Scénarios des législatives

Aujourd’hui, le sort des élections présidentielles semble scellé. Les sondages donnent tous un écart de 20 points (60/40) entre les candidats. le monde médiatique joue à nous faire peur, mais un basculement de 20 points en une semaine est de toute évidence à exclure. M. Macron sera le prochain chef de l’Etat mais la coloration de son mandat, celle de la politique française dans les cinq années à venir, dépendra entièrement de élections législatives à venir au mois de juin, avec trois scénarios possibles de mon point de vue.

  1. Le scénario « en marche » (40% de chances) A l’issue de cette élection présidentielle, les Français sont las et s’abstiennent massivement aux législatives (50 à 40% d’abstention). Il restent sur leur écœurement envers les partis traditionnels, PS et LR, aggravé par le déroulement des présidentielle. Ils sont dans un esprit de résignation. Ils ne différencient pas clairement les enjeux de la présidentielle et des législatives, par faiblesse de la culture politique. Donc, dans une logique apparente de coup de balai, ils se prononcent massivement en faveur des candidats labellisés « en marche », quitte à opérer de nombreux recyclages. Nous assistons à une vague macroniste et le président obtient une majorité absolue au Parlement ou une majorité lui permettant de gouverner avec l’appui de voies centristes et socialistes. A court terme, il se trouve en situation d’appliquer intégralement  son programme. A long terme, cette hypothèse est paradoxalement facteur d’isolement et d’éloignement des réalités, avec un ensemble compact –  présidence, gouvernement, parlement – ancré dans le consensus et la routine, un présidentialisme opaque. Nous revivons une nouvelle « hyperprésidence » qui entraîne M. Macron dans le vertige de l’impopularité. Nous risquons de voir se reproduire un phénomène comparable à la présidence hollande, s’enfermant dans une solitude narcissique et  roulant à l’abîme.
  2. Le scénario IVe République (40% de chances) Les élections présidentielles n’ont pas traduit un véritable engouement envers le nouveau chef de l’Etat, qui ne réunissait que 18% des inscrits au premier tour, élu par défaut contre son adversaire lepéniste. L’électorat demeure relativement mobilisé  et le paysage politique français reste éparpillé: LR et le PS conservent une assise autour de 15 à 20%, le FN confirme sa poussée à 20%, le gauche radicale aussi groupée autour de M. Mélenchon, et à ce tableau s’ajoute une percée des candidats en Marche qui avoisine les 20%. Les triangulaires se généralisent , voir les quadrangulaires… Le résultat est chaotique, aucune majorité spontanée n’émerge, 5 ou 6 forces se répartissent l’Assemblée nationale… Dès lors, le président rencontre les pires difficultés pour nommer un Gouvernement. Le plus petit commun dénominateur sert de référence, avec une personnalité de la société civile. Nous entrons dans un quinquennat d’impuissance et de polémiques sans fin et nous atteignons le paroxysme d’une France ingouvernable. Mais étrangement, de ce chaos peuvent sortir des éléments positifs, la « destruction créatrice », une recomposition partisane, des alliances nouvelles forgées par la prise de conscience commune de l’intérêt national, un apaisement et une dédramatisation des clivages politiciens.
  3. Le scénario de la cohabitation (20% de chance). Une majorité de Français voulaient l’alternance et en ont été privé par le scandale politique autour de la candidature de M. Fillon. Ils demeurent mobilisés et sont conscients de l’opportunité des législatives pour prendre leur revanche et imposer un changement de politique au pays. Ils réussissent à faire émerger une personnalité consensuelle susceptible d’incarner le renouveau. Ils réussissent à faire taire leurs divergences. Mieux encore, ils se dotent d’un programme de majorité cohérent et acceptable par une majorité de Français. Ce scénario serait renforcé en cas de chaos social succédant à l’élection de M. Macron, une sorte de mai 2017, entraînant un besoin d’ordre et de stabilité. Il est dans l’ordre des choses, celui d’un recul du recul de « l’hyperprésidence », du rétablissement d’une démocratie parlementaire en France et d’un Gouvernement puissant dans l’esprit de la Ve République à ses origines. Ce scénario aurait de loin ma préférence. Trop beau pour être vrai?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Scénarios des législatives

  1. citoyens restez maître de son destin, en vous opposant aux traitres des partis de droite et de gauche, votons massivement pour plus de majorité à l’opposition afin de contrer les ordonnances (49.3) et bien d’autres austérité à l’identique de ce que vit la Grèce et ne voulons pas ressembler aux citoyens allemands qui pour survivre doivent avoir 2 à 3 jobs pour avoir un salaire décents minimum vital (sur les augmentations attendues) soyez vigilants ne donner pas un chèque en blanc à MACRON et au parti de MACRON (voyez les salaires des députés et du cumul de leurs mandat pour certains totalisant 30000 €/mois qui sont payés par nous le peuple il faut que les ministères commencent par elles même et faire des baisses et des économies de fonctionnement… la France se portera bien mieux… VOTEZ MASSIVEMENT POUR LES OPPOSITIONS : LES INSOUMIS, DEBOUT LA FRANCE, FN mais rien pour LR qui veux accepter la main tendue et trahir le peuple avec UDI ainsi que le mouvement de EN MARCHE (MACRON) ce dernier qui ne sert qu’à contenter le Médef (Gattaz) tous les patrons (SNCF…) les Banques (Rothschild…) le CAC 40 faire plaisir à la France d’en Haut et ceux du centre et du bas nous n’aurons plus qu’à subir cela pendant 5 ans, sauf si entretemps GUERRE CIVILE (type MAI 1968) et démission de MACRON
    NON à l’Allemagne et que MERKEL s’immisce dans les réformes de la FRANCE nous allons souffrir donc venez voter ne dites plus PENSÉE UNIQUE comme des moutons et fatalistes mais soyons ferme avec notre destin l’austérité n’est pas la solution… le problème c’est l’UE ce qui est imposée au 29 ne convient pas nécessairement à tous les pays. restons SOUVERAINISTE le Général de Gaulle doit se retourner dans sa tombe sa vision de l’Europe n’est pas celle que l’on nous impose….

  2. LAzare dit :

    Scénario 3 possible uniquement si Fillon et ses amis avaient maintenu coûte que coûte l’unité du parti en faisant comme Mélanchon. Quand on voit qu’ils ne sont même pas concertés pour en discuter, qu’il n’y a même pas eu temporisation, cela en dit long sur l’état désastreux de ce parti.
    Ce ne sont plus des girouettes mais des toupies devenues folles.
    Pour moi LR est en phase d’explosion.
    Du coup le scénario 3 est à exclure.
    Le scénario 2 avec la proportionnelle aurait été le plus probable, mais avec un scrutin uninominal majoritaire à deux tours, cela privilégie largement le parti présidentiel. Ceci étant dit, il n’est pas dit qu’ils auront la majorité absolue, qui même s’ils l’obtiennent restera fragile vue la situation catastrophique du pays.
    Et en toute honnêteté, je vois mal comment ils pourraient obtenir cette majorité sans les vieux crocodiles et éléphants du PS, du Modem, enracinés dans la vie locale, je vois mal les français voter pour 300 inconnus parachutés, et si les gens voient que l’on fait du neuf avec du vieux, la mystification macron éclatera au gd jour. Même un patchwork des deux risquent d’avoir un effet contraire à celui voulu.
    Bref, ma conclusion est que nous allons dans des temps difficiles de crises politiques, qui aboutiront à une dislocation.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s