Sidération

Sincèrement, je ne trouve plus les mots pour décrire la honte que m’inspire le spectacle de ces élections présidentielles: trahisons, chantage, insultes, hystérie, manipulations, mensonges, calculs politiciens, bêtise. Jamais dans l’histoire, la France d’en haut, la France visible, médiatisée, n’avait atteint un tel niveau de déchéance. Aucun pays, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale, ne s’est comporté aussi honteusement que la France d’aujourd’hui, j’entends la France apparente. Honte vis-à-vis de nos 27 partenaires européens, honte vis-à-vis du reste de la planète, de nos amis Africains, asiatiques, américains. Mais attention, les responsables de cette honte sont au nombre de 5000 à 10000, dans les médias et les plus hautes sphères des partis et des institutions de la France dite « d’en haut ». Je ne parle pas des Français de tous les jours, de vous et moi, qui sommes absolument révulsés par le spectacle en cours. Je le sais car je ne cesse de l’entendre partout ou je passe. Parmi le acteurs principaux de cette honteuse comédie, sincèrement, je n’en vois pas un pour racheter l’autre. Non, pas question pour moi de polémiquer avec la meute. Je ne souhaite pas, sur ces pages, prendre part au grand bêlement hystérique d’une France d’en haut qui a tout fait depuis 5 ans pour en arriver là et joue aujourd’hui les vierges effarouchées devant un désastre dont elle est entièrement responsable, qu’elle a sciemment engendré, pour  sombrer maintenant dans un grand déchaînement de crétinerie. Tout ce qui m’intéresse, par contraste avec le volcan d’imbécillité en cours, c’est le fond des problèmes. Comment en sommes nous arrivé là? De mon point de vue, les institutions, le présidentialisme forcené, ou l’hyperprésidence, ont une grande part de responsabilité. Mais dans ce climat d’abrutissement général, comment le faire comprendre? Tel était le thème de mon dernier papier à Figaro Vox. Je n’y vois pas de solution miracle. J’attends que cette épouvantable et honteuse élection présidentielle soit passée.  J’en redoute les conséquences: on ne se vautre pas ainsi dans le ridicule et la honte sans conséquences. Toutefois, je place une infime, infime lueur d’espoir dans la désintégration définitive de ce régime politique monstrueux, car fondé sur la mégalomanie d’une poignée de semi-débiles, l’aveuglement et l’abêtissement général; puis le retour de la France a la démocratie, à la République, à travers les élections législatives. C’était le thème sous-jacent à mon dernier article pour Atlantico, en tandem avec M. Bruno Jeudy.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Sidération

  1. Fabien dit :

    Si si, il y a d’autres pays, les États Unis par exemple, sauf qu’en France on se fait baiser par nos élites, aux USA, les élites se sont faites baiser par le peuple.
    Le résultat est le même.
    Et puis il ne faut pas oublier, que si nous en sommes là, c’est suite à des décisions prises par nos aînés.
    Quant à la France d’en haut depuis 5 ans, je ne suis pas d’accord. C’est pas 5 ans mais depuis Mitterand, voir même de Gaulle. C’est tellement facile de dire que c’est de la faute de la gauche. On a déjà oublié Sarko et sa bande de maffieux, dont Fillon est issu?
    Ce n’est pas la faute de untel ou untel, mais du peuple français qui est trop on pour prendre en main son destin.
    D’ailleurs, chez nous et depuis des années, on vote pas pour, mais contre. Primaire de la droite, les votes ont été contre Sarko.
    L’élection de Chirac été contre Le Pen.
    marine est là contre Macron.
    Quant on voit le score de Mélanchon, il y a de quoi se poser des questions…
    Comment adhérer à un projet?
    Bref, on a que se qu’on mérite. Si on en est la, c’est à cause des Français.
    Donc oui, les Français sont des moutons incapables de prendre en main leur destin, oui je n’ai pas honte du regard des autres pays sur notre politique mais honte d’être Français.

    J'aime

  2. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    http://tiny.ph/fQZj -> un problème ? une solution … la voici !

