Témoignage d’une infirmière anesthésiste

Reçu ce matin sur ma messagerie, à la suite de mes derniers billets, un témoignage poignant d’une jeune femme infirmière anesthésiste (dont l’anonymat est ici bien entendu préservé), accompagné de photos:

Cher Max ,

En tant qu’IADE (infirmière Anesthesiste) je fais partie de ce personnel sur le front !!

Nous sommes au bloc opératoire la variable d’ajustement utilisée pour le renfort en réanimation COVID ou non Covid !!

Quel bonheur de vous lire …

Sachez qu’avec seulement du bon sens j’avais proposé l’utilisation d’une salle de réveil désaffectée à équiper à nouveau afin d’augmenter le nombre de lits de réanimation… Il existe dans tous les CHU à mon sens quelque salle à l’identique que nous aurions pu utiliser …

Reste à trouver réanimateur et personnel paramédical ??!

Idée bien sûre non retenue : trop coûteuse …

Mais le « quoi qu’il en coûte » n’est pas pour l’hôpital mais pour faire agoniser l’économie et mettre un peuple à genoux …

Le bon sens a quitté la planète et c’est bien triste …

Déployer autant de milliards dans ces Rea mobilisables nous aurait permis d’éviter bien des drames socio-économiques et de baisser le rideau une fois l’épidémie contenue .

En attendant je rejoins oh combien vos conclusions : 😔

« Il est incompréhensible qu’une nation qui prétend être la VIIe puissance du monde n’ait pas été capable de se doter, en plus d’un an, des moyens hospitaliers nécessaires à l’accueil des malades. La France est en train de mourir lâchement étranglée sous la pression d’une poignée de réanimateurs et épidémiologistes plus enclins à brailler qu’à travailler. Ils donnent le sentiment de jubiler d’un sourire féroce à la vue du pays qu’on enchaîne. Un nouveau « re-confinement strict » sous la pression de ces anges du malheur serait une abomination. »

Addentum

A l’heure tardive où je vous ai écrit je voulais corriger la chose suivante : À savoir que quelques milliers d’euros auraient suffit à monter ses Réa mobiles que nous aurions pu utiliser durant les périodes sous tension tout en laissant libre cours à l’économie et au va et vient de la VIE !!
Plutôt que ces dépenses ubuesques de milliards d’euros pour faire agoniser et asservir un peuple …
Encore combien de temps ce manège désenchanté confinement – déconfinement va t’il perdurer ??!!
Pour un résultat si éphémère …

Ne lâchez RIEN , ne changez RIEN !!
Amicalement vôtre !!

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

33 commentaires pour Témoignage d’une infirmière anesthésiste

  1. Gribouille dit :

    Non, mais en fait ce n’était pas possible d’investir à l’hôpital. MM. Woerth et Copé nous l’expliquent de manière lumineuse :

    https://atlantico.fr/article/decryptage/eric-woerth—-pour-moderniser-l-etat-il-faut-mettre-en-place-des-structures-efficaces-transparentes-et-evolutives-et-non-pas-etre-dans-une-planification-systematique-

    Car le pré-requis n’était pas là. Et le pré-requis, c’est de supprimer le statut de la fonction publique, comme chacun sait.

    Commentaire sur une assertion en particulier de cette déclaration de M. Woerth :

    « Dans l’Éducation nationale, les gens ne sont pas payés comme ils le sont dans d’autres pays. Or les professeurs, quel que soit leur statut, sont amenés à y rester toute leur vie, car on aura toujours besoin de professeurs, et ce, de plus en plus. Donc, il n’y a aucun risque à avoir un contrat plutôt qu’un statut. »

    Pour bien apprécier cette déclaration, quelques éléments de contexte :
    – la hiérarchie de l’EN exerce actuellement, notamment depuis les années Sarkozy (et à sa demande explicite) un sévère filtrage lors de l’année de stage.
    – Ce filtrage se fait sur la conformité à la doxa pédagogiste, qui résulte elle-même de demande des politiciens de droite et de gauche. Cette doxa est par ailleurs responsable des mauvais résultats récents, puisqu’à effectifs sensiblement équivalents en filière générale depuis 25 ans on obtient de moins bons résultats.
    – la pression en ce sens se maintient après titularisation, mais elle est naturellement atténuée par le statut. Tout le monde fait donc le dos rond en stage, et revient (plus ou moins) à des méthodes efficaces ensuite.

