La seule question qui vaille

Departementales : résultatsCi-dessous ma tribune d’hier soir au Figaro-Vox.

Moi, rabat-joie? Eh bien je l’assume pleinement. L’alternance pour l’alternance, comme fin en soi, n’a strictement aucun intérêt. Gagner en 2017, suffoquer pendant 5 ans, pour rendre le pouvoir au PS en 2022, cela ne m’intéresse pas. La seule question qui vaille: pour quoi faire? Quelle transformation du pays, quelle révolution politique? Certes, les résultats d’hier soir marquent le rejet du pouvoir socialiste, ses échecs, son comportement dominé par une fuite éperdue dans la communication pour échapper au réel. Cela, nous le savions déjà. Cependant, il est difficile d’y voir un vote d’adhésion compte tenu de l’abstention qui atteint la moitié du corps électoral et du niveau élevé du parti lepéniste. Il est certes trop tôt pour offrir un programme, mais le débat d’idées en est toujours au point mort et à ce stade, rien ne semble pouvoir combler ce vide. Nous ne discernons pas de phénomène de ralliement massif à une personnalité susceptible d’incarner le renouveau. Tout reste à faire, tout reste à construire… Rien n’est encore gagné, c’est ce que j’ai essayé de dire.

http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/03/29/31001-20150329ARTFIG00201-departementales-une-victoire-de-l-ump-pour-quoi-faire.php

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour La seule question qui vaille

  1. Ping : En résumé (3) |

  2. espritlibre dit :

    @ Maxime « le fn est de loin le pire de tous les partis, par sa démagogie, son côté familial et clanique, son histoire, son identité. »
    Disons qu’ils sont tous pourris, comme vous passez votre temps à l’écrire, et que le FN est encore plus pire. Je lis avec intérêt ces deux « arguments » qui ont le grand avantage électoral premièrement de donner à MLP une popularité grandissante, deuxièmement de ne pas lui enlever une voix. Ce que les résultats des départementales viennent encore une fois de confirmer malgré une campagne de dénigrement et de violences verbales, et parfois physiques, inhabituelles sous nos latitudes tempérées.

    • espritlibre, je ne crois pas avoir jamais dit « tous pourris » (au sens de corrompus), je constate que la vie politique française est totalement à la dérive et que la démocratie ne fonctionne pas, ce qui est différent. Les sondages montrent que 80% des Français le pensent aussi et d’ailleurs le fait qu’ils aillent de moins en moins voter en est un signe patent.
      MT

  3. Mich dit :

    @ Maxime
     » La seule question qui vaille: pour quoi faire? Quelle transformation du pays, quelle révolution politique? » Voilà pourquoi j’ai répondu en ce sens….l’UMP ne peut apporter de transformation à la société….à moins que ce parti ait enfin les couilles de faire une politique de droite et se détache de la domination morale de la gauche. Désolé pour la vulgarité mais au moins les choses sont claires.

    @François Carmignola: merci. Oui vous m’avez compris…mais Sarko n’est pas l’unique problème. C’est tout le parti. Fillon par exemple a un nouveau programme assez bien niveau économique avec des réformes-remèdes de cheval….mais je ne crois pas qu’il aura le courage. Je ne crois plus à ces types de l’UMP…des années de pouvoir. rien de structurelle…ils ont pas les couilles. ils voient les problèmes. mais ils agissent pas. ils sont en cela presque plus dangereux que les socialistes. car ils leurrent. ils leurrent le peuple de droite. Discours à droite, action de gauche (l’Etat français étant par essence socialiste dans ses structures, ne rien faire de structurel équivaut à défaut à appliquer une politique socialiste).

    • michel43 dit :

      Certains font une fixassions sur SARKO ou sur JUPPE , Maxime , LUI. .c .est la Marine LE PEN. qui est la seule a avoir un programme , LA seule questions qui vaille, les Autres de L.UNION de la Gauche et ceux des Droites feront TOUT pour L..empêcher d -arriver au pouvoir.,cars dans une FRANCE qui est toujours socialo -communiste depuis DE GAULLE ,est irréformable, sauf si les Veaux, descende dans la RUE ?comme en RUSSIE ou en ROUMANIE..notre pays est comme les MAFIAS ,une pieuvre ,Tout est entre ses mains , les politiciens, avec les hauts fonctionnaires , puis les 5 Millions de Fonctionnaires, avec les syndicats et leurs satellites ,qui noyaute le pays , suivi des lobbys, et des associations ,des intellectuelles Bidons ,des économistes , bien pensants , de la presse , qui tire un coup pars LA. Suivant qui est au pouvoir, et leurs Mentor, qui y impose leurs façons de penser, toujours les mêmes depuis, plus de 35 ANS; genre Duhamel Levai Elkabbach ,et consœur.. TOUS vivent grâce au PRIVER.. OUI..il y a des solutions, je souris toujours, lorsque, certains bien pensant veulent ,nous expliquer ,que se sont des programmes de Gauche, Alors je serais de GAUCHE, si je disais que pour les retraites, qui sont payer, GRACE A L.EMPRUNT. il faut plafonner son montant a 3500 euros, et le minimum a 1000 euros pour TOUT les gens qui on COTISER ? MOI. de la droite Molle, la plus bête du Monde a cause de ses élites qui coulerais ,une entreprise en trois mois, je soutiens le programme de LA..LE PEN.. suis je d -accord sur tout, bien sur que NON. Mais en 50 ANS de Droite et de Gauche, voyez le RESULTAT. tout est au bord du gouffre, va falloir couper dans tout et partout et PRIVATISER avec L..AIDE du peuple pars REFERENDUM; Maxime me fait penser au PAPE. tout le monde est gentil, sauf le F.N bien sur , le TSUNAMI ne peu venir, qu’ AVEC un FRONT NATIONAL puissant Suite bientôt dans les URNES

  4. francoiscarmignola dit :

    @Mich
    Je partage votre constat. Sauf sur l’Europe, mais bon on parlera plus tard, tout le reste est vrai.

