en rendent pas compte car un individu devenu fou ne peut sortir de son esprit pour observer les erreurs qu’il commet ; il n’y a pas de poussée d’Archimède qui permette à ceux qui vivent une psychose de masse d’observer leur propre folie collective.
    La peur se transforme peu à peu en panique au fur et à mesure que la charge mentale des émotions répétitives provoquées par des menaces réelles ou imaginaires, annoncées de façon à être dosées de plus en plus fort par des discours officiels, devienne insupportable et déclenche le besoin de réguler le flot émotionnel par une rupture psychotique, devenue la manière réactive « normale » pour faire face à un état anxiogène extrême.
    Hannah Arendt l’a très bien théorisé et expliqué. La transformation sociale qui s’établit sous le totalitarisme est construite et soutenue par des illusions car les hommes et les femmes trompés régressent vers des statuts infantiles de sujets obéissants. Celui qui peut apporter l’illusion d’une vérité simple et rassurante est facilement leur maître. Leur soif de vérité est détournée des évidences qui ne sont pas à leur goût et glorifient l’erreur si l’erreur les séduit.
    Arrive alors la phase d’intégration psychotique au cours de laquelle l’individu parvient à assembler les choses en conservant une manière pathologique de voir la réalité, mais qui lui permet d’expliquer ses expériences anormales. Il voit enfin du sens et des liens dans ses expériences et cette intégration est psychotique parce qu’elle est basée sur des illusions et non sur des modes de relation adaptatifs.
    Jamais auparavant dans l’Histoire, des moyens aussi efficaces n’avaient existé pour mener la société dans la psychose du totalitarisme.
    Les smartphones et les médias sociaux, la télévision et internet, le tout associé à des algorithmes qui censurent rapidement le flux d’informations indésirables, permettent aux détenteurs du pouvoir d’attaquer facilement l’esprit des masses.
    De plus la nature addictive de ces technologies signifie que de nombreuses personnes se soumettent volontairement à la propagande de l’élite dirigeante avec une fréquence remarquable.
    La technologie moderne éduque l’homme à prendre pour acquis le monde qu’il regarde. Il ne prend pas le temps de se retirer et de réfléchir ; la technologie l’attire, l’entraîne dans ses rouages… dans ses mouvements : pas de repos, pas de méditation, pas de réflexion, pas de conversation ; les sens sont continuellement surchargés de stimuli.
    L’homme n’apprend plus à questionner son monde, l’écran lui offrent des réponses toutes faites.
    Et c’est encore plus facile quand il est isolé, comme les animaux en laboratoire qu’on cherche à conditionner. Ça permet de perturber les interactions sociales normales. En perdant contact avec le monde réel, il est beaucoup plus facilement la proie des délires encouragés par la propagande et les machinations de l’élite dirigeante. C’est Pavlov qui a démontré que l’abaissement des stimuli rendait le conditionnement plus facile.
    Malheureusement, en imposant une stricte conformité et en exigeant une obéissance aveugle de la part des citoyens, le totalitarisme prive le monde de sa spontanéité qui produit des joies de la vie et la créativité qui fait avancer la société. L’ordre d’un monde totalitaire est un ordre pathologique qui contient en lui les germes de son déclin mortifère.
    Il est donc nécessaire, selon Carl Jung, pour ceux d’entre nous qui souhaiteraient aider à retrouver la raison dans un monde insensé, de commencer à mettre de l’ordre dans notre propre esprit et de vivre d’une manière qui serve d’inspiration pour les autres.
    Puis de tenir bon en ayant un discours et des actes qui fassent advenir et entretiennent des lueurs d’espoir dans l’esprit de nos proches, en proclamant notre foi en l’humain, notre espérance en l’avenir et notre besoin de trouver à rassembler ce qui semble s’opposer; il est essentiel de privilégier et encourager ce qui est semblable sans être opposé, et va dans le sens d’une complémentarité des talents.
    De même que l’élite dirigeante ne reste pas passive mais prend des mesures délibérées pour accroître son pouvoir, de même des efforts engagés et concertés doivent être faits pour amener le monde à une délivrance irréversible.

    Aimé par 6 personnes

    • socratedefrance dit :

      Oui vous avez parfaitement raison.
      A force d’état providence, à force de légiférer pour tout et n’importe quoi, l’individu ne se sent plus personnellement investi d’une responsabilité dans l’harmonie collective.
      Il doit réapprendre à s’investir dans la communauté.
      L’individu ne sait plus qui il est, il ne connaît de sa propre personne que ce que ses émotions lui en disent, nos élites jouent de cela.
      Le problème c’est que bien souvent la révolte du peuple envers ses élites n’est en fait qu’une sorte de jalousie. Changer le monde ce n’est pas changer de camps, c’est plutôt l’ambition de revoir une nouvelle façon de faire l’harmonie entre nous, quelques soient les places que nous occupons: la révolution, c’est en nous qu’il faut l’opérer.

