Crise afghane et politique intérieure (pour Atlantico avec M. Edouard Husson)

1-Emmanuel Macron a accordé un entretien à TF1 ce dimanche après avoir participé à une conférence portant sur la stabilité au Moyen-Orient et la lutte contre le terrorisme dans le cadre de son déplacement en Irak et afin d’évoquer la situation en Afghanistan et dans la région, après le retour des talibans et l’attentat à l’aéroport de Kaboul, revendiqué par l’Etat islamique. Emmanuel Macron a également dévoilé sa stratégie sur la crise afghane auprès de la rédaction du JDD. Comment Emmanuel Macron tente-t-il d’imposer ses marques en cette rentrée ?  Quel bilan peut-on tirer de ses déclarations et de ses interventions au JT de TF1 et dans les colonnes du JDD ? Ses solutions pour tenter de résoudre cette crise (la poursuite des évacuations via des opérations humanitaires, la présence des soldats français en Irak ou l’instauration d’une « safe zone ») sont-elles crédibles et viables  alors même que selon des informations de France Info, un porte-parole des talibans rejette la proposition d’Emmanuel Macron de créer une zone sécurisée à Kaboul, mais assure que les Afghans pourront voyager après le 31 août, s’ils disposent d’un passeport et d’un visa ?  

« Puisque ces événements nous échappent, feignons de les organiser ». Jamais cette célèbre citation prêtée à Paul Valéry, ne fut mieux adaptée à la situation présente ! Les Etats-Unis et le monde occidental viennent de subir une défaite tragique en Afghanistan. Souvenons-nous. Les événements actuels ont leur source directe dans les attentats du 11 septembre 2001, qui firent plus de 3000 morts aux Etats-Unis. L’Amérique à la tête d’une coalition de pays occidentaux, dont la France, lance l’assaut contre les talibans qui dirigent l’Afghanistan, accusés de protéger Ben Laden, l’inspirateur de ce massacre. Le régime du Mollah Omar est renversé et les occidentaux s’installent à Kaboul avec le projet d’ancrer ce pays dans leur mouvance. Aujourd’hui la capitulation des occidentaux ne marque pas moins que la revanche posthume de Ben Laden et de Mollah Omar. Du chaos Afghan, la pire défaite du monde occidental en ce XXIe siècle, M. Macron s’efforce de tirer malgré tout une image positive et volontariste. Il propose de « parler » avec les talibans, d’instaurer une « safe zone » d’ailleurs rejetée par ces derniers. Mais les talibans vainqueurs de fait des Etats-Unis et du monde occidental, sont en position de force. Ils feront ce qu’ils veulent et sans doute ne faut-il pas en attendre la moindre concession de leur part.

2 – En se positionnant sur les sujets internationaux, le chef de l’Etat ne risque-t-il pas de s’éloigner des préoccupations des Français en cette rentrée ? Emmanuel Macron s’était déjà engagé dans la crise du Liban sans obtenir de réelles avancées. Le dossier afghan ne La situation afghane ne va-t-elle détourner le chef de l’Etat des enjeux majeurs de cette rentrée, notamment sur le plan politique hexagonal ?

L’orientation internationale des dernières prises de paroles élyséennes n’est en aucun cas déconnectée de la scène politique nationale. L’Afghanistan et l’Irak sont aussi des prétextes pour parler aux Français des sujets qui les préoccupent, immigration et terrorisme. La mise en scène du chef de l’Etat à l’étranger s’adresse à l’opinion intérieure. Le 17 août, le président Macron tenait un discours droitier, évoquant la nécessité de lutter contre l’immigration clandestine à propos de la déstabilisation de l’Afghanistan. Il provoquait ainsi un tollé à gauche. Hier soir, il soulignait que l’accueil des réfugiés était un devoir absolu et mettait en garde contre tout amalgame entre immigration et risque terroriste. Après un coup de barre à droite le 17, le chef de l’Etat s’efforce, le 29, de séduire à gauche conformément au « en même temps ». L’image du chef de l’Etat en déplacement au Moyen-Orient s’insère dans le spectacle politique franco-français. Mme le Pen en profite pour donner de la voix et se positionner en opposante attitrée. C’est aussi l’effet recherché au moment où l’opposition de droite, infiniment plus menaçante pour la réélection du président Macron, essaye de revenir dans le jeu.  Nous sommes en pleine politique intérieure et pré-campagne présidentielle.