    J'aime

  3. michel43 dit :

    A que les gens d’en haut sont des C….,comprendrons t » il un jours que leurs cirque ,finie pars dégouter les électeurs ,Pourtant ,droite et gauche, on tout fait pour affaiblir le FN…suppressions de la proportionnelle de MITTERRAND , associations avec l » UNION des gauches ,du centre ,pour les empêcher de diriger des régions ,RIEN n « y fait ,le FN continue a grossir ,et les énergumènes de droite en rajoute une couche ,FILLON de suite éliminer , je vous appelle a voter MACRON ,suivie pars les autres laches ,du centre et de droite ,le seul ,a respecté ses électeurs ,MELENCHON ,LUI ne votera pas pour Mme LE..PEN ,se qui est sidérant ,se sont nos pantins de notre droite ,qui n » on toujours rien compris ,a la souffrance populaire ,a l » immigrations incontrôlé ,a nos retraiter a moins de 800 euros ,au 10 Millions de travailleurs pauvres ,a nos 6 Millions de chômeurs ,au territoires d’outre – mer ,a MAYOTTE 97% de musulmans sous la CHARIA ,la GUYANNE , j’en passe et des meilleurs ,alors MOI de cette droite imbécile , je voterais pour NDA -Mme LE..PEN sachant que MACRON sera élues Président ,je porte mon espoir en juin ,,,

    J'aime

  4. Yves Doran dit :

    Permettez moi de revenir sur nos réflexions, peut être par une provocation , mais ne la prenez pas mal. « régime politique monstrueux » et « retour à la démocratie et à la république »? Mais ce sont les 2 faces d’une même médaille !Ce sont des synonymes. La démocratie ne peut fonctionner que lorsque qu’un véritable équilibre des pouvoirs existe, lorsque chaque citoyen a accès à une information libre, lorsque ses libertés individuelles fondamentales ( opinion- conscience-…) sont garanties. Lorsque sa contribution à l’impôt est respectée., Or que voyons nous depuis des décennies: la démagogie partout, l’accaparement des pouvoirs par une oligarchie dont la captation des moyens d’information ( presse écrite et parlée- instituts de sondage-maisons d’édition- culture ….), la déconstruction de l’Etat Nation par une idéologie mondialiste qui fait perdre à chacun tous ses repères essentiels :origine- culture- transcendance-inversion de toutes les valeurs , dont celle de la nature ….
    La démocratie est simplement devenu le paravent d’un système tyrannique soft . on fait croire aux gens qu’ils sont libres alors qu’ils ne répondent qu ‘à des stimuli impulsés par ce m^me système…
    Un régime politique se légitime par sa vision du Bien Commun, la recherche de l’unité, la survie historique de son peuple et de la Nation. Or que voyons nous là aussi: une république qui depuis qu’elle a mis à bas la Monarchie millénaire qui avait fait la France ( son territoire- sa langue- sa culture- sa civilisation-son unité ) n’a de cesse que de détruire cet Héritage, ce Patrimoine et qui s’effondre dans l’opprobre régulièrement après avoir semé la discorde et le désordre.

    Il n’ y a pas de régime politique idéal et je ne citerai pas Churchill car à l’usage, même sa phrase fataliste ne vaut plus guère! Alors quoi? je n’en sais rien mais cette démocratie « à la française » faite de leurres , de faux semblants, de manipulations, elle est pour moi condamnée …

    Quand un système politique fait du pillage et du gaspillage des ressources du pays l’alpha et l’oméga de sa « gouvernance », tout est dit..

    J'aime

  5. Infraniouzes dit :

    Cher Maxime, vous avez tord de parler d’une poignée de semi-débiles. Pour moi, ce sont des carnassiers intelligents et rusés. Pour preuve, je vois la complexité de la vie politique (française et européenne) dans laquelle le citoyen lambda est vite noyé. Demandez à n’importe quel quidam choisi au hasard dans la rue, le mode d’élection et le nombre des députés européens et français, sénateurs, conseillers régionaux, etc. et beaucoup de langues seront données au chat.
    Quant à la complexité de la vie, administrative locale ou nationale qui peut s’y retrouver ? Je maintiens que la vie, autrefois, était bien plus simple et plus heureuse, à l’exception du confort que nous apportent les progrès de la médecine. L’accroissement démentielle des codes de justice été pensée et voulue sciemment. Après avoir donné tous nos pouvoirs (et notre argent) à ces gens d’en haut par le truchement des élections, comme nous n’y comprenons plus rien, on nous prie de circuler et d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte en attendant le prochain cirque électoral.

