L’hiver de la politique

sans-titreLes événements en cours dans la campagne électorale française, le scandale autour de François Fillon, se rattachent sans doute à un phénomène plus général. Nous vivons un « hiver de la politique », dans le monde occidental comme nous avons vécu un « printemps arabe ». L’époque ne supporte plus les têtes qui dépassent.  La personnalisation du pouvoir est en fin de course. Lors du printemps arabe, les têtes des dirigeants arabes sont tombées. Aujourd’hui, le carnage se poursuit et s’amplifie dans le monde occidental. M. Hollande et M. Cameron ont chuté. M. Juppé, M. Sarkozy sont tombés. M. Valls est menacé. L’Italie et l’Espagne sont dans le flou. Mme Merkel est au plus mal.  Les exubérances de M. Trump préparent une catastrophe, pour les Etats-Unis et pour lui-même. Vous ne me croyez pas? Vous verrez d’ici quelques mois… M. Fillon est frappé, avec une violence inouïe, par anticipation. Peut-être va-t-il s’en sortir et l’emporter, dans le climat de délabrement général. Oui, mais après? Notre temps n’est plus compatible avec le pouvoir personnalisé. La mondialisation, Internet, la transparence absolue, le goût du lynchage médiatique, la soif de pureté des peuples, l’instinct de jalousie, la médiatisation forcenée de la vie publique, la dictature des émotions, la défiance envers l’autorité: toute figure hautement médiatisée est vouée à chuter. M. Macron, s’il poursuit sa route flamboyante, son succès bâti sur le néant, va lui aussi subir le même sort, avant le suffrage, ou bien une fois élu. La chute sera effroyable pour lui. Il deviendra la cible, la bête traquée, la victime émissaire. Quant aux partisans de solutions radicales, Mme le Pen, M. Mélenchon, ou M. Hamon, leur sort, en cas d’élection, est inimaginable. Je serais prêt à parier que le prochain président ne finira pas son quinquennat. La sortie de crise est peut-être dans le gouvernement  collectif et dans la dépersonnalisation du pouvoir, une dose d’anonymat et de discrétion. En France, les élections législatives de juin 2017, totalement ignorées, seront déterminantes. Ce fait est incompréhensible aux esprits englués dans l’habitude, le grand spectacle médiatique, l’habitude de confondre pouvoir et idolâtrie. Mais il va s’imposer de lui-même. En tout cas, il faut l’espérer: renouer avec le débat d’idées et le choix de société, plutôt que la tyrannie du sensationnel. C’est à l’occasion de l’élection des députés que peut se jouer l’avenir, tandis que le système présidentialiste est en train d’exploser en plein vol. Sa désintégration en cours débouchera sur un découplage entre les deux élections: les présidentielles, pour la première fois, ne vont plus conditionner les législatives.  Si notre pays retrouve une chance d’être un jour gouverné, ce sera par un gouvernement dépersonnalisé, ou moins personnalisé, issu du Parlement et non de la construction d’une figure mythique du sauveur par les médias. Voilà qui est infiniment difficile, presque impossible à admettre pour nos consciences aveuglées et rongée par l’image du pouvoir devant s’incarner en un visage, une voix, des émotions. Certes, les héros existeront toujours en situations de crise aigües, mais probablement dans l’éphémère – quelques mois ou années pour sauver un pays, à l’image de de Gaulle en 1940, avant de se retirer-  et hors de l’ancrage dans l’ institution présidentielle, devenue le plus court chemin vers l’abîme.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

62 commentaires pour L’hiver de la politique

  1. Nycthéméral dit :

    Bonjour à toutes et à tous,

    Encore une fois, concernant la justice de notre Pays, je rappelle que le « syndicat de la Magistrature » à appelé à voter monsieur Hollande en 2012, donc j’ai de fort doute sur « l’intégrité » et le « zèle » en pareil cas, d’une institution qui se voudrait « impartiale ». Par contre, je n’en ai aucun sur la volonté de laisser traîner les choses (jusqu’aux élections peut être ?), ou d’aller vite en cas de culpabilité avérée dans cet acharnement médiatique.
    Dans tous les cas, si monsieur Fillon se maintient toujours avec l’approbation de la droite, il coure à l’échec certain, même si ce dernier semblait avoir vos faveurs, monsieur Tandonnet. Ils seront (les « ténors » de la droite) « coupables » si un « Macron », « Hamon » ou une « Le Pen » arrivent au reine de notre Pays

