Choqué…

imagesLQT0IDKV« Article 20 de la Constitution: le gouvernement détermine et conduit la politique de la Nation. Article 21: Le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la Défense nationale.  » Ce n’est pas rien, quand même. Je suis choqué que dans une période de tragédie pour le pays, ensanglanté par le terrorisme depuis deux ans, dévasté par le chômage massif avec 5,5 millions de personnes privées d’emploi, un Premier ministre puisse quitter son poste, 6 mois à l’avance, pour se présenter à l’élection présidentielle. Le plus sidérant est l’absence de tout regard critique de la presse et des médias. Ce Monsieur, qui partage à 100% le bilan d’une politique, croit sincèrement que son accession à la lumière de « premier français » est de nature à sauver le pays. De l’extrême gauche à l’extrême droite, cette course au statut de sauveur élyséen marque un déclin de l’intelligence et du bon sens: ils se voient sincèrement en « hommes providentiels, se disent « de gauche » mais ont-ils jamais ouvert un livre d’histoire? Toute l’histoire de la « gauche » française est celle d’une révolte contre la personnalisation du pouvoir au nom de la res publica, la chose publique et du bien commun. Dans le camp d’en face, je vois heureusement quelque raison d’espérer. Peut-être que M. Fillon, s’il est élu président de la République, aura compris que l’occupant de l’Elysée ne saurait être un soi-disant sauveur providentiel mais un simple serviteur de la France. L’idée de désigner M. Gérard Larcher, un homme d’expérience et de dialogue, pour appliquer les articles 20 et 21 de la Constitution, défendre et réformer le pays dans le dialogue, la paix et la fermeté, me paraît judicieuse et porteuse d’espoir. Les valeurs de la res publica, celles d’une politique consacrée au seul bien du pays sont peut-être enfin de retour. Je veux y croire. Il ne faut plus les lâcher.

Maxime TANDONNET

 

 

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

30 commentaires pour Choqué…

  1. Jean-Louis Michelet dit :

     » L’Archer du Roy  »
    Gérard Larcher a de très belles flèches dans son carquois , souhaitons qu’il ne rate ses cibles ….
    Si , si , si ….cela serait très judicieux et un peu malicieux de la part de François Fillon. …

  2. michel43 dit :

    CHOQUE tout les téléspectateurs ,qui ce soir 20 H23 on regarder Antenne 2 reportage a SEVRAN ou les femmes ne rentre PAS dans les CAFE. .voila se que nous savons TOUS .c’est FRANCAIS MUSULMANS impose leurs lois QUE dit , ni PUTE ,ni SOUMISE et les autres associations , ,SOS RACISME ,eux vivent des subventions, Félicitations a c » est femmes qui on peur de rien

  3. goupil dit :

    Je vous rejoins totalement Maxime.
    Quand je pense que pour le moindre boulot, il faut poser un préavis. Bonjour la valorisation de la fonction de premier ministre. Le bien de la patrie ? bof, on s’en fout …..
    Salutations à toutes et tous

  4. Curmudgeon dit :

    Il n’y a pas que les individus les plus médiocres qui aspirent à devenir président. C’est toute la machine politique qui est délirante (mais depuis très longtemps).

    Le blogueur h16 m’envoie sur cette page du Parti Socialiste où j’apprends que cette auguste phalange vise non seulement à créer un « Etat social-écologique » (c’est curieux, mais je ne me sens pas rassuré), mais carrément à « donner un sens au monde ».

    Oui, vous avez bien lu. Les hiérophantes de la rue de Solférino, touchés par les Lumières républicaines, vont délivrer le Message Suprême à l’humanité : le Sens.

    http://cahiersdelapresidentielle.parti-socialiste.fr

    La politique induit facilement un mélange de roublardise menteuse et de folie mégalomane qui est stupéfiant pour l’individu normal. Ces gens sont-ils franchement dérangés, ou est-ce qu’ils disent n’importe quoi parce qu’ils nous prennent pour des cons ? Où les deux ?

  5. Annick danjou dit :

    Choqué vous êtes, choqués nous sommes, rien à ajouter.

