Fête à Neuneu et tragédie d’un abrutissement

La bêtise de la vie politico-médiatique française atteint un niveau qui la rend quasi-insupportable. La polémique d’hier? Une sous-ministre, offusquée que les organisateurs aient parlé de la « fête à Macron », tournure grammaticale incorrecte, selon elle, dès lors qu’il eût fallu dire « la fête de Macron ».  Tel était le sujet du jour. Faut-il dire « la fête à Neuneu » ou la « fête de Neuneu »? 40 000 participants selon les organisateurs et toujours et encore des violences. Le fond du problème, c’est la dégénérescence de la vie publique dans la personnalisation du pouvoir à outrance. Une image incarne à elle seule le pouvoir politique (comme aux pires moments de l’histoire, faut-il le rappeler qui se sont toujours achevés en désastres), c’est à dire un visage supérieur, qui englobe en apparence, médiatiquement, toute source d’autorité publique,  à la fois celle du gouvernement, du Parlement, des partis politiques, de l’administration, des collectivités locales. La culture politique nationale doit se limiter à adorer ou à exécrer cette image médiatique. Chaque jour sans exception donne lieu à une nouvelle mise en scène et les sondages qui en mesurent l’impact. Il y a les amoureux transis et les fous de haine, deux formes extrêmes du crétinisme. Il faut choisir son camp: aimer d’amour ou haïr mortellement, mais ne surtout pas réfléchir. Les premiers, les amoureux, monopolisent les écrans de télévisions et les seconds, les enragés, occupent la rue. Dans une déferlante de  propagande, l’émotion écrase la raison. Elle ne sert qu’à masquer l’essentiel: l’immobilisme absolu de l’Etat face aux grands enjeux de l’époque, la dette publique en hausse continue, l’écrasement fiscal  du pays – inchangé -, l’effondrement à vue d’œil du niveau scolaire, la maîtrise de l’immigration, le développement de l’Afrique, la pauvreté, la banalisation de la violence et la fragmentation de la France, le déclin de l’autorité qui s’aggrave de jour en jour. Elle se nourrit de l’effarante bêtise du système politico-médiatique, de l’inculture, de la crétinerie de la France visible, jacassante, médiatisée. Nous assistons en ce moment au triomphe de cette inculture et de cette bêtise.  Il reste bien sûr, pour sauver l’honneur du pays, ses ingénieurs, ses chefs d’entreprises, ses professeurs, ses généraux, ses policiers, ses médecins, ses vrais journalistes, qui se chargent d’informer et non de bourrer les crânes, tous ses professionnels et étudiants, qui aiment leur travail et le font bien, bref la majorité silencieuse, tous ceux dont nul ne parle. La bêtise de la France politico-médiatique, quant à elle, atteint en ce moment un niveau qui dépasse toute imagination.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Fête à Neuneu et tragédie d’un abrutissement

  1. Annick Danjou dit :

    Les neuneus et les abrutis on en fabrique tous les jours mais il va falloir s’y habituer car ce n’est pas prêt de changer. Ce midi au restaurant 3 femmes d’une quarantaine d’années et leurs 3 filles respectives, 14, 12 et 10 ans environ. Pendant que les mères papotent et font du commérage, les 3 filles sont sur leurs tablettes, elles jouent comme des abruties, une frite dans la bouche, la paille au coin de la lèvre pour aspirer le coca. Le repas est froid et elles continuent à jouer en croquant une bouchée par ci par là. La moitié du repas reste dansd l’assiette mais le jeu est essentiel. La plus grande et sans doute plus goinfre a avalé son hamburger en 3 bouchées au point de presque s’étouffer, son but est de continuer la partie, les yeux hagards, rivés sur son écran, elle a l’air complètement azimutée. Les 3 adultes n’ont pas cessé leurs bavardages, les 3 filles n’ont sans doute pas réalisé qu’elles étaient au restaurant et c’est ce genre d’élèves qu’on subit le lendemain à l’école. Vive donc la crétinisation.

