Le virus a bon dos

Les informations se suivent et ne se ressemblent pas. La rentrée de septembre est marquée par la peur d’une reprise de la pandémie et d’une seconde phase « exponentielle ». D’autres sources d’informations montrent le contraire, comme cet article de Capital. Depuis mars dernier, le monde a changé en mal. Il a basculé dans tout autre chose. Nous vivons dans le monde d’après et il n’est pas beau à voir. L’arrêt des grands voyages planétaires est emblématique de l’anéantissement de la liberté et de l’enfermement des consciences. Le chômage, le désœuvrement et la pauvreté ravagent nos sociétés mais la dissimulation et le truquage des réalités sont désormais banalisés, comme dans n’importe quel système totalitaire. La violence omniprésente est le signe de la désintégration du tissus social, dans un monde où il est interdit de voir le visage d’autrui et de serrer les mains. La montée des idéologies de la table rase extrémiste en politique n’est que le reflet de la barbarie croissante de la société.   L’indifférence, l’abstentionnisme, le repli sur soi, le dégoût et la méfiance  imprègnent toute vie politique. Alors, l’unique explication à ces phénomènes qui est donnée est celle du virus. De fait, le virus n’est qu’un déclencheur, l’étincelle qui a mis le feu aux poudres de la maison globale. L’effondrement, la crise suprême de civilisation était  déjà en germe dans l’exubérance de la mondialisation chaotique et débridée.  Le virus a fait éclater une bulle qui devait de toute façon éclater. Aujourd’hui, il est un prétexte. Il est là certes. Il est là mais il a pris toute sa place, toute son utilité, sa raison d’être comme pilier du monde d’après. Il est là aussi pour faire peur, pour faire oublier nos malheurs, nos désastres et nos échecs, la chute dans le nihilisme. Les élites dirigeantes ou influentes ont besoin de ce virus comme bouc émissaire d’une société épouvantable dans laquelle nous sommes en train de faire naufrage, une société sans travail, sans jeunesse, sans courage, sans imagination, sans désir, sans but, sans idéal, sans liberté – en particulier la première de toutes, la liberté de se déplacer, de franchir les frontières, de partir, bref s’évader, le plus joli  mot de la langue française. Même quand le virus aura objectivement disparu, il sera toujours là, comme une menace infernale brandie par les autorités morales et nous tenir en laisse par le biais de la peur. Et s’il n’est vraiment plus là, il sera aussitôt remplacé par un autre virus. Le « monde d’après » – le nôtre désormais –  a besoin de lui, le virus est au centre de son équilibre et de sa survie. Et contre la peur, il n’existe qu’une seule arme: la vérité.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

77 commentaires pour Le virus a bon dos

  1. Freddie dit :

    Merci, cgn002, j’aime bien vos interventions. Je sors peu et télétravaille, mais tous mes amis aux métiers plus exposés me disent à quel point de très nombreux Français vivent exactement comme s’il n’y avait pas de virus. Le problème n’est pas tellement à mon avis que le gouvernement se sert du virus pour avoir des comportements abusifs (il n’a pas besoin de ça) et je pense comme vous qu’il y aura un après virus. Le problème c’est que les gens ne respectent pas les opinions des autres et en font une question de principe. Le camp des « prudents » en a marre de ceux qui font moins attention, les considère irresponsables et à la limite n’a plus vraiment envie de les fréquenter. Le camp des « pour la liberté » se moque des prudents et trouve que ce sont les moutons du gouvernement. Le plus drôle c’est que chaque camp trouve’ l’autre parano : bonjour l’ambiance. Quoiqu’il en soit le covid révèle pas mal de choses sur les gens. Ceux qui en sortiront indemnes sur le plan de la santé et pas trop amochés dans leurs finances, vont sans doute au minimum voir leur paysage relationnel se modifier.

    J’aime

  2. goupil dit :

    Salve
    Je ne pense pas qu’il s’agisse de maladresse de la part de nos médias et dirigeants.
    J’ai plutôt l’impression que c’est délibéré.
    Comme Maxime, j’estime que le virus a bon dos. Et le coup du vaccin qu’on veut nous vendre me fait bien marrer, un vaccin ne marche pas avec les virus.