  6. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Après avoir réussi à dissuader Hollande de se représenter, Marcus Valls l’a définitivement neutralisé. Hier il n’avait pas de mots assez forts pour dire son « affection », et la « chaleur de ses sentiments » vis à vis de sa victime. Comment peut-on mentir à ce point et en si peu de temps et en plus se faire applaudir !
    Qu’il parte 5 mois avant l’échéance du quinquennat en maintenant en poste les ministres régaliens, ne me choque pas plus que cela, de toute façon aucune réforme ne peut plus être engagée. Puisqu’il a décidé de se présenter à la primaire, autant qu’il ne soit plus en charge de sa fonction exécutive, mais cela ne l’empêchera pas de devoir assumer face à ses contradicteurs, les nombreux échecs de son gouvernement et de sa politique.
    Personnellement, je ne donne pas cher de sa candidature qui ne devrait certainement pas aller au-delà de la primaire.
    Quant au comportement des médias, nous en avons déjà beaucoup parlé sur ce blog, il est tout simplement scandaleux et de plus exagéré par quelques journalistes et animateurs assimilés qui croient qu’en tirant à boulet rouge sur la droite et ses représentants, ils vont pouvoir obtenir une promotion voire un poste plus en vue.
    Je souhaiterais que le prochain gouvernement de droite supprime ou au minimum réduise fortement les milliards d’euros de subventions accordées aux médias, aujourd’hui chargés de l’information à sens unique quand il ne s’agit pas tout simplement de désinformation.

    • de Cydelah dit :

      Bonjour,
      « Je souhaiterais que le prochain gouvernement de droite supprime ou au minimum réduise fortement les milliards d’euros de subventions accordées aux médias, aujourd’hui chargés de l’information à sens unique quand il ne s’agit pas tout simplement de désinformation. »
      La presse, les médias, sont des machines du guerre. Ajoutez-y la finance dérégulée, et la mèche du cocktail explosif est prête à être allumée si un contre feu s’avérait nécessaire. C’est bien la raison majeure pour laquelle les décisions de réformes majeures elles aussi, ont tant de mal à faire consensus. J’ose espérer que l’explosion ne se produira pas, mais des craquements forts à venir sont inévitables, vu l’état de délabrement des fondations.

  7. drazig dit :

    Cazeneuve au moment de la passation des pouvoirs:
    « Je veux continuer à protéger la République ».
    Toujours des idéologues, « abstracteurs de quintessence »,
    Mais des Français, eux de chair et de sang, : rien à b…;, qu’ils aillent au diable.
    Cet (ces) homme(s) est (sont) dangereux.

  8. drazig dit :

    Et moi, j’ai un « burn-out » au socialiste. Je cherche une thérapie – même lourde.
    Ceci dit, un grand mécontentement qui ne ressemble à aucun de ceux connus jusqu’ici monte, monte. On cherche l’authenticité dans la réalisation, contre la fausseté des comportements. Et nous arrivons peut-être à cet âge des héros (homme ou femme, voyez Jeanne d’Arc) pour rebâtir un pouvoir. Mais cet héros ne sera pas parmi nos politiques du moment.

  9. Timéli dit :

    On s’étonne trop de ce qu’on voit rarement et pas assez de ce qu’on voit tous les jours.
    La complaisance des médias à l’égard du pouvoir en place ne date pas d’aujourd’hui. Il faut bien qu’ils aient un peu de reconnaissance à l’égard de ce dernier qui les chérit bien en aides financières et autres avantages fiscaux !
    Il semblerait que la majorité des Français partage ce constat, dans la mesure où elle déjoue, depuis quelques temps, à chaque élection, les prévisions et sondages qui sont réalisés par les médias, justement, parce qu’elle connait leur partialité. Les électeurs sont désormais suffisamment grands pour savoir ce qu’ils doivent faire. Ils n’ont pas besoin qu’on leur dicte ou impose des opinions ou idées qui ne correspondent pas aux leurs.
    Ce qui me fait dire que le départ de M. Valls n’est pas choquant en soi.
    En revanche, ce qui serait amusant, c’est qu’il soit battu au second tour de la primaire du PS.
    Quant à vos lueurs d’espoir à propos de F. Fillon et G. Larcher, j’aimerais qu’elles deviennent un brasier, mais, sans verser ni dans l’optimisme ni dans le pessimisme, il convient de demeurer particulièrement prudent, car l’élection présidentielle apparaît aujourd’hui comme une lointaine et bien longue procession, et F. Fillon va devoir ménager son cierge…

