« Vous n’avez pas le choix »

Le clip de campagne de LREM en vue des Européennes est fascinant tant il illustre le naufrage de la politique française dans la vulgarité et l’abêtissement. Il est censé opposer « ceux qui haïssent l’Europe », à ceux qui l’aiment. Il est fondé sur la volonté d’enfermer la politique entre le bien LREM et le « mal nationaliste ou populiste », à l’exclusion de toute autre alternative. Le film oppose des images d’apocalypse censées illustrer le mal absolu face à l’avenir radieux.  Une formule résume tout le contenu de cet hallucinant exercice de propagande: « Vous n’avez pas le choix ». A quoi sert-il donc d’aller voter? Autant supprimer les élections puisque « vous n’avez pas le choix »? De fait, il correspond à la perfection à la tournure de la vie politique française autour de l’exaltation idolâtre d’un individu.  Culte de la personnalité, propagande fondée sur la caricature et la peur, négation radicale du choix démocratique, « vous n’avez pas le choix », c’est-à-dire, pour la première fois sans doute, reconnaissance officielle de la pensée unique. Il s’en dégage une étrange impression de fanatisme et de ridicule mélangés. Les auteurs de ce clip et ceux qui l’ont approuvé, se rendent-ils compte de ce qu’ils font et de l’idéologie qu’ils véhiculent? Franchement, ce n’est même pas sûr… Nous atteignons un niveau de bêtise et d’inculture historique et politique sans équivalent dans l’histoire de la politique française.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour « Vous n’avez pas le choix »

  1. Ping : « Vous n’avez pas le choix » | Boycott

  2. jfsadys dit :

    « Nous ne pouvons pas vivre en nous haïssant. » (Albert Camus)

    J'aime

  3. Postmaster dit :

    Blog-Cabestany, dans les si lointaines Pyrénées-Orientales, a repris cet article, ou plutôt conseillé ses lecteurs de suivre le lien vers le Blog de Maxime. Pour leur plus grand plaisir semble t’il. Mais lorsque nous n’écrivons pas nous mêmes et renvoyons vers ce blog de grande qualité, nous ne prenons guère de risque. Amitiés à tous.

    J'aime

  4. Postmaster dit :

    Blog-Cabestany, danssilointaines Pyrénées-Orienta

    J'aime

  5. Ping : Ce clip du gouvernement : « vous n’avez pas le choix , qui vous donne envie de ….. pleurer ; pour rester correct ! | «

  6. Citoyen dit :

    Au-delà de l’abêtissement, cher MT, il faut peut être y voir quelque chose de plus profond, et anxiogène, qui informe sur la nature de la caste qui gravite autour du pouvoir, pour en faire « sa chose », et le mettre à son service …
    En URSS, pour asservir la population, ils avaient trouvé le mantra de la peur, en matraquant :  » L’ennemi est à nos portes  » … Le malade mental qui squatte le château est dans le même schéma intellectuel, avec son clip concernant L’UERSS, dont il se fait l’ardent promoteur …
     » Vous n’avez pas le choix  » repose sur le même processus de manipulation des populations, où des autocrates essaient de se faire passer pour des sauveurs (qu’ils ne sont pas), d’un chaos qu’ils ont généré …
    En fait, ce procédé n’est qu’une fuite en avant, pour échapper à l’obligation de traiter les problèmes du moment, pour lesquels ils n’ont pas de solution. Fuir en avant, permet de détourner le débat vers d’autres sujets …

