Ibiza ou le néant politique (pour le Figaro Vox)

Attention: on comprend que des vacances loin de France au moment le plus sensible d’une crise sanitaire d’un ministre particulièrement exposé puisse choquer l’opinion. Mais ce qui est lamentable, c’est le psychodrame qui écrase des faits et des réalités infiniment plus graves pour le pays.

M. Blanquer, ministre de l’Education nationale, est plongé dans la tourmente depuis la révélation de ses vacances à Ibiza. Les médias sont survoltés, les oppositions réclament sa démission. Le scandale s’inscrit dans la tradition des secousses politiques dont la cause est l’affichage d’un symbole de luxe qui suscite un tollé dans la classe politico-médiatique. On se souvient de la montre de M. Dray, de la brève escapade de Nicolas Sarkozy sur un yacht, des chaussures de M. Morel, des costumes de M. Fillon, du homard de M. Rugy… Aujourd’hui, les vacances à Ibiza de M. Blanquer embarrassent le gouvernement et annoncent probablement la fin de la carrière politique de l’intéressé…

Dans tous ces cas, les personnes victimes du lynchage public n’ont (a priori) rien commis de délictueux ou de malhonnête et n’ont pas détourné de fonds publics à leur profit. Il leur est reproché de s’être affiché dans la posture d’un loisir luxueux, c’est-à-dire coûteux, auquel le commun des mortels est supposé ne pas avoir accès. En France, il vaut sans doute mieux être mis en cause pour des affaires de harcèlement sexuel ou de corruption que pour des vacances à Ibiza.

Le déchaînement est politique et médiatique. Il repose sur l’image (à demi fausse) d’un peuple envieux qui se réjouira de voir cloué au pilori un dirigeant politique ou toute personnalité influente, surpris dans une posture luxueuse. Pourtant, au-delà de ce déchaînement politico-médiatique, il n’est pas du tout certain que le lieu des vacances de M. Blanquer passionne les Français confrontés aux difficultés de la vie quotidienne (pouvoir d’achat, chômage, violence, etc.) et de plus en plus écœurés par la vie politique.

La polémique de ce genre, à moins de trois mois des élections présidentielles, qui éblouit les médias et les politiques, signe l’effondrement de leur intelligence politique. Elle exprime à la perfection l’ère du vide et le nihilisme contemporain. Son principe est clair : noyer les plus graves sujets de fond dans le scandale absurde.

 Il existe mille raisons sérieuses d’en vouloir à M. Blanquer pour sa politique et son bilan – et non pour le lieu de ses vacances. En cinq ans, sa réforme des lycées n’aura fait qu’amplifier le vertigineux déclin du niveau scolaire français. Pour ne prendre que l’exemple des mathématiques, les élèves Français se classent derniers de l’Union européenne en mathématique et avant dernier dans l’OCDE (devant le Chili) d’après le classement Timss de 2019. Qu’a-t-il fait pour enrayer ce désastre, pour un pays qui s’est longtemps targué d’une position de leader dans cette discipline ? Sa réforme – la suppression des séries – s’est traduite par une baisse vertigineuse du nombre des heures de mathématiques enseignées, une chute de 20% entre 2018 et 2020 (selon les statistiques officielles de l’Education nationale). 

Par-delà les postures de fermeté, son passage à la tête de l’Education nationale n’aura fait qu’accentuer un déclin général du niveau des études, révélé notamment par le classement international PISA selon lequel les Français n’étaient que 23ème en lecture et compréhension de texte en 2021. Et ne parlons même pas de l’effondrement du niveau en français, en orthographe, en histoire-géographie ou en langues vivantes, derrière le paravent hypocrite d’un bac neutralisé – et toujours plus décrédibilisé – avec 95% de réussite.