    Je lis les articles de votre blog, (encore une fois, merci à vous..) ainsi que les commentaires qu’ils provoquent. Et je suis étonné de lire, très souvent, qu’il est fait état, que nous sommes enfermés dans un système « médiatico-politique » de droite / gauche, et que tous les candidats à l’élection Présidentielle, sont avant tout des individus qui sont (pour résumer..) « carriéristes ». Qu’ils oublient l’intérêt général, et l’esprit de la 5 ème République ainsi que celui de la fonction Présidentiel.
    Je suis, bien entendu, entièrement d’accord avec ce constat. Néanmoins, dans votre blog, on ne parle QUE, de ces personnages, idolâtrés par ce même « système » dénoncé, et qui font la une de bons nombres (pour ne pas dire tous..) de médias. On arrive donc toujours au même constat de désespoir devant un tel délabrement de notre belle « France » et de ces institutions.

    Etant moi même décontenancé pour faire un choix sur le candidat qui remportera « mon vote », j’aimerais ici, rappeler qu’il existe des candidats…., d’autres candidats…, dont les programmes, et le temps de parole, n’ont pas les faveurs du « système », mais qui mériteraient pourtant de s’y attarder, et de débattre sur leurs projets (le « système » a offert tant d’émissions et de débats sur les mêmes depuis plusieurs mois, avec ceux là mêmes que nous ne voulons plus voir…).
    Alors, cherchant une ombre d’espoir, dans ce « chaos » politique, je me suis attardé à voir « ailleurs » et, par exemple, hier, 01 février, monsieur Dupont Aignan a présenté son programme qui mériterait, à mon sens d’être lu, et débattu, autant que l’on été ceux de nos « chers » politiques dont tout le monde dit qu’ils sont tous « corrompus »… (Il réclame d’ailleurs le même genre de débats que pour les « primaires » des deux tendances Droite/Gauche)
    Dans son programme, J’ai relevé moi même quelques petites réticences, qui me font relever les sourcils, et m’amène à me poser quelques questions, mais dans l’ensemble, et pour le principal, je le trouve bien ficelé.
    Pour ceux que cela intéresse, voici le lien du programme en question:
    http://www.nda-2017.fr/projet
    J’ajouterais que si monsieur Dupont Aignan, n’a pas la faveur du « système » (il est très loin d’avoir les mêmes « crédits » que nos « élites » qui font la unes des médias), il est Maire d’une commune, et semble (?) y avoir été réélu plusieurs fois avec un fort taux de satisfaction. C’est pour moi, un bon début, et une première marque de confiance.
    Alors, bien sûr la gestion d’un Pays n’est pas la même qu’une circonscription, mais si je ne m’abuse, un certain monsieur « Macron » prétends gérer le Pays n’ayant jamais été en charge d’une commune, seulement « employé » dans une banque, aussi prestigieuse soit elle, et pourtant appelé à être Ministre !… Peu de temps d’ailleurs, juste pour s’assurer la première marche de la « notoriété », et filer vers la candidature Présidentielle (quelle ascension !!). S’il manquait un argument pour son « arrivisme » celui ci me suffit..
    Alors monsieur Dupont Aignan, pourquoi pas ?.. ne pouvant pas plaire à tout le monde, je suppose que certains lui trouveront mille et une raisons de ne pas être à sa place, et qu’il n’a « aucune chance ». Face à qui ?, aux mêmes que tout le monde critique ? Donc comme je ne me vois pas à être résigner à voter « blanc », ou pour l’un des personnages qui inondent mon petit écran, en accord avec ce que je pense, pour l’instant, (attendons les autres programmes des « autres » candidats…) je me rapproche beaucoup de ces propositions.
    Ce qui me permet de laisser de coté le défaitisme ambiant. De mettre une « goutte d’eau » dans l’ouverture de ces oeillères que pourtant tout le monde dénoncent, et espérer… encore un peu… pour la France…

  2. Kadoc Le Vannetais dit :

    Allons, Maxime. Ne déprimez pas. Ça va bien se finir, tout ça. Vous pouvez me faire confiance. J’ai des talents de prophétie. La preuve, j’écrivais dans les commentaires de ce blog même,le 9 décembre 2016 à 08:49.

