Petites misères de la classe politique actuelle

M. E. Philippe ancien Premier ministre (2017-2020), personnalité politique la plus populaire auprès des Français selon les sondages et annoncé par les médias comme probable futur chef de l’Etat, s’explique sur la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, l’une des sources de la crise de l’énergie actuelle en France: J’aurais aimé ne pas avoir à fermer Fessenheim [puis] C’était un engagement du PR: j’ai signé le décret imposant l’arrêt de la centrale de Fessenheim. Bref, j’étais contre mais je l’ai fait pour obéir à mon patron. J’étais obligé, on m’a forcé. Formidable signal de conviction et de courage! C’est ainsi que l’on assume ses responsabilités! Cela m’a rappelé Georges Pompidou menaçant le général de Gaulle de démissionner s’il faisait exécuter Jouhaud et tous ces hommes d’Etat d’autrefois qui démissionnaient avec ou sans fracas, quand ils n’étaient pas d’accord sur l’essentiel. Et M. Quatrennens, c’est bien ce jeune leader prolixe, à la verve intarissable, de gauche radicale, présent sur tous les plateaux de télévision du matin au soir pour assener à la terre entière des leçons de morale y compris sur l’égalité hommes/femmes et la dénonciation des violences faites aux femmes. Eh bien voilà, il est pris dans la tourmente pour avoir giflé sa femme. Cependant, son flamboyant patron lui maintient sa confiance et son affection et la gauche morale fait bloc derrière lui y compris des féministes engagées. C’est toujours la même chose avec la gauche morale : faites ce que je dis mais ne dites pas ce que je fais. Tartufe, le maître de ce monde. Moi je dis que gifler sa femme, quelles que soient les circonstances, est un acte inexcusable dont les auteurs devraient disparaître de la vie publique (comme d’ailleurs tous les auteurs identifiés de violences ou atteintes sexuelles). Mme le Pen, leader de droite radicale, affirme qu’après macron, ce sera nous mais elle le promet la main sur le cœur: non, elle ne sera pas candidate en 2027, sauf circonstances exceptionnelles. Inutile de le préciser: toutes les circonstances sont exceptionnelles, elle ne croit pas une seconde ses propres paroles, elle a bien l’intention résolue d’être candidate pour la quatrième fois (et la dixième de la famille le Pen), avec la certitude absolue, si elle est candidate, de faire élire pour la troisième fois consécutive un macroniste, cette fois-ci un héritier de M. Macron, peut-être le susnommé Philippe. Ah la belle affiche! Tartufe, toujours le maître de ce monde. Sauf si d’ici là, les Français venaient à ouvrir les yeux mais ce n’est pas gagné. M. Bayrou semble, lui, enfin ouvrir les yeux: les peuples ont droit à leur identité vient-il de déclarer. C’est du lourd, du puissant, du ferme, du martial. On en oublierait presque que quelques mois auparavant, il affirmait, la main sur le cœur qu’il est nécessaire pour des raisons démographique d’accueillir [davantage qu’aujourd’hui] des personnes d’autres pays (car) l’apport des migrations peut aider à améliorer le rapport actif/retraités. Ce ne sont pas les girouettes qui tournent, comme disait l’autre, c’est le vent. Et puis enfin, le président fait le buzz sur les réseaux sociaux pour s’être présenté en baskets à son arrivée à Londres pour les obsèques d’Elisabeth II. Et alors? Des (prétendus) réac et des ringards lui reprochent de porter atteinte à l’image présidentielle. En vérité, tout est bon jour après jour pour attirer les néons sur sa personne et détourner ainsi les regards de la faillite d’une politique. Pas un jour – pas un jour – sans une apparition médiatique, verbale, gestuelle ou vestimentaire. Le cocktail explosif de la transgression, de la jubilation des uns qui trouvent tout cela génial et de l’indignation véhémente des autres, est voulu, recherché, calculé. Il s’appelle enfumage. Cette classe politique nous fait honte: il serait temps d’en changer de fond en comble.