3 – Alors qu’Emmanuel Macron a été vivement critiqué par la gauche pour ses prises de position sur la crise migratoire, le dossier afghan va-t-il permettre à Emmanuel Macron de donner des « gages » et lui permettre de convaincre l’électorat de droite (sur les flux migratoires, la situation des réfugiés, la coopération européenne contre le terrorisme, le sens de la présence au Sahel) ? 

A cela s’ajoute une volonté présidentielle de donner l’image d’une prise de hauteur, de s’extraire de la morosité nationale et de l’image ambiguë voire délétère donnée par l’imposition du passe sanitaire. Pourtant, l’effet de ces prises de parole est incertain et probablement mineur sur le plan des sondages et des élections. L’opinion est déchirée sur ces sujets. Elle est en plein accord pour l’accueil des Afghans ayant servi les intérêts français et menacés de mort par les talibans. Au-delà, elle redoute une nouvelle crise migratoire. L’identification de quelques partisans (isolés) des talibans parmi les arrivants d’Afghanistan n’est pas de nature à la rassurer sur la question sécuritaire.  Les Français sont bien plus lucides et réalistes que ne le pensent les dirigeants du pays. Ils sentent bien que les événements en cours au Moyen-Orient sont d’une extrême gravité et que la France – seule – pèse de peu de poids dans un tel dossier. Ils font le constat du naufrage et de l’implosion du monde occidental dans son ensemble dont la France, partie prenante à la coalition de 2001, ne peut se dissocier. La multiplicité des apparitions médiatiques du président de la République et ses prises de position, dominée par le principe du en même temps, n’est probablement pas de nature à rassurer l’opinion dans sa globalité ni à influer sensiblement sur la donne électorale.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Crise afghane et politique intérieure (pour Atlantico avec M. Edouard Husson)

  1. Zonzon dit :

    « il se croit maintenant presque assuré d’enchaîner un second quinquennat ( Merci E. Zemmour !) » Gérard Bayon 30 août 17h55

    Pourquoi Merci E. Zemmour ?
    Vous avez quelque chose d’indicible, d’opaque, à lui reprocher ?
    Expliquez-vous, vous avez l’habitude de vous justifier longuement.
    Voulez-vous dire que Zemmour serait pour quelque chose dans la déshérence de la France ?

    J’aime

  2. Georges dit :

    En fait ,l’Afghanistan c’est chez nous mais d’aucuns ont de la m….dans les yeux.

    J’aime

  3. Sganarelle dit :

    J’ai bien peur que lassés de la politique et endoctrinés d’une certaine façon les Français se détournent des élections en considérant l’indigence des postulants . Adeptes du «  à quoi bon » la plupart des gens collent à leur parti ou leurs opinions sans écouter d’autres avis ni tenir compte de l’évolution de la situation. Au pire certains penchent pour l’aspect physique le charismatisme ou la simple sympathie ne laissant aucune chance à celui qui n’est pas aux normes : le petit malingre ou l’obèse part avec un handicap , télévision oblige . On choisit un président non sur son programme qu’on sait peu réalisé par la suite , mais pour le parti représenté et la sympathie qu’il inspire. C’est une partie de dés où la triche est permise et ainsi par lassitude et peur de l’inconnu les citoyens s’enfoncent chaque fois un peu plus.
    On en a la preuve et les conséquences avec le président actuel et c’est pourquoi aux prochaines élections il a encore toutes ses chances.

    Aimé par 1 personne

  4. Freddie dit :

    A vrai dire, la catastrophe, c’est l’élection de Biden, elle-même le produit de la longue marche du gauchisme au sein des institutions américaines. Nous n’avons sans doute pas fini de déguster.

    J’aime

  5. valukhova dit :