    Donc, ce que ce monsieur nous annonce, c’est que LR, après avoir contribué aux choix désastreux de politique générale de l’école, veut à présent fragiliser les personnels.

    Après l’hôpital (dont la dégradation ces dernières années est une responsabilité commune à LR et à la gauche) on a une fois de plus la confirmation que LR est un parti dont le passage au pouvoir est non seulement inutile, mais délibérément néfaste.

    Au lieu d’emmerder le monde, avec vos réformes libérales qui ne marchent pas, occupez-vous donc plutôt de corriger vos erreurs passées : hôpital, école…

    J'aime

    • Gribouille dit :

      « Dans l’entretien que j’ai avec lui, M. Tandonnet se montre plus libéral et décentralisateur qu’à l’ordinaire, entendant sans doute marquer ainsi un raidissement de la politique LR. La tête rejetée en arrière, les lèvres pincées, il m’explique, une fois de plus, que c’est l’agneau qui salit la rivière. Il ajoute que les enseignants et leurs syndicats communistes empoisonnent la politique éducative, et que LR est décidé à tout faire afin d’éliminer leur statut, pour le bien de la France. En 2017, seul le diktat de quelques juges a empêché les Français de plébisciter ce programme libéral, d’ailleurs secrètement souhaité par les fonctionnaires eux-mêmes ». De Sarkozy à Retailleau, Perrin, 2021.

      J'aime

  2. Je partage ce matin avec qui voudra pourra le lire le lien suivant:

    https://www.academia.edu/28888461/Compte_rendu_de_lecture_Les_Arabes_leur_destin_et_le_nôtre_Histoire_dune_libération_Jean_Pierre_Filiu?email_work_card=thumbnail

    En espérant que le lien s’ouvrira et ne sera pas payant.

    C’est le compte-rendu d’un livre que je n’ai pas lu. Mais par contre j’ai lu le compte-rendu en entier. Il aide à la compréhension du Moyen Orient d’aujourd’hui.

    « Les Arabes, leur destin et le nôtre. Histoire d’une libération » de Jean-Pierre Filiu.

    Professeur spécialiste du Moyen-Orient à Sciences Po Paris et historien arabisant, Jean-Pierre Filiu s’efforce dans cet ouvrage de questionner la nature des liens entre Européens et Arabes depuis Charlemagne jusqu’aux Révolutions de 2011-2015 en passant par la Nahda du XIXe siècle. Livrant une excellente synthèse de l’histoire contemporaine du Moyen-Orient, l’auteur considère que l’aspiration arabe à l’autodétermination a été détournée de multiples fois par colonisateurs, dictateurs et islamistes.

    Notons au passage, mais ce n’est pas le sujet du livre, que notre mode de vie à nous européens dépend du pétrole et du nucléaire. Demain matin plus de pétrole, plus d’électricité et c’est le chaos. Mais inutile de nous faire peur de si bon matin. Cela n’arrivera jamais bien entendu.

    J'aime

  3. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    L’extravagance et le délire ont maintenant atteint tous nos gouvernants, notamment les courtisans de plus en plus nombreux !
    Après les « trop subtils et trop intelligents » de G. Legendre
    Il y eu la déclaration d’E. Macron : “Si les professionnels, ce sont ceux qu’on a virés il y a deux ans et demi et que les amateurs c’est vous, alors soyez fiers d’être amateurs!”.
    Puis on a eu droit au ;  » « Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie » de R. Ferrand.
    Et aujourd’hui : « Le président a acquis une vraie expertise sur les sujets sanitaires, salue le ministre de l’Education. Ce n’est pas un sujet inaccessible pour une intelligence comme la sienne et au regard du temps important qu’il y consacre depuis plusieurs mois »,
    Jusqu’où va aller cet aveuglement ?