MT

Publicité

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

63 commentaires pour Petites misères de la classe politique actuelle

  1. Gribouille dit :

    Un commentaire de M. Retailleau sur les sociétés d’autoroute :

    Il indique notamment : « je considérais déjà à l’époque qu’il s’agissait du patrimoine des Français, que l’Etat n’aurait jamais dû brader. « 

    Rappelons la définition de patrimoine (cnrtl) :
    – Ensemble des biens hérités des ascendants ou réunis et conservés pour être transmis aux descendants.
    – Ce qui est transmis à une personne, une collectivité, par les ancêtres, les générations précédentes, et qui est considéré comme un héritage commun.

    Rappelons également :
    – que lesdites privatisations ont été conduites non par l’Etat, mais bien par la droite LR alors au pouvoir
    – que le programme de M. Fillon (dont M. Retailleau était proche) en 2017 prévoyait une reprise des privatisations.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      c’est bien clair, vous préférez que ce soit le contribuable qui paye, plutôt que l’utilisateur …

      J’aime

    • El Hierro dit :

      @Pheldge : Gribouille dit juste le contraire. Les péages sont une manne. On privatise ce qui rapporte aux amis des privatiseurs. La « meilleure gestion » du privé est une légende. La sécu comparée aux mutuelles, et aux assurances d’autres pays en est la preuve : le rapport cout / prestation y est le meilleur. Et le prétendu déficit est provoqué par des siphonnages de fonds, des marges exorbitantes de fournisseurs, et un verrouillage des cotisations pour des raisons politiques.

      J’aime

  2. Elhierro dit :

    On a une classe politique adaptée à l’état actuel du fonctionnement des institutions.
    Comme dans la nature des scorpions sont adaptés au désert dans lequel ils vivent. Vouloir y introduire un bison, un ours ou un aigle est voué à l’échec.
    Maxime, avec votre bonne volonté, vous appelez sans cesse à un ressaisissement de la classe politique, mais convaincre le scorpion d’agir comme un aigle ne marchera pas non plus.
    Il faut sortir du désert. Un lent travail de reconstruction des institutions est à mener, et je ne vois pas qui pourrait le faire, et comment le faire. Pour aller au-delà de micro-réformes, c’est pas gagné. Surtout que des pouvoirs externes s’y opposent (Otan, Bruxelles, GAFAM, FMI, OMS etc …) et leurs lobbyistes sont particulièrement bien implantés dans les partis « fréquentables » en France. Peut-être en commençant par sortir de l’Europe, de l’OTAN, se libérer des Gafam, et traverser le désert ?
    Mais souvent la sanction est sévère, voyons ce qui va arriver aux russes, eux qui avaient pourtant bien modestement désobéi …

    J’aime

  3. Gamain dit :

    « … le président fait le buzz sur les réseaux sociaux pour s’être présenté en baskets à son arrivée à Londres pour les obsèques d’Élisabeth II …  »

    La prise télé était fugace, une poignée de secondes, elle est passée furtivement dans un défilé de personnages du grand monde politique. Il faudrait être muni d’un appareil passant les images une par une. Mais ce que j’ai vu, dans mon souvenir, c’était plutôt des gens en chaussons de ballerine …

    Des perspicaces, habiles et consciencieux, pourront lever le doute …

    J’aime

  4. Gamain dit :

    Quatennens, Bayou … la Nupes va mourir de sa  » rectitude  » idéologique !
    Tant mieux.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      Il faudrait pour celà qu’ils aient un tant soi peu d’honneur, de fierté d’amour propre.
      Or, quand on se permet donner des leçons de morale, alors qu’en même temps son attitude dans la privé est condamnable, il faut n’avoir aucune de ces vertus !

