Sondage méprisant

sans-titreLa campagne pour les présidentielle de 2017 est déjà en route. Un sondage de l’institut ViaVoice sur les favoris des Français donne Juppé à 47% , devant Valls (32%), Sarkozy (31%) Le Pen (27%), Fillon (26%), Bayrou (24%). Ce genre d’enquête d’opinion va dans le sens de la disparition de la politique et du mépris des gens, avec l’objectif de vendre des marques, des images, des figurines, des petits bonshommes et petites bonnes femmes médiatiques. Le contenu, le débat d’idées, les programmes et les projets s’effacent derrière la bataille des roitelets, jetée en pâture aux Français. Je crains surtout que ce ne soit que le début. On pourrait croire que la campagne n’est pas encore vraiment lancée, et que le fond viendra après la forme. Eh bien non, je n’en suis pas sûr, nous allons tout droit vers le triomphe, en 2017, de la politique spectacle, de la téléréalité électorale. Ne nous laissons pas enfumer avec les grands mots. La République – la res publica ou chose publique – est morte et il n’en reste qu’un jeu sinistre d’ombres chinoises qui gesticulent dans le vide. Quelles sont les transformations profondes de l’Etat pour réhabiliter la notion de gouvernement, les réformes économiques nécessaires pour libérer l’économie de ses contraintes et remettre la France en route, lutter contre la dette, sauver l’Education nationale, les pistes nouvelles pour rapprocher l’Europe des peuples? Ils n’en parleront pas car dans leur esprit, le pouvoir ne vaut que pour le seul pouvoir, vécu comme une faveur individuelle, une récompense, un privilège qu’ils pensent mérité, dans la plus totale indifférence pour le bien commun et l’intérêt général. Je ne sais pas si nous, les citoyens lambda, pouvons faire grand chose pour lutter contre ce phénomène. En tout cas, le premier niveau de la résistance est intellectuel: rester lucide, refuser catégoriquement l’abêtissement par  le jeu des idolâtries, des passions sectaires, des cultes de la personnalité et de la personnalisation des choses pour en revenir toujours et encore au seul débat des idées.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Sondage méprisant

  1. Martin dit :

    Cher Maxime,

    Je vous pose la question car vous les avez côtoyés: au fond, sont-ils intelligents? Par intelligence j’entends non la virtuosité intellectuelle, mais la capacité à:
    – Voir la réalité
    – Accepter la réalité
    – Comprendre la réalité

    Franchement, j’en doute. La politique se joue dans la réalité, et un joueur qui pendant 20, 30 ou 40 ans perd systématiquement sans réaliser qu’il est nul est un imbécile.

    Bien à vous,

    Martin

    • Martin, vous posez une vraie question que je me pose aussi souvent. Globalement, je ne pense pas qu’ils soient particulièrement intelligents, leur force vient d’une sorte de désinhibition, d’absence de sur moi, de culot total, rien ne les arrête… Beaucoup de prétention et d’autosatisfaction… Un aveuglement à peu près complet sur le monde, un ego totalement hypertrophié qui les prive de lucidité…
      Maxime

  2. Freddie dit :

    Bonjour Koufra. C’est à cause des choses que vous décrivez et que je vis aussi que je ne crois pas que les politiques aient particulièrement « trahi » les Français. En fait, c’est triste à dire, mais ils sont représentatifs, et la comédie médiatique me fait penser au lobbying et aux luttes d’influence dans les copros et les associations. On en revient toujours, effectivement, à des problèmes d’égo. En tout cas, bon courage à vous !

  3. Anonyme dit :

    Bonjour Freddie!

    Ne m’en parlait pas… Je suis devenu président du conseil syndical ce ma copro cette année (140 logements).

    J’ai été élu à la régulière mais l’ancien président du conseil ne l’entend pas de cette oreille.

    Cela fait 6 mois qu’il me même une vie abominable, il a été jusqu’à m’agresser physiquement en plein conseil syndical, il y a 2 semaines.

    Cela faisait des années qu’il faisait ce qu’il voulait de la copropriété et là il ne peut plus… En plus, j’ai commencé à régler un à un laborieusement tous les problèmes (nombreux de la corprorpiété).

    Il met un pression psychologique énorme sur moi-même et surtout sur ma famille…

    Il s’est autoproclamé expert technique en chauffage, electricité, loi… et de manière peut etonnante, s’est à chaque fois « planté »… ce qui fait faire une économie de 3000 € à court terme à la copropriété mais une depense de 6000€ l’année suivante parce que n’ayant pas respecter les préconisations des vrais experts, nous n’avons plus aucune garantie.

    C’est désolant et redresser la situation dans ce contexte réclame de l’abnégation, du courage, de la tenacité, des capacités tactiques, à communiquer, …

    C’est affolant.

    Koufra

  4. Vincent dit :

    Vous avez raison, mais encore faudrait-il qu’il y ait du contenu et que les programmes et projets avancés ne soient pas de simples promesses de campagne que le nouvel élu s’empressera d’oublier.
    A ce stade, je ne vois pas bien quoi faire, à part promouvoir un renouveau complet de la caste politique, ce qui prendra du temps. Dans l’intervalle, il faudra bien choisir le moins pire et je préfère encore effectivement un Juppé à un Sarkozy, à moins qu’une campagne pour un vote blanc soit suffisamment relayée et partagée pour avoir un sens politique…

  5. Koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Pourquoi ne publie t on pas les intentions d’abstention ?
    Le chiffre est pourtant intéressant, c’est si j’ose dire ( cela va énerver certains 🙂 ) le « premier parti » de France…

    L’abstention, quand elle a une telle ampleur, affiche aux yeux de tous un problème de légitimité évident pour les élus, qui culpabiliseront les électeurs récalcitrant pour mieux se défaire de leurs fautes.