    J’aime

  3. Anonyme dit :

    Qui a dit ,,,,,les Français sont des veaux,,,Moi,,je dirais ,des moutons

    J’aime

  4. cgn002 dit :

    Restons objectifs !
    Quand il est dit que l épidémie se propage exponentiellement il s agit de chiffres nationaux.
    lorsque vous dites que « :Le Capital » dit l inverse, il ne s agit que de certaines regions
    L article précise fort justement (à la fin) que la situation (nationale) reste préoccupante…
    Je vous invite à imaginer (mieux à anticiper) la situation sanitaire dans 3 semaines sachant que finalement nous restons dans un mode où les dérives restent totalement possibles (et constatées).
    Tout est déterminé par la discipline générale comme disait papi2.
    Par conséquent il faut bien comprendre que si nous avons des résultats encourageants ce n est pas une providence accordée à je ne sais quoi. Ce n est que le résultat de la prudence d une majorité de citoyens.
    Je crois que sur ce blog on condamne le manque de pédagogie de nos institutions (moi aussi); alors je pense qu il faut relativiser l exageration et la maladresse de certains de nos représentants (médias y compris) qui s adressent il faut le reconnaître aux plus récalcitrants de nos compatriotes, … les plus nombreux … ! ! !
    L arrivée du vaccin changera totalement le paradigme actuel de crise…
    les discours feront alors oublier toutes les hystéries du moment…
    et heureux seront ceux qui n ont pas connu la réalité d une infection qui a mal tourné… (séquelles chroniques y compris)

    J’aime

    • astrojournal dit :

      Le seul moyen de se prémunir de toutes sortes d’infections est de renforcer ses défenses immunitaires. Pas besoin de gestes barrière, de distanciation sociale, de masques et que sais-je encore.
      Je rappelle la phrase célèbre de Louis PASTEUR sur son lit de mort : » Antoine BECHAMP avait raison, le microbe n’est rien, le terrain est tout »
      C’est évidemment bien plus qu’une simple phrase. PASTEUR reconnaissait qu’il avait fait fausse route avec sa théorie du germe.
      Donc, si vos défenses immunitaires sont solides, vous n’avez rien à craindre des microbes dont les virus font partie.
      J’ai fait un long développement sur ce blog concernant les virus avec lesquels l’homme doit vivre en symbiose. Je ne vais pas y revenir.
      Apprenez à renforcer vos défenses immunitaires en vous alimentant sainement et en prenant quelques compléments alimentaires peu couteux : vitamine C, vitamine D, zinc.
      Les gens ont peur des virus, mais, curieusement, ils n’ont pas peur de leur surpoids, de leurs diabètes, de leurs artères bouchées…
      C’est pourtant par là qu’il faudrait commencer.
      Quant aux vaccins, j’ai dit tout le mal que j’en pensais. De toute façon, il faut de 10 à 20 ans pour en mettre un au point. Dites-vous bien que si l’on sort un vaccin dans trois mois, cela sentira l’arnaque à plein nez. Vous vous interrogerez alors de savoir ce qu’il y a dans ces vaccins et pourquoi ils veulent modifier le génome humain, c’est-à-dire jouer aux apprentis-sorciers.

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @astrojournal
      ok pour l immunité sauf qu il arrive à chacun de ne pas se trouver 100 pourcents du temps à 100 pourcents de la pleine forme !
      un bon refroidissement suffit parfois pour attraper le premier virus croisé…
      pour le vaccin de « moderna » effectivement ça pue le forcing financier, face à une solution fort discutable. On verra la réaction de nos institutions de santé…

      J’aime

    • Stéphane B dit :

      Bonjour

      Sans compter que les gestes barrières et le masque sont contre-productifs pour nos défenses immunitaires. Ils nous font vivre dans un milieu sans trop de contact avec les autres, ce qui fait que notre système perd l’habitude de se défendre. Aussi, à la moindre fatigue, combo gagnant: fatigue ou refroidissement + défenses immunitaires affaiblies = Personne en l’air.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      attrapez le covid ne portez pas de masque et rencontrez des centaines de personnes.
      les heureux bénéficiaires de vos postillons et mains souillées apprécieront… !

      J’aime

  5. Sganarelle dit :

    Je ne sais pas si le virus a bon dos mais je sais qu’il laisse des restes de son passage lorsqu’il est gentil et bénin et de sacrées séquelles lorsque vous avez le malheur d’aller en réanimation.
    Ce n’est pas une vue de l’esprit , une grippette ou Je ne sais quel banal rhume et notre gouvernement n’est pas le seul à être désemparé. Vu les résultats économiques du confinement je ne pense pas non plus qu’il joue à la dictature .
    L’appel à l’hygiène de chacun n’est pas exagéré si on considère le niveau habituel chez nous.
    Le masque ne sert qu’à éviter de recevoir des postillons et son port habituel dans certaines professions n’a jamais causé de dêgâts irréversibles.
    Arrêtons de jouer les enfants gâtés Privés de nos jouets habituels … et quand au nombre de morts toujours minime quand il s’agit des autres , il serait bon d’attendre la fin de la bataille pour pavoiser on pourra ensuite faire à peu près un bilan qui sera proche de la réalité.
    Ceci dit nos gouvernants sont démunis’ ils sont comme nous sans boussole et sans remède sans savoir où ils vont et ce que sera demain. On parle de « psychose » parce que certains d’entre-nous étant plus fragiles prennent des précautions . A l’inverse les autres sont des insouciants qui roulent des mécaniques parce qu’ils bravent la mort de manière irresponsable.