    Annick, bonsoir,
    C(‘est sûr « Micron » comme vous dites, pétri d’un égo démesuré, ferait mieux de s’occuper de la France, le patrie qui l’a mis « au pouvoir »…. quelle guigne qu’ils ont eu les français pour faire confiance à un tel mégalo…. Manque de pot, je me demande s’il ne va pas perdurer… et si Marine ne nous réserve pas quelques surprises… c’est une femme qui aime les chats, après tout… et a tout de même relativement renié son vieux père… avec ses propres idées, parmi lesquelles elle n’a pas tellement tort non plus ! Mais en application, qu’est-ce que cela pourrait bien donner, comme résultats, pour « dresser » les français récalcitrants, bêtes, abrutis d’informations contradictoires créant un profond déséquilibre, pire que jamais (les maux de l’information à tout venant)… Certains ayant compris que pour « évoluer » il valait mieux éteindre TV et IPhone pour rester ZEN !!!
    Bon ! faut-il voter pour qui, finalement ! Il faut bien que quelqu’un soit la tête, du…. serpent politique !!! Ceux qui se présentent, le français moyen lambda (comme moi d’ailleurs, mais quand même… niveau +++ sans diplôme), seront-ils à la hauteur pour redresser un Etat en plein déclin, à tous points de vue… Je me demande s’il ne serait pas mieux de se définir « zone blanche morale et intellectuelle »…
    A bientôt
    MMM

    J’aime

    • Mildred dit :

      En me promenant sur les archives du blog j’ai trouvé cela qui pourrait peut-être vous amuser :

      Mildred dit :
      1 mai 2017 à 13:20
      Monsieur Tandonnet,
      Sans rire, si la meilleure stratégie pour en finir avec « le fléau présidentialiste » était de voter pour Marine Le Pen au second tour ?
      Je m’explique : Marine présidente, on verrait une alliance de la gauche et de la … gauche (celle qui avait réussi à passer pendant des décennies pour la droite) demander à cor et à cri l’annulation du vote, le remplacement de la présidente via un vote du Congrès, par le président du Sénat ou d’un quelconque autre vieillard président d’une quelconque autre institution, et le tour serait joué, un peu comme en 2008 lorsqu’on avait changé le résultat du référendum de 2005 par un vote contraire du Congrès.

      J’aime

    • valukhova dit :

      @Midred, moi ce que je perçois en Marine c’est « la femme qu’elle est », mais il me semble qu’elle est « comme me le dit une personne visible cet après-midi, puisque nous évoquions le problème de la nouvelle présidentielle, et que ce que effectivement, Marine trimbale derière elle… n’est peut-être pasz non plus le plus bel avenir de la France… qu’elle dit tellement aimer et comprendre !!!
      Et pourtant la solution est dansd un énorme problème, qui ne me semble pas du tout être algébrique !!!

      J’aime

  6. jpmjpmjpm dit :

    Bien que cela n’ait pas grand chose à voir avec le sujet du post de Maxime Tandonnet… une excellente tribune de Bernard Guetta dans le Monde. Excellente pour moi en tout cas qui ait l’âme d’un Fédéraliste Européen!.

    Bernard Guetta : « L’Amérique se détourne du monde… Européens, réveillons-nous ! »

    J’aime

  7. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    E. Macron veut saisir toutes les opportunités qui se présentent, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles viennent pour asseoir sa stature revendiquée de « maître du monde ». La France n’est pour lui qu’un brouillon pour préparer sa toute prochaine présidence du Conseil de l’Union Européenne où il espère supplanter l’influence Allemande en l’absence d’A. Merkel.et, période électorale Française aidant, se positionner en maître à penser pour l’U.E.
    Sa mégalomanie, et même je crois, sa folie, son arrogance n’ont plus aucun frein et puisqu’il se croit maintenant presque assuré d’enchaîner un second quinquennat ( Merci E. Zemmour !) il ne cessera pas de proposer des idées aussi abracadabrantesques et stupides que celles de la zone de sécurité à Kaboul ou d’un nouveau gouvernement au Liban.
    Parler pour ne rien dire et pour faire croire que l’on maîtrise toutes les situations les plus complexes, alors que l’on n’obtient aucun résultat probant dans aucun domaine. Qui est dupe en France et dans le monde en dehors des fayots habituels ?
    Quand les grandes puissances du monde décideront que le sale gosse a assez joué et les a assez divertis et assez pourri la situation internationale, ils y mettront fin sur le champ et renverront cet énergumène là où il n’aurait jamais dû quitter : une banque d’affaires.
    D’ci là, il va continuer de pérorer et d’occuper et faire occuper les médias par sa clique de zélateurs pour vanter son bilan anecdotique et nous promettre un monde fascinant et magique dès mai 2022.

    Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Plus ça va, plus ça vient, moins ça avance !… J’ai très envie d’aller m’installer, dès que possible, en zone blanche, hors de tout, mais en connexion totale avec la Planète qui, elle, connaît la Vérité, parce qu’au moins elle est connectée à la mémoire du Monde !
      Nous qui raisonnons comme cela, n’entrevoyons aucune avancée, tant que ce monde-là sera soumis… ou accusateur de tous les maux qu’il a créé lui-même !!!
      Bonne soirée
      MMM

      J’aime

  8. artofuss dit :

    A reblogué ceci sur MEMORABILIAet a ajouté:
    Le montreur de marionettes a encore frappé…..Artofus.

