A mes amis Républicains déçus et inquiets

Un peu plus de 8%, évidemment la déception et l’inquiétude pour l’avenir sont immenses. Pour autant, il y a pas de quoi rougir. Oui, ce n’est pas évident de rester droit dans la tempête. Etre ultra minoritaire ne signifie pas avoir tort, moralement, intellectuellement, politiquement. Une partie de la bourgeoisie urbaine a retourné sa veste. Elle votait Sarkozy en 2007 et 2012, Fillon en 2017 et aujourd’hui LREM, comme rempart  devant le danger « populiste » tel qu’elle le perçoit au regard de ses intérêts. Une autre frange du vote républicain traditionnel à rejoint l’électorat RN. En voulant « sanctionner Macron »ceux-là sont tombés dans le piège tendu, celui du duel à mort entre le « bien progressiste » et le « mal nationaliste » d’où le premier ne peut sortir que vainqueur.  Bref, ceux qui sont restés droit et debout, les 8%, n’ont pas à rougir. Ils n’ont pas cédé aux vagues de l’air du temps et du conformisme ni au matraquage. Ils ont perdu une bataille électorale, mais ils ont conservé l’essentiel, quelque chose qui s’exprime dans le mot honneur. Le bêlement du troupeau médiatique est mensonger. 22% pour une majorité présidentielle, soit 11% du corps électoral (avec une abstention à 50%) c’est un score exécrable, confirmant le rejet de l’opinion, surtout après 6 mois de propagande médiatique d’une intensité inouïe. 23% pour le RN/FN, soit 11,5% de l’électorat, ne dénote aucun effet de ralliement populaire, bien au contraire. Nous vivons une situation de chaos politique sans précédent dans un climat d’abêtissement de masse, de faux semblant et de dissimulation. La vérité est qu’il n’y a aucun vainqueur mais une grande perdante: la France.  La situation est extrêmement volatile, infiniment instable, reposant sur le grand vent des émotions collectives et tout peut arriver à tout moment. Dans la tempête politique, et l’incertitude absolue qui règne, un seul repère, une seule boussole doit nous guider: la fidélité à nos convictions et à nos engagements.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

91 commentaires pour A mes amis Républicains déçus et inquiets

  1. William50 dit :

    A titre personnel , je n’ai que peu d’espoirs. Adhérent à l’UMP, trouvant l’idée des primaires ouvertes absurde, j’ai voté contre (je voyais mes collègues socialos trop heureux de choisir le candidat UMP).
    ça a continué avec l’élaboration du programme avec la certitude qu’un manche à balai avec une étiquette UMP serait élu sans coup férir … Comme si une présidentielle était gagnée d’avance … Du coup, les questions soumises au vote des militants étaient toutes soumises à plébiscite avec des termes racoleurs et sans débat : 90 % de succès en moyenne, c’est dire le sérieux de l’élaboration du débat. En disant à mes amis de l’IFRAP que c’était invendable, on m’a répondu systématiquement que je ne comprenais rien et que c’était le sens de l’histoire … Résultat, je pense que les 2% qui manquaient l’ont été sur des proposition idiotes et volontairement provocatrices.
    Quant à la base des élus … J’ai eu beaucoup d’espoirs en voyant la nouvelle génération des élus UMP en 2014. Malheureusement, j’ai vu des maires traiter leurs employés de fainéants, de privilégiés etc. : exactement ce qu’il faut faire quand on veut mobiliser ses employés … En province, les employés municipaux représentent 6 à 10% du corps électoral. Autant dire que pour moi, les maires LR cru 2014 sont morts. Qu’ils parlent chez LREM est même plutôt un signe d’espoir.
    Ces mêmes maires ont mené exactement les mêmes politiques que les élus socialos évincés pour mauvaise gestion. Ils auront les mêmes résultats.
    Face à ce spectacle et l’impossibilité de faire remonter mon sentiment (absence de réunions de sections locales obligeant), j’ai rendu ma carte fin 2016.
    Je suis à présent navré que le seul projet de LR soit : « Macron ne va pas assez loin, Macron est méprisant ce qui explique les gilets jaunes et d’ailleurs on ne va pas assez loin dans la répression ». Que le projet de LR soit plus de borgnes et de mains arrachés laisse pantois.
    La gestion des gilets jaunes a été catastrophique alors que c’était leur planche de survie. A présent LR est le parti des retraités de la Côte d’Azur : bien pour garder la Ville de Nice, mortel pour le reste.
    La carte électoral des européennes est celle du MRP : LR est donc mort remplacé. Je lis les seuls qui restent à bord et je vois toujours qu’il faut déléguer son cerveau à l’IFRAP et changer de tête en s’appuyant sur la base des élus.
    Il n’y a plus de base militante (moyenne d’âge 70 ans) et les élus locaux sont des professionnels de la politique dont la survie économique dépend de leur mandat. Ils partiront donc là où va la gamelle comme l’ont fait les élus PS. Leur mort politique est au bout de leur chemin et je ne vais pas pleurer.
    A présent M. Tandonnet j’espère que vous saurez construire autre chose et je serai heureux de vous suivre mais ce n’est pas avec LR que vous y arriverez, ce sera avec les gens qui veulent faire gagner la droite mais pas pour avoir un mandat.