    J'aime

  4. Merci Madame pour ce témoignage! Dur dur profession qu’est la vôtre! Mes meilleurs sentiments

    J'aime

  5. Stanislas dit :

    Mr Tandonnet
    J’ai un problème depuis le début de cette crise politico-médiatique dénommée par l’acronyme COVID. Mon intelligence étant limitée je vais essayer d’expliquer de manière simple ma pensée.

    Un jour, les télés ont eu la bonne idée de faire un buzz gigantesque avec un truc qui s’est appelé COVID (acronyme crée par l’OMS)..

    BOn !!!! j’explique mon probléme..

    Une ou une ado (je me le fais à la moderne) genre minet (te), des années 70, veut sortir au bal ou en boite. Tout à coup en vérifiant les paramètres de séduction, il ou elle découvre effaré(e) qu’un point noir surgit au milieu de son visage magnifique,qui compromet sérieusement la compétitivité de sa séduction…

    Voilà…
    Nous sommes devant un miroir, un peu avant l’instant de sortir au bal, obnubilé par un minuscule point noir sur un visage perçu comme magnifique..

    Tout est amplifié, grossi, agrandi, élargi, augmenté, étendu, accru, détaillé, développé, gonflé, intensifié…

    J'aime

  6. L’hôpital public va mal parce que, osons le dire, Macron dès son arrivée au pouvoir a commencé à fermer des établissements et des lits. Puis, fait incontestable, il a ensuite transformé la vocation de l’hôpital public, qui était rappelons-là de soigner des malades, en système hôtelier avec ce qui en découle : faire de la rentabilité donc plus question des malades. D’ailleurs, on ne peut que le constater avec ce virus où on ne cherche même pas à le soigner mais encore à gérer des statistiques, ce qui est plus que scandaleux et complètement stupide. Ainsi va le bateau France vers son naufrage programmé avec le sourire et dans la ouate.

    J'aime

    • Christophe dit :

      l’Hôpital public va mal parce qu’il est dirigé par du personnel administratif en surnombre.
      Tout est dit dans la vidéo ci-dessous.
      Institut des Libertés dirigé par Charles Gave.

      J'aime

    • Dorine dit :

      Cela n’a pas commencé sous Macron, mais depuis plusieurs années. Je pense que la gestion comptable de la médecine a été orchestrée sous Chirac. MST n’a pas su cacher les objectifs comptables de la santé, et l’ampleur du phénomène se constate sous Macron, d’autant plus que nous affrontons une pandémie dont nous ne connaissons rien.

      J'aime

  7. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Quelle que soit la pertinence du témoignage de cette infirmière, il restera encore à nous expliquer pourquoi l’AME interdit aux médecins tout traitement du covid-19 autre que la vaccination :

    https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/03/23/ivermectine-le-complotisme-de-lema/

    Aimé par 1 personne

  8. Eric dit :

    Bonjour,
    Cela n’a rien à voir avec ce texte mais avec le précédent à propos du pays qu’on enchaîne.
    En effet, depuis maintenant plusieurs mois, il nous est interdit de quitter le territoire pour la plupart des pays en dehors de ce qu’on appelle « l’Espace Européen » (les rares exceptions concernent des pays tels que l’Australie, la Nouvelle-Zélande, Israël, pays où le COVID a été très fortement combattu).
    J’aurais compris les interdictions d’entrer sur notre territoire, ce qui a fini par arriver bien tardivement et dont d’aucuns disent que leur contrôle n’est pas sans faille.
    Mais nous interdire de quitter le territoire, ce à quoi, en dehors des temps de guerre, aucun de nous ni de nos parents n’a été confronté au XXème siècle !
    Je m’étonne du silence assourdissant de l’opposition, à commencer par LR, face à cette mesure qui rappelle la belle époque du rideau de fer.
    Bonne journée,
    Eric