Mais bien entendu, dans la « France dite d’en haut » (politique et médiatique), ces questions fondamentales pour l’avenir du pays passionnent infiniment moins que les vacances à Ibiza de M. Blanquer.  C’est ainsi que la France entre dans une campagne électorale des présidentielles et des législatives qui s’annonce comme l’une des plus médiocres de l’histoire de la République, entre la sondagite quotidienne, la misérable et liberticide obsession covidesque et désormais, le scandale d’Ibiza. Pendant ce temps, nul ne parle du bilan d’un quinquennat et encore moins des projets d’avenir – touchant par exemple au redressement scolaire.

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

64 commentaires pour Ibiza ou le néant politique (pour le Figaro Vox)

  1. Gribouille dit :

    La réforme du lycée de M. Blanquer aura peut-être un effet sur les classements de type Timss ou Pisa, mais il sera indirect, puisque ces tests (celui de Timms 2019 en tout cas) se situent en cours de collège.

    Il peut donc y avoir un effet indirect sur ces classements, si les enseignants du primaire et du collège sont moins bien formés.

    En fait, cela fait longtemps que les ministres de l’EN baissent le volume d’heures enseignées en maths, autant qu’ils le peuvent, et l’une des raisons est sans doute qu’ils ont du mal à recruter des enseignants dans cette discipline.

    La réforme des séries, au lycée, en 1993, avait été conçue par la gauche, mais c’est bien la droite qui l’a appliquée, sans rien y changer d’essentiel. L’un des reproches qui était fait à cette réforme était justement qu’elle rendrait les maths optionnelles en série littéraire, alors que bien des élèves de cette série finissent par devenir instituteurs, et sont donc moins bien formés.
    Toutefois, les instituteurs sont aussi à présent recruté à un nombre d’année d’études bien plus important que par le passé (bac+5 au lieu de bac…) et on peut donc se demander si ces années d’études supplémentaires ne pourraient pas être mieux utilisées.

    Un autre reproche fait à la réforme du lycée, en 1993, était la baisse du nombre d’heures de maths en série scientifique : 4h par semaine en première, au lieu de 6h auparavant ; et 7h de maths plus éventuellement 2 en option, au lieu de 9h auparavant.
    Un peu plus tard, la réforme Sarkozy du lycée est passée à 6h + éventuellement 2h en terminale scientifique.

    Baisser le nombre d’heures de maths est donc une vieille habitude, notamment pour les élèves de série scientifique.

    Et l’une des raisons en est qu’on a du mal à recruter dans cette discipline.

    M’étant posé la question au moment des réformes de Sarkozy, j’avais renoncé à me diriger vers l’enseignement (ainsi que d’autres étudiants autour de moi, en M2 de maths) à cause des menaces qui pesaient sur le statut des enseignants. Je ne voulais pas me retrouver piégé.
    Ces menaces me semblent s’être en partie concrétisées, et devoir encore plus le faire à l’avenir. En particulier, le programme de Mme Pécresse envisage de favoriser la création d’écoles privées, avec, selon un vieux fantasme des LR, un recrutement direct par les chefs d’établissements.

    Quel peut bien être l’intérêt d’une telle réforme ? En effet, ce n’est pas comme si on tâtonnait vers un modèle scolaire adapté. Au milieu des années 1990, le système scolaire français formait à peu près le nombre d’élèves actuels en filière scientifique (un peu moins), et à un bien meilleur niveau.

    Il suffit donc de revenir à ce qui existait à cette époque ; et, par conséquent, tous ceux qui se jettent dans la fuite en avant vers des réformes qui nous écartent encore de ce modèle (du milieu des années 1990) mentent lorsqu’ils disent agir dans l’intérêt des élèves.
    S’ils voulaient réellement le faire, ils renonceraient en effet à leur idéologie (y compris l’idéologie centriste : décentralisation et rôle des petits chefs locaux) pour se contenter de défaire ce qui a été mal fait depuis une trentaine d’années…

    J’aime

    • Pheldge dit :

      l’intérêt d’une telle réforme ? c’est de permettre à des établissements privés de conserver un niveau minimum, en sélectionnant les élèves, quand cela est impossible dans la public, qui par souci d’inclusivité toujours plus fort, saborde allégrement tous les établissement de haut niveau : une fois que Henri IV Louis le Grand et St Louis seront obligés d’accueillir 50 % d’élèves du 9-3 le rêve de Bourdieu sera réalisé !