    J'aime

  2. PLC dit :

    J’ai aperçu le titre d’un article de Causeur qui décrit parfaitement mon état d’esprit :
    « Électeurs de droite cherchent parti pour qui voter ».

    J'aime

  3. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Ils n’ont pas fini vos « amis républicains », ou ce qu’il en reste, d’être « déçus et inquiets » !
    Ainsi en sera-t-il encore lorsque vous publierez la liste de ces maires, parmi les 803 maires dont vous avez publié l’appel en faveur de Bellamy, qui au lendemain de l’élection vont se raviser, tourner le dos à leurs amis LR, pour faire des alliances, qui avec LREM, qui avec le RN et qui avec EELV, pour essayer de conserver leur mairie !

    J'aime

  4. André Lugardon dit :

    Peut-être qu’il faudrait revenir aux fondamentaux?

    Morceaux choisis

    « Ma conviction est que nous restons pleinement humain, que nous soyons âgés ou malades. Je forme le vœu que notre monde se donne les moyens d’accompagner, avec le plus de délicatesse et de compassion possible, la vie humaine jusque dans ses derniers moments. Gardons-nous de la tyrannie de la normalité qui voudrait que nous soyons tous beaux, capables, forts. Ce n’est pas la réalité ! Apprenons à ne plus avoir peur de la différence et de la fragilité. J’ai confiance en notre époque pour oser un chemin d’espérance et redonner le goût de vivre à ceux qui l’ont perdu. »

    Jean Vannier dans « Panorama » de novembre 2018 en page 8.

    « Ce que nous voudrions faire, c’est changer le monde – faire en sorte que les gens puissent plus facilement se nourrir, se vêtir et avoir un toit, selon le projet même de Dieu. Il s’agit de se battre pour de meilleures conditions, s’insurger sans trêve pour honorer les droits des travailleurs, des pauvres, des indigents – les droits des pauvres quels qu’ils soient, qu’ils soit jugés « digne » ou « indigne » – afin de changer le monde, jusqu’à un certain point. Nous pouvons oeuvrer pour une oasis, une petite cellule de joie et de paix dans un monde tourmenté. Nous pouvons jeter notre petit caillou dans la mare, convaincus que chaque cercle, en s’élargissant pourra atteindre le monde. Je le répète, il n’y a rien d’autre que nous puissions faire que d’aimer et prier Dieu pour qu’il creuse nos coeurs afin de nous aimer les uns les autres, aimer notre voisin, notre ennemi comme notre ami. »

    Dorothy Day le 2 juin 1946 citée dans « Panorama » de novembre 2018 page 46.

    J'aime

  5. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet,
    Les lignes que vous adressez à vos amis Républicains déçus et inquiets me font plaisir. En effet, nous n’ avons pas à rougir du modeste résultat de dimanche. Ce qui compte ce sont effectivement l’honneur et les convictions. Francois-Xavier Bellamy fut remarquable durant toutes ces semaines face à des journalistes et autres commentateurs obtus renvoyant de ce jeune homme brillant, éminemment honnête et policé une image totalement caricaturale. Pourtant, hier soir encore face à David Pujadas sur LCI il fut d’une droiture exemplaire. Il est réconfortant de savoir qu’il défendra les intérêts de notre pays à Strasbourg et Bruxelles.
    Personnellement, je suis triste et inquiet de voir toutes les basses manoeuvres politiciennes en cours , mais je suis heureux de m’être engagé à mon très humble niveau.
    Bien cordialement
    Jean-Bernard Lasserre

    J'aime

    • Jean-Bernard Lasserre, moi aussi je suis très inquiet et vous remercie pour votre message qui montre que nous sommes nombreux sur la même ligne et devons nous serrer les coudes!
      MT

      J'aime

  6. Jean-Bernard Lasserre dit :

    Bonsoir Monsieur Tandonnet,
    Les lignes que vous adressez à vos amis Républicains déçus et inquiets me font plaisir. En effet, nous n’ avons pas à rougir du modeste résultat de dimanche. Ce qui compte ce sont effectivement l’honneur et les convictions. Francois-Xavier Bellamy fut remarquable durant toutes ces semaines face à des journalistes et autres commentateurs obtus renvoyant de ce jeune homme brillant, éminemment honnête et policé une image totalement caricaturale. Pourtant, hier soir encore face à David Pujadas sur LCI il fut d’une droiture exemplaire. Il est réconfortant de savoir qu’il défendra les intérêts de notre pays à Strasbourg et Bruxelles.
    Personnellement, je suis triste et inquiet de voir toutes les basses manoeuvres politiciennes en cours , mais je suis heureux de m’être engagé à mon très humble niveau.
    Bien cordialement
    Jean-Bernard Lasserre

    J'aime

    • michel43 dit :

      toutes les bases manœuvres de ses compagnons ,,,,qui s’entretue lamentablement,,,,

      J'aime

  7. sganarelle dit :

    Patience, ( dit le sage..) asseyez-vous au bord de la rivière et vous verrez les corps passer…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s