     » Tiens, je suis prêt à vous faire un pari. Valls va perdre la primaire après avoir volontairement tout fait pour, probablement dans le style « droit dans ses bottes ». C’est dans son intérêt, un positionnement pour la suite. Si Valls veut avoir un espace pour exister à l’avenir, il faut que la gauche et, surtout, le PS explosent. Il fera tout pour.  »

    https://maximetandonnet.wordpress.com/2016/12/06/choque/#comment-37260

    Je vous l’avez bien dit 🙂

    Plus sérieusement, ce que l’on voit, c’est simplement la crise de la génération de politiques très médiocres qui ont émergé dans les années 80, tous ces leaders de plateaux télé à plein temps qui n’ont rien à dire d’utile et pas la moindre idée de quoi faire du pouvoir quand ils l’obtiennent. Il faut que ça se passe. La France en a vu bien d’autres dans ses deux millénaires et quelques d’histoire. Ça passera, comme le reste.

    • Kadoc Le Vannetais dit :

      Oh Mon Dieu Marie Joseph : « Je vous l’avAIS bien dit  » « émergéS » et sans doute d’autres…

      J’ai des talents indéniables de prophète mais pour la gramère et l’aurtograf, c’est un peu moins ça en ce moment:-(

    • Timéli dit :

      Votre commentaire nous laisse sur notre faim : vos prévisions ne nous disent pas le nom du prochain président de la République. C’est ce que nous aimerions savoir. Alors, faites un effort…

    • Anonyme dit :

      @Timéli Je suis prophète, pas voyant extralucide. Désolé 🙂

  3. Q dit :

    Je viens de lire votre prose sur Fillon paria de la republique.vous avez du bien user votre brosse a reluire 😉 Fillon le notable de la Republique en Paria cela fait doucement sourire.

    A la rigueur, JM Lepen a ete un vrai paria de la republique tout en ayant raison avant tout le monde sur les consequences de l’immigration africaine et de l’EU.

  4. Plume dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pourquoi est-ce que personne ne dénonce le coup d’état se déroulant sous nos yeux et visant à éliminer en le lynchant médiatiquement un candidat à la présidence de la République ?
    Pourquoi les élus de droite sont si peu prompt à défendre M. Fillon ? Et quand ils le font, pourquoi n’osent-ils pas ruer dans les brancards et dénoncer avec force ce hold-up médiatique ?
    Sont-ils à ce point préoccupés de leurs propres intérêts qu’ils sont prêts à laisser lyncher un des leurs ?
    Ne comprennent-ils pas que sans M. Fillon, ce sera soit un Hollande-bis, soit le Front National ?

  5. peine perdue dit :

    « Certes, les héros existeront toujours en situations de crise aigües, mais probablement dans l’éphémère – quelques mois ou années pour sauver un pays, à l’image de de Gaulle en 1940, avant de se retirer- et hors de l’ancrage dans l’ institution présidentielle, devenue le plus court chemin vers l’abîme. »

    Mais nous sommes dans une situation de crise aigüe, depuis une vingtaine d’années, parce que les « élites » sont en train de tout saboter méthodiquement dans ce pays.

    Ce compte-rendu de la Fondation res publica en donne un nouvel exemple, avec les tenants et aboutissants de différentes révisions constitutionnelles :

    http://www.fondation-res-publica.org/L-exercice-de-la-souverainete-par-le-peuple-limites-solutions_r135.html

    dont on s’aperçoit qu’elles ont pour effet, voulu, de soustraire les parlementaires à la volonté populaire, et de conforter le système européiste sur lequel elles s’appuient.

    Nous aurions donc bien besoin d’un héros pour venir tirer les oreilles aux parlementaires et autres « élites » intrigantes depuis son poste de président, mais il n’y en a pas. C’est plutôt cela le problème.

    Marie-Françoise Bechtel a donc raison de dire, sur la base de son expérience de députée :

    « Quant à la soif de démocratie, j’ai essayé de traiter ce point un peu rapidement au début de mon exposé en disant que, moins qu’un souci de participation, je perçois chez le citoyen un sentiment très profond de perte de souveraineté. L’un touche à la forme démocratique, l’autre touche davantage au contenu dans la mesure où les politiques alternatives se succèdent précisément sans alterner beaucoup. »

    Quant aux « élites », politiques ou économiques, l’image qu’elles donnent est essentiellement celle-ci :

    dont les images auraient pu être tournées devant le SRPJ de Versailles récemment, mais aussi en quelques autres endroits.