    Ainsi donc, grosso modo vous avez raison, il faut se débarrasser de Sarkozy. C’est lui le pouilleux.
    C’est ce que je retiens de tout ce que vous dites.
    Sarkozy est un hâbleur. Il stupéfia la droite car il fut le seul à oser attaquer le vieillissant Chirac. Fillon réalisa aussi le problème mais n’osa pas secouer le cocotier et se rallia au plus fort, par sens de la discipline. Toujours par respect de la « droite » (les militants UMP, auxquels vous vous prenez, il vous faut vous en rendre compte), Fillon n’osa pas casser ce parti c’est à dire ses chances de le mener à la victoire…
    Aujourd’hui il faut réaliser que Sarkozy est le principal obstacle à ce que ce pays remonte la pente. C’est un insupportable corrompu: quand est ce qu’un homme digne de ce nom à l’UMP le prendra de face et lui dira: « dehors!  » ? Il faudra attendre quel nombre de mises en examen, de témoins assistés, d’insupportables pitreries rapportées par le canard enchainé pour que l’on se débarrasse de ça? Valls et toi : dehors !

  5. François dit :

    Bonjour Frederic_N

    C’est toujours un plaisir d’échanger avec vous, parce que vous avez raison, au moins en partie (tout comme moi, d’ailleurs).
    Entièrement d’accord avec vous lorsque vous écrivez que les hommes politiques sont incapables de créer un « univers commun ». Ce ne sont que de chiens de chasse (aucune connotation péjorative dans mes propos) qui ne savent que traquer le gibier, c-à-d l’électeur. Il ne faut pas compter sur eux pour avoir le début du commencement d’une idée, d’une réflexion.

    Par contre, ce que je leur reproche, outre que leur odorat a perdu beaucoup de son acuité (et je suis gentil), c’est qu’ils ne réagissent plus que dans l’instant. Où sont leurs capacités d’analyse, leurs réflexions ? Même un chien de chasse sait où va se terrer le gibier, par où il va tenter de s’échapper. Pas eux !

    Là où je vous rejoins encore, c’est sur la part prépondérante de l’éducation nationale dans l’hégémonie culturelle de la gauche. Mais je viens d’une « administration » très particulière où le service de l’État n’est pas un vain mot : la défense nationale. Même si les idées de gauche y sont minoritaires, j’ai connu des gens de gauche qui portaient l’uniforme. Une vraie camaraderie s’était pourtant installée entre nous, parce que ce qui nous rapprochait était incommensurablement plus fort que ce qui nous divisait. Il « suffit » de décréter, comme dans l’armée, que les fonctions régaliennes de l’État (et j’y inclus l’éducation nationale), sont interdites de toute propagande politique, de droite comme de gauche, et vous verrez les choses s’améliorer presque instantanément. Des gens biens et des salauds, il y en a autant à droite qu’à gauche, c’est une loi immuable. Ce qui tue l’État, c’est de ne pas s’affirmer en tant qu’État, du moins là où il a un vrai rôle à jouer.

    Enfin, le « courage » de François Hollande à propos du mariage pour tous est très relatif. Cette loi ne serait même pas proposée aujourd’hui par FH. Il a mésestimé les risques, comme en témoignent les résultats électoraux de la Bretagne (Je suis Breton et j’y habite : je peux vous affirmer que le vote breton en a tenu compte). S’il avait su, il ne serait pas venu 🙂

    PS : J’aurais aimé que vous commentiez la fin de mon post. L’enterrement de ce « petit patron » m’a plus appris sur l’état de la France que toutes les enquêtes sociologiques et autres sondages. Si François Hollande ou l’un de ses séides avait été présent, je suis sûr et certain qu’il repartait au mieux avec une tête au carré, au pire lardé de coups de couteau. Ce pauvre bougre venait de déposer son bilan…

  6. Frederic_N dit :

    @françois
    Je me permets de vous répondre , car votre position est très souvent partagée à droite ; mais je ne suis pas d’accord avec vous. Et si j’étais opposé au mariage homo, je serai sans doute au sens commun. Pourquoi ? Le problème n’est pas le courage des hommes politiques . Comparé à Daladier, Hollande est un héros. Le problème est dans leur capacité d’action. Vous ne pouvez pas agir dans l’éducation nationale -quelque soit le nombre de vos cojones – si vous n’avez pas le relais de milliers d’enseignants qui partagent votre façon de voir. Et cela çà passe par un consensus culturel partagé avec les enseignants
    C’est ce qu’a compris la gauche à la suite de Gramsci ( qui est sans doute l’un des hommes politiques les plus intelligents du XXème siècle). Sa force a été l’hégémonie culturelle qui faisait que même écrasée aux élections comme dans les années 92, c’est la gauche qui avait le plus d’influence politique et pouvait bloquer les initiatives de la droite.
    Aujourd’hui si la gauche est inquiète ce n’est pas parce qu’elle perd des élections ; elle en a vu d’autres. C’est qu’elle senst que son hégémonie n’est plus aussi forte. Mais une chose est de contester le politiquement correct. Autre chose de créer un univers commun et ce n’est pas les politiques qui le feront. Ils se contenteront d’en profiter . Après tout c’est tout ce qu’on peut leur demander

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s