La com, toujours la com

12 principes d’une belle communication par temps d’épidémie:

  • Noyer les échecs dans un climat d’autosatisfaction permanente, ne jamais reconnaître ses fautes : sur les masques, les tests, les vaccins, les places en réanimation, le désastre économique et social ;
  • Principe d’irresponsabilité: un dirigeant ne se trompe jamais et il n’assume jamais (démission, révocation exclues quelles que soient les défaillances);
  • Monopoliser la parole, saturer l’espace médiatique parler sans cesse pour recouvrir d’un flot verbeux l’impuissance et faire taire les voix discordantes;
  • Diaboliser toute parole dissidente, toute critique d’une gestion de crise, en la traitant de « complotiste »; nouveau terme qui se substitue aux classiques « réactionnaire », « populiste », « fasciste »;
  • Donner le tournis, le vertige, semer le désarroi, la confusion et l’angoisse, brouiller les pistes en brandissant chaque semaine des nouvelles et des annonces contradictoires par des acteurs différents;
  • Brandir sans cesse la menace du pire, « le confinement », châtiment suprême,  signe de toute-puissance – à tout moment nous avons les moyens de vous boucler à domicile – en compensation de l’impuissance quotidienne;
  • Infantiliser, traiter les gens comme des imbéciles irresponsables (« soyez raisonnables, petites gens, pour les fêtes et les vacances ») et marquer ainsi le clivage entre les dirigeants et les dirigés ;
  • Désigner des boucs émissaires (restaurateurs, saisonniers des stations de ski, commerçants, artistes et comédiens) dont la persécution sera perçue comme un remède expiatoire (« ces pelés, ces galeux! »)
  • Répandre périodiquement la peur avec des prophéties hystériques et mensongères (centaines de milliers de morts inévitables), un parfum d’apocalypse, puisque la peur soumet;
  • Ne jamais reculer devant l’aberration et l’absurdité bureaucratique  pour donner l’illusion de la fermeté: obligation de porter le masque dans la rue, couvre-feu à 18H, ou stations de ski fermées*;
  • Privilégier toujours l’impression immédiate, s’affranchir de tout sens des responsabilité face à l’avenir (montagne de dettes qu’il faudra bien rembourser un jour);
  • La table rase ou balayer sans vergogne, en s’appuyant sur la peur, les valeurs et les principes d’une civilisation, les libertés individuelles et publiques, l’Etat de droit et la démocratie.

* Au prétexte minable que les blessés du ski risquent d’encombrer les hôpitaux, alors que le ski fait 9 fois moins de blessés que le football et le rugby qui ne sont pas interdits et que l’immense majorité des blessures (entorses, foulures) sont bégnines ne nécessitant pas d’hospitalisation lourde.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

48 commentaires pour La com, toujours la com

  1. cgn002 dit :

    Aux états Unis la méthode est similaire :
    Celui qui veut sa place aux manettes doit s’engager dans une forme de com bien calibrée…

    https://www.les-crises.fr/avec-la-nomination-d-antony-blinken-joe-biden-bafoue-deja-ses-promesses-electorales

    Extrait relatif à la nomination du Secrétaire d’État, Linke :
    « Le témoignage de Blinken au Sénat, mardi dernier, s’est prolongé pendant quatre heures. Il est préférable de passer ses remarques au crible en étant assis sur une chaise avec des accoudoirs solides, et de préférence avec une tasse d’infusion de camomille pour se calmer et rester zen.

    Ces quatre heures, vues ou lues dans leur intégralité, nous ont offert une extraordinaire démonstration du fonctionnement de l’empire et de sa prolongation. Un par un, les interlocuteurs sénatoriaux de Blinken lui ont dit à peu près ceci : « Fiston voici ce que tu dois dire si tu veux notre approbation à ta nomination. Nous voulons que tu approuves notre engagement en faveur de l’agression, des interventions illégales, des opérations de « changement de régime », des sanctions sans pitié et, en définitive, de l’empire. Mais fais en sorte que cela ait l’air bien. Fais en sorte que ça ait l’air sérieux, compliqué et mûrement réfléchi ».

