Qui est responsable?

Une étude a été menée par Marc Hecker, directeur des publications de l’Institut français des relations internationales (Ifri) et enseignant à Sciences Po. Il s’est penché sur les jugements de 137 personnes majeures condamnées en France dans des affaires de jihadisme entre 2004 et 2017.

Il ressort de cet échantillon que les radicalisés sont âgés de 26 ans en moyenne. On compte 131 hommes et six femmes. Dans 90% des cas, ces jihadistes sont nés dans des familles nombreuses ou très nombreuses, et fréquemment disloquées. 40% sont issus de quartiers défavorisés. Près de la moitié n’a aucun diplôme. Par ailleurs, les situations de chômage (36%) et d’emplois précaires (22%) sont majoritaires. 40% des individus étudiés avaient déjà été condamnés au moins une fois pour des faits de violences, vols, escroqueries, trafic de stupéfiants ou délits routiers. 69% des cas examinés sont français. 59% des personnes ont des parents originaires du Maghreb. Par ailleurs, on compte 74% de musulmans de naissance et un quart (26%) de convertis à l’islam.

L’étude n’a relevé, dans son échantillon, aucun cas de « loup solitaire ». Elle dépeint plutôt des hommes souvent guidés par une dynamique de groupe, via une fratrie ou des amis qui se connaissent parfois depuis les bancs de l’école. Et internet seul, selon l’étude, ne suffit pas à la radicalisation : il permet surtout les rencontres, la communication et la préparation d’actions. L’enquête montre des jeunes gens qui étaient plus instruits religieusement dans la première décennie des années 2000 que ces dernières années, même si « dans les groupes plus récents, il arrive qu’un individu se distingue par ses connaissances religieuses ».

Depuis trois ans,  la France est ensanglantée par une vague terroriste islamiste qui a fait 250 morts. Elle est d’assez loin, la nation européenne la plus touchée. Sans doute est-ce là, dans une relative apathie et un climat d’inconscience, le pire drame de l’histoire de France depuis la fin de la guerre d’Algérie. Tout ceci n’est pas tombé du ciel, n’est pas le fruit d’une quelconque fatalité. La capacité d’oubli, de déni du réel, de distraction et détournement des esprits – penser à autre chose – est vertigineuse.  Cette tragédie, nous le voyons bien, à des causes liées à un certain état de la société, donc elle est la conséquence de politiques ou  de non-politiques. Pour espérer en sortir, il faudra un jour, inéluctablement, poser la question des responsabilités.

Rien n’est plus stupide et délirant que d’accabler les seuls dirigeants actuels. La responsabilité, de toute évidence, est collective et de très long terme. Les gouvernants, à des degrés divers, qui se sont succédé à la tête du pays depuis plusieurs décennies, ont une part de responsabilité. Dans l’aveuglement, ils ont favorisé ou laisser faire des volumes de flux migratoires excédant les capacités d’accueil du pays, sans les politiques d’intégration nécessaires, et se traduisant par des phénomènes de chaos dans les cités de non droit qui sont la source du malaise présent. Les faiseurs d’opinion, et donneurs de leçons des médias, de la presse, des universités, ont sublimé pendant des décennies le communautarisme en ignorant les dangers de créer une société fragmentée – donc violente – et cultivé l’angélisme. Les partis politiques, de l’extrême gauche à l’extrême droite, ont aussi leur part de culpabilité: les uns cultivant le politiquement correct pour gagner les élections et fermant les yeux; les autres prônant, dans la plus grande hypocrisie, l’ouverture intégrale des frontières sans le moindre intérêt pour ses conséquences; ou encore diabolisant ces sujets par une surenchère de provocations haineuses à des fins électoralistes.

Comme toujours, ce sont les hommes et les femmes de la majorité silencieuse qui payent de leur sang et de celui de leurs enfants les aberrations, les lâchetés, les abandons de la France dite « d’en haut ». Il en est ainsi dans toutes les guerres.  Le mot responsabilité est devenu  maudit, tabou dans la France officielle. Il fait peur. Un jour, il faudra bien poser la question de la responsabilité.

Maxime TANDONNET

 

 

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

65 commentaires pour Qui est responsable?