    J'aime

  6. Walter dit :

    Cher Maxime; toujours fidèle lecteur je vous remercie pour vos excellents articles.
    Vous avez récemment expliqué que de nombreux commentaires passaient en indésirables, les miens en faisaient partie.
    Je partage votre consternation et votre désarroi.
    En décembre et avril je suis allé écouter N.D.A., au dernier moment j’ai voté F.Fillon me disant que je choisirais DLF aux législatives et soudain….
    Mon dégoût est immense, il s’est vendu sans vergogne. Je pense aux résistants, déportés, otages de la dernière guerre et vois un parti qui venait de nommer à sa tête un révisionniste avant de se rétracter se réclamer du gaullisme!
    Et le champion gaulliste se déshonorer pour aller à la soupe.
    Dois-je aller voter Macron?

    J'aime

  7. Christophe dit :

    Bonjour Maxime

    Je constate depuis quelques jours,et particulièrement depuis les résultats de cette élection présidentielles des commentaires totalement démentiels sur le Front National et sur la personne de Marine Lepen.Certains y voient le retour des événements des années 1940.J’ai la très nette sensation que ces élections rendent les gens complètement fous,cela provoque des comportements inconséquents et irrationnels et surtout une violence physique qui ne demande qu’à s’exprimer.

    J’avais constaté ce type de réactions lors des élections présidentielles du printemps 2012.
    Ce pays va de plus en plus en mal.Tout ça est très malsain!

    J'aime

  8. Jean-louis Michelet dit :

    La surface des choses.
    Dans ce qu’on appelle pompeusement « la France d’en haut » le comportement de beaucoup a consisté et consiste depuis de très nombreuses années à apercevoir les faits, à en rechercher la ou les causes, à les expliquer, mais souvent, trop près d’eux.
    Spectateurs des tempêtes qui agitent la société, du flux et du reflux des évènements dont se compose son histoire, ils expliquent chaque vague par la vague qui la presse immédiatement, au lieu de remonter d’abord à l’impulsion qui les produit toutes.
    A force de confondre l’ordre des choses et l’ordre des valeurs, il n’est pas surprenant d’en être là aujourd’hui et comme conséquence, de mettre en grand danger l’unité de la Nation.

    J'aime

  9. berdepas dit :

    A reblogué ceci sur Tempus Fugit….et a ajouté:
    Une fois de plus, Maxime Tandonnet exprime des sentiments que je partage au plus haut point.

    J'aime

  10. berdepas dit :

    C’est bien peu que dire à quel point je partage vos sentiments et surtout votre désarroi. Si vous le permettez, je reblogue votre texte sur ma page de blog .

    J'aime

  11. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Voilà ce qu’il arrive lorsque des oligarques, incompétents, aveuglés par une idéologie malsaine qui contribue à suivre la pente du relâchement dans tous les domaines, s’entêtent à contraindre leurs compatriotes à suivre une route qu’ils rejettent.

    Tout les accuse et les condamne (économie, social, sécurité, immigration débridée, école, et j’en oublie) alors, pour se défendre et pour attaquer ils ne peuvent plus que mentir et calomnier. Ils n’ont plus d’autres ressources que le mensonge.
    Or, rien ne se bâtit sur le mensonge.
    Et l’affaissement moral devient général et se traduit dans des luttes inconsistantes, en tout cas des luttes qui deviennent insensées, puantes, pour la plupart d’entre nous.

    Pour régénérer, il faut punir. Les plantes parasites ne vivent que de la substance de l’arbre qu’elles appauvrissent. Sauver l’arbre, c’est éliminer les parasites qui empêchent la fructification.
    Il n’est pas question que le parasite survive, sous peine de répliquer les mêmes erreurs.

    Ils ont créé le désordre, amassé les nuages noirs qui menacent de se transformer en tempêtes.
    Ils n’ont écouté qu’eux-mêmes au lieu de s’appliquer aux faits. Le désordre est un principe du mal.

    « …une France d’en haut qui a tout fait depuis 5 ans pour en arriver là et joue aujourd’hui les vierges effarouchées devant un désastre dont elle est entièrement responsable, qu’elle a sciemment engendré… »

    5 ans, Maxime ? Non ! Au moins 40 ans ! que les intérêts des nations européennes sont foulés au pied.

