Passe sanitaire, au bout de la nuit

On apprend que le passe sanitaire ne sera pas obligatoire pour les meetings politiques, dont la vocation est d’entasser dans un espace clos toute sorte de braillards. S’il est un lieu de libre circulation et de prolifération des postillons, c’est bien le meeting politique, qu’il soit de droite, de gauche, du centre ou extrémiste. En revanche, par le plus sidérant des paradoxes, le passe sanitaire s’applique désormais aux enfants qui veulent venir s’instruire sagement dans les bibliothèques et les médiathèques de quartier, chacun assis à sa place et en dehors de toute condition d’entassement.

Selon les statistiques officielles, environ 30% des jeunes de 12 à 18 ans ne sont pas vaccinés et dès lors ne disposent pas d’un passe sanitaire. Pourquoi ne sont-ils pas vaccinés? Sans doute, parce que, pendant des mois, le discours officiel a martelé que la vaccination des jeunes, qui ne sont pas menacés par les formes graves du covid 19, était inutile voire contre-productive, avant que n’intervienne au début de l’été une soudaine volte-face (scientifique ou idéologique?) à ce sujet. Or, le passe sanitaire est désormais rendu obligatoire dès 12 ans pour accéder aux espaces culturels tels que les médiathèques, bibliothèques (en tout cas dans certaines communes). Cela signifie-t-il que désormais, en ce moment, 30% presque un tiers des jeunes sont, de fait, quasiment bannis des lieux de l’intelligence et de la civilisation? Et après, qui s’étonnera de l’effondrement intellectuel de ce pays, de la montée de l’ensauvagement voire de la barbarie?

Quelle signification au total? l’excitation et le climat d’embrigadement d’un meeting politique mériteraient plus de considération que des enfants qui lisent, s’instruisent et travaillent? Tout cela est tellement invraisemblable qu’on a du mal à en croire ses yeux.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Passe sanitaire, au bout de la nuit

  1. Citoyen dit :

    Pour le « pass », sanitaire, ou pas …, vu qu’il n’a plus grand chose à voir avec du sanitaire (à supposer que ça a été le cas à un moment), il a, avant tout, la connotation de l’étiquette que l’on accroche à l’oreille des animaux pour faciliter leur identification, au moment de les mener à l’abattoir …
    Il faudrait demander à une vache que l’on amène à l’abattoir, si elle est fière d’arborer l’étiquette qu’elle porte accrochée à l’oreille ?… Sont regard dubitatif (bovin), voudrait très certainement dire : Est-ce que tu me prends pour une conne ?…

    Malgré ça, on trouve des abrutis-bobos (pardon pour le pléonasme) qui sont fiers d’arborer leur prothèses smartquelque-chose équipée de leur « pass » … pardon, de leur étiquette d’identification (comme les moutons) …, pour enter au resto !….
    Je pense qu’en complément, et en accompagnement de présentation de l’étiquette, ils devraient se mettre à meugler ou bêler, pour confirmer leur nature … Le tableau serait complet …

    Sauf que depuis peu, le pass prend un autre intérêt …
    En effet, ils se confirme tout les jours d’avantage, que les vaccinés sont plus contagieux que les autres …
    Et là, tout d’un coup, le pass trouve une nouvelle utilité à son insu … il permet de regrouper, et d’isoler, les contagieux ensemble dans des même lieu !…
    Finalement, il a trouvé sa vocation …

    Et si le pass n’est pas obligatoire pour les meetings politiques, c’est très certainement pour éviter de laisser penser, à ceux qui s’y rendent, qu’on les prends pour des veaux … Enfin, mieux vaut éviter de trop le monter …

    J'aime

  2. Ping : Passe sanitaire, au bout de la nuit, par Maxime Tandonnet - :: Novopress.info - arme de réinformation massive

  3. Ikook dit :

    Peut-être que 20 ans de mise en perspective vous montrera comment on transforme un virus qui n’existait pas encore en un totalitarisme bien préparé.
    http://www.autochtonisme.com/2021/10/chronologie-d-une-pandemie-organisee.html

    Remarquez la dernière phrase:
    Vous avez aimé vous faire vacciner ? Vous adorerez sauver la planète !

