Lecture: une histoire inédite de la France en 100 cartes, Jean Sévilla, Perrin, 27 €

Pardon. Ce compte rendu de lecture ne tombe pas au meilleur moment quand un pouvoir politique ferme les librairies, les bibliothèques et empêche ainsi la diffusion des livres, sans doute pour la première fois dans l’histoire de notre pays.

Il est ici publié dans l’espoir d’un retour rapide à la raison, au respect de la liberté et de la culture. Parler d’un livre permet aussi de s’élever en altitude au-dessus de l’atmosphère putride et de respirer un bol d’air pur et frais.

Voici un merveilleux ouvrage, une formidable synthèse de l’histoire de notre pays axée sur une abondante cartographie que le texte commente et valorise. Bref, la rédaction est au service de l’illustration, ce qui rend le livre particulièrement accessible et agréable à lire.

L’ouvrage sous couverture cartonnée est une superbe réalisation qui fera un cadeau de Noël idéal destiné à la fois à susciter la passion de l’histoire, à perfectionner les connaissances historiques d’amateurs avisés et à offrir une vision globale, panoramique, du récit national, de la formation de la France par son territoire. Même les plus fins connaisseurs de l’histoire de France trouveront à apprendre de ce livre exceptionnel.

Il présente, carte après carte, l’histoire de la formation de la France comme entité historique dont l’identité se fonde principalement sur un territoire.  La naissance et l’affirmation de l’idée même d’une unité politique s’imposant peu à peu sur cette ère géographique, la France, y est racontée étape par étape. Les conquêtes de Clovis, l’acte fondateur de son baptême, les déchirements du royaume mérovingien entre la Neustrie, l’Austrasie, la Burgondie et l’Aquitaine, apparaissent sous un jour nouveau au lecteur.

L’empire carolingien de Charlemagne, puis son éclatement entre ses petits-fils lors du traité de Verdun, 843, à la source de l’Europe contemporaine sont merveilleusement illustrés. L’histoire de l’Europe chrétienne, à travers la carte des églises et des monastères – nul ne pourra nier, après cette lecture, l’existence des racines chrétiennes de la France – puis celle des grandes invasions normandes qui font l’objet d’un soin particulier.

L’essentiel de l’ouvrage est consacré à l’émergence progressive de la nation moderne, sous la dynastie des capétiens, d’Hugues Capet à Louis XVI. Nous découvrons, règne après règne, de carte en carte, avec l’explication lumineuse qui s’y rattache, comment les rois de France en particulier Philippe Auguste, Charles VII, Louis XI, Louis XIV, ont construit en 800 ans la France par l’extension progressive du domaine royal au détriment de puissants comtes (par exemple les Plantagenêt) dont l’allégeance au monarque était bien plus théorique que réelle et qui ne cessaient de le défier.

L’époque contemporaine est enfin traitée à travers de multiples cartes qui illustrent les guerres de la Révolution et de Napoléon, le détail des grands conflits  de 1914-1918 et 1939-1945, enfin l’histoire politique du pays à travers l’évolution – tellement révélatrice –  de sa cartographie électorale.

Pour un grand moment de bonheur et le plaisir infini de s’instruire, à l’heure où plus que jamais, l’identité de la France est bousculée et balloté dans tous les sens, cette histoire par les cartes, fondée sur l’évolution d’un territoire où s’implantent les racines, tombe à point nommé. Merci à M. Jean Sévilla, pour ce chef d’œuvre.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Lecture: une histoire inédite de la France en 100 cartes, Jean Sévilla, Perrin, 27 €

  1. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous,

    François-Xavier Bellamy : « On assiste à un effondrement généralisé, une gigantesque faillite ! »

    François-Xavier Bellamy, député LR au Parlement européen, revient sur l’attentat islamiste de Nice : « Aujourd’hui, les mots ne suffisent plus. Il n’y a pas d’avenir ni de relèvement pour la France si elle n’assume pas ses racines chrétiennes. Il nous faut nous ressaisir maintenant ! »

    https://www.bvoltaire.fr/francois-xavier-bellamy-on-assiste-a-un-effondrement-generalise-une-gigantesque-faillite/

    J'aime

  2. Gribouille dit :

    Un des effets à long terme de l’immigration de masse est décrit dans cet article sur la presse de gauche :

    https://www.marianne.net/societe/medias/multiculturalistes-contre-universalistes-de-libe-au-monde-fractures-dans-les-redactions-de-gauche

    comme, par électoralisme vis-à-vis de cette immigration de masse et de ses soutiens, les débats sont l’objet de déformation et de censure, cela finit par déteindre sur l’état d’esprit des journalistes.
    Pour le dire autrement : ils finissent par prendre de plus en plus au sérieux leurs propres sornettes.