    Au Royaume-Uni, quoi qu’on en pense, la situation a quand même l’air un peu différente et au moins l’un des partis semble avoir l’intention de tenir compte du référendum de cet été.

  6. M.H. dit :

    Depuis très longtemps je suis lectrice silencieuse de votre blog qui est l’un des meilleurs parmi les trop rares blogs de qualité de ma famille politique.

    Je dois à Nicolas Sarkozy d’avoir enfin compris qu’il fallait relever la tête, ne plus raser les murs et se battre pour défendre mes opinions.

    Nous avons assisté pendant 5 ans au lynchage quasi quotidien du premier président vraiment de droite depuis des décennies et constatons amèrement que la cause n’était pas la personne de Nicolas Sarkozy…

    La situation est pire maintenant car on essaie de fausser cette fois déjà le jeu de l’élection démocratique d’un président ! Et avec des broutilles ! Au vu des enjeux ces accusations lancées par les officines de Bercy sont absolument ridicules !

    Je suis dans une colère noire et pense que ces manigances trop évidentes ne produiront que de la colère et l’envie d’en découdre contre ceux qui en sont à l’origine !

  7. colibri dit :

    Je suis toujours partagé quand je lis ou j’entends des attaques contre les journalistes télés « tous de gauche ». Je n’aime pas trop souvent la façon de faire des journalistes mais de là à les mettre au pas comme cela semble être dans l’air du temps ça ne me plaît pas trop non plus. Mon décodeur TNT me propose plus de 400 chaînes et je n’ai pas vraiment l’impression qu’il y en ait beaucoup « de gauche ». Il en est de même avec la presse écrite et les radios. Au niveau des quotidiens il n’y en a plus beaucoup de quotidiens d’opinions par exemple. Je remarque aussi que beaucoup de candidats aux élections sont mécontents du traitement médiatique de leur personne mais que vont-ils faire alors à la télé, à la radio? Pourquoi ne font-ils pas leur propre radio, leur propre télé, leur propre journal? Sur internet par exemple c’est possible de le faire et pas trop compliqué. Il y a aussi la possibilité de revenir faire campagne sur le terrain au contact direct avec la population mais ça c’est pas trop d’actualité je trouve. Je crois que les médias vont continuer à utiliser les politiques pour faire de l’audience et que les politiques vont continuer à utiliser les médias pour faire des voix. Et le « je t’aime moi non plus » va continuer…

    • Gérard Bayon dit :

      Bonjour Colibri,
      Votre dernière phrase montre que vous avez bien compris le double jeu Politiques/Médias.
      Et pour le coup, les journalistes de ces médias là sont quand même bien majoritairement de gauche CQFD.

    • colibri dit :

      Bonjour Gérard Bayon, merci de votre commentaire et bien entendu il serait stupide de ma part de nier la réalité de votre dernière phrase. Je pourrais pinailler un peu en affirmant que cela concerne seulement deux ou trois chaînes sur plus de 400, je me trompe?

  8. colibri dit :

    Parmi celles et ceux qui ont voté Fillon nombreux sont ceux qui l’ont fait par amour, conviction, idéal mais nombreux sont ceux aussi qui l’ont fait pour éliminer Sarkozy.
    Parmi celles et ceux qui ont voté Hammon nombreux sont ceux qui l’ont fait par amour, conviction, idéal mais nombreux sont ceux aussi qui l’ont fait pour éliminer Valls.
    Et je suppose qu’il va en être de même au premier tour des élections présidentielles. Il y a aura des votes par conviction mais aussi des votes par élimination. Je ne sais pas personnellement qui sera notre prochain président de la République. Ce que je crois c’est ce que ça va faire beaucoup de déçus.

  9. Mamievape dit :

    Bonjour,
    Vivement intéressée par la question que pose Julien Aubert à la fin de son article, je n’en ai pas trouvé la réponse.
    Un autre député ? Le president de la chambre ? Le « chef » des LR ? Le grand patron ?
    Quelqu’un peut il remédier à mon ignorance ? (En MP).
    Reconnaissance éternelle assurée. ..

  10. Tomas dit :

    Je pense depuis longtemps que le regime de la Ve Republique est un anachronisme dans une Europe occidentale exclusivement constituee de regimes parlementaires authentiques. Votre article est sans doute le premier que je trouve qui va plus ou moins dans ce sens.

    Les electeurs d’aujourdhui sont sans doute plus instruits, ne serait-ce que par l’experience, que ceux des generations precedentes. La denonciation des diverses affaires depuis les annees 90 est passee par la, sans doute. C’ est pourquoi tout candidat a la presidentielle se devrait d’etre irreprochable.