      J’aime

  2. H. dit :

    La France est-elle toujours la patrie des droits de l’homme ? Je crois que que non. Comme attendu, le CC s’est lâchement couché : https://www.midilibre.fr/2022/01/21/pass-vaccinal-en-place-des-lundi-voici-la-liste-des-lieux-ou-il-ne-sera-pas-exige-10060048.php

    J’aime

  3. Monique dit :

    Encore des manifs, M. Blanquer aurait dû s’arrêter à Varennes ! ça au moins, c’était historique.

    J’aime

  4. fraternel dit :

    bonjour à toutes et à tous
    que monsieur blanquer passe ses vacances à ibiza je m’en contrefiche complètement mais qu’il assume son poste de ministre de l’éducation nationale et qu’il ne fasse pas croire qu’en l’espace de quatre jours à fortiori en voyage de noces si je comprend bien.
    qui aurait l’idée saugrenue de travailler pendant ce moment là ce serait une hérésie.(d’après moi)
    maintenant faire trois protocoles dans un délai aussi court relève d’une incapacité à pouvoir règler les problèmes inhérants à l’éducation nationale.
    qu’il fasse son mea culpa au lieu de vouloir se défausser celà aurait permis de calmer la situation de ne pas mettre les enseignants en colère de ne pas laisser le champs libre au lynchage médiatique ni aux effets de manche de certains partis qui ont bondi sur l’occasion.
    on est bien en campagne électorale.
    nous donnons une image bien écornée de notre façon d’aborder les choses vis à vis d’autres pays.
    alors vive l’apaisement la critique justifiée sans vouloir mettre la tete sur le billot du coupable et enfin on arrete ces jeux de cour de récreation pour faire le buzz tant pour certains politiques et des médias qui pour l’occasion ont un os à ronger.
    ce qui ne m’empeche pas de penser que nous sommes gouvernés par un autocrate arrogant suivi de sa cour.

    J’aime

  5. nicolasbonnal dit :

    Blanquer se fait bien traiter sur Israël News par sa femme Canada-Bittoun. Cas peu isolé : Juppé s’est tapé une journaliste de la Croix venue l’interviewer et son ex-femme devint inspecteur général de l’EN ; et Mitterrand fut interviewé (bonne réaction de d’Ormesson alors) par les femmes de ses ministres – celles de DSK (Sinclair) et Kouchner (Ockhrent). On ne remontera pas à Félix Faure ou à la Pompadour : ce pays est et reste un cloaque avec la presse la plus soumise (et achetée) au Monde : dixit Philippe Alexandre (voyez mon Mitterrand grand initié) qui parlait du cas Mazarine pieusement ignoré par nos médias, Figaro compris. J’ai traité cette patrie des broies de l’homme dans mon livre le Coq hérétique, jadis publié aux Belles Lettres. Macron hué en Europe sera réélu dans un fauteuil.

    J’aime

  6. francois dit :

    Ce qui m’a le plus agacé c’est la défense avancée par Blanquer « j’ai travaillé pendant les 4 jours », là vraiment il nous prend pour des truffes.