    Hé bien, si !… Des choix, il y en a d’autres … Les Anglais, pour ne citer qu’eux, ont choisi le Brexit … Il semble que L’UERSS à la sauce micronienne, ne les fait pas jouir …. Et ils ont bien raison.
    Les GJ ne s’y sont pas trompés, en martelant le message :  » Dégage ! « , (ou démission) … C’est le meilleur raccourci que l’on puisse trouver.
    D’ailleurs, ces GJ (les vrais, ceux d’origine, pas les gilets rouges déguisés) ont été bien avisés, puisque le réel leur donne raison.
    En effet, le prix des carburants, est revenu au même niveau qu’au départ du mouvement, alors qu’il y a eu, en principe, le retrait de la taxe carbone … Le pouvoir pourra toujours arguer que ce n’est pas de son fait, mais celui du prix du produit de base … Ce qui est se foutre de la gueule du monde, quand on sait que dans le prix du carburant, les 2/3 sont des taxes ! … C’est un exemple qui parle de lui-même …
    Si l’on ajoute à cela, le scandale du racket à 80 sur les routes, et celui du pacte de Marrakech, qui viennent se superposer à la montagne d’immondices qui se sont déjà empilés depuis seulement deux ans ! … Au secours, la coupe déborde !
    Alors, vendre de l’UERSS, comme de la salade avariée, ne peut pas faire recette, même en surfant sur la peur …
    Dans ces conditions, il est compréhensible que la caste soit inquiète, et mandate son commis pour aller faire l’article, en clamant :  » Vous n’avez pas le choix  » …

    J'aime

    • Citoyen, le concept d’UERSS fait partie des slogans politiciens et des exagérations absurdes sinon ridicules (tortures, Goulag, massacres des populations, purges sanglantes, destructions de toutes les libertés individuelles et publiques) qui tendent à brouiller les esprits et à l’abêtissement de masse.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Citoyen dit :

      Mais il faut, exagérer de temps en temps, pour réveiller les esprits qui ont une tendance naturelle à la somnolence … Du reste, le micron est en plein dans ce processus de désinformation, et ne s’en prive pas … Autant mettre l’accent sur cette méthode, pour la dénoncer.

      J'aime

  7. Anonyme dit :

    « Vous n’avez pas le choix », c’est aussi votre slogan et celui de votre parti.

    Vous n’avez pas le choix, la fiscalité est spoliatrice. Vous n’avez pas le choix, il faut l’immigration raisonnable. Vous n’avez pas le choix, il faut l’UE.

    Et pourtant, de nombreux pays montrent qu’il est possible de se passer d’immigration et d’UE. Et la comparaison chiffrée réelle, c’est à dire comparant les choses à périmètre égal, montre qu’il n’y a pas, contrairement à la doxa, de réel problème de dépense publique en France (sauf pour aveugles volontaires qui ne voient pas d’inconvénient à substituer des dépenses privées contraintes à des dépenses publiques ; d’autant moins qu’il y a un petit pourcentage à se repartir sur le transfert ainsi réalisé…).

    Bonus : le porte-avion européen, nouvel attrape-couillon à partis raisonnables :

    https://francais.rt.com/opinions/59970-porte-avions-europeen-usine-gaz-estampillee-ue

    grâce auquel la France va généreusement transférer à l’Allemagne l’un de ses champ de compétence technologique…pour la plus grande satisfaction des idéologues de LREM, mais aussi de LR.

    Ne vous étonnez pas de faire fuir les électeurs.

    J'aime

  8. Jean dit :

    hors sujet mais un article très intéressant qui montre l’incurie de l’état ! (et pas seulement sous Macron)
    http://premium.lefigaro.fr/vox/politique/2019/03/13/31001-20190313ARTFIG00216-le-pompier-le-peage-le-depute-et-le-ministre-resume-de-la-paralysie-francaise.php

    J'aime

    • Gerard Bayon dit :

      Merci @Jean
      Votre article n’est accessible que pour les abonnés au Figaro. Dommage !