    J'aime

  2. jfsadys dit :

    Pendant ce temps demain se met en place sans que nous n’en disions grand chose en quelque sorte à l’insu de notre plein gré:

    https://www.monde-diplomatique.fr/2021/02/DEBREGEAS/62795

    J'aime

  3. Sganarelle dit :

    Je ne pense pas monsieur Tandonnet que le prétexte de l’encombrement des hôpitaux de montagne soit «  un prétexte minable » Le personnel médical ( médecin compris ) y est ciblé sur des protocoles qui n’ont rien à voir avec la pathologie d’une pandémie. Un médecin orthopédique n’est pas formé pour une cardiopathie ou même une simple appendicite et les patients sont souvent souvent dirigés ailleurs. La pose des respirateurs et appareils complexes posés sur un patient préalablement placé dans un état comateux nécessite une formation spécialisée , or les avalanches et skieurs hors piste sont en augmentation et il suffit de peu de choses pour mobiliser tout le personnel de ces hôpitaux qui normalement tournent au ralenti.
    Toujours ce prétexte de précaution ..mais imaginez une saturation avec en plus des malades du covid qu’il faut impérativement isoler ?

    Ceci dit , rassurez vous la com finit toujours par susciter la nausée à force de répétitions et quand le produit ne tient pas les promesses de l’affiche c’est un rejet total .

    J'aime

    • Sgnarelle, vous avez raison – j’aurais dû dire absurde plutôt que minable – mais les accidents de ce type sont rarissimes (c’est l’ancien sous-préfet de Saint Jean de Maurienne qui vous parle!), presque tous les accidents de ski relèvent du cabinet médical privé et ne mobilisent pas les services de réanimation hospitaliers.
      MT

      J'aime

    • Hazère-tyuillope dit :

      La Suisse à laissé ouvertes ses stations de ski ( on en a assez entendu parler, avec les menaces associées pour les français criminels qui se seraient laissés tenter !), Résultat ?… rien, les autorités helvétiques n’ ont constaté aucune incidence sur l’ épidémie,ni de près ni de loin, ni pendant , ni après…. Si le ski est un sport « à risque » il n’ envoie pas non plus des dizaines de personnes quotidiennement en réa, il n’ y aurait plus beaucoup de volontaires ! ( On rappele que 8% des français font du ski..)

      Aimé par 1 personne

  4. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bravo pour cet article, il ne manque que : se faire aider par des médias serviles et aux ordres chargés de relayer 24h/24 la bonne parole et la bonne pensée du moment.
    Sans les médias, le pouvoir, quel qu’il soit, n’est rien et presque inaudible. Le président actuel l’a bien compris et compte tenu de la très faible confiance que lui accordent les Français (en dehors des sondages trafiquotés), il n’hésitera pas à tordre le bras si nécessaire à ceux qui n’auraient pas encore compris que leur vie professionnelle dépend en très grande partie de l’Elysée.
    La campagne de la présidentielle est d’ores et déjà commencée avec son lot de fayottage médiatique de plus en plus perceptible et tellement flagrant.
    Triste période qui ne peut s’achever que dans le grand désordre qui s’annonce peut-être avec les affaires O.Duhamel / Berry et sans doute d’autres à venir qui montreront à ceux qui n’ont pas encore ouvert les yeux et les oreilles que cette « gauche caviar de l’entre-soi, tuyau de poêle » qui corrompt tout, aspire sans fin les finances de la France, et se sert et se ressert jusqu’à l’outrance au lieu de servir le pays doit définitivement quitter la table.

    J'aime

  5. Ping : La com, toujours la com – Le Monde

  6. Ping : La com, toujours la com | Qui m'aime me suive...

  7. goupil dit :

    Bonsoir,
    Ceux qui nous gouvernent ne sont pas des leader mais des managers, c’est pour cela que leur principal outil est la com.
    Avec de « bonnes » techniques de com, on peut pousser la dinde a préparer le repas de Noel.
    Salut a tous

    Aimé par 3 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.