    J'aime

  2. caroff dit :

    Hier soir au « téléphone sonne » , débat avec un gars de Sud-Rail qui se plaint que les gens s’adaptant à la grève perlée, il s’agissait de trouver de nouveaux modes d’action beaucoup plus pénalisants pour les « usagers ». A aucun moment l’animatrice n’a pointé cette phrase si révélatrice de l’état d’esprit de certains cheminots!!! Qui plus est un seul auditeur a admis être très gêné par la grève et l’animatrice n’a pas jugé utile de citer les chiffres des sondages montrant que les Français ne soutenaient pas les grévistes.
    C’est France-Inter, service public……

    J'aime

  3. Frederic_N dit :

    Maxime, j’imagine combien vous devez être malheureux de voir que vos amis politiques ne vous suivent pas. Mais vous y mettez du vôtre .. Relisez ce que vous écrivez
    Vous commencez par protester contre le caractère débile de la communication dans ce pays. OK. C’est grave, OK. Mais l’immense majorité des gens est d’accord avec vous à commencer par les communicants. Alors à quoi sert votre argument ?
    Encore et toujours à viser la personnalisation du pouvoir . Mais cela n’a RIEN à VOIR. La débilité de la communication est commune à tous les pays occidentaux. Elle vient de la baisse de l’activité partisane, et sans doute un peu à Internet. Elle vient aussi du pouvoir démesuré des intellectuels professionnels. Mais pourquoi donc en accuser Macron ?
    D’ailleurs si vous aviez raison cela se verrait par exemple dans les manifestations .
    Mais ce n’est pas du tout le cas. Le slogan favori des manifs de cette semaine c’est « tout le monde déteste la police » .Alors que de mon temps on criait  » A bas le pouvoir personnel » !
    Si je suis votre argument il faudrait y voir un progrès ….

    J'aime

  4. Georges dit :

    Il serait temps que ceux qui n’ont pas l’habitude ou le temps de tenir le crachoir ouvrent leurs g……,cad l’immense majorité trop silencieuse .Il n’yaque les oisifs qui se permettre ces manifestations récréatives.

    J'aime

  5. Jean-louis Michelet dit :

    Le nouveau siècle des Lumières
    Après le projet de réforme copernicienne des MOF, voici donc un autre projet de réforme, celui de l’entrée à l’académie française …illustrée par la démarche d’une sous-ministre …sous cultivée.

    J'aime

  6. Clotilde PSM dit :

    Il faut dire la fête A neuneu car c’était la fête foraine qui avait lieu à Neuilly-sur-Seine avant que Vincennes prennz la relève 😉

    J'aime

  7. Niccolo dit :

    La majorité silencieuse est bien convaincue qu’aucun autre gouvernement, qu’il soit de droite ou de gauche ne ferait mieux aujourd’hui. Cette majorité silencieuse – probablement ceux qui, comme vous le mentionnez, sauvent l’honneur, ingénieurs, chefs d’entreprise, professeurs, ouvriers, étudiants … – voit enfin un gouvernement qui engage des réformes et qui ne cède pas. Il y a longtemps que ce n’était pas arrivé. Certains d’entre eux vont subir, comme les retraités, dont je fais partie. On peut toujours faire mieux, c’est vrai ; Parler est une chose, « Faire » en est une autre et il y aura toujours des mécontents (les malheureux pilotes, les malheureux cheminots). Qui est assez naïf pour croire que la transformation de notre société ne va pas sans souffrance, sans opposition ?
    Je pense pour ma part que ne pas soutenir ce gouvernement est irresponsable. C’est refuser l’effort, c’est risquer d’aggraver le retard pris dans de nombreux domaines. Code du travail, éducation, apprentissage, recherche, réforme des retraites, régimes spéciaux … etc, fallait-il remettre tout cela à plus tard et continuer à ronronner tranquillement ? Ce serait plutôt ça l’immobilisme ! Mais on a déjà donné non ?

    J'aime

    • Niccolo, comme on aimerait, avoir un effort à soutenir, autre que la misérable mystification dont tant de gens sont victimes!
      MT

      J'aime

    • Citoyen dit :

      Et j’ajouterais cher MT, qui serait assez stupide pour soutenir un groupuscule de nuisibles qui se croit mandaté pour instaurer le racket à 80 sur la route ?…. Là, c’est surréaliste … Rien que ça, suffit à le disqualifier … Et ce n’est qu’un tout petit élément du tout …

      J'aime

  8. E. Marquet dit :

    Mme Schiappa a encore perdu une bonne occasion de se taire ! N’a-t-elle rien d’autre à faire que jouer les Lucky Luke des tweets. Ne boudons pas le méchant plaisir de la voir se faire moucher. Navrante inculture au Ministère ! Mme de Beauvoir doit s’agiter dans sa tombe !