    La difficulté réside encore dans la mesure et l’équilibre mais là il semblerait que dans tous les domaines nous en soyons fort dépourvus.

    J’aime

    • Papi 2.0 dit :

      Le trop et le peu gâtent le je.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      précision : le masque sert essentiellement à ne pas envoyer de positions!
      et la contamination est reçue principalement à travers nos mains…
      sinon d accord avec vous sur la relativisation des sentiments contrariens (et bien gaulois) exposés ici.

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Voici une vidéo qui pourrait vous faire changer d’avis.

      Faut-il aussi rappeler que nous sommes tous mortels ?

      J’aime

    • cgn002 dit :

      @astrojournal
      ok pour l immunité sauf qu il arrive à chacun de ne pas se trouver 100 pourcents du temps à 100 pourcents de la pleine forme !
      un bon refroidissement suffit parfois pour attraper le premier virus croisé…
      pour le vaccin de « moderna » effectivement ça pue le forcing financier, face à une solution fort discutable. On verra la réaction de nos institutions de santé…

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Un refroidissement, oui, bien sûr. Alors faite confiance à la nature. Il existe d’excellentes tisanes pour vous nettoyer, ou mieux, comme les animaux quand ils sont malades, ils arrêtent de manger jusqu’à ce que leur corps ait évacué toutes les toxines. Cela s’appelle l’autophagie ou jeûne. Il y a eu un prix Nobel sur cette question. La nature est merveilleuse et le Créateur nous a fait un corps parfait. Mais nous ne savons pas l’écouter. Le danger ne vient pas de l’extérieur, il est bien souvent en nous-mêmes.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      @astrojournal
      dans la vidéo tout n est pas bon à prendre …
      avec un brin d exagération du genre un médecin chercheur radié de l ordre des médecins parce qu il guerissait ses malades … ! ! !

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Ce qu’il dit est parfaitement exact. Je connais personnellement un médecin qui a du s’expatrier en Espagne pour les mêmes raisons. Il ne soignait pas des scléroses en plaque, mais des cancers avec des méthodes non conventionnelles.
      Le Conseil de l’Ordre des médecns est un frein au développement de la connaissance.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      la tempérance n est pas le fort des gaulois effectivement !
      et la bougonnerie joue à fond par ailleurs ! !
      on n est encore loin de l’homo philosophicus ! ! !…
      et ça ne va pas s’arranger avec la longue période pré vaccin…
      les qualités humaines requises ne sont pas (ne sont plus) dans les esprits, et la crise ne saurait ainsi que s amplifier… ! ! !

      J’aime

  6. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    « Le virus a bon dos » écrivez-vous, et peut-être plus que vous ne pensez !
    Aurons-nous encore le droit de dire que c’est, et de loin, le cancer qui est la première cause de mortalité, en France ?
    Aurons-nous le droit de demander des comptes sur le lourd bilan que les malades hors-COVID ont payé, et payeront peut-être encore ?
    Et à moi, qui m’expliquera pourquoi ma fille de cinquante ans, qui consulte un médecin généraliste pour la première fois, début mars pour des « douleurs abdominales », est morte le 15 juin, après être passée par l’hôpital de Lannion, puis celui de Saint-Brieuc et avoir enfin été transférée au CHU de Rennes, alors que son cas était déjà désespéré, et sans qu’elle n’ait pu bénéficier d’aucun diagnostic précis, ni d’aucun traitement spécifique, en temps et en heure ?
    Devrais-je trouver normal :
    Que le 4 mai, « en raison de l’altération de son état général », son médecin demande son admission au CH Lannion, puis est encore obligé, le 14 mai, de demander « d’accélérer la prise en charge » (comme il me l’a écrit). Et elle n’a finalement été hospitalisée à Lannion, que le 18 mai ?
    Que le 26 mai, lorsqu’elle a été transférée à l’hôpital de Saint-Brieuc, il n’y avait pas de chirurgien disponible pour lui faire une biopsie parce qu’il y avait 44 CAS de COVID à traiter ?
    Que le 2 juin, au lendemain du week-end de Pentecôte, le médecin hématologue de l’hôpital de Saint-Brieuc était SEUL avec 20 patients, alors qu’en principe toutes les décisions concernant les traitements, se prennent collégialement ?
    Et maintenant que ma fille est morte, je ne peux m’empêcher de me demander combien seront-ils encore, ces malades qui n’ont pas le COVID, et que notre service de santé abandonnera à leur sort ?

    Aimé par 5 personnes

    • Papi 2.0 dit :

      Merci de votre témoignage et si je n’ajoute rien d’autre c’est que je ne sais pas trouver les mots pour le faire.

      Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      Mildred ce que vous dites serre le cœur mais c’est exactement pour arrêter l’afflux considérable de patients qui nécessitaient un diagnostic différentiel qu’il a été indispensable de confiner Tout le monde. (Beaucoup de contaminés sont décédés à domicile sans aide.)
      Il faut incriminer les lits insuffisants les respirateurs en manque et jusqu’aux produits de première nécessité blouses et gants pour les soignants sans protection qui ont payé un lourd tribu. On a tous été surpris parce que personne ni rien n’ à été prévu et préparé pour les urgences dont les services ressemblaient à un hôpital de campagne.
      C’est cette situation qu’il faut incriminer où la médecine et les hôpitaux mal gérés se sont trouvés soudain face à une épidémie inconnue et peu de moyens pour un afflux de gens en extrême urgence de détresse respiratoire
      Les soins pour tous les malades ont été retardés et beaucoup de cardiopathies oubliées grossissant ainsi les pertes dues au coronavirus car ce n’est pas le cancer la première cause de mortalité en France; les infarctus sont aussi un dommage collatéral du virus.
      Surtout Il ne faut pas que ça recommence .

      J’aime

    • Timéli dit :

      Mildred,
      Bien sincèrement, je partage votre douleur. Ce qui est arrivé est plus que regrettable, inadmissible. Je n’ai pas les mots pour exprimer ma pensée.
      Je crois tout simplement que le gouvernement n’avait pas anticipé la situation que nous avons vécue, et que, dans sa gestion, il a confondu vitesse et précipitation. Alors que, pourtant, veiller à la santé des Français, c’est aussi son rôle…

      J’aime

  7. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Pour mieux comprendre ce que nous vivons (la gestion dramatique de la crise sanitaire, les élucubrations des élus verts (ou pas, cf Rouen), la nullité de nos ministres (cf l’ancienne pharmacienne et ses projets pour le Panthéon), etc,…. je recommande la lecture du livre d’Allan Bloom « L’âme désincarnée, essai sur le déclin de la culture générale » publié aux Belles lettres (https://www.lesbelleslettres.com/livre/3751-l-ame-desarmee). Édité en 1987, l’auteur y analyse brillamment le gouffre dans lequel son pays, les USA, est en train de tomber. La vague n’a mis que trente ans à traverser l’atlantique mais, hélas pour nous, elle l’a fait.
    Je lis çà et là que ce serait l’abstention qui serait la cause principale du sabordage auquel nous assistons. C’est se tromper de diagnostic. L’abstention n’est qu’une conséquence du naufrage politique dont nous sommes à la fois les victimes et les spectateurs impuissants. Chirac, si sympathique qu’il ait pu être, n’a été qu’un rad-soc moderne. Beaucoup ont cru en lui, tous ont été déçu. Nicolas Sarkozy a eu toutes les cartes en main pour infléchir la funeste destinée préparée par ses prédécesseurs. On sait malheureusement ce qu’il en est advenu. Je n’évoquerai pas par charité le règne du vice-président du conseil général de Corrèze (encore un rad-soc), ce serait faire injure aux corréziens. Lorsque mon choix se limite à la peste ou au choléra (on va y ajouter Le Covid 19 pour faire bonne figure), je ne choisis plus car ce n’est plus un choix. La Droite (l’autre nom de la Gauche dans ce pays) a largement savonné la planche sur laquelle elle glisse désormais entraînant avec elle le pays. Qu’elle en subisse les conséquences et qu’elle en tire, si cela lui est possible, les bonnes conclusions.
    Cette crise sanitaire a au moins le mérite de faire éclater au grand jour le décor d’hypocrisie, de lâcheté et de corruption qui est notre quotidien. Ce qui est vraiment dramatique, c’est, qu’alors même que nous disposons, via la Toile, de tous les outils et de toutes les justes informations pour comprendre ce qui se passe et réagir en conséquence, de voir le mensonge et la malhonnêteté triompher. Un exemple qui n’a rien à voir avec la situation sanitaire : on sait que les GJ font peur au pouvoir. Le préfet de Police y va donc de sa déclaration martiale contre les fauteurs de trouble. Ces derniers feraient mieux de se proclamer supporters d’un certain club de foot ou prétexter d’une Rave-Party géante, les autorités seraient beaucoup plus conciliantes à leur égard si j’en crois quelques événements récents sur les Champs ou en Lozère. Paradoxe suprême, on leur imposera le non-port d’un masque (sinon sanction sévère) afin de mieux les traquer via la vidéo-surveillance. Il faut ce qu’il faut n’est-ce pas?

    Bon après-midi

    Aimé par 5 personnes

  8. Zonzon dit :

    « … sans liberté – en particulier la première de toutes, la liberté de se déplacer, de franchir les frontières, de partir … »
    Maxime Tandonnet

    Où avez-vous vu cela ? Voue avez pris le parti de rire !
    La liberté de se déplacer, c’est tout le problème.