    Aimé par 1 personne

  7. Berdol dit :

    Si, Zemmour dit des choses de bon sens quant au redressement scolaire, choses que Pecresse , mauvaise ministre de l’enseignement supérieur, ne dit pas tant elle est conformiste et je crois dénuée d’intelligence réelle. A ginette les prépas HEC sont très mal vues des autres prépas grandes écoles scientifiques : Prétentieux, riches et condescendants alors même que la puissance intellectuelle est plutôt dans les prépas scientifiques : Tout ce que fait un HEC, un polytechnicien peut le faire, il a en plus la dimension sciences fondamentales.
    Remarquons que dans les pitoyables qui se présentent au vote des français, il n’y a pas un seul vrai scientifique, et pas plus dans le clan de chacun des prétendants ou ce qui domine, ce sont les communicants et les logisticiens façon spectacle.
    Ceci explique en partie notre déclassement : Il est traduit par la population des présidentiables : En gros, Monsieur ou Madame tout le monde. Je ne crois pas que la France, eu égard aux boulets qu’elle traine, puisse être gérée par Monsieur ou Madame tout le monde et c’est pourquoi depuis Mitterrand, elle sombre

    Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      pensez-vous diriger la France, il y a une école pour ça, c’est trop sérieux pour être confié à de vulgaires ingénieurs !

      J’aime

  8. Bonsoir Monsieur Tandonnet, bonsoir à toutes et tous. Pour une fois je ne vous suivrais qu’à moitié dans votre raisonnement. Le Général De Gaulle n’avait t’il pas demandé à son premier ministre, Monsieur Pompidou, où il allait en vacances ?. Lorsque celui-ci lui avait répondu Saint-Tropez, le Général lui avait dit, bon maintenant ce sera la Bretagne. A l’époque il n’y avait pas les réseaux sociaux , internet et tout le reste. Ce géant avait décidément tout tout tout compris…Bien sûr qu’il y des problèmatiques autrement plus sévères que les battifolages du ministre de l’éducation, mais cette totale déconnexion ne peut plus passer. Vous remarquerez qu’en matière de déconnexion, votre camarade de promo, dixit « jeune et jolie », se distingue par sa sagacité. Entre le nutriscore sur le camembert, le nombre de jours de fromages, euh, le nombre de fromage et de jours calendaires, enfin bon vous comprenez ou je veux en venir, nous tutoyons allègrement les sommets. Si tous ces clowns à roulettes faisaient leur travail correctement, le bas peuple ne se jetterait pas sur tous ces non événements. Allez, à leur décharge, il est vrai que celà ne doit pas être très facile de garder la tête froide. Pour avoir visité lors des journées du patrimoine, 4 fois le Sénat, l’assemblée nationale, l’Elysée, le ministère des affaires étrangères, et j’en passe, j’avoue que celà doit être grisant. Ah les Ors de la République….Il paraît que les fabricants de préservatifs voient leurs ventes chuter de 40 %. Symptômatique de cette époque…. Pourtant 90 % des français sont vaccinés et donc …. Libres !!!. Et ils pourtant ils dépriment…. Il semblerait qu’en période de guerre, on ne connait pas où peu la dépression. Jean -Paul Sartre n’avait t’il pas dit que nous n’avions jamais été aussi libre que pendant la guerre ?. Bonne nouvelle, mes compatriotes risquent de retrouver le moral grâce à Poutine….

    J’aime

  9. fraternel dit :

    errare humanum es….
    monsieur blanquer a le droit de passer ses vacances là ou celà lui chante
    mais vu le gouvernement actuel dirigé par un petit autocrate qui veut emmerder 9 millions de français une dette abyssale (qu’il faudra bien payer un jour) un désastre quand on voit que trois protocoles se mettent en place en l’espace d’une semaine pas étonnant qu’à un moment donné les gens n’en peuvent plus.
    alors oui la colère éclate mais ce qui me chagrine le plus c’est que certains médias l’utilise à des fins franchement pas déontologique juste pour vendre du papier.
    maintenant il vrai que jean michel blanquer aurait du faire un travail plus sérieux celà va de soit;
    mais maintenant que le fusible est tout trouvé les membres du gouvernement regardent ailleurs.
    s’il n’y avait pas d’élections il aurait déj été démls de ses fonctions.
    mais bon la macronie veut continuer à garder le pouvoir pour 5 ans encore mais espérons que non.
    on peut etre ironique sarcastique sur sa maladresse mais demander sa tete n’amèneras que des conflits dignes d’une cour de récréation;
    que les enseignants demandent sa démission je peut encore le comprendre mais utiliser celà à des fins électorales ne remonte pas le sérieux;
    alors soyez sérieux les candidats on a vraiment d’autres soucis à regler que cette pantalonnade.