      Aimé par 3 personnes

    • Jean-Luc dit :

      @ M-D Ledent
      Remarquable analyse sur la manipulation et psychologie des masses et sur les moyens à mettre en œuvre pour y échapper.
      Merci à vous pour cette contribution et sa conclusion qui apporte des raisons d’espérance et d’optimisme.

      Aimé par 2 personnes

  5. Stanislas dit :

    Pourquoi ils arrêteraient de se foutre de nos gueules? hein ? puisqu’une grosse partie de la population a gobé un train complet d’éléphants sans mâcher..

    Ils doivent être tellement surpris d’avoir réussi à coucher autant de monde en si peu de temps, voire à les rendre complices, qu’ils n’ont plus besoin de faire attention à ce qu’ils décident. Tout fonctionne sans problème.

    Pour les éventuels lecteurs de ce commentaire décomplexé, vous verrez que des meetings politiques de printemps il n’y aura pas parce que c’est la virus-saison séculaire,
    Donc d’ici là, il y aura « nécessité de limiter la propagation de l’épidémie » ou de c « capacité hospitalière », ou encore « anticiper la situation sanitaire de la France » ou encore encore pour « proportionner au risque sanitaire »..

    Aimé par 3 personnes

    • Stanislas dit :

      mauvais manip je reprends

      Donc d’ici là, il y aura « nécessité de limiter la propagation de l’épidémie » ou de caler la « capacité hospitalière » ou encore « proportionner au risque sanitaire »..

      et donc par nécessité de riposte de Santé Publique « des mesures doivent être prises pour éviter l’accélération de la circulation du variant « patati et patata » au r0 de quarante douze..
      En plus sous état d’urgence au 31 juillet, des mesures exceptionnelles seront prises pour vous éviter de vous infecter devant une urne. « Votez en distanciel.. »

      Et si par hasard il s’agissait d’un régiment de variants affreux, le législateur a décidé de reporter d’un an les élections présidentielles et législatives pour maintenir les équipes désormais rompues au vote de nuit dans les usines de contrefaçon législative..

      héhéhé… j’ai quelques progrès à faire mais reconnaissez que je suis adaptable pour le conseil constitutionnel ou scientifique..

      Aimé par 1 personne

  6. fraternel dit :

    pas de pass pour les meetings politques?
    pour allez à celui de la république en marche?
    ils vont combien de fois encore nous prendre pour des imbéciles?
    dans ces lieux clos ou çà va postillonner à tout va par contre interdiction de prendre un verre en terrasse si vous n’etes pas vacciné;
    mais quel silence assourdissant de la part de nos médecins de plateaux télé eux ils en pensent quoi?
    non mais nous vivons vraiment dans l’absurdie la plus totale.

    Aimé par 2 personnes

  7. Pheldge dit :

    et avec un tel discours à géométrie variable, après plus d’un an et demi d’erreurs et de mensonges, ils veulent qu’on les croie sur parole ? sérieusement ?

    Aimé par 5 personnes

    • Monique dit :

      Pheldge, je crois qu’aujourd’hui ils se fichent que nous les croyions sur parole ou pas, le Français est entré dans leur moule à gaufre, il faudrait un sacré réveil pour bousculer tout cela d’une façon significative. Ils savent maintenant qu’ils peuvent tout se permettre, avant c’était le coup d’essai de savoir jusqu’où ils pouvaient aller…. il est trop tard à moins que quelqu’un de providentiel …….

      Aimé par 1 personne

  8. H. dit :

    Je vous invite à écouter Maïtre Brusa, avocat, sur le sujet délicat du pass sanitaire et du prétendu « vaccin » : https://reaction19.fr/reaction19-webtv/video-webtv/

    Aimé par 2 personnes

    • H. dit :

      Prétendu car, en ce qui concerne les produits à ARN messager, ce ne sont pas des vaccins au sens littéral de ce mot. Le terme est utilisé par facilité mais c’est à tort.