  10. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    « Le plus sidérant est l’absence de tout regard critique de la presse et des médias. » Vous attendez encore quelque chose de ces structures et de leurs personnels. Personnellement, il y a longtemps que je ne les écoute plus et les récents évènements n’ont rien fait pour arranger les choses. L’indigence de leur discours n’est plus à démontrer.
    Pour l’exécutif, louons d’abord ce qui nous sert de chef de l’état pour avoir enfin pris sa première décision (de chef d’état) et regrettons qu’il n’ait simplement pas été jusqu’au bout de son raisonnement, à savoir démissionner en avouant son incapacité et son incompétence à diriger le pays. Ce dernier n’est pas un comice agricole. Il demande une autre vue d’esprit. De bévues en non-choix, depuis plus de quatre ans, notre pays est ainsi devenu la risée du monde entier. J’en veux pour preuve le dédain dans lequel le président américain a tenu notre pays lors de son dernier déplacement officiel en Europe. On ne fait pas une politique étrangère avec des mots creux et des slogans ineptes. Rapidement, les interlocuteurs de la France se sont rendus compte que derrière les rutilantes façades, il n’y avait strictement rien.
    Pour le premier ministre, abandonner le navire alors que celui-ci s’approche dangereusement des récifs n’est pas très élégant. Il va avoir du mal à défendre quoi que ce soit dans son bilan et ses meilleurs ennemis seront dans son entourage politique. La famille socialiste, ce sont les Borgias puissance 10: chausse-trapes, guet-apens, complots et poisons à tous les étages. Que le pays crève (je n’ai compté pas moins d’un tiers de surface commerciale vide hier dans une zone autrefois prospère) ne semble pas les déranger pour le moins du monde tant qu’on interfère pas dans la Combinazione, leur jeu préféré. C’est un pays au bord de la guerre civile que ces personnes vont laisser dans quelques mois, clivé comme rarement il a pu être dans son histoire avec l’instauration de lois sociétales ineptes et de choix économiques tout aussi stupides (les textes votés par la chambre d’enregistrement, comme celui récent pour le « délit d’entrave à l’IVG sur le net » me font bondir dans un pays prétendument attaché à la notion de Liberté), le tout dans une hypocrisie qui laisserai Tartuffe sans voix (Moi aussi, je promets que je n’aimerai pas les riches avec 36000 euros de revenus mensuels).
    Je ne sais pas qui va gagner la queue de Mickey dans le tour de manège du mois de mai mais il aura du pain sur la planche tant la Res Publica est devenu non grata dans ce pays. J’ai du mal à voir qui peut relever ce défi.

    Bonne fin de journée

  11. de Cydelah dit :

    Bonjour,
    Oui je partage voter point de vue. Ceci étant, si j’ai pu en son temps penser que le quinquennat pouvait-être un inconvénient, j’aurais tendance à penser avec les événements politiques qui se déroulent chez nous, que c’est finalement peut-être un bien. Peut-on maintenant que l’on sait, imaginer un FH empêtré dans un septennat ?
    Le quinquennat devient donc un accélérateur de décisions, en phase avec son époque qui avance à la vitesse du tweet, même si l’instantanéité peut avoir, et a quelquefois un revers à fuir (tourner sept fois sa …..).
    En tous les cas, un Valls qu’on a pu imaginer comme n’arrivant au bord des présidentielles qu’en 2022, est ainsi propulsé dans les starting-bloks cinq ans plus tôt que prévu.
    Ce qui me sidère, c’est la remontée de Hollande dans les sondages. Peut-on imaginer maintenant qu’il n’a plus rien d’autre à gagner, qu’avec son nouveau gouvernement une ou deux décisions majeures et utiles au pays, soient prises pour le bien commun, avec détermination avant la fin de ce laborieux quinquennat ?
    D’après ce que j’entends, les chambres ne savent pas décider vite et bien. Alors un autre 49.3 ?

