Barbarie sanguinaire au « jardin de la France »

Pendant que la classe politique et médiatique se contorsionne autour de « l’homophobie » supposée d’une ministre, ses propos sur « ces gens-là » et sur les déclarations débiles d’une misérable député d’extrême gauche concernant Pétain, la barbarie française a encore sévi, à l’aune de l’indifférence et de la banalisation. A Angers, au cœur du « jardin de la France », un réfugié soudanais de 32 ans a massacré au couteau trois jeunes gens venus de la France d’Outre-Mer pour jouer au rugby dont un mineur de 16 ans. Les médias parlent d’une « rixe » ce qui suppose une bagarre, donc une sorte de co-responsabilité. Selon les témoignages, les trois jeunes gens avaient pris la défense d’une jeune fille importunée sexuellement par le tueur. Qu’est-ce qu’un réfugié? Une personne persécutée dans son pays d’origine et non un potentiel barbare sanguinaire. Que faisait ce tueur à Angers? Ou est l’erreur? Ou est la faute? A ceux-là qui ferment les yeux: et si c’était votre frère ou votre fils tombé sous le couteau? Les médias parlent de rixe ou de fait divers pour banaliser un crime atroce et éluder la question de la chaîne des responsabilité qui mène au massacres de trois jeunes gens courageux ayant pris la défense d’une jeune femme. Un signe supplémentaire, un de plus, du vertigineux effondrement de ce pays dans un climat de déni et d’irresponsabilité.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

55 commentaires pour Barbarie sanguinaire au « jardin de la France »

  1. charles902 dit :

    Franchement, Monsieur Tandonnet, je ne comprends pas pourquoi personne ne traine « ces gens là » (ie ceux qui sont censés gérer notre pays), qui sont en responsabilité de lois assurant la sécurité du peuple Français, devant les tribunaux.

    Ne pourrait on pas mettre l’assemblée nationale toute entière en accusation et offrir à chacun de ses membres un livret d’honorabilité spécifiant « complicité de meurtre pour non assistance à la France en danger »? Voilà qui soulèverait des cris indignés de ceux qui se déclarent être l’épitomé de toutes les vertus républicaines, mais cela ne serait pas beaucoup moins mélodieux que ces invectives à répétition dont la dite assemblée se pare ces derniers temps. Et ceux là qui confondent les droits de l’homme au droit au meurtre, en criant en public des mots qui sont souvent annonciateurs d’attaques au couteau, ceux là méritent l’inéligibilité et la prison.

    J’aimerai voir quelque initiative dans ces sens…mais rien ne vient. Le sénat dort (ou tout du moins ne fait il pas de bruit). Le peuple demande des augmentations de pouvoir d’achat. Les Pompiers ( qui, eux, méritent de la Nation) demandent des canadairs. Les vacanciers vont bientôt exiger des compensations pour leurs vacances mises à mal par les feux. Les premiers de la classe sont sommés de se mettre au niveau de la grouillante masse et de faire preuve d’imbécilité. La taxe foncière va être augmentée pour compenser la taxe d’habitation. …bref la croisière s’amuse.

    J’aime

  2. zelectron dit :

    « on » laisse brûler et poignarder en même temps ?

    J’aime

  3. Hier en fin de journée fumées de l’incendie de Landiras Villandraut sur Casteljaloux et les villages autour de Casteljaloux.

    Ce matin forte odeur de la forêt qui brûle.

    Les Français ne sont pas de veaux:

    https://actu.fr/faits-divers/incendies-en-gironde-les-agriculteurs-du-lot-et-garonne-se-mobilisent_52533204.html

    Aimé par 2 personnes

  4. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J’aime

  5. Anne dit :

    Ce qui est inquiétant, c’est que cela devienne un fait divers banal. On le traite comme un fait divers banal.
    Comme pour le Dr.Alban Gervaise, qui a été égorgé par un « déséquilibré », pas si déséquilibré que cela puisqu’il a attendu sur un banc près d’une école catholique qu’une victime passe à sa portée.
    M.Macron et NDiaye en viste à Marseille n’ont pas eu un mot pour la famille du Dr.Gervaise.
    Maintenant pour dire que les islamistes tuent, on est traité de fasciste, ou bien les gens sont sous protection policière.
    Sommes-nous tous devenus des Samuel Paty?

    Aimé par 2 personnes

  6. Monique dit :

    Cette nuit, un mort à Amiens, un autre à Metz tous les deux poignardés et puis une fusillade dans le 11e arrdt de Paris où nous avons déjà tant de mauvais souvenirs, la journée n’est pas finie, cela fait à peu près quatre meurtres au couteau par jour….. des « sauvageons » d’hier aux barbares d’aujourd’hui, il s’est à peine écoulé une dizaine d’années. La France s’américanise !