      Aimé par 1 personne

  9. socratedefrance dit :

    Bonjour,

    « Mais jusqu’où s’arrêteront-ils? ». (Coluche).
    En 2021, pour comprendre les politiques (hommes, femmes et indécis) il convient d’avoir de sérieuse notion de markéting. Le « Kotler&Dubois » est une référence depuis les années 70 (dans sa version initiale Américaine de Kotler).
    – « Think globaly, act localy ». Pour mondialiser le monde, il faut agir localement.
    Pour globaliser l’humanité, il faut détricoter ce qui fait l’âme d’un individu, son appartenance à une collectivité (« L’homme est un animal politique » disait l’autre Antique, dans le sens où l’homme est fait pour vivre en « meute », collectivement).
    Jusqu’à la période des Lumières, personne ne songeait remettre en cause cette notion de collectivité (Une Nation: un territoire, une langue, une religion).
    Mais la philosophie des Lumières ayant tout ramené à l’échelle de l’homme, la notion de transcendance est devenu obsolète (en fait pas tout à fait, la transcendance est recherché dans l’homme, c’est à dire dans ses émotions).
    C’est ainsi que le travail de sape à l’encontre des nation a commencé, l’air de rien.
    En niant la communauté, nos élites ont transféré l’objectif politque de diriger la nation en « diriger tout court ».
    Voilà leur obsession: garder le pouvoir tout en manifestant des atours démocratiques (cf le sujet du discours de Macron lors de son introduction à Davos en 2013 (ou 14): « comment diriger ?n peuple réfractaire »?
    C’est là que le marketing entre en jeu.
    Il faut bien distinguer la différence entre la stratégie et la tactique.
    – La stratégie c’est définir où l’on va (en l’occurance « garder le pouvoir »).
    – La tactique c’est dire comme l’on y va (quelle politique mettre en place pour atteindre son but).

    La tactique de nos élites consiste à prendre en tenaille la communauté:
    – Par l’extérieur en cherchant à fondre les hommes dans des peurs communes: une pandémie, un tx de CO2, voilà des sujets qui abolissent l’idée de frontière (quand bien même ces peurs sujets sont rééls, ils n’en demaneurent pas moins des fenêtre d’opportunité…on appuie là où ça fait mal)..
    – De l’intérieur, en reniant le principe d’égalité face à la loi: les français entre eux ne se sentent plus semblables en droit. Celà vaut pour le pass, le genre, les minorités culturelles ou religieuses.
    La Nation, mais pas seulement, il faut aussi désintégrer la plus petite unité collective nécessaire; la famille: abrogation de l’essence naturelle de la famille, l’école qui préfère éduquer plutôt que d’instruire, homme/femme présentés en ennemis etc…

    Ne nous trompons pas, avec le « pass » on en est au round d’observation: le gvt tatonne tout en sachant parfaitement où il veut aller. La science et la technologie sont en train de réaliser les rêves les plus fous de la philosophie des Lumières: l’homme est la mesure de toutes choses, il est son propre dieu et se conforme donc aux lois des (de certains) hommes.
    Ce n’est plus l’homme qui compte, c’est l’Idée de l’homme.
    Et dans le monde des Idées, toute folie a quelque chose de légitime.
    Voltaire et Giscard en ont rêvé, Macron l’a fait;

    Aimé par 6 personnes

    • charles902 dit :

      Et moi qui en étais resté au « Un pour tous, tous pourris » de Coluche. Les politiques de son époque ne pensaient alors qu’à l’argent. C’était le bon temps de la prédation.

      Mais votre description d’une stratégie de détricotage systématique des valeurs communes pour conserver coûte que coûte le pouvoir est bien plus sinistre: il s’agit tout simplement d’accéder au pouvoir absolu en reniant systématiquement les valeurs collectives (La Constitution) qu’on jure par ailleurs de défendre. Cela s’appelle de la trahison.

      Du coup les pourris de Coluche me paraissent soudain plus sympathiques.

      Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      Machiavel : « celui qui contrôle la Peur des gens devient le maître de leurs âmes. »

      Aimé par 2 personnes

  10. charles902 dit :

    Bonjour Monsieur Tandonnet
    Nous sommes en plein dans l’ère des gesticulations, postures et indignations télévisuelles. Le temps de la pétaudière, le Sodome et Gomorrhe de la pensée politique, le vent mauvais de la démocratie, le règne du doigt dans l’œil.
    Ca donne le tournis à force de se demander le pourquoi de ce comment, tellement la situation est invraisemblable en effet. On a beau être optimiste et se forcer à chercher où ces bouffonneries peuvent avoir un quelconque intérêt pour le Pays, rien ne vient: ce n’est qu’un mauvais film, un navet, qu’il va falloir supporter jusqu’à la fin de la séance en se disant que, selon la formule de Coluche, « c’est nous qui paie ».