      J’aime

  5. Janus dit :

    Il n’y a pas que la classe politique qui nous fait honte, il y a aussi la haute administration, la préfectorale et les copains du capitalisme de connivence (Dont une bonne part des dirigeants vient, comme par hasard de la haute administration et de la préfectorale) : Ça fait beaucoup de monde à réformer (dans les deux sens du terme) ne trouvez vous pas , Maxime ?
    Comme l’aurait dit De Gaulle , Vaste programme…

    Aimé par 1 personne

  6. cgn002 dit :

    Contraste entre un « homme politique » lucide et courageux de 1961
    et les hommelettes du moment
    La cloche sonnait juste
    6o ans apres
    c est un bruit infernal.
    Et dont personne n ose plus imaginer la fatale et irrémédiable issue…sauf au pied du mur comme en 40…

    J’aime

  7. cyril dit :

    petite misère … et grande misère : n’oublions pas Alexei Navalny , opposant de Poutine, emprisonné drastiquement près de moscou dans une cellule minuscule, réveillé toutes les heures de la nuit par les gardiens !!!!

    J’aime

  8. cyril dit :

    sans oublier des manoeuvres sans morale, sans foi ni loi de la part d’élus et de membre du cabinet du maire dans la ville de st etienne , la justice a nommé 3 juges d’instruction pour cette affaire de la video erotique pour faire pression sur l’ex deputé Gilles Artigues , des perquisitions et gardes à vue ont eu lieu , des grèves du personnel municipal aussi , voila où mène la dérive du pouvoir

    J’aime

  9. Léo C dit :

    Ça fait 5 ans et demi que notre hexagonal histrion porte atteinte à l’image présidentielle.
    Alors les baskets à Londres…. Que pèsent-elles après la parade Kiddy Smile sur le perron de l’Elysée ?

    Liste non exhaustive.

    Ca fait 5 ans et demi qu’il dévoie la fonction présidentielle.

    J’aime

  10. Freddie dit :

    Ce n’est pas Marine Le Pen qui « fait élire » les macronistes. Ce sont les Français. Il n’y a pas dans les isoloirs des types armés qui les contraignent à choisir le bulletin Macron. Il faut arrêter de déplacer les responsabilités.

    J’aime

    • Pas directement mais on voit bien que depuis fort longtemps que l’épouvantail lepéniste, marionnette du pouvoir médiatique, sert à faire gagner les socialistes et leurs héritiers qui sont pires qu’eux.
      MT

      J’aime

    • Anonyme dit :

      BON,,,de toute facons ,notre Maxime ne peut blairer le RN ,,,de droite je suis depuis TOUJOURS et je soutiens le RN michel43

      J’aime

  11. Liber dit :

    « cette classe politique nous fait honte »
    Bien d’accord avec vous ! Mais comment faire pour en changer de fond en comble ?
    Le système est totalement verrouillé : médias, juges, culture, universités ….. Sont au service de ces gens et surtout de leur idéologie.
    Les élections sont manipulées si besoin est.
    Même la révolte populaire style « gilets jaunes » est impossible car les forces régaliennes croient encore à la légitimité « républicaine » de ces tricheurs.
    Alors que faire ? Attendre l’effondrement sans doute, pour les cartes soient vraiment rebattues.

    Aimé par 1 personne

  12. Anonyme dit :

    A ce Maxime ,,qui a horreur de ce RN,,,pourtant avec LR ,il sont majoritaire ,michel43

    J’aime

  13. Florence dit :

    « Cette classe politique nous fait honte: il serait temps d’en changer de fond en comble. »
    Ce n’est PAS une classe politique qui gouverne mais un PDG de Big Pharma entre autre et ses VRP perclus de conflits d’intérêts !!
    Le Roitelet n’a JAMAIS endossé une fonction présidentielle digne de ce nom !!
    Plus de gouvernail , la France est un bateau en proie à toutes les dérives : Naufrage droit devant !!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.