    Parler d’alternance obtenue grâce aux législatives me semble bien compromis.
    Pour le second tour des présidentielles tous courent chez Macron qui, d’adversaire vilipendé est devenu candidat choisi, accepté, adoubé. Pour les législatives, comment vont-ils nous expliquer qu’il faut à tout prix battre le même Macron, pour une alternance ?
    Quelle alternance ? Quelle politique ? Celle déjà imposée depuis des décennies et qui nous a menés au désastre ?
    PS et LR sont morts, finis, terminés. Ils n’ont rien à proposer, et un grand nombre de Français refuseront même de les entendre, encore moins de les suivre.
    Leur parole est définitivement discréditée. Vous ne l’avez pas encore compris ?

    Pour comprendre, il faut revenir à ce que disait Philippe Seguin avant la folie de Maastricht.
    Il avait tout prévu, tout senti, parce qu’il savait prendre le pouls de la France, que sa parole avait du poids, loin du charlatanisme imbécile des phrases de tribunes. Lui savait que les intérêts des nations sont divers, que les peuples européens, trop différents, ne pouvaient communier sous un même drapeau. Il savait que l’Europe, telle que définie, était un viol de la souveraineté des peuples. Donc, une trahison, un crime. Nous y sommes.

    Lire et méditer son discours, ici. Tout est dit :

    http://www.gaullisme.fr/P.%20Seguin.pdf

    Amicalement,

    J'aime

  12. prosper dit :

    Quand on pense à Fillon, Juppé, Raffarin, Sarkozy, Baroin (wouin wouin on est viré) et des pires, qui font cause commune avec leur « ennemi » nommé Macron, que sommes-nous en droit de penser ? Quand certains parlent d’indignation quant aux résultats du FN, d’autres ont envie de rire. Cela devient tellement indécent que Mme Le Pen semble plus sympathique, même indispensable. Toute cette clique a peur de connaître le chôma …ge qu’ils n’ont jamais combattu. Au fait le programme de Macron, toujours en cours de fabrication ! Et le noms de ses ministres ? Valls, Bayrou, Cazeneuve, Najat etc. ….

    J'aime

  13. Ping : Puisqu’il est question d’une nouvelle république, une analyse. Reprise/extraits – brunobertez

  14. Céleste Brume dit :

    A reblogué ceci sur Céleste Brume.

    J'aime

  15. Yves Doran dit :

    « Toutefois, je place une infime, infime lueur d’espoir dans la désintégration définitive de ce régime politique monstrueux, car fondé sur la mégalomanie d’une poignée de semi-débiles, l’aveuglement et l’abêtissement général; puis le retour de la France a la démocratie, à la République, à travers les élections législatives. C’était le thème sous-jacent à mon dernier article pour Atlantico, en tandem avec M. Bruno Jeudy. »

    Difficile d’entrevoir une désintégration du système et dans le même temps le retour à la démocratie et à la république ? je ne vois pas par quel mystère ou miracle, la France retrouverait la bonne direction.
    je ne suis pas d’accord avec votre diagnostic « final »! Ce ne sont pas quelques semi- débiles qui ont conduit à l’aveuglement général, à l’abêtissement . Il s’agit de toute une caste , une oligarchie bien définie qui a développé cette stratégie de destruction de la Nation. Les dérives européennes, l’affaiblissement structurel du tissu industriel français, l’es atteintes de plus en plus profondes , agressives contre notre Identité fondamentale , contre notre Culture, notre Souveraineté, la destruction de notre instruction publique , l’acceptation d’un chômage de masse et d’un endettement massif… la liste est longue . Pire, qui a favorisé une immigration de peuplement qui vient aujourd’hui menacer la France dans tout ce qui en constitue son Essence?

    Cette oligarchie constituée de l’énarchie, de la haute fonction publique, de la » ploutocratie financière »( qui contrôle tous les médias et qui en plus en fait financer les pertes par l’argent public), poursuit un programme bien défini . je l’ai déjà écrit , pardon de me répéter, pour faire disparaître le cadre national, le cadre de nos patrimoines historiques, pour les remplacer par la mondialisation et le multiethnique . Quand les individus n’ont plus rien à se raccrocher, ils sont encore plus manipulables…Davos- Bildenberg- les Fondations Soros-Rockfeller et j’en passe sont
    toutes à la manœuvre pour détruire nos racines.
    Quand un Attali,, proche conseiller de Macron, avant de Hollande en passant par Sarkozy et Mitterrand, ose dire des salaries de Whirpool que c’est « de l’anecdote », cela nous en dit long sur la pensée profonde de l’oligarchie .
    Cher Monsieur, tant que vous n’aurez pas fait en toute objectivité ce diagnostic, vos incantations à la démocratie et à la république ne pourront provoquer qu’une ironie amère.
    Une de vos commentatrices m’a reproché de ne pas utiliser mon vote pour modifier la situation! C’est donner beaucoup d’importance au vote d’un seul. Je l’exerce certes, encore faut il que les candidats soient à l’écoute… Or ce que je vois depuis longtemps sont le déni de réalité, et l’inconscience largement répandue des dangers mortels qui nous menacent.