    Je ne prône pas l’abstention néanmoins, force est de constater que l’assiette du socle démocratique est de plus en plus tenue.

    Parallèlement, on observe que toute idée divergente de l’orthodoxie européaniste séculaire ( je ne sais pas exactement ce que ça veut dire mais ça claque ! ) est immédiatement taxée d’extrêmisme, de fascisme, avec Bayrou, on nous avait même parlait d’extrême centre !!!

    L’assiette idéologique est monopolisée par une assiette de plus en plus tenue, qui est sur médiatisée, surreprésentée dans les média. Refusant toute solution alternative, ils n’offrent volontairement qu’un choix entre les extrêmes pour cliver de manière irrationnelle et forcer à contre cœur une partie importante de l’électorat à les maintenir au pouvoir.

    Ils ne peuvent changer les idées qu’ils défendent et imposent mordicus depuis 40 ans, sauf à accepter le discrédit, ce que leur ego ne permet pas.

    Cela explique je pense la faiblesse du débat idéologique …. Un problème d’ego massif d’une classe dirigeante qui a failli contre l’intérêt nationale.

    Il me semble qu’un renouveau passerait par une implication forte des citoyens eux mêmes en politique.

    Amitiés

    Koufra

  6. michel43 dit :

    SANS LANGUE DE BOIS : MOI… F.Carmignola. le FN . dirigé pars une divorcée et le Reste.. Vous étés surement , fanatisé , et inconscient… pour écrire , une telle ignominie sur LA ..LE PEN.. 98 % des politiciens , sont des divorcées , et VOUS ne devez surement , pas être un modèle de pureté , TOUT le monde sait que l  » UMP , ses adhérents et sympathisants , préfère le Front National a l  » union de la gauche , EN RIANT; vous devez , être du coté des traites , BAYROU – NKM qui préfère les Socialistes…a ce jours , un seul partis est en progressions : le FN et en 2015 , les cantonales , il va ENCORE. Progresser. et 2017..ce FN va peser LOURD on assistera a un face a face ;DROITE la plus bête du Monde A LA DROITE NATIONAL et se sont les électeurs de l » UNION de la gauche , qui au final , désignerons le OU la gagnante …j  » ajoute , JUPPE un DIVORCEE….condamner pars la JUSTICE comme une quarantaine d » autres ? on se doit de tourner , pour vous se sera cent fois , , sa langue dans sa bouche avant de juger les autres ? a bon entendeur : SALUT et Bonne Féte

  7. Freddie dit :

    J’en reviens à mes histoires de vie quotidienne, mais ce que vous décrivez, Maxime, s’applique à 100 % à ma copropriété. Cela fait des années que les membres du conseil syndical se cooptent en allant chercher les nombreux pouvoirs en blanc chez le syndic. Pas un d’entre eux n’a jamais lu le moindre article du droit de la copropriété et les décisions aussi onéreuses que techniquement stupides se succèdent les unes aux autres, mais ils s’accrochent à leur pouvoir et font du lobbying avec des arguments qui n’ont rien à voir avec l’intérêt de l’immeuble (copinages, etc). Cette année, des choses tellement dingues ont été votées que cette fois, nous sommes un petit nombre de copropriétaires sérieux à avoir assigné (les discussions amiables débouchant sur pneus crevés et paillassons tailladés…). Oh surprise pour le conseil, qui tente de se raccrocher à des experts pour nous contrer, tout le monde nous donne raison, y compris leur propre avocat. Alors, peut-on en tirer une morale ? Sans doute d’abord s’occuper de la mini-corruption quotidienne (avec un peuple plus exigeant, les politiques seraient moins nuls) et aussi ne pas se décourager, mais se battre.

  8. René de Sévérac dit :

    Vous avez raison « les sondages sont méprisants » :
    ce serait si simple avec UMPS 70%, MLP 30%.
    Mais les enfants aiment faire des différences entre Juppé (47%) et Valls (32%).
    Il fut un temps où on aurait pronostiqué Libéraux (47%) et Socialistes (32%).
    Mais aujourd’hui, le public a bien compris qu’entre un libéral-libertaire et une libertaire-libéral, il n’y a pas lieu de se faire des nœuds au cerveau. On choisit le plus sympa !
    Evidemment, le peuple n’est pas encore prêt à choisir Nabilla ! Mais ne désespérons pas.

  9. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    Ce genre d’enquête d’opinion va dans le sens de la disparition de la politique et du mépris des gens, avec l’objectif de vendre des marques, des images, des figurines, des petits bonshommes et petites bonnes femmes médiatiques. Le contenu, le débat d’idées, les programmes et les projets s’effacent derrière la bataille d’apprentis roitelets jetée en pâture aux Français. Je crains surtout que ce ne soit que le début. On pourrait croire que la campagne n’est pas encore vraiment lancée, et que le fond viendra après la forme. Eh bien non, je n’en suis pas sûr, nous allons tout droit vers le triomphe, en 2017, de la politique spectacle, de la téléréalité électorale. Ne nous laissons pas enfumer avec les grands mots. La République – la res publica ou chose publique – est morte et il n’en reste qu’un jeu sinistre d’ombres chinoises qui gesticulent dans le vide.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s