    Aimé par 2 personnes

  11. Janus dit :

    Il y a pire que cela : Promouvoir la vaccination pour les enfants, les adolescents et les jeunes adultes est un crime : les effets secondaires graves y compris létaux sont réels (Cf la base de donnée officielle de l’agence du médicament) alors que le covid est sans aucun danger pour cette population. il y a donc plus qu’une incohérence, il y a crime de la part de nos gouvernants. Ce raisonnement est fondé sur les statistiques officielles, largement sous-estimées, mais suffisantes dans leurs constats pour dire que le but de tout cela , ce n’est pas la santé publique dont Macron et son valet Veran se foutent comme de leur première chemise, mais la mise en sujétion de nos con-citoyens. Et personne ne réagit ? On verra le vote par correspondance institué pour les élections prochaines au motif du redémarrage du covid durant l’hiver et le printemps…Ce qui me fait dire que ce pays de veaux qu’on mène à l’abattoir est foutu, irrémédiablement foutu après 70 ans de propagande gauchiste émasculante et imbécile.

    Aimé par 4 personnes

  12. J’ai de plus en plus de mal à suivre tout ça…

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      c’est normal, on vous le répète assez : la pensée complexe du PR et de ses équipes, vole trop haut pour nous, ne soyez donc pas surpris.

      Aimé par 2 personnes

    • Anonyme dit :

      Normal tout cela ,,,LREM-PR gauche ou droite ne veulent pas bouger ,donc le RN ne cesse de grandir ,et michel43 a ce trains la ,,,,,la prise du pouvoir ,n  » est pas loin

      J’aime

    • Michel43 je n’y crois pas beaucoup. Et si je me trompe et bien vous aurez eu raison et je me serai trompé une fois encore. Pour le moment j’y crois pas. C’est mon côté irrationnel et irréfléchi. Je m’en expliquerai plus tard.

      J’aime

  13. Simon Scott dit :

    Imposer la vaccination aux jeunes pour accéder aux bibliothèques et autres installations publiques, financés par tous, est une honte.

    Pourcentage des décès Covid parmi les moins de 15 ans: 0%. Pourcentage parmi les 15-44 ans: 0%. Chiffres ici: https://fr.statista.com/statistiques/1104103/victimes-coronavirus-age-france/

    Aimé par 2 personnes

    • Pheldge dit :

      c’est plus que ça, c’est un crime !

      Aimé par 1 personne

    • Jean-Luc dit :

      Au moment où on se désespère et désole du niveau culturel, on impose un vaccin et un passe sanitaire à la jeunesse qui ne craint rien du Covid, pour accéder aux lieux culturels….
      Encore bravo à nos gouvernants schizophrènes, bienvenue sur la Nef des fous….

      J’aime

  14. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Pas de pass sanitaire pour assister à ces grandes messes!!! Quelle joie, je vais enfin pour redevenir, l’espace d’un court moment, un citoyen normal. Je pourrai donc regarder les yeux dans les yeux la personnalité qui viendra nous répandre la bonne parole et voir en elle les valeurs qui me sont chères : honnêteté, droiture, fidélité à la parole donnée. Je dois dire que ça me manque un peu.
    Que nos Tartuffe fassent cependant attention et qu’ils se souviennent qu’à trop tirer sur une élastique, elle finit pas casser. Qu’ils méditent, si leur intellect le leur permet, ce passage des Centurions de Jean Lartéguy : “… on me dit que dans la ville se succèdent cabales et complots, que fleurit la trahison, et que beaucoup, hésitants, troublés, prêtent des oreilles complaisantes aux pires tentations de l’abandon,… Je ne puis croire que tout cela soit vrai, et pourtant des guerres récentes ont montré à quel point pouvait être pernicieux un tel état d’âme, et où il pouvait mener…”.
    Jean Lartéguy – « Les centurions ».
    (D’après Suétone, lettre écrite au 2e siècle par le centurion Marcus Flavinius à l’un de ses cousins de Rome, Tertullus, alors qu’il servait à la 2e cohorte de la légion Augusta, en Afrique du Nord.)

    Ce célèbre passage se termine par « alors que l’on prenne garde à la colère des légions ! ». La colère à craindre n’est pas tant celles des légions mais plutôt celle du peuple. Elle est rarement empreinte de finesse et de discernement.

