La dissolution n’aura (sans doute) pas lieu

Il est fortement question d’une dissolution prochaine de l’Assemblée nationale. Le président macron a même annoncé qu’il « dissoudrait dans la minute » en cas de vote d’une motion de censure par une Assemblée où son parti et ses alliés sont privés de majorité absolue. La dissolution est un peu comme l’arme nucléaire: elle est brandie comme une menace mais elle a peu de chance de servir. Pour plusieurs raisons, la dissolution est improbable:

  • Les dissolutions en cours de mandat présidentiel tournent souvent mal pour l’exécutif. La célèbre du 16 mai 1877 par Mac mahon qui se traduisit par le triomphe de son opposant Léon Gambetta: Nous partons 363, nous reviendrons 400!, celle de décembre 1955 par Edgar Faure qui entraîne une décomposition aggravée de l’Assemblée nationale ou encore celle de Jacques Chirac en février 1997 qui aboutit contre toute attente à une majorité plurielle socialiste, communiste et verte. Une exception: la dissolution réussie de 1962 mais le général de Gaulle était extrêmement populaire à l’époque.
  • Le chef de l’Etat et son gouvernement ne bénéficient pas aujourd’hui d’une popularité laissant présager une nette victoire lors de futures législatives. L’élan de la présidentielle leur a permis de conserver une majorité relative en mai 2022. De nouvelles élections auraient de fortes chances de tourner à la débâcle.
  • L’inconvénient de la majorité relative pour l’exécutif est qu’elle complique l’adoption d’éventuelles réformes difficiles comme celle de la retraite. Mais, il faut voir comment fonctionne la politique moderne. Cette perspective (des 65 ans) est brandie comme un chiffon rouge pour exciter les esprits, animer la scène publique, donner l’illusion du volontarisme et du respect des engagements de campagne, détourner les regards d’autre chose. Qu’elle se traduise ou non dans la réalité n’a strictement aucune importance à leurs yeux tant qu’ils peuvent continuer à pavoiser: pas plus lors du second quinquennat que lors du premier. D‘ailleurs, le discours sur la nécessité des 65 ans est exactement à l’inverse de celui qui prévalait avant 2022.
  • La dissolution ne semble pas être dans le caractère de l’actuel chef de l’Etat. Ce dernier parle énormément, se manifeste quotidiennement, bouge en permanence. Pour autant, il n’est pas homme à prendre une telle décision, un risque aussi énorme qui pourrait se traduire par un formidable désaveu aux législatives suivantes… Voire compromettre la suite de son mandat.
Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

40 commentaires pour La dissolution n’aura (sans doute) pas lieu

  1. Anne dit :

    Je trouve que nous vivons une époque de menaces permanentes: menace d’une dissolution de l’AN, menace de voir Sandrine Rousseau débarquer dans notre jardin pour interdire le barbecue, menace de voir EDF couper l’électricité grâce au compteur Linky si la machine à laver est mise en route en dehors des heures légales, menace d’être accusé d’agression sexuelle et de violences conjugales si on a le malheur de divorcer, menace d’être accusé de complotisme si on ne pense pas comme la bien-pensance, menace d’être exclu de Facebook et Twitter si un commentaire dérape, …
    Mais M.Obono peut mâcher un chewing-gum de façon ostentatoire à l’AN, insulter tout le monde avec « mange tes morts », les députées LFI se mettre en scène avec. des cravates criardes, et tout cela sans problème.L’insoumission vole très bas.

    J’aime

  2. Gamain dit :

    On renationalise EDF … mais pourquoi diable on l’a dénationalisée ?

    J’aime

  3. Gamain dit :

    METTRE LES IMMIGRÉS À LA CAMPAGNE

    Face à une telle déclaration on ne peut que se remémorer cet humoriste du début du précédent siècle qui déclarait qu’il fallait construire les villes à la campagne au motif que l’air y était plus pur.
    Il faut se méfier des humoristes, ce sont gens méchants, c’est leur « discipline » qui le réclame. Leur art repose sur l’outrance, le biais, le mal à propos, l’enflure, l’ambivalence, la généralisation intempestive … et bien d’autres tournures qu’ils utilisent pour faire rire aux dépens de tiers.

    Rares sont les mots d’humour qui ne blessent personne … c’est dire que les politiciens en usent peu et rares sont ceux qui en tirèrent un quelconque profit. Leur carrière dépend du plus grand nombre de citoyens qu’ils n’ont jamais raillés.
    L’humour dans la bouche des politiciens ce n’est qu’Action Psychologique et Propaganda.