    Il est evidemment facile de faire un proces en calomnie a la presse et en particulier au Canard enchaine qui est depuis longtemps specialise dans les scoops denoncant les turpitudes du ;onde politique. Mais franchement, depuis la parution de l’ article, tant les temoignages divers sur l’implication supposee de Mme Fillon dans la vie pollitique de son mari, a commencer par le sien propre, que la facon choisie par le camp Fillon pour communiquer sur le sujet (a contre-temps, en refusant de se  » soumettre au tribunal mediatique », comprendre en refusant de presenter les preuves aux electeurs) tend a montrer que le candidat de la droite parlementaire s’ est enrichi illegalement, ou a tout le moins d’ une facon moralement condamnable.

    Le decalage de cette pratique avec des propos tres affirmes du candidat Fillon sur l’exemplarite et l’honnetete indispensables en politique ont paracheve le tableau. Le prochain candidat de droite ( il est evident que Fillon ne pourra pas se presenter dans ces conditons et qu’il devrait se retirer, le plu tot etant le mieux) devra etre exemplaire sur ce plan. Une fois a l’Elysee, il devrait proceder a une reforme constitutionnelle d’ ampleur pour mettre fin au regime presidentiel qui est le notre, quoi qu’en disent les constitutionnalistes.

    • Christophe dit :

      Hélas! Tomas,je reste persuadé que l’électeur n’est pas plus instruit que les générations précédentes.Les français rechignent à tirer les leçons du passé.Les français sont des oublieux.Et puis ils n’apprennent rien des autres.

  11. Eric dit :

    Bonjour Maxime,
    Je ne pense pas que cela soit un problème de ne pas vouloir voir de « têtes qui dépassent ».
    Nous souffrons surtout de têtes vides ou de têtes qui ont plus d’ambitions que de convictions ou, peut être, de têtes qui une fois au pouvoir n’ont pas les moyens de leurs ambitions, bloquées par diverses rigidités (internes ou externes).
    Nous avons surtout besoin de cohérence et de continuité dans l’action. Le fait que cela soit impulsé par un homme « providentiel » ou par une équipe est accessoire. Le principal est que l’homme ou l’équipe ait la volonté, le pouvoir d’agir réellement et, surtout, soit prêt à affronter les obstacles.
    Et si toutes nos faiblesses se résumaient à un manque de souveraineté, à tout le moins de manque de volonté d’affirmer sa souveraineté ?
    Bien cordialement,
    Eric

  12. Cyril dit :

    Bonjour, oui il faut une émergence de nouveaux responsables politiques, en France, pour ma part, j’aurais préféré que Trump ne soit pas élu, et qu’un démocrate compétent le soit par ailleurs, Cyril

  13. Bonjour aux visiteurs, lecteurs et contributeurs de ce blog. Je remercie infiniment toutes les personnes qui s’y intéressent et encore plus celles qui y participent par leurs écrits. Depuis quelques jours, le nombre de ses visiteurs quotidiens dépasse largement les 20 000! Débordé, accablé de travail, je ne pourrai pas cette fois-ci répondre individuellement à chaque commentaire mais je les ai lus soigneusement et ils m’ont beaucoup intéressé, contribuant à une réflexion collective. Je suis heureux de parvenir, sur ce site de dialogue, à préserver le ton d’échanges pacifiques et modérés, ce qui n’est pas évident sur Internet. C’est une toute petite victoire de la démocratie, mais en ces temps troublés, aucune raison de satisfaction ne saurait être négligée! Bien cordialement. Maxime.

    • Frederic_N dit :

      Bonjour Maxime,
      Je suis sûr d’exprimer le sentiment de beaucoup ici, en vous remerciant chaleureusement du travail que vous avez accompli. Il me vient à l’idée que peut être vous pouvez vous appuyer sur vos lecteurs si votre charge de travail est trop lourde. Nous vous devons bien cela !

    • Annick Danjou dit :

      C’est une belle victoire Maxime et c’est la vôtre. Merci pour ce travail énorme qui permet tant d’échanges fructueux. Personnellement je viens toujours avec plaisir et curiosité sur votre blog.