      J'aime

  9. jfsadys dit :

    « La diversité, c’est à dire le principe primordial du vivant, est menacée. Peu à peu, semblable au mazout échappé de la soute des cargos, l’uniformité étale sur le monde sa marée noire. Partout la réduction, le nivellement, le mélange contraint, l’infâme melting-pot poursuit son oeuvre de mort. De même qu’ont disparu déjà des milliers d’espèces disparaissent peu à peu les innombrables façons qu’il y a pour l’homme d’être au monde. Les cultures et les ethnies qui ont survécu au centralisme, à la colonisation et à l’unitarisme économique sont désormais exposées à la mort sous anesthésie de l’assimilation. Les corps de métiers ont été fondus aux hauts fourneaux de l’industrialisation, les régions gobées par les nations, les nations par le stratégisme planétaire. Partout, une « normalité » despotique aplanit le relief mouvementé du paysage humain. »

    Christiane Singer page 16 de « Les âges de la vie » chez Albin Michel dans la collection « Espaces libres ».

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Christiane_Singer

    Résistons! Dans l’obscurité qui vient pensons à rallumer la lumière des étoiles, des rêves, des utopies. Demain il fera beau … ou après-demain… parce que nous le valons bien.

    Aimé par 1 personne

    • pabizou dit :

      Je crains fort que si tentants que soient les mots ils ne suffisent plus . Les rêves et les utopies nous ont menées au bord du gouffre . Leurs noms étaient socialisme et étatisme, aujourd’hui progressisme, des mots-valises dans lesquels chacun a mis son paquetage . Je crois plutôt que nous sommes arrivés au point de devoir comprendre que s’est en posant les 2 pieds sur terre que l’on marche le mieux . Il va falloir se résoudre à comprendre et accepter qu’il n’y a que deux politiques, celle qui échoue et celle qui fonctionne . Celle qui fonctionne s’appelle liberté, elle a fait ses preuves partout où elle a été choisie, l’UE n’a pas choisi ce chemin depuis Maastricht . Dommage… De toutes façons ces élections n’auront pas beaucoup d’impact pour nous, les rares bonnes mesures qui sont venues d’UE, comme la fin du monopole de la Sécu, nous nous en sommes exonérés pour sauver quelques intérêts privés, les déficits continuent à exploser et personne en UE n’ose dire stop . Au vu de tout ça, si demain l’UE explosait ce ne serait pas très grave . Les états n’ont pas attendu l’UE pour signer des accords bi ou multi latéraux . Avec la disparition de l’euro qui en découlerait, seule l’Allemagne serait vraiment perdante puisque la « lex monetae » s’appliquerait aux anciens utilisateurs et leurs dettes seraient libellées dans leurs monnaie nationales, seule une toute petite partie ne serait pas concernée . Si je vote ce sera contre Macron, pas pour l’UE, il est beaucoup plus dangereux qu’elle pour la France, ou ce qu’il en reste …

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Bonsoir Pabizou, d’accord avec vous pour l’importance de la liberté et du réel mais pour moi l’impasse dans lequel nous nous trouvons aujourd’hui il vient de la guerre d’Afghanistan, des deux guerres du Golfe, les guerres ça coûte un pognon de dingue et aujourd’hui la situation actuelle elle n’est pas de l’unique responsabilité du communisme et du socialisme. Nous ne sommes plus dans les années 50/60. Notre pays s’est divisé au fil des ans. Français des villes et des campagnes, Français qui vivent bien, Français qui ne vivent pas bien, Français qui veulent l’Europe, Français qui ne la veulent pas, Français qui veulent des réformes sociétales, Français qui n’en veulent pas, Français qui ont une bonne retraite, Français qui n’ont pas de bonne retraite, qui ont un bon logement, qui n’ont pas de bon logement et parfois pas de logement du tout. Il y a beaucoup de sujets qui fâchent et des personnes de gauche et des personnes de droites et qui se traduisent par des divisions au sein des gauches, au sein des droites. La cellule familiale a beaucoup changé aussi dans notre pays. Macron est là parce que les droites et les gauches se sont divisées. Et ce n’est pas la première fois que ça arrive dans notre pays. Merci de votre commentaire intéressant.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s