  1. 15ansdemafia dit :

    Voyez les manipulations citées dans le livre 15 ans de mafia, dont la référence à la guerre psychologique employée par la mafia pour faire croire aux uns qu’ils sont coupables, aux autres qu’ils sont victimes alors que la réalité est autre. https://15ansdemafia.wordpress.com/

    J'aime

  2. Patrice Charoulet dit :

    Les responsables de ces crimes sont les criminels qui les ont commis. Les victimes n’y sont évidemment pour rien. Mais il est facile, trop facile, de dire que les responsables sont les gouvernants français. Y aurait-il moins de crimes islamistes, avec un gouvernement FN, pour répondre à un commentateur ?On ne sait.. En réalité, nous sommes le jouet de phénomènes mondiaux de grande ampleur..Les frontières sont devenues des fictions. L’expression qui me fait le plus rire est « reconduite à la frontière ». Il y avait une frontière très sérieuse entre l’Allemagne de l’Ouest et l’Allemagne de l’Est : murs, miradors, tirs sur celui qui voulait passer de l’Est à l’Ouest…
    En réalité viendra en France, en Belgique, en Italie qui voudra. Et qui sera reconduit recommencera
    Enfin, faire un crime au cutter, au couteau, au fusil, ,à l’explosif est enfantin. C’est à la portée du pire crétin. Nous ne sommes pas sortis de l’auberge.

    J'aime

  3. Brindamour dit :

    Ça fait 40 ans que des gens clairvoyants nous disent que l’immigration de masse arabo-musulmane va créer de graves problèmes en Europe. On les a traînés dans la boue, traités de racistes de xénophobe, de faschos. Et ils avaient raisons. Importer en France une religion conquérante, envahissante (c’est le programme du Coran), intolérante, violente, misogyne , homophobe, c’est prendre des risques.

    J'aime

    • Georges dit :

      Tout le monde occidental est contaminé par le politiquement correct made in california ,cette peste de jouïsseurs nantis .

      J'aime

  4. Philippe Dubois dit :

    @ Maxime : 1 avril 2018 à 06:30
    « Philippe Dubois, oui, je persiste et signe, avec ses provocations abjectes, le fn n’a fait, depuis 40 ans, qu’envenimer les choses et sa part de responsabilité dans la situation que nous vivons est colossale »

    Le FN a-t-il exercé le pouvoir depuis 43 ans ?
    NON
    Alors, comment pouvez vous affirmer que sa part de responsabilité dans le désastre que nous subissons actuellement est kolossale ?

    Donc moi aussi, je persiste et signe : c’est ceux qui ont gouverné qui sont responsables, par lâcheté, veulerie, connerie, aveuglement, ou tout ce que vous voulez, mais ce sont sont eux les responsables.

    Et aussi ceux qui ont voté pour eux, mais ceux là ont malgré tout une excuse : tout a été fait pour leur mentir et leur cacher la situation réelle.
    D’où un autre responsable, cette classe jacassante des médias qui non seulement a participé au mensonge organisé, mais a aussi couvert de boue tous ceux qui essayaient d’alerter les citoyens sur les conséquences désastreuses à terme de la politique folle poursuivie durant toutes ces années

    J'aime

    • Georges dit :

      Absolument d’accord avec vous ,en d’autres temps ils seraient considérés comme collabo.

      J'aime

  5. charles902 dit :

    Monsieur Tandonnet bonjour,
    On ne peut pas dire que l’analyse dont vous vous faites l’écho soit surprenante. Elle ne fait que confirmer ce que nous savons tous déjà: les cons de Dieu ne sont pas solitaires (celui qui dit que l’homme est un loup pour l’homme médit du loup qui lui, est un animal noble), ils chassent en meute, ils viennent de l’immigration et sont généralement de petits escrocs récidivistes et sans envergure se vengeant d’une société trop compliquée pour eux. A l’ouest rien de nouveau.
    Hélas, trois fois hélas, nos dirigeants de ces 40 dernières années (depuis Mitterrand) ont préféré s’illusionner de ces droits de l’homme chers aux français. Et si l’on peut accepter que le peuple rêve, on ne peut pas tolérer que ses dirigeants n’aient pas les pieds sur terre. Donc je suis désolé de ne pas être d’accord avec votre vue d’une responsabilité partagée: nos dirigeants, en faisant prétendant d’ignorer que la moyenne n’a de sens que dans une population homogène, et en accusant de racisme ou de fascisme ceux qui tiraient la sonnette d’alarme, portent la plus grande part de responsabilité dans la catastrophe actuelle.
    On pourrait dire que la presse quotidienne a elle aussi été en dessous de tout, en accusant systématiquement de racisme ou de fascisme ceux qui tiraient la sonnette d’alarme, faisant ainsi le jeu d’un islamisme fétide (l’islam radical n’est il pas la quintessence du racisme? quelqu’un a même dit récemment qu’il est à la base de la recrudescence de l’antisémitisme).
    Maintenant le vin est tiré, il faut le boire (et ca ne va pas être agréable). mais honte à ceux qui en ont fait un piquette!
    En vous remerciant à nouveau pour vos éclairages qui, s’il s’écartent parfois de mes conclusions, sont toujours les bienvenus.
    très cordialement