    Aimé par 3 personnes

    • there dit :

      @Eric Merci pour cette observation . Effectivement à rapprocher de la communisation presque accomplie de notre pays. Le LR (ou tout autre nom emprunté par cet ectoplasme) est silencieux comme d’habitude, pas lieu de s’étonner.

      J'aime

  9. Janus dit :

    Il faut aussi écouter le témoignage du Dr Bernard Kron qui explique les origines de la crise hospitalière et qui en donne les causes et les pseudo-raisons : https://www.tvlibertes.com/zoom-bernard-kron-lhopital-francais-nest-pas-mort-du-covid
    Mon père médecin hospitalier jusque dans les années 1970 nous prédisait déjà les orientations de la gestion de l’hôpital imposée par une administration incompétente au plan médical, corrompue (il avait en son temps fait virer un directeur de son hôpital pris la main dans le sac…) et uniquement intéressée par des problèmes de budget. Et tout cela était avant le plan Juppé. Il y a des hommes hautement fétides pour une civilisation et le plus souvent ce sont des prétentieux sans éthique et sans réelles compétences identifiables : Juppe, Fabius et quelques autres du même tonneau.
    Et c’est essentiellement ce qu’on peut reprocher à l’ENA : Le cursus classique : sciences Po puis l’Ena ne met aux manettes que des adeptes du verbe : Ni vraiment juristes, ni spécialistes de la philosophie politique, ni détenteur d’un savoir technique, mais relativement habiles à manipuler des concepts mal définis et sans vraie portée pour l’appréhension de la réalité. Ce qui est dommage lorsque la sélection a l’entrée isole des gens intelligents. Évidemment, c’est une vision réductrice de la cohorte des énarques qui ne sont pas tous comme cela et le patron de ce blog en est la preuve. Mais on ne prête qu’aux riches !

    Aimé par 3 personnes

  10. there dit :

    Merci pour ce témoignage, qui confirme mon sentiment.

    J'aime

  11. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    Covid-19 : autopsie d’un désastre français

    Par Michel Geoffroy, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et La Nouvelle guerre des mondes ♦ Depuis une année, nous vivons au rythme d’une épidémie qui, si l’on en croit les experts cathodiques, n’en finit pas. On ne parle d’ailleurs plus que de cela dans les médias. Et voici donc un nouveau confinement, non, pardon, il s’agit de « freiner le virus sans nous enfermer », nous dit le président de la République. Nous ne sommes pas enfermés mais on n’a pas de droit de quitter les zones en question, nuance.
    Cette pandémie a surtout révélé ce que notre prétendue société de l’information tenait bien caché. Elle a démontré que le roi occidental était nu, comme dans le conte d’Andersen, et surtout le roi français.

    Le déclassement de l’Occident

    D’abord, 2020 révèle le déclassement mondial de l’Occident, qui globalement se sort plus mal de l’épidémie que l’Asie pourtant nettement plus peuplée.
    Le géopoliticien sud-coréen Chung Min Lee relève ainsi que « les États-Unis étaient censés être les mieux préparés au monde pour faire face à une pandémie. Les pays européens comme l’Allemagne et la France pensaient avoir le meilleur système de santé de la planète. Mais la crise sanitaire a dévoilé qu’ils n’étaient pas si avancés que ça […] Désormais, l’Occident n’est plus le modèle incontesté aux yeux du reste du monde. Il s’agit du changement le plus important dans l’histoire mondiale depuis 500 ans[1] ».