    Bonne journée

    Aimé par 4 personnes

  15. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    L’incohérence, le mensonge et la bêtise n’ont jamais gêné nos politiciens de tous niveaux.
    Depuis le début de la crise sanitaire de nombreuses personnes sensées et pertinentes y compris des scientifiques ont longtemps clamé haut et fort que les mesures sanitaires validées par ce gouvernement sous couvert de pseudo-scientifiques étaient inconséquentes et inefficaces.
    On se souvient tous de l’interdiction de se promener seul dans la forêt et sur une plage…passons…!
    20 mois plus tard le passe-sanitaire reste étendu sur l’ensemble du territoire, qu’importe le taux d’incidence du département qui aurait pu justifier de l’aménagement d’une mesure strictement sanitaire, qu’importe que l’on soit seul attablé à une terrasse d’un bistrot ou entassé pendant plus d’une demi-heure dans les transports en commun bondés. Ce document n’est qu’un outil de surveillance et de manipulation de la population, rien d’autre, n’en déplaise aux médecins de plateaux, aux folliculaires et autres ayatollahs de la politicaillerie.
    Quoi qu’en disent et pensent les médias obnubilés et toujours prêts à commenter à longueur de journée les saillies verbales de nos candidats-pantins, les Français se désintéressent de plus en plus de la politique et de celles et ceux qui en vivent.
    Le pouvoir le sait, il n’ignore pas non plus le bilan catastrophique du mandat de son minable chefaillon et craint sans doute face à la médiocrité et à la petitesse des candidats actuels que l’abstention ne se renforce ce qui pourrait mettre en danger la réélection triomphale de son petit autocrate.
    Qu’importe donc la confusion et l’illogisme et allons jusqu’au bout de l’ineptie, il y aura toujours des imbéciles, des cuistres et des omniscients pour prétendre que cette décision de s’affranchir du passe sanitaire dans les meetings politiques est sans aucune conséquence sur les phénomènes de contagion virale.
    Ne serait-ce d’ailleurs pas les mêmes qui avaient dit à peu près la même chose lors de la réunion en février 2020 de plusieurs milliers de fidèles d’une église évangéliste dans la région Grand Est ?
    Mais je ne crois pas pour autant que votre argument concernant l’obligation du passe-sanitaire pour l’accès aux espaces culturels des jeunes de plus de 12ans soit sincèrement la cause principale de « l’effondrement intellectuel de ce pays, de la montée de l’ensauvagement voire de la barbarie »
    Là encore il y aurait tant à dire.

    Aimé par 3 personnes

  16. Anonyme dit :

    encore une belle rigolade ,,une connerie de plus ,après certains s » étonne que le peuple ne veut plus se déplacer pour voter ,le cirque continue michel43

    Aimé par 1 personne

  17. nicolasbonnal dit :

    C’est normal, cher Maître : psychologie des foules (Le Bon) et ère des masses (Canetti) valent mieux qu’étude et concentration. Salluste déjà nous conseille de nous retirer de la politique et de la cavale qui va avec : » l’Etat se portera mieux du fait de mon oisiveté (ex otio meo) que de l’affairisme des autres ». Macron accélère génialement le dégoût que nous pouvons éprouver à l’égard de cette société de consumation et d’ubérisation du politique. Quant aux enfants, ils ont droit maintenant à la reconnaissance techno-faciale pour MANGER, au pays de Shakespeare (comme on disait) et surtout de 1984 : https://nicolasbonnal.wordpress.com/2021/10/25/orwell-et-la-bete-en-mode-turbo-au-royaume-uni-les-ecoles-ont-mis-en-place-le-paiement-biometrique-pour-acceder-aux-services-de-la-cantine-un-dispositif-associe-a-un-logiciel-scanne-le-visage-de/

    Aimé par 1 personne

  18. Ping : Passe sanitaire, au bout de la nuit – Qui m'aime me suive…

  19. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Vous posez la question : « Pourquoi ne sont-ils pas vaccinés?  »
    Pour mes gamins, tout simplement parce qu’ils ne sont pas des cobayes étant donné que les vaccins permettant d’avoir ledit pass sont toujours expérimentaux. Chacun est libre de faire ce qu’il veut mais il faudra assumer derrière et ne pas se retourner contre l’État.

    Vous l’aurez compris, nous, leurs parents, ne sommes pas vaccinés. Mais dans votre article, il y a une autre honte, celle de ne pas pouvoir avoir de pass sans vaccination lorsque des personnes rentrent dans les contre-indications aux vaccins. Alors oui, on peut aller se faire violer la narine, mais ce n’est pas sain et c’est même dangereux si l’opérateur va trop loin.
    Aussi, ces personnes subissent une double peine: celle de leur maladie et celle d’être des citoyens de seconde zone.

    Pour les réunions politiques, c’est comme pour le métro ou certains TER. On appelle ça du foutage de gueule. Idem avec le taux d’incidence.
    Bref, nous sommes dans de la démagogie plein pot sans sortie possible pour le moment.

    Aimé par 2 personnes

  20. Celtapiou dit :

    La macronnie ressemble de plus en plus à la « Nef des Fous » !

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.