    J'aime

  6. Eric dit :

    D’accord avec Maxime sur l’impact du FN sur le climat général.
    Mais d’accord avec vous sur le fait que, « complexés » par le climat général, les anciens Gaullistes ont laissé ce sujet, comme celui de la souveraineté, aux seules mains du FN.
    Il est d’ailleurs amusant, si l’on peut dire, de constater qu’en poussant toujours plus vers le Centre et en mettant principalement l’accent sur les problèmes économiques, ce qu’on appelle la Droite n’aura fait que labourer pour qu’un Emmanuel Macron (Juppé en jeune) puisse récolter.

    J'aime

    • Eric dit :

      En fait ma réponse s’adressait au commentaire de « choix fatidiques » du 1er avril 04:17.

      J'aime

  7. Sganarell dit :

    Dans tous les cas de figure si je comprends bien ce sont les élections qui sont responsables de ce chaos . Le fait que tous les partis et les candidats ne pensent qu’à contenter un maximum d’électeurs est la pierre d’achoppement responsable de cette politique de la chèvre et du chou qui contribue à vouloir contenter un maximum en ne sarisfaisant personne. Ainsi chaque parti en place fait la politique de l’autre s’accusant mutuellement et personne n’est satisfait.
    Qui est responsable? Personne et tout le monde , le court mandat présidentiel ne permet pas de vérifier les effets d’une politique. Quand il faut « donner du temps au temps » il n’y en a guère..
    Pour parodier Aragon on pourrait dire que  » le temps d’apprendre à gouverner il est déjà trop tard  »
    Pas le droit à l’erreur qui permet de progresser.. Chacun y va de son changement plutôt qu’améliorer ce qui existe et fonctionne déjà, mais il faut imprimer sa marque et nous en payons la facture.
    Sans chercher à faire de l’humour nous sommes en cinquième république et ça parait insoluble à moins de voir surgir un Poutine ou….retourner à l’ancien régime ! 😊

    J'aime

  8. choix fatidiques dit :

    Vous écrivez, visant le FN, qu’il serait responsable de la situation car il aurait « diabolis[é] ces sujets par une surenchère de provocations haineuses à des fins électoralistes ».

    Cela me semble pour le moins injuste pour ce parti.

    1) Sur la page wiki de JM Le Pen, les condamnations de ce dernier pour provocations sont assez étendues, mais celles qui portent sur l’immigration ne le sont pas. Pour la période où les décisions ont été prises, disons avant 2010, il y a seulement deux condamnations pour des propos portant sur l’immigration.
    Une condamnation en partie cassée, pour des propos tenus en 1984, cf décision de la cour de cassation :

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriJudi.do?idTexte=JURITEXT000007542226&dateTexte=

    et une autre condamnation en 2010, pour la phrase : « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. »

    Il y a également un propos sur l’inégalité des races, en 1998.

    2) Dire que la taille des minorités concernée a une importance (deuxième condamnation) ou dire selon le raisonnement des juges pour la première condamnation que « de tels propos sont de nature à créer dans l’esprit des français l’idée qu’ils sont menacés dans leur identité même par la présence sur leur territoire de musulmans venant du tiers monde » fait penser à la désormais célèbre citation de De Gaulle par Peyrefitte. Or, celle-ci n’est pas condamnée (ce serait un comble, d’ailleurs).

    3) On ne peut donc pas dire qu’il y avait des provocations incessantes de ce parti sur le thème de l’immigration, qui aurait empêché les autres partis de le traiter correctement.
    Dire que des provocations incessantes sur l’immigration empêcheraient les autres partis d’en parler est en soi contestable. Mais puisqu’il y avait en fait peu de provocations (peu de propos condamnés) cela montre que le raisonnement ne tient pas du tout la route.