    Les Occidentaux continuent de donner des leçons à la terre entière, comme au xixe siècle, mais ils suscitent de plus en plus la moquerie et le mépris de la part des autres civilisations.
    Comme lorsque notre président de la République donne des leçons de démocratie à la Russie et au Venezuela, tout en… réprimant violemment les Gilets jaunes, en organisant la censure des opposants dans les médias et en reportant les élections.

    Comme l’avait démontré Samuel Huntington dès les années 1990, « l’âge de la domination occidentale est fini[2] ».

    L’incapacité occidentale à se dépêtrer d’une épidémie qui à l’échelle du monde ne tue que 0,033 % de la population (donc moins que le sida, par exemple), le confirme.

    https://www.polemia.com/covid-19-autopsie-dun-desastre-francais/

    Aimé par 2 personnes

  12. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIA.

    J'aime

  13. Anonyme dit :

    SVP arrêter avec la sep tienne puissance du Monde ,cribler de dettes ,de millions de chômeurs ,d’étrangers qui arrive du monde entier , des hôpitaux qui on du mal a absorber nos malades ,plus le confinement ,on laisse les marcher vendent des habits et on ferme les commerces, comprenne qui pourra ,, forcément que tout ceux qui travaille a l ,hôpital en on marre ,trop ,c » est trop ,mais que faire , a part la vaccinations et le port du masque , en attendant les vaccins ,,,,qui doivent arriver BIENTOT michel43

    J'aime

    • pabizou dit :

      @Michel 43, bonjour . Ne croyez surtout pas que je vous agresse avec ma réponse, je ne partage pas la même vision politique que vous mais ne considère pas ça comme quelque chose d’important . Cependant je pense que lorsque vous dîtes vaccination et port du masque ou attendre les vaccins vous ne faites que valider les saloperies de ce gouvernement, sans doute sans vous en apercevoir, comme beaucoup de gens . Les vaccins ne sont pas la solution pour éradiquer un virus tel que le covid, ses mutations sont trop rapides et imprévisibles . Les masques ne sont d’aucune utilité, en particulier en extérieur . Tous les pays qui ont réussi à contrôler l’épidémie l’ont fait avec des traitements, justement parce que des vaccins ne peuvent pas être durablement efficaces comme on a pu s’en apercevoir avec la grippe . L’acharnement de l’ANSM en france, de l’Agence Européenne du Médicament en Europe laisse plutôt à penser que les conflits d’intérêts, la corruption, ou peut-être la convergence d’intérêts sont à l’origine du rejet des traitements . L’intervention de l’U.E. dans un domaine réservé aux états a sans doute plus pour but d’exploiter l’épidémie jusqu’à obtenir un consentement aux privations de libertés et mettre en place la surveillance généralisée et aller au plus vite vers une Europe sans les nations, le passeport sanitaire étant le premier étage de la construction . Rien ne vaut la peur pour conduire le troupeau où il ne veut pas aller, tous les bergers vous le diront . L’ivermectine est efficace en prophylaxie, traitement précoce et même tardif, et pourrait régler l’engorgement des réas . Demandez vous pourquoi, et surtout qui a intérêt à l’écarter, quitte à utiliser des études biaisées pour ce faire . Qui avait intérêt à écarter les médecins généralistes dès le début pour pouvoir crier « au loup » alors que les réas sont submergée tous les ans en période de grippe saisonnière sans que jamais on en arrive aux extrémités que l’on constate aujourd’hui . Il est temps de rejeter en bloc toutes ces folies et de revenir aux fondamentaux, tester, isoler, traiter et cette arnaque aura vécu . Quoi qu’il arrive et quel qu’en soit le prix je n’accepterai jamais ces vaccins expérimentaux à l’efficacité plus que douteuse et n’ayant passés aucune de étapes normales pour en assurer la sécurité .