    J’aime

  9. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    1 – On ne voit pas au nom de quoi et à quel titre, les Talibans feraient quelque concession que ce soit aux Occidentaux.

    2 – En revanche, inutile de tergiverser, Macron prenant la parole depuis l’étranger – quelle que soit l’inanité de ce qu’il propose – a fait carton plein auprès de son électorat de droite que vous connaissez très bien, mais aussi de son électorat gaucho-bobo, en vue de la prochaine élection présidentielle.

    3 – Pourquoi Macron s’abstiendrait-il de la multiplicité de ses apparitions médiatiques où il peut déployer à l’envi son « en même temps » qui, quoi que vous en disiez, lui a si bien réussi jusqu’aujourd’hui ?

    Aimé par 1 personne

  10. roturier dit :

    Toujours les approximations.

    « (Le) chaos Afghan, (est) la pire défaite du monde occidental en ce XXIe siècle ». Peut-être ; mais le siècle est encore jeune.
    A prendre un peu de recul, le précédent est truffée de « défaites du monde occidental ». L’Indochine, le Vietnam, TOUTES les séquelles de la colonisation et de la décolonisation… J’en passe.

    L’unique conclusion valable étant la vacuité de se mêler des affaires d’autrui et l’illusion (catholique à sa base, cf. les Conquistadores) que nous pouvons et devons apporter nos « lumières » aux « indigènes » (en les perçant à jour à la baïonnette?).

    Ce qui est vrai à Kaboul l’était à Saigon et le sera à Bamako ; pas d’illusions.

    Et la méthode Coué : « …l’opposition de droite, infiniment plus menaçante pour la réélection du président Macron ». A moins que ce soit de l’humour….

    Sinon, de quoi s’agit-il ici ? De nous convaincre que les agissements de Macron ne sont pas innocents d’arrière-pensées électorales ? Lapalisse n’est pas loin.

    Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Cha chè chur chi chertains étaient restés chez choi !!!! au lieu d’aller batifoler ailleurs et civiliser les indigènes, qu’aujourdh’ui l’on comprend leurs « connaissances naturelles, notamment pour se soigner avec les plantes, dont certains Laboratoires (quels qu’ils soient) utilisent les vertus et les copient sans en décliner l’origine.
      Che chui en colère !!!!
      Tient ! on dirait que j’ai perdu mes dents… mais je n’ai pas de scooter, mais un petit Panda 4X4 pour apprivoiser le prochain hiver s’il y a encore beaucoup de neige ici !!! Un peu de fraicheur, ça ne fait de mal à personne ! J’irai voter, je vous le promets.
      Bonne soirée à tous et à toutes !
      MMM

      Aimé par 1 personne

    • ode dit :

      soyons précis, les conquistadores ne venaient pas en chrétiens, ceux qui venaient en chrétiens étaient les prêtres, moines, pasteurs qui ont voué leur vie à l’évangélisation des peuplades d’Amérique.
      A aucun moment les chrétiens qui ont évangélisé diverses parties du monde n’ont voulu « apporter leurs lumières », ils ont voulu apporter le Christ, ce qui est tout autre chose.
      Ne confondons pas…
      Il est possible que des conquérants avides aient profité de la bonne foi des chrétiens, mais on ne peut pas dire du tout que la colonisation provienne de la religion chrétienne.
      L’idée qu’il faut apporter une civilisation à des peuples ignares vient d’un gvt matérialiste et athée socialiste au XIXe siècle, l’idée de la colonisation vient de ces personnes et non des catholiques, par exemple, en France.
      Mélanger l’évangélisation chrétienne (« de toutes les nations faites des disciples ») et la colonisation ou le désir de puissance c’est vraiment tout confondre. St Paul a voué sa vie à l’évangélisation, avait-il un désir de puissance? Il a peut-être voulu partager « une » Lumière, mais pas du tout celle dont vous parlez.
      Cordialement.

      Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Mon ode du soir,
      C’est brièvement expliqué, et bien sûr comprenne qui pourra au sujet de votre commentaire. Vous êtes tout nouveau et c’est bien heureux de vous ajouter à la liste des commentateurs et commentatrices du Blog de Maxime Tandonnet : oufff !!!
      Même si, parfois, certains ne sont pas entièrment ok avec lui, il est notre maître, notre guide, et en tous cas, il essaye de nous « orienter » (nord-sud c’est mieux pour le gouvernail de notre petite boule bleue, dans cette galaxie qui potentialise tout : nos découvertes, nos applications, nos doutes, nos expériences, nos découvertes à nouveau, et surtout notre « évolution mentale et spirituelle)…
      Si vous comprenez, c’est une nouvelle étape de franchie !…
      MMM

      J’aime

  11. Bulletin météo politique de le France du lundi 30 août 2021

    Une partie de l’électorat de gauche et de droite continuent d’apporter leur soutien à Emmanuel Macron.

    Une partie de l’électorat de gauche et de droite refusent la vaccination pour tous et le pass.

    Les jusqu’à boutistes des deux camps donnent de la voix.

    Risques d’orages dans les semaines à venir.

    J’aime

  12. E Marquet dit :

    La paternité de cette citation est attribuée généralement à Clemenceau. Mais on la retrouve dans « Les mariés de la Tour Eiffel » de Cocteau, le terme « mystères » remplaçant « évènements ». On doit donc y ajouter Paul Valéry. Pourquoi pas et peu importe, on ne prête qu’aux riches….

    Une fois de plus, notre Président « court après sa parole, court après l’évènement ».
    Etant devenu inaudible dans son pré carré, il nous adresse son prêchi-prêcha en-même-tempiste de l’Etranger. Impuissant à régler les problèmes de la France, il va jouer les médiateurs à l’international.
    « Quand l’enfant vient la joie arrive et nous éclaire »….disait Victor Hugo.

    Aimé par 1 personne

    • valukhova dit :

      Bonsoir, j’aime bien les réflexions de tous, là, sur le blog si accueillant et utile auxdites réflexions, de Maxime. Parfois, je me demande ce que je fais là, car je ne fais confiance qu’à mes intuitions, mes synthèses naturellement dans mon petit coin de paradis : (oh :! ce n’est pas un château, je n’en ai que l’usufruit (jejeje, zut !), ce courage que je n’ai pas de me cacher pour argumenter ma « politique personnelle », un peu comme à la Colucci ! Pourquoi pas ! Il était peut-être une sorte d’intelligence pour faire le mime de tout le monde, du plus con au plus abruti, de la race humaine qu’il observait et métamorphisait en humour pour faire rigoler ceux qui ne pouvaient pas faire autrement : Coluche. Président de la République !… Spectacle d’une vérité cinglante qui a bercé mes garçons lorsqu’ils avaient dix ans, grâce à leur papa, enseignant après Mai 68… Tiens donc, et vous, est-ce que vous avez vécu tout ça ? Mais, c’est passé, non ?!!!

      J’aime

  13. valukhova dit :

    Maxime, bonjour,
    Il n’est pas que d’analyser la crise d’un point de vue politique, mais de considérer cette épouvantable et exigeante mémoire de l’Univers qui enregistre, comme le plus puissant des ordinateurs, toutes les données que les Terriens lui envoient depuis des milliers d’années solaires ! Guerres, luttes, séparations des races, et maintenant mondialisme… Nous naviguons de plus en plus dans l’absurdité. Pourtant celui dénommé et romancé, comme étant Robinson Crusoë, par son intelligence rétrogradant dans des besoins extrêmes et vitaux, s’en tira fort bien !!! Bien sûr, il y a l’effet « terre à terre » : je ne peux pas voir les choses et la transformation de l’âme humaine, autrement que d’en passer par de terribles, et même terrifiants désastres. Nous sommes tous interconnectés du plus petit au plus grand, du plus minable au plus royal, et passer d’un niveau, d’un plan à l’autre, est une initiation où l’on ne sait pas toujours discerner les grâces !!!
    Prenons le bon souffle du vent qui disperse et… au moins, sème des graines naturelles dans mon jardin…
    MMM