    J’aime

  9. lugardon dit :

    Oui le virus a bon dos ainsi que l’islam fascisme et le déclin de la France. Ainsi tout débat politique est verrouillé.

    J’aime

  10. Vous avez tout à fait raison. Ce virus a été saisi avec opportunisme par pas mal de gouvernements dont le notre pour essayer de faire progresser un agenda politique qui s’éloigne de plus en plus de la véritable démocratie. Le mécanisme est rigoureusement le même que pour la grande peur climatique : augmenter le contrôle des populations, les infantiliser, leur ôter la libre utilisation d’une part de plus en plus grande de leurs revenus, orienter leur consommation vers ce qui est décrété comme bon, vider la souveraineté populaire de son sens en prétextant d’accords et d’instances internationales qui n’ont jamais été acceptées explicitement par la population…
    Sur le fond sanitaire (voir la série de mes blogs en cliquant sur mon nom, le dernier portant sur la fiabilité des indicateurs), cela fait des mois que le gros de l’épidémie est passée. On était retombé à 10 morts par jour au-début de l’été et on est légèrement remonté vers 30, ce qui est dans l’épaisseur du trait à l’échelle de la population. Ces morts appartiennent à la partie la plus fragile de la population (age médian du décès 84 ans !) qui représente de toutes façons le gros de la mortalité toutes causes confondues.
    Il est regrettable que la population n’ait pas un peu plus d’esprit critique devant cette situation. On peut hélas penser qu’au contraire les mauvais instincts vont ressurgir : dénoncer son voisin trop tiède, chercher des boucs émissaires…

    Aimé par 4 personnes

  11. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Et on crée des prisons COVID au Québec où on enferme ceux suspectés d’être positifs et qui ne veulent pas de test.
    Et en Australie, on va chercher les gens chez eux, dès qu’ils osent aller contre la doxa officielle.

    A voir, au moins les 30 premières minutes

    Le monde d’après qu’ils nous préparent est édifiant. Malheureusement, je vous avais prévenu dès le début de la crise en février et mars. C’était tellement évident.
    Or pour que ce nouveau monde progresse, il faut que les démocrates gagnent aux USA. Aussi, j’espère vivement la victoire de Trump ainsi qu’il ait le prix Nobel de la Paix (ce dernier juste pour enquiquiner ses détracteurs)

    Je vous prédis que dès que le vaccin sortira, en cas de suspicion COVID, on vous demandera de vous faire vacciner pour remettre vos enfants à l’école ou pour retourner travailler. L’Australie l’a déjà annoncé.

    Ainsi, que nous reste-t-il ? Pas grand chose, je le crains bien.

    Aimé par 4 personnes

    • cgn002 dit :

      et ou en seraient on si on n avaient pas été vaccinés du BCG de la diphtérie du tétanos et de la polio ? ?
      de façon bien obligatoire et alors ?
      doit on refuser tout ce qui nous est imposé ?
      la crise de confiance devient ici paroxismique …

      Aimé par 2 personnes

    • astrojournal dit :

      Chacun doit être libre de se prémunir comme il l’entend. Ce n’est plus aux états de décider à la place de tout le monde.
      Et désolé de vous contredire, mais les épidémies ont disparu suite à l’amélioration de l’hygiène corporelle et rien d’autre. C’est comme cela que la tuberculose a disparu, y compris dans les pays où les gens n’ont pas été vaccinés.
      Une récente campagne de vaccinations contre la polio en Afrique a provoqué une épidémie de…polio.
      Renseignez-vous, étudiez. Moi j’ai lu des dizaines de livres sur ces questions.
      Personnellement, je n’ai aucune confiance dans ces vaccins bourrés de produits chimiques, d’aluminium, de mercure, de formole (en fait plus e 200 produits différents), de foetus humains et d’animaux. Et encore mois dans les vaccins de nouvelle génération dont l’on affirme qu’ils modifieront le génome humain de manière définitive.

      Aimé par 2 personnes

    • H. dit :

      Alexandra Henrion-Caude explique très bien l’impasse de ce soi-disant vaccin auquel je ne crois pas : https://youtu.be/c3V6DxmOy8o
      Les BCG, DT Polio et autres comme l’anti-variole ont clairement été élaborés pour débarrasser l’humanité de fléaux. Le vaccin Covid m’apparaît lui clairement comme une rente de situation envers la firme qui parviendra à le mettre au point. Qui plus est, face à un virus qui, semble-t-il, mute très vite, il arrivera toujours trop tard et cela pour un gain illusoire. Je ne crois donc pas qu’il mérite d’être mis sur un plan identique que ses glorieux et nécessaires anciens. N’oublions pas que nous sommes dans un pays où le capitalisme de connivence se porte au mieux.

      Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      @H.
      Il s’agit d’une impasse provisoire et il est normal de s’opposer à l’obligation d’un vaccin dont on n’a pas évalué les effets secondaires; c’est la raison pour laquelle il faut effectivement être très très vigilants sur la pression des grands lobbies, et des gouvernements qui sont à leurs bottes (la France n’y déroge pas hélas, hélas, mondialisme macronien oblige…)
      c’est ce qui me fait écrire dans mes divers commentaires que l’après crise covid n’est pas pour demain ni pour le printemps prochain…
      PS : mettez vous à la place des gouvernants qui doivent faire patienter leurs citoyens…
      la distanciation (et le masque) font beaucoup souffrir sur bien des plans (économique en premier, etc), mais comment se protéger contre une contamination de grande ampleur sans un minimum de discipline sanitaire ???
      laisse faire ou prétendre qu’il est interdit d’interdire ne pourra jamais être une solution bien qu une majorité semble avoir adopté ce modèle délétère, et dont nous voyons la multitude des effets maintenant…

      J’aime

    • Stéphane B dit :

      Ben si cgn002: cela s’appelle Darwin ou la sélection naturelle.

      Et comparer des vaccins comme le DDP qui agissent sur des souches qui ne sont pas dans l’air mais sur divers supports (poxvirus pour la variole et renseignez-vous sur l’origine du vaccin: simple conclusion d’une observation entre les enfants qui fréquentaient les troupeaux de vache et ceux des villes; tétanos = bactéries; polio = matières fécales d’un sujet infecté qui sont absorbées pour faire simple) est une aberration et un contre sens de raisonnement. Vous comparez des torchons et des serviettes !

      Vous auriez dû comparer avec le vaccin de la grippe: ce dernier n’est efficace qu’entre 20% et 60% suivant la souche mise dans le vaccin, celle qu’on pense qui va arriver, et la souche qui arrive effectivement.
      Ici, les vaccins covid se basent sur une souche d’il y a quelques mois et qui aura évolué quand le vaccin sortira. Ils ne seront pas pleinement efficaces pour ne pas écrire qu’ils ne serviront pas à grand chose, c’est de la logique.

      Aussi, avant d’écrire ce que j’estime être des âneries d’une personne qui raisonne avec ses émotions et non sa raison, renseignez-vous.

      J’aime

  12. Ping : « Le virus a fait éclater une bulle qui devait de toute façon éclater. Aujourd’hui, il est un prétexte. Il est là certes. Il est là mais il a pris toute sa place, toute son utilité, sa raison d’être comme pilier du monde d’après.

  13. Ping : Le virus a fait éclater une bulle qui devait de toute façon éclater. Aujourd’hui, il est un prétexte. Il est là certes. Il est là mais il a pris toute sa place, toute son utilité, sa raison d’être comme pilier du monde d’après. Il est là a

  14. Christophe dit :

    Tout à fait d’accord avec vous Maxime,le virus a bon dos.C’est ce que je pense depuis le début de cette épidémie.Je crois depuis un certain temps que ce gouvernement observe jusqu’où les français vont accepter cette calembredaine du port du masque:pour l’instant ça marche avec une facilité déconcertante.En réfléchissant un tant soit peu à cette situation elle m’apparaît logique pourquoi?Quelques éléments de réponses.Tout d’abord la peur ou les peurs et puis la situation sociale et la sécurité des biens et des personnes en France n’est plus véritablement assurés ,et j’ajoute la liberté de propriété.Très important la liberté de propriété sans la liberté de propriété,il n’y a plus de liberté économique:liberté de se déplacer,liberté de s’associer,liberté de fonder une société,liberté de penser et de dire,la liberté de travailler ou de ne pas ou plus travailler.En vérité dans ce pays lorsque l’on constate qu’il y a combien de chômeurs en France? 8 9 10 millions de personnes qui ne travaillent pas qui émargent à la couverture maladie universelle couplée au revenu de solidarité active rien de peut véritablement fonctionner.Je pose cette question:la France est-il un pays attractif et sympathique à vivre?

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      a t on atteint les limites de la protection sociale ?
      oui car le système ne crée plus d emploi et oui car le nombre de bénéficiaires non légitimes croît très dangereusement à l encontre des équilibres initiaux

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Oui, en gros, c’est cela. Ils veulent instaurer une société capitaliste/communiste.
      Capitaliste pour les 1% les plus riches et communiste pour les autres, avec suppression du droit de propriété (d’où l’idée de séparer le foncier du bâti).
      Leur modèle, c’est celui de la nouvelle grande puissance montante, la Chine de Xi.
      Le mouvement est mondial. J’apprends que la première banque privée de Russie vient d’être nationalisée (90 millions de Russes y ont un compte). Pourtant, cette banque se portait fort bien.