      Aimé par 1 personne

    • Gil dit :

      Bonjour

      A horizon 2024 d’après la vitesse de déclassement la france ne fera peut être même plus partie du top 10 des puissance mondiales.
      https://fr.sputniknews.com/economie/202007301044179242-decheance-economique-la-france-bientot-10e-puissance-mondiale-/
      Cordialement

      J'aime

    • Christophe dit :

      Tout à fait d’accord avec pabizou.Christian Tal Schaller l’écrit dans ses ouvrages depuis 50 ans,les vaccins ne servent à rien.Chritian Tal Schaller prétend que notre organisme dispose de toutes les armes pour lutter contre toutes maladies infectieuses tout est une question d’hygiène de vie.Christian Tal Schaller nous dit aussi,et il n’est pas le seul médecin qui l’affirme,que pratiquer le jeûne est nécessaire.Réduire la consommation de produit alimentaire et diminuer sa consommation d’alcool permet à l’organisme de mieux vieillir.

      J'aime

    • Anonyme dit :

      PABIZOU tout le monde peut librement s  » exprimer sur le blog de Maxime ,en aucun cas , je me sens agresser , Bien a vous Michel43

      J'aime

    • pabizou dit :

      @Christophe, bonsoir . Je regrette mais vous avez surinterprété mon commentaire . Il faut faire la différence entre un vaccin destiné à protéger de certaines maladies que l’on ne sait pas soigner (rage, tétanos, etc…) pour lesquelles le vaccin est une bénédiction et les maladies provoquées, comme c’est le cas avec le covid, par des virus dont les mutations font que d’une année sur l’autre le vaccin doit être « réactualisé » pour garder une efficacité d’ailleurs toute relative en fonction de paramètres tels que l’age, l’état de santé, le système immunitaire . Pour ceux-là, et seulement ceux-là, le vaccin n’est pas indispensable et il vaut mieux un traitement curatif . Il est regrettable d’assimiler l’inutilité d’un vaccin parfois nécessaire au rejet systématique des vaccins . Quel que soit votre hygiène de vie ou alimentaire rien ne vous protégera mieux qu’un vaccin contre certaines maladies . Evitons de cracher dans la soupe, ce n’est pas un hasard si la longévité est passée de 65 ans à plus de 80 en quelques décennies .
      Ce qui ne hérisse aujourd’hui est avant tout la thérapeutique « un doliprane et à la niche » et l’usage de vaccins qui n’ont pas été jusqu’au bout des études indispensables pour s’assurer que les effets secondaires ne seront pas pire que le mal qu’ils sont sensé combattre .

      J'aime

  14. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Merci pour ce témoignage de terrain qui confirme, si besoin en était, le mensonge dans lequel ce pays est tenu. Je crois donc de moins en moins qu’il soit le fruit d’une simple bêtise. Pour comprendre mieux la situation catastrophique de l’hôpital public, rien de mieux que cette vidéo : https://youtu.be/Wg7R3djj5lI

    Bonne journée

    Aimé par 2 personnes

    • there dit :

      @H Je pense que ce n’est ni de la bêtise ni de la fine stratégie, nous sommes seulement à la concrétisation de l’avènement de « l’état stratège » tant vénéré dans notre pays. A la révolution nous avons dégommé le roi et dieu mais les mentalités n’ont pas changé d’un pouce chez nos élites : ils ont mis l’Etat à la place et eux se sont installés en gardiens du temple. L’Etat c’est cette nouvelle divinité, le sauveur, pour eux le seul rempart à l’anarchie. Il est désormais obèse, sénile et tyrannique , il lui faut toute la nation à son chevet et à son unique service, et quand ça coince il hurle « ingrats ! avec tout ce que j’ai fait pour vous ! »

      Aimé par 2 personnes

    • Dorine dit :

      Merci H, J’ai déjà entendu ce praticien et il me paraît juste.
      J’ai eu exactement le même témoignage cet été d’une infirmière parisienne qui disait également que les infirmières, à la faveur du COVID devenaient des variables d’ajustement. On les envoyait le matin même dans un service qu’elles ne connaissaient pas et pour lequel il fallait tout de suite être opérationnelles. Et elle ajoutait qu’elle craignait que l’administration en profite pour en faire une norme.