    J’aime

    • cgn002 dit :

      Cette escapade cette fuite au moment où l école est en ébullition, ce n est pas de la bonne cuisine, à mon humble avis…

      J’aime

  10. E Marquet dit :

    « Selon que vous serez puissants ou misérables » !

    La boite à rancoeur est à nouveau ouverte, au détriment d’une vraie réflexion sur l’essentiel.

    Depuis plus de deux ans on ingurgite matin, midi et soir, les thèmes du covid avec l’hôpital, les confinements, les protocoles, les masques, les tests, les vaccins, les pass, et leur cohorte de pro et d’anti. Aujourd’hui on nous sert sur un plateau Ibiza et la victime expiatoire du jour.
    C’est un sans fin qui n’est que le reflet de la médiocrité des élites, certes, mais celle-ci n’a d’égal que la médiocrité de notre société.
    Toujours tout changer, pour que surtout jamais rien ne change……

    Montaigne disait que « l’homme est malmené non pas tant par les évènements que, surtout, par ce qu’il pense des évènements » et Paul Valéry « que les évènements sont l’écume des choses ».
    A méditer !

    MT, vous êtes redescendu trop vite des sommets enneigés et du silence des hauteurs !

    J’aime

  11. Jean Sentrais dit :

    Mon p’tit lou Tandonnet tant abandonné, je suis fier d’avoir été supprimé de votre fréquentation récursive !

    J’aime

  12. Balar Gazont dit :

    Vu de l’étranger ou je réside depuis 30 ans, le misérabilisme à la française m’a toujours surpris. Les comptes des déteneurs de mandat sont épluchés, toute résidence secondaire ou placement est critiqué. Les Français sont les deuxièmes détenteurs au monde de résidences secondaires, l’assurance-vie explose, tout le monde a une piscine et va en vacances à l’étranger, la bonne bouffe est une tradition, mais il faut se comporter comme des pauvres. C’est la vision sociétale. Pas étonnant que la France s’appauvrisse en tout.
    Ce qui m’amuse aussi, ce sont les jérémiades des retraités. Chaque fois qu’il y a une inondation, onvoir les interieurs et le contenu des habitations du Français moyen. C’est impressionnant la quantité de choses que tous ces pauvres ont dans leurs étages, leurs caves et leurs garages.
    Bien sùr la polémique est alimentée par les me-dias. Comme d’habitude. Eux ont les voyages gratuits et les déductions fiscales. Ils sont pauvres.

    J’aime

    • Anonyme dit :

      les jérémiades des retraiter ,avec vous seulement essayé de vivre avec 850 euros ,,8 millions le font ,et se taise , vous dévier avoir honte ,michel43

      J’aime

    • Pheldge dit :

      hors sujet ! ce n’est pas Ibiza le problème, c’est de partir en vacance en pleine crise des profs ! le capitaine qui quitte le navire, ça vous dit quelque chose ?

      J’aime

  13. geneadrey dit :

    Rappel d’un passé plus solide : en 1975, neuf heures de maths en Terminale C (après six heures en Première) ; depuis 2020, six heures, (après quatre heures en Première) et seulement pour ceux qui ont choisi mathématiques comme spécialité. On en a économisé, des heures de professeur de maths, et donc des postes !