    Parce que oui, la finalité c’est çà: le pass sanitaire se transformera rapidement (2 ans?) en pass carbone avec fin de l’argent liquide, interdiction des voitures à essence, contrôle de votre épargne par les banques centrales, interdiction de la viande, forte restrictions des voyages et des trajets en avion, taxation ou suppression de la maison individuelle, quota sur le chocolat, le café. Et pendant que les porcs qui nous dirigerons s’empiffreront, nous serons sous contrôle de l’intelligence artificielle, des robots dans la rue et des drônes dans le ciel qui scruteront tout, à l’affût de la moindre déviance.

    Voilà aussi pourquoi dans les manifs du samedi vous ne croisez aucun membre d’EELV, et que ce même parti ne dit mot. Car « qui ne dit mot consent »???

    J'aime

  4. Ping : Urgence sanitaire: où étaient nos représentants? (pour Figaro Vox)-maximetandonnet – Titre du site

  5. H. dit :

    « En clair, le totalitarisme invite à cliver les citoyens en deux : les bons obéissants, et les mauvais désobéissants. Les méchants sont ceux qui résistent au harcèlement, ou encore, refusent de rentrer dans la nouvelle réalité délirante, idéologique, proposée par la paranoïa.  » (https://brunobertez.com/2021/10/25/quand-la-fin-justifie-les-moyens-le-fascisme-nest-pas-loin-le-totalitarisme-est-deja-la/)

    J'aime

  6. Stanislas dit :

    En fait on discute de points intermédiaires, comme ici le « passe » ou non « passe » en faisant croire à la « protection de la santé » alors qu’il ne s’agit que de la protection de la « limitation de la propagation de l’épidémie COVID 19 » (sic le radotage des recyclés du conseil constitutionnel dans leur décision du 2021 824 DC).

    Le « passe » symbôle de l’apartheid en France sur la base d’un nouveau critère « le pointage du biceps », ne l’est que par conséquence de la proposition devenue légale, du choix intime entre deux autres produits sur le marché du virus,
    – l’un extérieur : le test à faire en bonne santé tous les deux ou trois jours ( gratuit le jour de la loi du 5 aout devenu payant ensuite) pour aller bosser ou se cultiver ou faire du sport (avant 2020 le sport, c’était de la santé non ?)

    – l’autre intérieur : la faculté de présenter un « certificat de rétablissement de la maladie ». Donc il faut chercher à être malade pour se présenter en bonne santé au boulot quelques temps avant d’être suspendu si vous voulez vous occupez des malades très sérieux (ben oui, si vous ne passez pas par les urgences ça se complique pour être pris en charge)

    Conclusion :

    1° sur la propagation de l’épidémie de « covid 19 »
    Cet acronyme qui a permis la simplification des procédures administratives des maladies respiratoires, ont pris appui sur le corona sars cov 2. On n’en détecte plus puisque les bordels politico-médiatiques nous parlent d’un variant « delta »…
    C’est un peu comme si vous vous appelez MARTIN par descendance de votre père et qu’on vous parle aujourd’hui comme si vous étiez votre père..

    2° Inviolabilité du corps (citation prise sur weka)
     » L’article 16 du Code civil dispose que « la loi assure la primauté de la personne, interdit toute atteinte à la dignité de celle-ci et garantit le respect de l’être humain dès le commencement de sa vie ». L’article 16-1 affirme de manière très claire que « chacun a droit au respect de son corps. Le corps humain est inviolable ».
    Le principe a pour finalité de protéger le corps humain des atteintes des tiers. Ces derniers sont obligés de respecter le corps d’autrui.
    Le Conseil constitutionnel a, à ce titre, affirmé que « la sauvegarde de la dignité de la personne humaine contre toute forme d’asservissement et de dégradation est un principe à valeur constitutionnelle » (décision n° 94-343/344 DC du 27 juillet 1994).
    Mais, si les textes reconnaissent à la personne le droit de s’opposer à toute atteinte à son intégrité physique, ils admettent également que celle-ci a le droit d’autoriser une telle atteinte.