    Aimé par 1 personne

    • Sganarelle dit :

      La France s’américanise pour tous les mauvais côtés mais pas les bons. Aux USA il y a
      un jeune homme qui dernièrement a abattu avec son arme un «  déséquilibré » s’en prenant à une victime il n’avait pas de certificat de port d’armes..et je doute qu’en France on l’aurait laissé partir en le félicitant .Autres gens autres mœurs :Il n’y a pas de squatters en France qui s’installent chez vous en votre absence et la police est toujours protégée.
      Chez nous actuellement c’est la jungle , les faibles ont peur la police est débordée et personne n’est à l’abri .

      J’aime

  7. Hier soir à 18h le feu était à 8 kms de Biscarrosse Plage.

    J’aime

    • Anonyme dit :

      Vous parlez de «  barbarie » ….
      Après le scandale de la gestion tâtonnante du covid voilà celui des incendies de forêts .

      On nous annonce un millier de pompiers pour 20.ooo Ha en feu..ça ne fait pas un demi pompier par hectare..quand il y a cinq mille d’entre-eux qui ne peuvent pas travailler n’étant pas vaccinés contre le covid
      .On apprend que les pare – feux ne sont pas respectés par les agriculteurs et que certaines routes destinées à limiter les zones arboricoles ont été éradiquées des projets par les écologistes.
      On est face à des criminels qui engendrent un désert et ne feront pas de prison.
      La «  barbarie » c’est une terre brûlée. On y est.
      Gouverner dit – on c’est prévoir… or avec un matériel pas entretenu mal géré et déficient pour pallier aux départs de feu il ne faut pas s’étonner du résultat.
      La «  barbarie » n’est pas que dans les rues de la ville, elle consiste aussi dans le résultat du gaspillage de notre héritage nos paysages nos richesses naturelles artistiques ou économiques, elle consiste à laisser détruire et abandonner ce que nous ont laissé nos aînés et que les générations précédentes ont construit. La barbarie c’est la victoire du néant .
      Ce ne sont pas des amateurs au gouvernement en poste de quelques jours à cinq ans qui peuvent prévoir et faire un boulot correct. Rien de bien ne se fait sans l’expérience et la durée.
      Il faut vingt ans pour faire un arbre et cinq minutes pour le détruire.
      Notre époque est une époque de destruction, dans la Rome décadente c’était «  le temps des « barbares » et le début de la fin.

      Aimé par 2 personnes

    • Aonyme je viens de vous lire en entier. Je vais réfléchir à ce que vous avez écrit. J’essaierai de vous répondre plus tard. Là j’ai la tête ailleurs. J’espère qu’il va pleuvoir, beaucoup pleuvoir.

      J’aime

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Anonyme
      Je vous réponds mais ça servira à quoi. Tout va si vite. Déjà on parle d’autre chose… je vous réponds parce que j’adhère à vos indignations. Notre ruralité ne va pas bien, menée à hue et à dia par une technocratie omnipotente, immonde et incompétente. Audiard faisait dire à un personnage du « Président », le film de Henri Verneuil, « On est gouverné par des lascars qui fixent le prix de la betterave et qui seraient seulement pas foutus de faire pousser des radis. »

      Aimé par 1 personne

    • Anonyme bonsoir, je vais essayer de vous répondre ou pour le moins partager mon point de vue sur la situation présente.

      Je suis né dans le département des Landes au début des années 50. J’ai grandi dans un petit village de la forêt des Hautes Landes. Il a beaucoup changé au fil des ans. Comme le reste du pays. Il y a du positif dans ce changement et du négatif et beaucoup d’interrogations.

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article689/a-force-de-mal-tout-ira-biennouvel-article

      Depuis 1961 je vais régulièrement à Biscarrosse Plage, La Teste, Gujan Mestras et Arcachon. Depuis quinze ans je n’y vais plus l’été et l’hiver. Trop de monde l’été. Trop peu de monde l’hiver. Je sais aujourd’hui que ce n’est pas moi qui reconstruira ce que le feu a détruit. Je verrai j’espère un peu ce qui va se décider par les personnes concernées de près par cette catastrophe. Je pense que des personnes reviendront vivre dans les zones détruites par le feu comme les personnes finissent toujours par revenir vivre là où un volcan a tout détruit. Ainsi est la nature humaine. Au fond de moi même j’ai envie de vieillir à Casteljaloux pas trop loin du village de mon enfance où j’aime toujours me rendre plus ou moins régulièrement.