    J'aime

  9. Citoyen dit :

     » Faut-il dire « la fête à Neuneu » ou la « fête de Neuneu »?  »
    Les deux mon général !
    Soit, on dit faire la fête à neuneu, soit, célébrer la fête de neuneu …
    En l’occurrence, si le neuneu est le micron, il semble que ce soit la première proposition la bonne, car les trotsko-bolchos voudraient bien lui faire la fête, tout en célébrant sa fête ….
    Mais il semble bien aussi, que cette fête à neuneu, servait de paravent à l’autre neuneu qu’est le merluchon, pour qu’il puisse se fendre d’un discours de neuneu, lui permettant de rassembler ses propres neuneus, en vu d’assurer la fête du neuneu qu’il est …
    Je ne sais pas si c’est clair …

    J'aime

    • Citoyen dit :

      Et puisque nous sommes à fêter les neuneus, autant fêter ceux qui le méritent, puisque notre chef neuneu de la diplomatie, a montré toute l’étendue de son savoir faire en Australie … avec des retentissements, dignes d’un neuneu …

      J'aime

  10. Stéphane B dit :

    Bonjour

    Non Maxime et tous les jours maintenant, c’est la fête des neuneu, de personnes qui ne voient que leur Ego et pas plus !

    La cause ? A mon sens, c’est le passage d’une société basée sur les droits de la personne à une société qui veut des droits pour la personne, des droits à …

    Le pire arrive. Quand ? aucune idée mais la limite n’est pas l’infini et vu la violence qui monte, je dirais que nous sommes en 36 en remplaçant les cagoules par les blacks blocs

    J'aime

    • StephaneB, comment écrire neuneu au pluriel, je me le suis demandé, n’est-ce pas une question fondamentale de notre époque?
      M

      J'aime

    • Stéphane B dit :

      Certainement Maxime. Faudrait demander à Blanquer, à Schiappa ou à un autre membre du gouvernement. Histoire de brasser, cela leur donnerait du fil à retordre. Comme on dit par chez nous, « je ne sais pas s’ils sont efficaces, mais qu’est-ce qu’ils brassent comme air ! »

      J'aime

  11. Sganarelle dit :

    « Le poisson pourrit par la tête » rien de nouveau sous le soleil si ce n’est que nous avons bien plus de moyens techniques que nos anciens pour découvrir et savourer l’ampleur de la bêtise et cette bêtise plait parce qu’elle nous rassure .
    Qui parle du chirurgien qui a trouvé récemment un moyen de lutter contre un cancer digestif ? Par contre le prix des bonbons dans la campagne Macron intéresse bien plus tous les contribuables .

    J'aime

  12. Astrojournal dit :

    Oui bien sûr. Mais le développement de l’Afrique n’est pas du ressort des politiques français, mais des Africains dans leur ensemble. J’ai lu qu’il y avait de plus en plus de milliardaires africains. Peut-être pourraient-ils concourir au développement de l’Afrique, plutôt que nos impôts aillent entretenir la corruption des chefs d’états africains.

    J'aime

  13. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pour en revenir à la « Fête à Neuneu » – pardon – à la « Fête à Macron », c’était assez amusant , sur LCI et autres BFM, de voir ces visages crispés de « journalistes » sur fond d’images de foule compacte, nous assurer que c’était un échec, qu’il n’y avait pas grand monde, qu’il fallait s’attendre à l’action des casseurs, pendant que ceux d’entre eux qui étaient sur le terrain, micro en mains, décrivaient presque avec enthousiasme cette fête populaire et familiale.

    J'aime

  14. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Finalement, face au vide sidéral actuel de la politique Française et à l’absence totale d’une opposition républicaine intelligente, constructive et sérieuse, que reste-t-il au peuple : l’image d’un Président Jupitérien qui pense détenir seul la vérité et qui traite « ses sujets » de tout son mépris et son arrogance et celle de tribuns incertains et vindicatifs dont l’un appelait encore hier à reproduire la Révolution Française avec ses pires travers et conséquences.
    De tels propos sont inadmissibles et devraient être condamnés avec force et conviction par l’opposition responsable. Appeler à la révolte au moment où de nombreux quartiers hors de la République sont tenus par des bandes qui y font régner la terreur et les trafics de tous genres, où l’on assiste globalement à une montée de la violence sous toutes ses formes au quotidien, où les conflits sociaux et sociétaux se multiplient dans la brutalité, relève à mon avis d’une très grave irresponsabilité et implique surtout un recadrage ferme et sans concession des politiques voire des autorités judiciaires.
    Les Français les plus calmes et les moins fanatisés, victimes depuis des mois des grèves imbéciles de la SNCF et d’Air France pour ne citer que les plus criantes et les plus dérangeantes, en ont assez et je redoute qu’avec l’arrivée des beaux jours, la fatigue accumulée, la lassitude, l’écœurement, le besoin d’ordre et d’autorité aidant, les amènent à se joindre lors d’une belle journée de printemps à ces crétins hystériques et à participer peut-être même involontairement à déclencher l’irréparable.
    Mais qu’attend donc l’opposition pour réagir et intervenir tant qu’il est encore temps ? Bougez-vous que diable, nous n’avons plus le temps d’attendre !

