La déferlante de crétinerie

sans-titreChaque jour nous apporte son nouveau lot d’immondice. Nous apprenons ce matin le renvoi d’Eric Zemmour de son émission de télévision sur itv. Cette décision a été prise à la suite d’une polémique sans fondement, d’une manipulation dans la mesure où il est absolument prouvé qu’il n’a jamais utilisé le mot de « déportation » à l’origine du drame. La France médiatique s’est volontairement construite, de toute pièce, de A à Z, un bouc émissaire, un parfait coupable idéologique, en lui assurant une gigantesque exposition, une présence hallucinante sur tous les plateaux de télévisions et de radio pendant plusieurs mois. Elle est désormais entrée dans la phase deux: celle du lynchage, de la mise à mort de la « bête infâme » qu’elle s’est donnée. Une nouvelle crise d’hystérie secoue la France. Associations anti-racistes, réseaux droits-de-l’hommistes, inquisiteurs socialistes, gourous, grands prêtres et bourreaux de la pensée unique, en appellent aujourd’hui à cette mise à mort. Et le phénomène monopolise l’actualité française depuis trois jours. Faut-il que notre pays soit malade dans sa tête… Pour des mots qu’il n’a jamais dits. Une vague de haine vengeresse, de crétinerie absolue, de médiocrité affligeante, d’intolérance aux idées d’autrui et goût de la censure déferle sur la France. La classe dirigeante, médusée, terrorisée s’enferme dans le silence de la lâcheté, en dehors de ses proches du Figaro, de quelques réactions bienvenues, d’horizons les plus inattendus (JF. Kahn, N. Domenach) et hélas des charognards extrémistes qui tentent de le récupérer mais dont il se passerait bien volontiers. Parodiant un livre célèbre, je dirais volontiers aux dirigeants des partis républicains: « Merci pour votre lâcheté ». Comment une telle perfidie dans le jeu de la mise à mort, cette grande corrida médiatique, et un tel niveau de stupidité, sont ils concevables dans la France du XXIème siècle? Il faut voir, je pense, dans ce torrent de crétinerie, une fois de plus, le résultat de plusieurs décennies d’effondrement du système scolaire, de la lecture, et de recul de l’intelligence se traduisant par l’effacement de tous les repères, de l’esprit critique, du bon sens commun et aussi, du courage intellectuel. A lire:

http://www.lefigaro.fr/vox/medias/2014/12/20/31008-20141220ARTFIG00144-jean-francois-kahn-eric-zemmour-est-victime-d-une-fatwa-mediatique.php

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

61 commentaires pour La déferlante de crétinerie

  1. @dissident
    J’avais oublié, le coup de pied de l’âne en quelque sorte: le recyclage des pétainistes par le gouvernement de la France libre, s’il eut bien lieu dans quelques cas, ne s’étendit pas, tout de même, au recyclage de volontaires à Waffen SS, collaborateurs notoires condamnés pour trahison.
    Le FN fut bien fondé en partie par un ramassis de collaborateurs, d’anciens SS et d’anciens OAS, tous fervents anti gaullistes, et ce pour toutes les raisons du monde.
    Je ne vois pas vraiment ce que vouliez dire par là : que tout ce vaut ?

  2. @dissident
    Je ne sais pas d’où vous sortez, ni ou vous allez, mais votre comparaison entre LePen et De Gaulle est piquante: quelques claques à un « Fellouze » contre un génocide, c’est convaincant ! J’apprécie le terme méprisant « votre grand homme », cela sent le couscous, comme on dit.
    Au sujet de la rue d’Isly, la qualificatif de « sans défense » comme l’attribution du massacre à De Gaulle in persona sent une autre odeur, celle de l’OAS, et me semble une maladresse de votre part. Ais je raison de percevoir votre regret de ne pas avoir pu embarquer aussi les parents des 30 millions d’Algériens avec qui, le votre de grand homme, voulait faire l’Algérie Française d’aujourd’hui ?
    J’imagine que ce regret est partagé par @Sartene…

    Sans parler d’un autre de vos héros (sans doute), l’auteur de l’immortel « L’Algérie c’est la France », je veux dire Mitterand, par ailleurs introducteur du FN dans la politique Française pour raisons électorales. Cela a magnifiquement marché: cette habileté, la collusion mécanique et médiatique entre le FN et le PS n’est toujours pas visible par les aveugles et, désolé de le dire, par les abrutis. Et bien je la proclame.
    Tous les hystériques qui passent leurs temps à droite à manipuler maladroitement les thèmes en question, voire à jouer les héros avec des dénonciations haineuses ou racistes qui ne sont pas de la politique ne font que prolonger le pouvoir de la gauche et donc participent de la collusion. C’est aussi simple que cela.
    Je pense c’est un peu ce que veut dire Frederic N au nom de Maxime Tandonnet.

    Car ce pouvoir est en train de ruiner le pays et cela ne peut plus durer. C’est cela l’enjeu, pas la satisfaction rance de quelques politicards isolés condamnés à défiler contre le capitalisme pour ramasser les voix des derniers communistes. C’est ce que veut FN en tout cas, soyez en sur: passer encore vingt ans à jouir des plaisirs irresponsables du ressentiment. Sauvez votre âme bon sang !

    Ainsi donc, voilà le piège mortel dans lequel la droite est tombée. Figurez vous, Sarkozy lui même s’y est fourvoyé et l’a payé extrêmement cher, peut être même de sa ré élection.
    Que fallait il faire ?
    De la politique ! Pas de la morale !
    Maxime Tandonnet pourrait nous en parler d’ailleurs, il en fut victime sauf erreur et se trouve, figurez vous, de ceux qui vont bientôt pouvoir et devoir être en position de trouver des solutions raisonnables rhétoriques d’une part, politiques d’autre part, aux maux de l’immigration. Il a toute mon estime et tout mon soutien.

  3. georges dit :

    Toute l’union européenne souffre de cette lâcheté identique aux périodes d’occupation.Ne nous voilons pas la face ,il s’agit réellement de collaboration active .Pour preuve ,ce con-cert organisé un 10 novembre 2013 dans une église protestante de Speyer (Allemagne) où l’on entendit le chant d’un muezzin invité pour l’occasion (en remerciement des exactions contre les chrétiens) sans que la grande presse aux ordres s’en émeuvent ou au minimum ne relayent l’information.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s