    • Jordi dit :

      Tout comme les précédents, je vous félicite

  14. LEBRETON dit :

    Bonsoir à toutes et à tous,
    Excusez moi par avance, je n’ai pas su faire plus court…
    Je crois que « la droite » s’est punie elle même en « jouant » aux primaires qui désignent un seul représentant du parti qui regroupe pourtant tant de courant différent. Elle s’est tirée une balle dans le pied… Bien qu’il reste d’autres candidats dont on ne parle pas, puisque les « primaires » absorbent tous les « débats »…
    Monsieur FILLON peut très bien se sortir de cette « boule puante » comme beaucoup l’appelle, il n’en récupèrera pas sa « crédibilité » aux yeux des Français excédés d’entendre nos « chers » politiques, rabâcher qu’il faut (encore !!) se serrer la ceinture, que les médicaments seront moins remboursés, que les salaires sont « gelés », qu’il faudra travailler plus longtemps (jusqu’à 62, 63, 65, 67 ans.. plus ?) pour obtenir (peut être ? puisque c’est devenu l’habitude après chaque élections de changer les règles..) une retraite qui diminue au fur et à mesure des législatures, qu’il existe de plus en plus de précarité… que nos voitures polluent trop, que nos chauffages sont une calamité, qu’il faut supprimer 500.000 fonctionnaires car il faut réduire le train de vie de l’état… etc… etc… et que font ces « messieurs » pour montrer l’exemple ?? ils embauchent des membres de leur famille, ce qui en soit n’est pas illégal à priori (mais est ce bien « étique », « exemplaire », « digne » d’un représentant du « peuple » ? ?)
    Les députés touchent, si j’ai bien compris, 9561 euros par mois !! pour leurs « frais », non « contrôlables, et peuvent employer jusqu’à 5 personnes…
    Et bien voyez vous, si nos 577 députés (donc 5.516.697 euros soit 66.200.364 euros par an, à eux tous), si prompt à nous demander de nous serrer encore et toujours un peu plus la ceinture, avaient employé 577 x 5 personnes (2885 salariés..) payés environ 1900 euros, je pense que beaucoup de nos concitoyens aimeraient avoir ce revenu, et même, je crois, n’importe quel chômeur… Là, nos députés, montreraient leur véritable soucis de faire quelque chose pour la Nation… en participant activement à la lutte contre le chômage, plutôt que « d’aider » des membres de leur famille, qui ne me semblent pas, dans le cas de monsieur FILLON, (mais certainement d’autres aussi..) être cruellement dans le besoin…. Et je ne parle ici que des avantages de nos députés… mais on pourrait aussi parler de nos Sénateurs.. nos ministres… Les élus de tous les étages administratifs (Mairies, Départements, Régions avec voiture de fonction et j’en passe… même les Associations, les Fédérations sportives et autres se servent « grassement » des avantages).
    Ils dilapident l’argent de nos impôts, nos cotisations, sans ce soucier de la misère dont ils veulent nous rendre responsable en nous culpabilisant… « Solidarité », « entraide », « fraternité »… et j’en passe..
    Beaucoup de gens ont du mal à arriver en fin de mois avec un compte autre que débiteur… c’est ca la « réalité ».
    Il serait temps que ces « messieurs » se rappellent lorsque qu’ils parlent, par exemple, de rallonger la date de départ en retraite, qu’ils s’adressent souvent à des femmes ou hommes de ménage qui touchent un salaire de misère pour leur travail, s’ils arrivent à travailler 8 heures… (les voient ils seulement dans leur palais bourbon avant qu’ils ne s’installent sur leur siège de « député » parfois pour y dormir.. ?), aux employés des travaux publics qui travaillent par tous les temps, à des salariés qui travaillent à la chaîne?
    Alors que monsieur FILLON soit dans « son droit », qu’il n’y ait pas « malversation », ou « tromperie » je suis prêt à le croire, en attendant que notre « justice » ait éclaircie toute cette « boule puante », ça ne retire pas la « découverte » par beaucoup de nos concitoyens, de « largesses » qui sont encore données à des personnes, qui la main sur le coeur et la tête auréolée, nous disent qu’il faut travailler 39 heures payé 35, jusqu’à ??? ont ne sais plus !… avec toujours plus d’impôts, de taxes, d’augmentations en tous genres.. etc.. voilà le discrédit que va porter monsieur FILLON qui mènera la droite LR à la défaite. voilà le ras le bol des Français… Voilà le désintéressement et la méfiance envers les politiques.. Voilà pourquoi certains se tournent vers les extrêmes (car qu’est-ce qui peut leur arriver de pire ?..travailler plus ?.. gagner moins ??…)
    Alors c’est effectivement un coup bas pour monsieur FILLON, la droite… mais les médias (que je ne portent pas toujours en haute estime..) ont fait leur travail… un peu tard.. je vous l’accorde… mais qu’aurait on dit s’ils l’avaient fait après les élections de mai ??..
    La France semble se diriger vers un « chaos »… Après toout, de celui-ci ressortira peut être, quelque chose de bon.. pour la France..