    fin de citation……

    Le « passe » n’est donc qu’une base de chantage à la liberté variable sous virusconstitution , qui permet à des petits loufiats du grand business, de ne pas violer des corps puisque ceux ci se sont proposés au marquage de biceps, l’ont fait en toute « liberté »

    le 14-juillet dernier, date du chantage télévisuel du salarié des intérêts privés internationaux :
    35 890 469 de marqués au 1er tir
    25 520 921 de marqués au 2eme tir

    le 12-septembre dernier, à 3 jours de l’application de la loi d’affamement des soignants (parce que la loi du 5 aout ne donne pas de fin à la suspension , sauf à reprendre le boulot parce que vous avez « décidé » de vous faire tirer.. :
    49 433 69 de tirés à la 1ere salve
    41 549 527 à la 2eme salve

    Par conséquent : sur les 13 millions au 1er jet (le 2ème jet contient aussi des rattrapages de 1er jet) combien sont ils allé se faire mettre des produits innovants inconnus au nom de santé ?

    Alors voyez vous lectrices et lecteurs de ce blog, bien que je ne suis pas allé au bout de ma démonstration pour ne pas lasser ; le « passe » qu’il soit utilisé ou non pour quelque raison que ce soit, de quelque manière que ce soit, pour une opération de propulsion d’un futur salarié des intérêts internationaux à la tête de la préfecture France, « ce passe » n’est jamais qu’un aménagement d’une « proposition que peu de monde peut refuser » tant qu’il ne le veut pas en groupe uni pour lutter contre un petit gang de pantins des affaires.

    Aimé par 1 personne

  7. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Une démonstration flagrante que par électoralisme, ils se fichent éperdument de la santé des français. Le Covid virus qui soi-disant va tuer l’humanité, dont on ne veut pas rendre le vaccin obligatoire, car on ne connait encore pas les effets à moyen et long terme.
    Le Covid est un formidable outils d’asservissement du peuple. Aujourd’hui, tout est fait pour semer la terreur, culpabiliser les français, les traiter de tueurs, de complotistes, de fascistes, de pollueurs s’ils ne font pas ce que le ministère de l’éducation du peuple et de la propagande leur dit. Platon, dans son livre La République, parlait de « La démocratie dans sa dégénérescence en démagogie et en tyrannie à cause de l’attrait qu’exerce le prestige du pouvoir. ». Il avait raison, nous le vivons aujourd’hui.
    Droite gauche, ils se fichent tous de l’avenir de la France, seul le pouvoir et leur pitoyable petite carrière les intéressent.
    Il faut reconnaitre qu’au niveau politique, nous n’avions jamais atteint un tel niveau de crétinerie.
    Le spectacle offert aujourd’hui par les uns et les autres est désolant, lamentable. Le nouveau monde de Macron et encore pire que celui qu’il fustigeait.

    Aimé par 1 personne

  8. nicolasbonnal dit :

    « « Le sol n’est pas la patrie de l’homme civilisé ; il n’est pas même celle du sauvage, qui se croit toujours dans sa patrie lorsqu’il emporte avec lui les ossements de ses pères. Le sol n’est la patrie que de l’animal ; et, pour les renards et les ours, la patrie est leur tanière. Pour l’homme en société publique, le sol qu’il cultive n’est pas plus la patrie, que pour l’homme domestique la maison qu’il habite n’est la famille. L’homme civilisé ne voit la patrie que dans les lois qui régissent la société, dans l’ordre qui y règne, dans les pouvoirs qui la gouvernent, dans la religion qu’on y professe, et pour lui son pays peut n’être pas toujours sa patrie (Bonald). »

    Aimé par 1 personne

  9. francefougere dit :