    je suis aussi désespéré que la plupart d’entre vous mais au fil ds commentaires, je perçois que nous ne regardons que l’écume des choses et non la houle profonde …
    yves Doran

    J'aime

    • Mildred dit :

      Monsieur Doran,
      On ne saurait mieux dire !
      Cependant il me semble qu’il est arrivé au cours de son histoire, que notre pays ait eu à surmonter des situations bien plus dramatiques que celle d’aujourd’hui, aussi, et contrairement à vous, je ne me laisserai pas aller au désespoir qui de toutes les façons ne saurait être la solution à aucun des problèmes qui font surtout souffrir cette France d’en bas dont toute notre oligarchie s’est désintéressée depuis si longtemps, et qui finit aujourd’hui par lui exploser à la gueule dans le fracas que l’on voit.
      Lorsque nous aurons touché le fond, nous serons débarrassés de tous ces nuisibles dont Monsieur Tandonnet semble n’avoir pas encore pris la juste mesure, et alors la reconstruction de notre Nation pourra commencer à partir de son peuple, comme cela s’est passé à d’autres époques.
      Bon vote.
      Très cordialement.

      J'aime

    • Merci pour ce commentaire que je partage entièrement.

      J'aime

    • Ysengrin dit :

      Excellent commentaire, tout est dit.

      J'aime

  16. Roland dit :

    Comme vous je suis écœuré par le spectacle donné. Pour illustrer mon dégoût, parmi des dizaines d’autres exemples, ce seul titre de l’AFP me suffit :

    « Présidentielle: Raffarin souhaite « deux bons dimanches de suite » à Macron et lui dit « merci » de ce qu’il fera pour le pays ».

    J'aime

  17. l autre H dit :

    Merci pour ce papier qui exprime bien mon désarroi.

    J'aime

  18. Jean M. dit :

    Nous ne pouvons guère nous entendre sur le ton même de votre message.
    Vous m’accorderez tout de même que j’ai bien lu « jamais dans l’histoire, la France d’en haut » et « aucun pays, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale », ce qui malheureusement me fait perdre la substance de votre révolte.
    Mais après tout c’est votre blog, vous y écrivez à votre guise et je n’en suis qu’un lecteur régulier (et parfois insatisfait). J’aurais mauvais jeu de vous le reprocher.
    Merci d’avoir pris le temps de me répondre, j’espère vous lire bientôt plus constructif et, oserai-je le dire, nuancé.

    J'aime

  19. Jean M. dit :

    Bonjour,
    Le pessimisme et la déception ne devraient pas complètement exclure la mesure ou la pondération : « Jamais dans l’histoire, la France d’en haut, la France visible, médiatisée, n’avait atteint un tel niveau de déchéance. » Vraiment ? Vous, le gaulliste, pensez que nos élites politiques (et médiatiques) ont sombré plus bas que Vichy ? Plus bas que les affaires et la valse des ministères de la IIIe République ? Plus bas que la Terreur ? Cela mérite peut-être une argumentation, non ?
    Je comprends votre tristesse après la défaite de votre candidat et je vous suis tout à fait sur les méfaits de l’hyper-présidence et du voile médiatique qui recouvre le fonctionnement institutionnel de la vie politique, mais l’outrance du propos en défait la portée et là je reste pantois. Suis-je le seul ?
    Cordialement,
    Jean M.

    J'aime

    • JeanM, j’ai dit après 1945 (ce qui n’inclut ni la Terreur ni Vichy). S’agissant de la IIIE République, je ne vois pas quand elle aurait atteint un tel niveau de médiocrité, même dans ses pires moments, peut-être tout à fait à la fin… Quant à votre formule, « après la défaite de mon candidat », elle montre que vous n’avez pas idée de la profondeur de mon indignation. « L’outrance du propos », exprime mon sentiment, ma colère, je pourrais facilement nuancer, on me l’a beaucoup appris dans les grandes écoles, mais alors vous perdriez la substance de ma révolte.
      MT

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.