    J’aime

  14. Anonyme dit :

    Ce type est une catastrophe dont on n’a pas fini de payer le prix. Il est inaudible au plan international, la France du fait de son prédécesseur – et sans qu’il n’ait rien fait pour en sortir – est engagée sur des théâtres d’opération ou elle n’a rien a faire. son passé de comédien amateur edt tout ce qui anime ses postures martiales au milieu du chaos qu’il a contribué à créer en supplétif des américains , lesquels se soucient de lui comme d’une guigne.
    Depuis Mitterrand, les présidents de la république n’ont cessé de se fourvoyer , dans leur volonté théâtrale de montrer qu’ils étaient des personnages politiques d’envergure internationale et capables d’influer sur le cours des événements.
    Las, tout leur pète à la gueule régulièrement, les hommes engagés par leur fait meurent pour rien et les milliards fuient comme d’un tonneau percé et sans bonde.
    Et pire que tout cela, la france se constitue par leur fait une brochette d’ennemis redoutables et fanatiques, alors même que le chaos migratoire fait de la France un futur Liban.
    On aimerait une analyse de fond de toute la stratégie imbécile de ces pitoyables depuis 1981, pour en faire ressortir les délires et les catastrophes et bien sûr les responsabilités, plutôt que ces analyses sans profondeur et destinées à alimenter au jour le jour cette presse sans intérêt.
    La France va à vau l’eau, nous sommes tous au spectacle et personne ne veut se mouiller au delà des quelques remarques critiques a peu de frais

    Aimé par 2 personnes

  15. Pierre Durand dit :

    Les beaufs qui , avec gilets jaunes ou sans, dénoncent l’état de dictature n’ont pas totalement tord.
    Il n’est pas supportable que Macron et sa clique décident d’accueillir des afghans en France sans consulter le pays.
    Les Français ne se sont pas réveillé un matin en se disant : « à partir de maintenant je m’occupe d’abord de ma pomme » . C’est la conséquence de la politique d’immigration adoptée par les politiques depuis des décennies. La France n’est plus une nation, du fait de son nouveau peuplement. C’est une réaction légitime de survie de s’occuper d’abord de soi et des siens.
    Qui aura le courage de prendre les mesures terribles qui feront de la France à nouveau une nation ?
    Ah si les beaufs pouvaient comprendre enfin que ni Marine Le Pen ni Mélenchon n’ont -et c’est heureux- d’avenir dans ce pays!

    J’aime

    • Anonyme dit :

      Sait t » on jamais ? les beaufs peuvent avoir pour une fois Raison ,Alors les Cocus seront la honte de notre pays michel43

      J’aime

    • valukhova dit :

      Cela n’empêche personne d’être poli et correct sur le blog de Monsieur Tandonnet !
      Si vous n’avez rien d’autre à dire, allez vous promener dans les bois pour voir si le loup n’y est pas !

      J’aime

  16. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Je ne risquerais pas ma main pour défendre l’auteur de votre citation ni son exactitude.

    J’aime

    • Tracy, d’où le « prêtée à… »
      MT

      J’aime

    • Freddie dit :

      Sur le site de Gallimard, il est écrit que ça vient de Jean Cocteau, dans Les mariés de la Tour Eiffel, et que ce ne sont pas les évènements, mais les mystères qui nous échappent. Ceci dit ça ne fait rien, et le côté mouche du coche est bien décrit par M. Tandonnet. Ceci dit aussi, l’avenir de la France ne se dessine plus qu’à la marge en France, d’où le côté forcément mouche du coche de nos politiciens.

      J’aime

    • Freddie, Tracy, oui, Jean Cocteau, autant pour moi!
      MT

      J’aime

  17. Ping : Crise afghane et politique intérieure (pour Atlantico avec M. Edouard Husson) – Qui m'aime me suive…

  18. Annick Danjou dit :

    https://lalettrepatriote.com/je-vous-confirme-qua-presque-chaque-entree-de-cite-il-y-a-des-checkpoints/

    Micron ferait mieux de s’occuper de la France, ce pays en pleine décadence. Mais c’est tellement plus glorieux d’aller faire le beau ailleurs.
    Il va faire sa rentrée à Marseille paraît-il, j’espère qu’il va aller faire un saut dans ces quartiers.

    Aimé par 3 personnes

    • Bonjour Annick .

      J’ai aussi entendu qu’il faisait sa rentrée à Marseille et qu’il si j’ai tjrs bien entendu y passerait 3 jours .
      Moi aussi j’espère qu’il fera une visite dans *ces charmants * quartiers , il en est fort capable et d’annoncer que finalement *ils sont bien ces p’tits gars là *.
      Et un selfie par ci et un autre par là .
      J’ai reçu l’inoculation de la dérision !
      Chris .

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.