    J'aime

    • Astrojournal dit :

      Vous venez de démontrer que LR n’est pas un parti d’opposition. Leur silence montre que, s’ils étaient au pouvoir, ils ne feraient guère autrement que le gouvernement actuel.

      J'aime

    • Janus dit :

      L’opposition représentée par WAUQUIEZ ou PECRESSE ? Cette belle bande de crétins décérébrés qui pérorent dans les différentes instances ou ils se gobergent avec notre argent,notre sueur ?
      Allons, vous ne croyez tout de même plus que quelque chose de sérieux puisse venir de cette armée de bien pensants et de béni oui-oui ? détrompez moi, de grâce.
      Un bon coup de trique, c’est tout ce que cette engeance mérite. Et ce coup de balai devrait venir de leur propre camp, mais il est a peu prés certain qu’ils ne seront expulsés que par le chaos déclenché par la gauche

      J'aime

    • Gérard Bayon dit :

      Merci à @Astrojournal et @Janus de vos réactions.
      Je sais bien qu’il n’y a pas grand chose à attendre actuellement de LR où les chefaillons se comportent toutes et tous comme des gamins de primaire, mais je ne me résous pas à laisser l’opposition qu’elle soit de gauche, d’extrême gauche ou d’extrême droite à une bande de crétins inconséquents qui prônent par des paroles ambiguës la généralisation de la violence de rue. Cet hurluberlu opportuniste de Mélenchon qui, il y a quelques mois approuvait les affiches « un bon flic est un flic mort » n’a aucune légitimité pour mener avec ses collègues décérébrés des syndicats une tentative de révolution qui nous mènerait tout droit et plus vite au chaos.
      Que les dirigeants LR prennent enfin conscience de la situation dramatique de notre pays et se ressaisissent pour organiser une opposition digne et crédible, ce ne sont pourtant pas esprits éclairés qui manquent dans ce parti, c’est simplement de siffler la fin de la récré et les obliger à réagir d’urgence. Peut-être que Monsieur Tandonnet pourrait participer et les aider à cette prise de conscience…s’il est encore temps et si ces mégalomanes veulent bien entendre raison.

      J'aime

    • G Bayon, vous avez raison, bougeons nous!
      MT

      J'aime

  15. Bernard06 dit :

    Bonjour M Tandonnet,
    Pourrait-on suggérer à la ministricule de lire Frédéric Dard ?

    J'aime

  16. Annick Danjou dit :

    « la majorité silencieuse, tous ceux dont nul ne parle » la majorité qui devient, année après année, une minorité.

    J'aime

  17. Colibri dit :

    « Les personnes humaines ont besoin de relations les unes avec les autres, elles ont besoin d’être reconnues. » (Père Matthieu Villemot) Et de se reconnaître entre elles, d’exister pour de vrai hors de l’écran télé. Il y a un côté « magique » dans la fête, dans la manif; un côté « primitif » de l’être humain à aimer ça. Un côté rassurant aussi. L’impression alors que tout est possible parce que nous sommes ensemble « pour de vrai », physiquement, corps à corps. Beaucoup d’entre nous, y compris moi, ont trop de tout. Mais nous avons aujourd’hui autour de nous de plus en plus de personnes qui ont trop de rien. Cela crée de l’instabilité, de la colère, de la déception, de l’amertume, de l’insatisfaction et des remises en cause plus ou moins heureuses dans la forme mais pas sur le fond.

    J'aime

    • Astrojournal dit :

      « L’impression que tout est possible parce que nous sommes ensemble,…corps à corps »

      C’est sans doute ce que se disaient les moutons de Panurge avant de sombrer dans le précipice.

      J'aime

    • Colibri dit :

      Et ce n’est probablement pas ce que se disaient ni pensaient les partisans de Martin Luther King, Gandhi, Mandela. Cela dépend je suppose du berger que nous choisissons ou pas de suivre. Cette impression de puissance « collective » se retrouve aussi parfois dans les stades de sport. Et dans des Armées qui se lancent vers l’impossible et parfois l’atteignent.

      J'aime

    • Colibri, avoir « trop de rien », joli paradoxe!!!
      MT

      Aimé par 1 personne

  18. jfbonnin dit :

    Finalement, on a un choix :
    – « Courage fuyons »
    ou
    – « Sourions – niaisement – le pire est devant nous ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s