    • colibri dit :

      @Lebreton, c’est effectivement ce que j’entends autour de moi.

    • goupil dit :

      @ Breton, Analyse réaliste et complète que je partage pleinement.
      On aurait pu rajouter à propos des députés (avoir de s’assoir….) « quand ils daignent être présent pour délibérer »
      Salutations à toutes et tous

    • Bernderoan dit :

      Il me serait agréable de comprendre pourquoi ce traitement de François Fillon pour des sommes que je qualifierai de modestes par rapport aux plus de 400 millions donnés à M.Tapie par Mme Lagarde que le tribunal a déclaré coupable mais pas sanctionnable. Merveilleux pays de France…!

    • colibri dit :

      @Bernderoan, vous avez raison de rappeler Bernard Tapie/Lagardère. C’est pire. Mais c’est un peu comme dans une cour de récréation c’est pas parce qu’un autre a fait encore plus mal et « plus pire » que ça passera mieux. Ce que j’entends autour de moi en ce moment c’est ce qu’a écrit Lebreton. Ce qui choque ce n’est pas tellement ce qui a été fait car cela n’a rien d’illégal et c’est très fréquent mais c’est le décalage entre ce qui nous est demandé à nous et ce qui se fait par des hommes et des femmes qui n’arrêtent pas de nous dire le bien le mal les efforts à faire pour redresser le pays. Il y a un décalage entre les paroles et les actes. Les exigences qu’ils ont pour d’autres qu’eux. Et qu’ils n’ont pas pour eux. Mais je suis d’accord avec vous on peut facilement trouver pire que ce qui est reproché à François Fillon.

  15. Curmudgeon dit :

    Certains commentateurs s’indignent (à juste titre) de la partialité systématique des grands médias, qui sont, pour faire court, « de gauche ». Mais on le sait depuis longtemps, et ce n’est pas propre à la France : voyez la BBC, le New York Times, le Washington Post, etc. Sur certains domaines, même les grandes agences de presse, qui fournissent le petit batonnage en local. .

    Par conséquent il faut se préparer soigneusement à d’inévitables attaques, en ayant construit des réponses idoines. Éventuellement brutalement offensives pour déstabiliser des journalistes qui se comportent en militants.

    Du coup, cette défense ne peut pas consister à tourner autour du pot, à répondre à côté. Ça, c’est de la com’ d’amateurs.

    Est-ce bien compris par tout le monde ?

    • Jordi dit :

      Ce qui manque surtout, c’est un « breitbart.fr » à même d’offrir une alternative idéologique à la presse de gauche. Bannon est l’artisan indispensable du renouveau démocratique Trump, et la droite politique franaçais luttera toujours à armes inégales tant qu’elle n’aura pas la lucidité de traiter les médias français comme des ennemis

      Privatiser tous les médias publics (l’expression média public de gauche est un pléonasme); supprimer toute subvention à la presse; supprimer la niche fiscale des journalsites; faire condamner pour « soutien abusif » ou « publicité clandestine » tout fianncement à perte d’une entreprise de média déficitaire.

      Trump a gagné CONTRE les médias, c’est au tour de Fillon de montrer qu’il assume de suivre ses traces. Pourquoi ne pas lancer quelques mesures aussi populaires que populistes, tout en chiant vertement sur les nappes du café Le Flore, telles que :
      * l’abolition du régime des intermittents du spectacle
      * l’abolition de la niche fiscale des journalistes
      * la dépénalisation du partage de contenus copyrightés sur internet
      * le rétablissement des peines plancher pour les récidivistes, sans possibilité de dérogation par le juge
      * un durcissement des peines pour tout acte de délinquance commis dans les transports en commun, avec un minimum de 1 an de prison ferme : cette mesure écologique ne coutera pas un radis, et ramènera un plébiscite de votes banlieusards
      * l’expulsion systématique des étrangers condamnés pour des faits criminels ou délictuels
      * …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s