      Sur le plan national notre pays a beaucoup changé, voici quelques textes dont je partage le contenu:

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article691/le-chemin-des-estives

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article692/une-societe-fragmentee

      http://yallahcastel.fr/Blog/index.php?article695/le-grand-sac-a-malheurs

      Demain est à ré-inventer. Ne succombons pas aux paniques morales. Les humains ont la vitalité du chiendent. Un jour nous ne serons plus là mais le monde continuera à tourner sans nous. Je souhaite qu’il ne tourne pas mal. J’ai confiance à ce que j’ai semé. A ce que j’essaye encore de semer.

      Aimé par 1 personne

  8. Raymond dit :

    DE L’HÔTEL DES TROIS FAISANS !

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Je ne vous ai pas parlé, monsieur, de ces gens-lá, leur langue a déjà nombre d’oreilles (point la mienne, je le concède ), et, d’autres, plus au fait de leur histoire, l’ont fait et le feront bien plus intelligemment que moi.
    A l’inverse, avec l’article de ce jour, je souhaite vous importuner un cours instant, au sujet du petit peuple de ces gens《las》 ! ?

    Je ne reviens donc pas sur les faits, de votre article, ils sont inqualifiables pour qui a un soupçon d’humanité, et innommable pour les familles des victimes :  » Respectueux silence  » .
    Mais, toutefois, je tourniquote autour de toutes les discussions et les argumentations qui seront déclinées dans les jours prochains. De la probité et de l’intelligence des discours pour maquiller et masquer le malaise du X ème événement de ce genre.

    Alors, est il possible de parler du mal-être de la démocratie sans toucher à l’intégrité intellectuelle de qui que cela soit ? J’en doute !
    Mais, nous pouvons, peut-être, au moins nous attarder sur les attitudes et comportements de sa représentation.
    D’ailleurs, vous concluez votre papier par《Un signe supplémentaire, un de plus, du vertigineux effondrement de ce pays dans un climat de déni et d’irresponsabilité.》

    Là est l’objet de ma visite de ce jour.
    ~ Déni & irresponsabilité ~
    Le petit peuple, tiroir dans lequel nous voilà classé, surtout l’ancien, paumé dans le jeu des uns et des autres de ses prétendants sauveteurs, fini, tout simplement, par exprimer son dégoût dans une abstention grandissante à chaque rencontre électorale.
    Ça, nul besoin d’intelligence, c’est un bilan chiffré.
    Seulement, voilà, limiter le discours à cette constatation, c’est faire que la moitié du (difficile) chemin.
    Pour faire l’autre moitié, nous devons dépasser les limites des bonnes manières et aller traîner en des zones de compréhension que personne n’a envie d’entendre. De même, que la loi du nombre, et la légitimité teinte en demi ton derrière le vide sidéral grandissant, Il nous faut comprendre; que le vide des urnes n’est pas un renoncement ou une fin de vie démocratique, (c’est juste, le prolongement en une autre manière de s’exprimer), et que tôt ou tard, le vide des urnes conduit à remplir les rues.

    La période qui s’annonce, devrait rapidement, surtout pour les durs de l’oreille, non seulement donner un sens mais également de la consistance aux paroles du vieux poète

    《Quo clamat populus est ibi sepe deus 》

    Et, justement, comme dit le buisson ardent :
    《J’éclaire & Je défais》

    (Bien entendu, j’ai pris cet image, avec toute la bienveillance nécessaire, vis à vis des malheureuses mésaventures Landaises et Girondines du moment.
    Mais là, encore, il faudra faire la lumière au-delà de la caniculaire secheresse)

    A suivre •••▪︎

    Cordialement.

    Dieu ! Que la vision des choses est meilleure, de chez la grosse Adrienne de Montalant !!

    《La voix du peuple, c’est souvent la voix de Dieu》

    Aimé par 1 personne

  9. Monique dit :

    C’était à prévoir, il y a eu des visionnaires, sauf qu’en ce temps là, un meurtre finissait à la question avant la décapitation à la hache.

    « France de ton malheur tu es cause en partie,
    Je t’en ai, par mes vers, mille fois avertie.
    Tu es marâtre aux tiens, et mère aux étrangers.
    Qui se moquent de toi quand tu es au danger.
    Car la plus grande part des étrangers obtiennent
    Les biens, qui à tes fils, justement appartiennent. »
    (Pierre de Ronsard)

    Aimé par 3 personnes

  10. Liber dit :

    Barbarie sanguinaire au « jardin de la France »
    Mr Tandonnet, Mr Tandonnet ! Attention ! là, vous dérivez gravement. Vous vous rapprochez du RN voir du Z !!
    Non, il n’existe pas en France de « barbarie », juste un sentiment de barbarie, une impression d’insécurité, une illusion de meurtres, une vision malsaine d’hypothétiques couteaux !!
    Sentiments, impressions, illusions, visions …. entretenues par l’extrême droite.
    Seriez vous devenu lecteur de cet horrible site internet : « Fdesouche » qui recense jours après jours cette pseudo « barbarie » sans y ajouter le moindre commentaire, la moindre opinion, la moindre accusation. Mais déjà dire est trop et le simple réel terrifie nos petits idéologues. Vous feriez bien de faire attention car vous allez bientôt commencer à vous faire « Fact Checker » par nos amis du « Monde » de « Libération » ou de « France Inter »
    Votre blog est en danger !!