      J’aime

  15. Ping : Le virus a fait éclater une bulle qui devait de toute façon éclater. Aujourd’hui, il est un prétexte. Il est là certes. Il est là mais il a pris toute sa place, toute son utilité, sa raison d’être comme pilier du monde d’après. Il est là a

  16. nicolasbonnal dit :

    Très beau texte Maxime. On n’est pas tombés sur des humanistes?
    C’est le grand reset de Davos. Les vainqueurs sont les techno-lords du numérique et nous sommes des serfs et de la viande (Gibson). J’avais tout « prophétisé » dans mon livre sur internet (2000, les belles lettres) commenté alors par Roger-Pol Droit dans Le Monde.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2017/08/02/septembre-2000-nicolas-bonnal-fait-la-une-du-monde-avec-internet-nouvelle-voie-initiatiques-les-belles-lettres/

    Hier Escobar a fait une bonne synthèse sur cette opération antihumaine.
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/09/12/rappel-les-deux-principaux-acteurs-derriere-la-grande-reinitialisation-sont-klaus-schwab-fondateur-et-president-executif-du-fem-et-kristalina-georgieva-directrice-generale-du-fmi-georgiev/

    Mais même la presse économique (qui va crever comme tout le monde) en parle :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/09/12/faillite-economique-vers-une-epidemie-de-suicides-pas-dans-la-classe-politique-en-tout-cas/

    J’aime

  17. Jacques R. dit :

    Nous sommes en train de vivre la mise en place d’un despotisme occidental ! Nous en sommes le laboratoire. Il serait temps de se réveiller et de retrouver le chemin de la démocratie libérale !

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      le moment à tester n est pas celui de la crise (chaotique par définition) mais celui de l après vaccin.
      la mise en place sera longue mais décisive, et c est à ce moment là que l on pourra évaluer l impact politique (en faisant table rase de toutes les inepties politico politiciennes subies pendant la crise)

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Les vaccinés seront tous testés positifs puisque l’on leur aura injecté le virus.
      Encore une fois, il faut le redire, être testé positif ne signifie pas que la personne est malade, mais qu’elle a été au contact d’un virus, sans savoir lequel d’ailleurs, et qu’elle a développé des anti-corps qui l’immunise contre ledit virus.
      Etre testé positif est donc une excellente nouvelle et montre que l’immunité collective fonctionne.

      Aimé par 1 personne

  18. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Le scénario minable du gouvernement pour faire suite à la déclaration tonitruante du Pr Delfraissy qui annonçait des « décisions difficiles à prendre » urgemment par nos gouvernants a encore fait pschitt.
    Que le 1er ministre prenne la décision de s’adresser à la Nation pour annoncer…rien du tout, est quand même significatif de la pagaïe et de la mégalomanie qui règnent au plus haut sommet de l’Etat.
    La montagne qui accouche d’une souris.
    Le porte-paroles du gouvernement suffisait largement pour nous rappeler de nous laver les mains et de prendre soin de nous.
    A moins qu’il ne s’agisse d’une volonté de montrer au Conseil scientifique et à son président en particulier, que ce sont les politiques qui savent et prennent les bonnes décisions.
    Nous n’en avons pas fini avec ce mauvais film et ces mauvais acteurs qui durera le temps nécessaire à préparer la réélection triomphale d’Emmanuel 1er.
    Les politiciens croyaient que les vagues d’attentats islamistes suffiraient à dompter les peuples et les oppositions politiques, ils ont échoué mais ils ont maintenant trouvé l’arme imparable : le virus sans traitement et sans vaccin et je partage tout à fait vos commentaires mais comme en France le ridicule ne tue pas, on sait maintenant que nos politiciens eux, en vivent et même très bien.

    Aimé par 3 personnes

    • cgn002 dit :

      on voit bien tout de même la difficulté de décision politique en France.
      des mesures trop fortes trop tôt en France ne passent pas.
      on va donc se retrouver dans la même situation qu en mars où il aura fallu attendre que les courbes montent verticalement alors que tout le monde sait qu au départ les courbes sont horizontales …
      rv dans 2 ou 3 semaines…

      J’aime

    • Bonjour Gérard .

      Le 1er ministre n’a pas dit grand chose c’est vrai , cependant le peu qu’il a dit n’a pas été relevé et c’est dommage , car il a dit que les préfets prendraient les « bonnes » décisions pour chaque ville .Et comme ils ont tous les droits , certains ont pris des décisions scélérates aujourd’hui concernant particulièrement le tour de France .
      Le gvt en bon jésuite laisse le pays aux mains des dits préfets qui seuls vont gérer le virus enfin seuls , pas tout à fait car c’est aussi avec le monde sanitaire de chaque département .Et un préfet est un bon soldat zélé du gvt , et le maire à très peu de poids .
      Amitié .
      Chris .

      Aimé par 1 personne

    • astrojournal dit :

      Dans les entreprises, l’on appelle cela « refiler la patate chaude ».