    Cher Maxime Tandonnet,
    Vous vous faites beaucoup d’illusions sur les pouvoirs des  » médiathèques » à propos de la culture. Dans la ville moyenne ( moins de 50 000 habitants ) où je me trouve parfois, la médiathèque prête surtout des trucs connectés. Des livres ? Bientôt, on se demandera en cet endroit quel est cet objet obsolète !
    Je m’y suis rendue un jour pour emprunter le roman récent d’un auteur bien connu, sauf de l’employée en charge des rayonnages.
    J’ai pu jeter un coup d’oeil sur les lieux : les jeunes y sont allongés sur des sortes de couches-sofas, rappelant le Satiricon de Pétrone, en bavardant, criant. Car les récentes instructions imposent de donner aux jeunes l’impression qu’ils sont comme à la maison.
    Il semblerait que les petites bibliothèques des petites communes comprennent la valeur de la lecture et des livres.On y lit des contes. Bon signe.
    Néanmoins, elles n’échappent pas au  » désherbage « , qui est l’euthanasie des livres.
    On ne conserve plus les livres dans ces bibliothèques. Où ? Qui peut répondre ?
    Cordialement

    Aimé par 2 personnes

  10. Monique dit :

    Bonsoir monsieur Tandonnet et tous,
    Il y a dix huit mois, de l’épidémie on passait à la pandémie comme on passait du pangolin aux chauves souris, c’est à qui trouverait un masque, je dois le dire ici, merci à Edouard Leclerc c’est lui qui m’a vendu mon premier paquet de 5 masques (1 paquet par foyer), même les pharmacies n’en avaient pas. Ensuite une charmante personne du village, solidaire et altruiste (juste avant les municipales) a confectionné 45 masques en tissu, cela lui a pris trois jours de son temps, des chutes de tissus mais nous étions protégés aussi bien que Zorro. Je passerai sur la précipitation pour les vaccinations, c’est à qui aurait droit à sa dose. La peur régnait sur la ville, on pensait à nos aïeuls et la grippe espagnole, la TV nous montrait des patients sous tuyauteries diverses, on transportait ou déportait des malade de Lille à Marseille dans des avions sanitaires qui avaient tout de la chambre funéraire… l’élite médicale, tandis qu’elle descendait le Pr Raout, nous donnait chaque soir la rude nécrologie des morts de la journée. J’ai pu lire sur des forums « on va tous mourir, et il faudra faire des choix », à se cacher sous la couette pour ne pas être vu. Ils ont bien rigolé, nos ministres en blanc, de la pétoche on est passé direct à la panique. Depuis, même l’idiot du village sait que nous avons été d’affreux crédules, que la dictature de l’état s’étendait sur nos libertés et nos vies. Bien sûr, ça ne marche plus, le Covid est politique et on devrait faire maintenant l’état des lieux sur les établissements fermés, des gens au chômage, des exploitants agricoles qui se sont suicidés et à nos pauvres « vieux » qu’on a inscrit dans la ligne des victimes du Covid alors qu’ils étaient simplement en fin de vie. Il fallait faire peur ! Oui, on nous a fait croire qu’avec le vaccin, c’était un pas vers l’immortalité. Le chef suprême a même réussi à diviser les familles, les pestiférés d’un côté et les passoires de l’autre, ceux qui sont prêts à un rappel tous les six mois. Quant au passe sanitaire, il ne sera pas supprimé pour ceux qui refusent la 3e injection parole de ministre ! mais personne n’y croit, la 3e deviendra obligatoire.
    Les meetings en période électorale ne vont pas manquer, avec les antivax et les GJ qui reprennent du service, sans compter les marches blanches puisque nous avons au moins un mort par jour suite à une agression, nous pourrons donc manifester tranquilles sans laisser passer, mais pour emmener grand mère au restaurant ou au spectacle, là c’est impossible ! Il nous reste la colère et là c’est massivement qu’il faudrait manifester « touche pas à mon gosse »… et si la panique changeait de camp ?

    Aimé par 3 personnes

  11. dodo dit :

    « Tout cela est tellement invraisemblable qu’on a du mal à en croire ses yeux. »
    A mon avis, pour les oreilles c’est pareil…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.