      Aimé par 2 personnes

  15. nicolasbonnal dit :

    Au moins elle a compris le RESET elle : Mais le « quoi qu’il en coûte » n’est pas pour l’hôpital mais pour faire agoniser l’économie et mettre un peuple à genoux …

    J'aime

  16. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Cette crise sanitaire tourne maintenant à la foire d’empoigne. Face aux décisions absurdes quand elles ne sont pas contradictoires et imbéciles de nos gouvernants, certains maires prennent ça et là des initiatives locales à visée plus souvent électoralistes que réellement sanitaires.
    Aujourd’hui, R. Dati franchit un nouveau pas en décidant quelles catégories de personnes sont à ses yeux, prioritaires pour être vaccinées.
    Nos médecins sont maintenant divisés entre les quelques dizaines  » enfermistes » bruyants des médias et ceux plus nombreux et hélas trop discrets qui soutiennent le non confinement.
    Le témoignage de cette infirmière anesthésiste est plein de bon sens, comme son avis sur les décisions stupides de nos gouvernants. J’en profite pour lui témoigner ainsi qu’à l’ensemble du personnel soignant tout mon soutien et ma reconnaissance et leur souhaiter bon courage pour les semaines à venir.
    Ce matin, les médecins « alarmistes » de l’APHP en rajoutent et parlent « d’explosion » du système de santé. Jusqu’où et jusqu’à quand vont aller la surenchère, l’outrance et les mensonges de ces « sachants » ?
    A quoi sert la dramatisation extravagante de ces crétins, cette politique de la peur ? Affoler la population et la rendre paranoïaque ? Forcer la main du président pour lui montrer qui est le plus fort ?
    En attendant et malgré les bavardages incessants du ministre de la santé et de ses courtisans, la France reste à la traîne et attend toujours les doses de vaccin.

    Aimé par 1 personne

    • « A quoi sert la dramatisation extravagante de ces crétins, cette politique de la peur ?  »

      A nous refiler leur peur à eux? A nous faire porter la responsabilité de tout cela? A mettre l’hôpital à genou? A nous proposer des assurances privées?

      J'aime

    • pabizou dit :

      @jfsadys . Pour mettre l’hôpital à genoux il n’ont pas besoin du covid, il suffit de continuer à embaucher des administratifs avec les crédits en constante augmentation au lieu de soignants que le numérus clausus ne permet pas de former, et, ça, ils savent faire . Quand à proposer des assurances privées, permettez moi de sourire, macron n’a fait que renforcer la main mise de la sécu au détriment du privé qui se révèle moins cher et plus performant . Les parlementaires n’ont eu de cesse d’empêcher toute migration ver le privé, allant même jusqu’à passer des lois en contradictions avec les traités européens, si vous appelez ça proposer des assurances privées il est temps de changer vos lunettes .

      J'aime

    • pabizou, je reçois régulièrement des appels téléphoniques pour me proposer de prendre des assurances privées santé.

      J'aime

    • pabizou dit :

      @jfsadys , bonjour, il faut faire le distingo entre assurance, qui rembourse au 1er euro si vous le choisissez sur votre formule et complémentaires qui compense les carences de la sécu . C’est un moyen détourné de cacher le fiasco du système étatiste en perpétuel déficit . De toute façon il est totalement anormal de payer des cotisations basées sur les salaires au lieu du risque . C’est aussi à cause de ce système pourri que les jeunes sont obligés de payer plein pot alors que les risques sont très faibles à cause de leur age . La sécu n’est pas une assurance, c’est un système de solidarité obligatoire qui fait que ceux qui travaillent paient pour ceux que l’etat, par ces choix économiques débiles, maintient dans le chômage de masse .

      J'aime

  17. Ping : Témoignage d’une infirmière anesthésiste – Qui m'aime me suive…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.