    Aimé par 3 personnes

  11. Ping : Maxime Tandonnet. Barbarie sanguinaire au “jardin de la France” - Citron IL

  12. goupil dit :

    Bonjour Maxence
    Barbarie française ?
    Plutôt barbarie soudanaise en l’occurrence !
    Mais vous avez raison les autorités qui laissent faire sont francaises…

    J’aime

  13. Léo C dit :

    Bonsoir Mr Tandonnet.

    Toutes nos institutions sont bafouées dans un déni et une passivité coupables.
    Liberté, Égalité, Fraternité n’est plus qu’une inscription sur le fronton de nos édifices publics; si tant est que cette devise ait pu les dépasser un jour.
    La séparation des pouvoirs n’est plus qu’un souvenir de manuels d’Histoire.

    Le pouvoir régalien est en berne et ses carences avérées sont occultées par quelque actualité opportune à des fins de dilution.
    La justice est arbitraire et discrétionnaire, à la botte du pouvoir. La police n’est plus employée qu’à se faire un renfort zélée de la prédation fiscale, par l’entremise d’auxiliaires automatisés de la répression routière.
    Notre armée n’est plus qu’une façade, totalement dépassée.

    Ce pays en totale déréliction, déliquescent, se meurt de la veulerie des nos élus, coupables de haute-trahison.

    La nature a horreur du vide. Les pouvoirs défaillants, par lâcheté et clientélisme, pourraient bien voir se présenter quelques âmes décidées à s’y substituer, afin de traiter ce genre de « rixe » de manière plus appropriée.

    Pour l’instant, pourquoi s’arrêteraient-ils, ils ont carte blanche ?

    J’aime

  14. Sganarelle dit :

    Le besoin pour se rassurer de mettre une étiquette sur les gens et les choses fait partie du confort intellectuel de ceux qui sont incapables de se poser des questions.
    Le doute et le discernement n’appartiennent qu’à ceux qui sont assez perspicaces pour faire les différences. Comprendre qu’un être a sa ou ses parts de qualitès qui entrent en conflit avec ses défauts évite de poser un jugement global et définitif. Il en va ainsi pour le maréchal Pétain et Pétain tout court. Les deux forment un tout «  en même temps ».
    La France n’était pas un pays de collabos mais aussi une nation de résistants , nous ne sommes pas un bloc et actuellement nous serions plutôt un fracas.
    Tous les réfugiés ne sont pas des fous furieux mais les fous furieux font en majorité partie de la communauté des migrants , le dire est sans doute non politiquement correct mais le subir est bien pire.

    Aimé par 2 personnes

  15. Stanislas dit :

    Gaffe Mr Tandonnet, si vous commencez à faire le croque mort, vous n’êtes pas quitte. Quand on ne sait pas exactement ce qui s’est passé, il faut rester très prudent.

    Il est bon de rappeler que la violence existe sans les blogs , les caméras, ou les micros, il est recensé chaque année des chiffres qui tournent autour de 1000 homicides

    D’autre part, il est aussi bon de rappeler que les mesures non pharmaceutiques de 2020 des dingos hyperhygiénistes sanitaro-politiques, ont crée un énorme pic de psychoses qui se traduit par de la violence probablement inédite et qui peut se déclencher pour des raisons incompréhensibles pour des individus de la « classe moyenne » (et vous êtes en haut) (observation issue d’expérience professionnelle)

    Si on cherche la faute dans les strates d’en haut, on va donner l’occasion aux loufiats des intérêts internationaux de rajouter le « risque » de violence, au climat, au virus.
    Plus les spasmophiles de l’autoritarisme sans pouvoir, vont serrer pour de mauvaises raisons afin de réguler un lit d’hôpital ou une case de morgue, , et plus ils vont exacerber la violence…

    Je vous laisse regarder les stats en ligne..

    J’aime

  16. Pour nous le drame que vous évoquez est un drame réel et à ne pas taire mais nos préoccupations du jour sont ailleurs.

    Voici le communiqué que je viens de recevoir de la ville de La Teste du Bruch:

    INFORMATION
    En raison de l’incendie et de l’évacuation en cours de Pyla sur Mer, l’accès au Sud Bassin est fermé à partir de Biganos.

    Je crois bien que c’est la première fois depuis que je suis enfant que les pompiers ne parviennent pas à arrêter un feu de forêt.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.