    J’aime

  14. Stanislas dit :

    Reste à savoir qui enfle ce genre de flambées pseudo émotionnelles pour lancer ce que j’appelle des leurres médiatiques pour faire oublier le reste. J’arriverais presque à parier que l’indignation vient du service comm du 1er sinistre tellement c’est con……heu idiot.. . C’est un de ces fameux leurre qui permet de séquencer les épisodes avant d’en relancer un autre…

    Il y en a des choses à faire oublier…

    D’ailleurs le fusible Castex va lancer quelques miettes sucrées aux pigeons sanitaires pour relâcher le dressage ..

    hypothèses débiles bien dans l’air du temps pour ne pas être venu ici pour rien

    – autorisation de descendre le masque sous la narine gauche
    – tests à 36 heures ; à jeun mais à faire entre 11 h et 13h…et 19h et 21h
    – tir de bras élargi à la cuisse pour éviter les douleurs au même endroit avec les futures jets en prévision
    – élargissement du nombre de sains malades permanents dans les lieux de rencontres de 10 à 11 personnes..
    – les lieux de guili guili de groupe restent ouvert comme d’hab, sans conditions (le virus de ne peut descendre en dessous de 57,5 cms du sol selon la dernière étude des prophètes réunis en conseil…). Couché, le tenon dans la mortaise, pas de problème de transmission…

    Pour la campagne, pas de problème c’est déjà réglé… la machine restera la même, nous aurez juste le choix difficile de la marque….

    nous manquons juste d’humour…

    J’aime

  15. Bernard+Scaringella dit :

    allons allons … le psychodrame a été monté de toutes pièces pour justement qu’on ne parle plus du reste …

    J’aime

  16. Raymond dit :

    Bonjour monsieur,
    Bonjour à toutes et à tous.

    Petits suppléments, haut en couleurs, de bouts de lignes !

    http://libertylovers.blogspot.com/2022/01/le-regne-des-leurres.html?m=1

    Cordialement

    J’aime

  17. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Vous avez parfaitement raison, c’est grotesque.
    Si une morale devait être tirée de cette pantalonnade, je l’étendrais à l’attitude de la caste prétendument élitiste – mais réellement progressiste-diversitaire-maastrichienne – de prendre l’avion pour un oui ou pour un non, pour faire ses emplettes à New-York ou passer une fin de semaine à l’autre bout du monde, tout en intimant Gustave, le type même du rural déconnecté de la France d’En-bas, de remplacer dorénavant sa voiture par la bicyclette pour aller au supermarché, se rendre à son travail et de remplacer, au plus tôt, sa chaudière à fuel qui lui donnait satisfaction.
    Vous me direz que ça n’a rien à voir.
    On en reparlera au printemps…

    J’aime

  18. Pheldge dit :

    ‘la montre de M. Dray’ non MT, ce sont « les montres de Julien Dray » qui semble en faire collection et un commerce lucratif. Et comme tout est réglé en liquide, entre gens de bonne compagnie, ça ne laisse pas beaucoup de traces, pas de comptabilité non plus, pas de taxe sur les plus values coquettes. Comprenez que ça choque l’honnête homme qui se voit taxer de 20 % sur la plus value, à la revente d’un bien immobilier ( taxe décroissante sur … 22 ans )
    Mais je ne vois pas le rapport avec Blanquer, à qui on reproche d’avoir abandonné le navire pendant la tempête. C’est de l’irresponsabilité et de l’inconséquence, il aurait dû reporter ses vacances ! D’autant que dans trois mois, il aura tout le temps d’aller parcourir le monde.
    Et que la presse lui tombe dessus, c’est la rançon de la gloire, point ! Il me semble qu’en Angleterre, la presse est bien plus saignante avec les politiciens, et que vous preniez sa défense me sidère !

    J’aime

  19. cgn002 dit :

    Le carburant des médias, c est le buzz, ce n est pas l’information ou la réflexion ! Ni l incitation à la réflexion, bien au contraire, on joue sur l émotionnel.
    Rien de mieux que de jouer sur le réflexe envieux du peuple français.
    Rien de mieux que de jouer sur le réflexe gauchissant, DONC.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.