    Ah ! … La campagne … milieu interstitiel entre les cités où s’agglomèrent les masses … un rêve – toujours enfoui, pas toujours avoué, souvent irréalisable – de l’air pur, du silence, du parfum des plantes et des appels des animaux ; un oubli bienfaisant de la production technologique ; la présence sereine du « producteur » basique du pain, de l’huile, du fromage de la viande et du vin … l’Homme des premiers temps : le Paysan… humble et souvent peu riche hors de son outil de production … l’être le plus vénérable qui soit.
    Isolé, au milieu de ses champs, sans protection, dont les rares richesses peuvent être raflées par le premier malandrin qui court les grands chemins, loin des organismes de sécurité et de défense, tel l’homme sur sa croix qui attend le coup de grâce.

    C’est dans ces lieux mythiques que le jeune Macron veut envoyer ces grandes compagnies de gueux moyenâgeux qui nous arrivent d’ailleurs … en aura-t-il le temps ?

    J’aime

    • Charles4 dit :

      Ouaih bon…à la campagne un chasseur aviné est beaucoup plus dangereux qu’un gueux moyenâgeux…

      J’aime

    • Lucien.S dit :

      — gueux moyenâgeux qui nous arrivent d’ailleurs —

      Vous faites allusion aux russes qui fuient leur pays ?

      J’aime

  4. Gamain dit :

    « Discuter avec Zemmour vaut d’être exclu du Grand Orient de France », un propos d’un de ses amis rapporté par le sorbonnard Michel Maffesoli, sociologue de l’ambiguïté, qui ponctue habituellement son discours de rires intempestifs

    J’aime

    • Pheldge dit :

      il s’en tire bien … normalement, la proximité avec Zemmour, c’est l’écartèlement, le pal, ou la croix, au choix du criminel.

      J’aime

  5. Gamain dit :

    C’est une femme simple, immigrée ibérique, qui a mis à bas Paris la grand ville.

    J’aime

  6. Stanislas dit :

    Pour la réforme des retraites, je vois que beaucoup s’alignent sur les déclarations télévisuelles qui l’ont axé sur l’âge, en faisant oublier les paramètres plus discrets ou inconnus de beaucoup..
    Il n’est plus l’heure de compter sur des individus au chaud. Le coup de la dissolution est bien vue, c’est une mignonne injonction pour mettre dans l’incertitude les 10 000 balles par mois. Ca en fait faire des choses, la peur de la perte de carrière…

    Pendant que le leurre médiatique fixe sur la dernière parole d’une bouche d’égoût mal fermée , je suppose que tout le monde a vu passer l’arrêté qui autorise les coupures tournantes d’électricité pendant la journée.. (c’est juste pour l’info aux camarades de blog au cas où ).
     » Arrêté du 22 septembre 2022 relatif aux dispositifs de comptage sur les réseaux publics de distribution d’électricité »

    D’ailleurs, allez savoir pourquoi, un certain Marleix semble s’inquiéter de la nomination du Nouveau PDG d’EDF… Un pessimiste ce Monsieur….

    Bien garder en mémoire que vous avez à faire à des techniques de « tueurs de coûts » organisées par les fondus de la finance internationale qui souhaite remplacer des actifs à valeur devenue fictive par de la bonne valeur réelle, et les créances irrecouvrables par des méthodes diverses et variées…
    L’électricité est une illustration de la technique expliquée par les meilleurs connaisseurs du système.. C’est beaucoup de spéculation et c’est assez facile à comprendre pour qui connait le système.

    Nous sommes désormais en système utilitariste extrémiste ,dont une équipe sociopathe cooptés aux ordres de leurs macs, a été mis en place pour achever l’occasion unique d’achever la constitution et l’histoire sociale du pays, suite à l’exercice de couillonacircus réussi.

    Les « tueurs de coûts  » internationaux, et leurs techniciens supérieurs lisent les lignes de charges les plus importantes, et mettent en oeuvre toute solution pour les réduire ou les supprimer à n’importe quel prix.
    Une ligne de dépense peut se réduire ou s’éteindre, il suffit de réduire ou d’éteindre ce qui la créee..

    La réforme des retraites est déjà en cours. Le critère unique de l’âge c’est le doigt brandi par les tueurs de coûts juste devant la lune..

    Le moment est venu de se souvenir des pires époques récentes de l’histoire. Comme me disait récemment un camarade bac +10 de ma connaissance : « la nouveauté est souvent une méconnaissance de l’histoire »…

    Dans les pires moments de ponérologie politique, il ne faut pas faire « d’identification » à des « élus » dans les strates inférieures d’une société organisée. Ca ne devient progressivement insupportable que pour une minorité de braves ou les individus dont le niveau de conscience est plus développé.
    Il y en a, ça fait plaisir..

    Ca va bien se passer…

    J’aime

  7. xc dit :

    La dissolution de 1962 était la réponse du Général à l’adoption d’une motion de censure, la seule dans l’Histoire de la Vème République ayant abouti. Depuis, comme je l’ai déjà dit plus haut, les Députés veillent soigneusement à ne pas renouveler cette gaffe. Aussi était-il, à mon humble avis, parfaitement inutile de proclamer qu’il y aura dissolution si une motion est adoptée.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.