    Conclusion : il existe une tentation manifeste à LR de se décharger sur le FN de la responsabilité des mauvais choix menés d’une part ; d’en faire un repoussoir pour mieux pouvoir imposer une ligne européiste et libérale dont la majorité des gens ne veut pas de l’autre.
    S’il y a une responsabilité à chercher dans la situation actuelle du pays sur ce sujet et sur les mauvais choix faits en matière de politique migratoire, il me semble donc que la responsabilité de la droite est en fait écrasante.
    La gauche fait n’importe quoi, mais on ne peut pas attendre autre chose d’elle sur ce thème. Le FN était opposé à cette politique, n’était d’ailleurs pas aux affaires, donc il ne porte aucune responsabilité. Prendre prétexte des « sensibilités » centristes pour prétendre que tout serait la faute du méchant FN est donc, pour la droite, se défausser de ses responsabilités.

    Si la droite avait fait les bons choix de politique, au lieu de mener une politique prétendue « raisonnable » parce qu’elle voulait réduire un peu les entrées, on n’en serait pas là, et je trouve qu’il est honteux de se défausser ainsi sur le FN.
    Il n’aurait pas eu de succès si la droite avait joué son rôle, ce qu’elle n’a pas fait et n’a manifestement pas l’intention de faire.
    Cela n’a rien de raisonnable, dans la situation actuelle, de dire qu’il faut accepter par exemple 80 000 entrées par an au lieu de 100 000…

    J'aime

    • CF, vous surinterprétez, je parle d’un climat général auquel ce parti a largement pris part.
      MT

      J'aime

    • choix fatidiques dit :

      Le seul « climat » que le FN ait pu créer, c’est de dire qu’il ne voulait pas d’immigration.

      Si les couches dirigeantes tirent de la prémisse « 15 ou 20% des Français sont très opposés à l’immigration » la conclusion qu’il faut la leur imposer, il me semble que cela aggrave leur cas, au lieu de l’excuser.

      Si 15 ou 20% des Français sont très opposés à l’immigration, la conclusion à en tirer c’est qu’il faut bien réfléchir avant de l’imposer. C’est le contraire qui a été fait, et ce n’est certainement pas la faute du FN.

      Si votre voisin, qui a une sale tête, mauvaise haleine et mauvaise réputation, vient vous dire de ne pas vous jeter dans la Seine, et que vous vous y jetiez quand même, ce n’est pas lui le zozo…

      J'aime

    • Choix fatidiques, souvenez vous des « chambres à gaz, détail de la deuxième guerre mondiale », des « bienfaits sociaux de l’occupation allemande », des « sidatorium », de « l’inégalité des races », etc… tout ceci, mêlé à l’obsession de l’immigration, a eu pour effet de diaboliser le sujet et de rendre son traitement encore plus difficile. C’est pourquoi le fn est l’un des grands responsables de la situation désastreuse où nous sommes.
      MT

      J'aime

    • choix fatidiques dit :

      …que vous vous y jetiez quand même pour ne pas être accusé de lui ressembler

      J'aime

    • choix fatidiques dit :

      Eh bien non, c’est ce que je vous explique : si vous vous jetez dans la rivière parce que quelqu’un de mal vu vous a conseillé de ne pas vous y jeter, pour ne pas être confondu avec le type mal vu, ce n’est pas lui le jobard.

      Le cas du « détail » est un bon exemple.
      – Pierre Péan et Philippe Cohen, dans leur biographie, ont en effet montré que cet épisode avait été monté en épingle par les adversaires de Le Pen à un moment où il souhaitait une normalisation et un poste ministériel. La droite a laissé faire pour ne pas avoir à partager les postes, et se retrouve finalement avec une scission qui la handicape durablement. C’est donc bien elle qui est à blâmer (aussi) pour son égoïsme à courte vue.
      – la reformulation et atténuation qu’il a donné il y a quelques années (le génocide des juifs par les nazis est une partie de la seconde guerre mondiale et non l’inverse) est exacte. Il est exact aussi que le traitement médiatique a tendance à dire l’inverse et qu’il est utile de s’opposer à cette évolution. Il est donc dommage que la droite laisse le seul trublion du FN ne pas s’incliner devant les caprices médiatiques à ce sujet. Cela participe à la dérive vers l’émotivité dans le débat public, qui se retrouve sur bien des sujets.

      J'aime

    • choix fatidiques dit :

      Si vous censurez les sujets qui fâchent pour mieux enfoncer le FN, cela tourne à la fatwa et ne débouche donc sur rien.

      Vous êtes sur une ligne sur l’immigration qui a contribué à nous mettre dans le pétrin, sur une ligne libérale en économie qui saccage ce qui fonctionne en France, et vous voulez contribuer à imposer ces lignes conjointes avec des arguments fallacieux que vous ne voulez pas discuter.

      Dès lors…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s