  12. Anonyme dit :

    Parce que vous penser que FILLON est le SAUVEUR , va falloir améliorer ses propositions , et Flanqué de LARCHER ,un vieux de la vieille ,depuis plus de 35 ANS ,Décidément , notre droite ne sait pas se renouveler ,innover ,le monde a changer , Droite – Gauche ,on toujours pas compris que l’avenir , sera un monde, avec très peut de travailleur , il va falloir tout partager , on est mal barrer avec FILLON , il ne sait pas se que c’est de gérer autrement , il y a tellement de gaspillage , d’escroquerie dans le social , a quand la réforme des tribunaux de commerce ,qui ruine, ceux qui on déposer le bilan ,et les requins se remplisses les poches ,NON Maxime , rien ne changera, les lobbys sont plus puissants que les politiciens , partout l ARGENT est ROI

  13. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    C’est pour le bien du pays et dans l’intérêt général, on vous dit !
    Quant au futur et à l’éventualité d’avoir M. LARCHER comme Premier ministre, je trouve ça plutôt rassurant. Il a un petit air radical-soc-cassoulet qui me plait.

  14. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous voulez croire en M. Fillon ! Dont acte !
    Mais que répondrez-vous à ceux qui sont pris par le doute ?
    À ceux qui s’étonneront que notre Constitution ait pu permettre que le Premier ministre puisse imposer un véritable putsch au Président en exercice, pour l’empêcher de briguer un second mandat, ce qui ne s’était jamais vu sous la Vème République ?
    À ceux qui vous feront remarquer que, Messieurs Fillon, Juppé et Macron ont tous trois été cooptés, qui en 2014, qui en 2015, par l’oligarchie transnationale Groupe Bilderberg, réputé être le gouvernement invisible des démocraties européennes ?
    Il est vrai que vous disiez, encore récemment, tout ignorer du Groupe Bilderberg !

    • Mildred, je leur réponds que je les comprends parfaitement, étant moi aussi plein de doutes et aucunement dans une logique d’allégeance personnelle ou d’idolâtrie: doit faire ses preuves!
      MT

    • Anonyme dit :

      le Président , est le patron , supprimons le poste de premier Ministre ,retour a 7 ans

  15. Kadoc Le Vannetais dit :

    Valls déserte pour sauver sa couenne. C’est aussi simple que cela.

    Tiens, je suis prêt à vous faire un pari. Valls va perdre la primaire après avoir volontairement tout fait pour, probablement dans le style « droit dans ses bottes ». C’est dans son intérêt, un positionnement pour la suite. Si Valls veut avoir un espace pour exister à l’avenir, il faut que la gauche et, surtout, le PS explosent. Il fera tout pour.

  16. Roland dit :

    Nous vivons une période tragiquement surréaliste !

    Après un plaidoyer pro domo du président ce dernier annonce, 5 mois avant l’échéance de son mandat, qu’il ne se représentera pas afin de ne pas mettre en péril la gauche lors du scrutin de 2017 ! Incompréhensible décision avec de tels résultats positifs, bilan qu’il a osé narrer devant des millions de français. Il va donc pendant 5 mois vaquer à ses occupations préférées : inaugurer, commémorer, rendre hommage…et bien entendu continuer d’intriguer.
    Dans la foulée, l’homme qui se dit loyal envers ce président et qui est à ses côtés depuis le début du quinquennat, déclare la main sur le cœur et la larme à l’œil qu’il va se présenter à la magistrature suprême pour redonner espoir aux français !

    Mais ces deux là se rendent-ils seulement compte de la gravité dans laquelle se trouve le pays ? Comment ce premier ministre peut-il effacer d’un coup de baguette magique son bilan catastrophique ? Ils ont tous perdu la raison mais ils ne sont pas les seuls.

    Pire ceux qui se disent “journalistes”, qui dans la situation actuelle commentent en profondeur l’actualité en nous informant de choses essentielles comme : “la voiture de Valls vient d’arriver à l’Elysée”, “qui sera premier ministre, Belkacem, Touraine, …” !

    Quant aux français il y a aussi de quoi se poser des questions car depuis l’annonce du président comme quoi il ne se représentera pas, …il a gagné 15 points en popularité ! Vive les sondeurs.

    Ce monde est devenu totalement fou.

  17. Philippe Dubois dit :

    Pour marcher, Valls est obligé de lever la tête.
    Sinon, les dents rayent le parquet.

    Et à mon avis, ce type est dangereux

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s