      Aimé par 1 personne

  19. astrojournal dit :

    Hélas, comme vous avez raison. Alors, évadons-nous. Ne nous laissons pas enfermer. Leur volonté est que nous nous laissions volontairement enfermer. La peur est leur arme pour y arriver.
    Hier, nous avons vu un couple d’amis que nous n’avions pas vu depuis plusieurs mois, à cause du confinement. Quel changement ! La femme est mortifiée. Elle n’embrasse plus personne, choisit son restaurant selon la proximité des tables et dans des quartiers où il n’y a pas de touristes. Nous n’en croyions pas nos yeux. Manifestement, elle ne comprenait pas pourquoi nous ne portions pas de masque dans la rue. Impossible aussi d’aborder le sujet de manière rationnel. Toute cette psychose crée une nouvelle division entre les gens, comme s’il n’y en avait pas déjà suffisamment comme cela.
    Le monde d’après est triste et sans vie.

    Aimé par 5 personnes

    • cgn002 dit :

      il en ira très différemment quand chacun se sentira protégé (par un vaccin) !…
      les mesures de protection à l époque des grandes épidémies étaient inouïes (pour protéger ceux qui survivaient à l hécatombe)
      je suis d accord sur la modération que chacun devrait faire sienne devant la situation somme toute relative

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Se sentir protégé et être protégé sont deux choses différentes.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      se sentir protégé permetra de ne plus craindre l autre.
      c est tout de même terrible de craindre des millions de personnes lorsqu il n y en a que quelques milliers de contagieux.
      être réellement protégé contre un contact porteur du virus ne dépend que de son degré d immunité : vaccin d abord et bonne immunité ensuite,
      d ou la relativité du risque covid.
      par ailleurs la probabilité de contracter dépend directement du nombre de contacts, bien evidemment
      (fait partie du panel des solutions prudentielles)

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Concernant la contagion, il y a encore beaucoup de choses que l’on ne comprend pas.
      Ainsi, l’on dit que la tuberculose est hautement contagieuse. Pourtant, dans les sanatoriums, qui étaient nombreux dans les années 50, le personnel soignant, médecins et infirmières, au contact des tuberculeux qui crachaient, ne contractaient pas la maladie. Pourtant, ils n’étaient pas vaccinés, ne portaient pas de masque ni de gants.
      Récemment, la fête de la musique, la manifestation monstre à Berlin et la grande fête aquatique de Wuhan, ou des milliers de Chinois étaient torse nu les uns sur les autres, n’ont fait apparaitre aucune remontée de l’épidémie. Pourtant le virus était là.
      J’ai toujours été frappé par le fait que mère Thérésa ou sœur Emmanuelle, qui étaient au contact des malades, ne chopaient pas leur maladie. Mais c’étaient des femmes qui avaient une vie très frugale. Elles ne fumaient pas, elles ne buvaient pas et mangeaient très très peu.
      Molière ne disait-il pas qu’il faut manger pour vivre et vivre pour manger ?

      Aimé par 1 personne

    • cgn002 dit :

      @astro
      élucubrations !

      J’aime

    • cgn002 dit :

      @astro
      on peut être savant et demeurer un ane. ..
      merci du rappel de votre érudition, toutefois si vous écoutiez ou lisiez correctement vous essayeriez de comprendre le message …
      le problème c est la contagion qu il faudrait stopper.
      pouvez vous nous avancer un semblant de solution ? ? ?…
      admettriez vous que même si un vaccin était efficace à 50 %, cela permettrait de ralentir la propagation ?
      et in fine de la stopper…
      préféreriez vous que la providence se charge de régler le problème qui concerne me semble t il la totalité de la population mondiale (et pas seulement sur le plan sanitaire)
      si vous avez des conseils efficaces de tisanes, la population de la planète vous en serait gré… 😂

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Bon, j e ne vais pas recommencer ce que j’ai déjà écrit avec moultes arguments contre la vaccination, son inutilité et sa dangerosité.
      Maintenant, si vous voulez une bonne tisane antivirale, elle existe. C’est l’artémisia annua. C’est elle qui est utilisée maintenant prioritairement en Afrique, depuis que le président Malgache en a fait la promotion.
      Depuis, j’ai donné des plans à ma belle-mère (91 ans) qui les a planté, d’abord en pots, et maintenant en pleine terre. Cela pousse parfaitement bien et cela se prend en tisanes.

      J’aime

    • cgn002 dit :

      @astroj
      faut il croire le président malgache qui n a aucune compétence, ou alors ne faut il pas approfondir le sujet de l utilisation de cette plante (tout comme pour un médicament) ? ? ?…
      https://www.medisite.fr/coronavirus-covid-19-mefiez-vous-de-lartemisia-annua-pretendue-solution-miracle.5565433.806703.html

      J’aime

    • astrojournal dit :

      Cette plante est connue depuis des millénaires. Dans la pharmacopée occidentale, elle s’appelle l’armoise.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.