    Si le pays avait été géré à la japonaise, c’est à dire sans immigration de masse, on n’aurait pas cette dérive. Il y aurait des polémiques sur le féminisme, sur les inégalités dans l’éducation, etc ; mais on n’aurait pas une telle déformation du débat, qui est inquiétante pour l’avenir (puisque cela se retrouvera finalement dans l’opinion, puis dans les urnes).

    Et plus l’immigration de masse continuera, plus cet effet s’accentuera.

    Aussi est-il désespérant d’entendre parfois des responsables LR justifier l’inaction de leur parti en affirmant qu’ils ne sont pas racistes, ou autres défausses du même tonneau.

    J'aime

  3. Alain De Vos dit :

    Notre société s’est affranchie du christianisme. Elle va le payer très chère. L’acédie qui règne est compensée par le matérialisme et une société de loisirs pour rendre cet ennui supportable. La construction chrétienne de notre état à préparer les Hommes à y vivre pour un bien commun nécessaire à tous et donner un sens à la vie. Hélas, l’individualisme prend le pas avec l’errance que cela comporte.
    Il est temps qu’un projet chrétien et politique renouvelle notre pays. Je vois deux hommes politiques pour cela FX. Bellamy et B. Retailleau, ils auront avec eux les chrétiens de bonne volonté et ceux qui ont été chrétiens par leur baptême et leur éducation.

    Aimé par 1 personne

  4. ADB dit :

    Voila un livre que Macron ne peut pas aimer : on y glorifie la France et son histoire ….

    Aimé par 1 personne

  5. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous, Bonne fête de la Toussaint,

    Toussaint, la fête des saints

    La Toussaint est une fête catholique, en l’honneur de tous les saints du panthéon catholique.

    Au IVe siècle, l’église grecque décide de fêter les martyrs chrétiens. À l’origine, les premiers saints, après les apôtres, étaient des martyrs, morts pour leur foi. Cette fête est célébrée le premier dimanche après la Pentecôte dans l’église orthodoxe.

    Au VIIe siècle, l’église catholique fait du Panthéon de Rome une église dédiée à Sainte-Marie des martyrs. Ainsi, au culte des divinités romaines se substitue le culte des saints catholiques. C’est à cette occasion que la fête de la Toussaint est instituée. à l’origine, elle est célébrée en mai. On l’a ensuite déplacée au 1er novembre. Pour des raisons pratiques, selon Jacques de Voragine.

    Le 1er novembre, c’est aussi le jour de l’an celte et s’oppose au 1er mai.

    La Toussaint, c’est la fête des saints et non la fête des morts. Celle-ci a lieu le 2 novembre. Cependant, parce que la Toussaint est un jour férié, il est plus facile de se rendre au cimetière ce jour-là…
    L’origine de la Toussaint selon Jacques de Voragine
    Jacques de Voragine, archevêque de Gênes, rédige la Légende dorée (Legenda aurea en latin) vers 1260.

    https://www.lexilogos.com/toussaint.htm

    Aimé par 1 personne

  6. Sganarelle dit :

    Jean Sévilla est un historien honnête et son livre «  Historiquement correct » en est le symbole.
    En Histoire la rigueur est plutôt rare tant il est difficile pour chacun de ne pas orienter le lecteur suivant ses penchants ou ses opinions. Ainsi nous avons tous subit une orientation différente suivant l’enseignement de l’école où nous étions inscrits. La Révolution de 1789 dans les écoles privées n’avait pas autrefois le même visage que celle enseignée dans les écoles publiques… «République oblige »
    In ne faut pas oublier que le sentiment royaliste était très htenace et il était nécessaire d’édulcorer sinon maquiller certaines vérités. Les valeurs républicaines ont toujours besoin d’être ranimées.

    Jean Sevilla dans ses recherches avait le souci de la vérité , nul doute que le livre dont parle monsieur Tandonnet soit un chef d’œuvre passionnant qui nous fasse encore plus regretter la grande absence des libraires.

    J'aime

  7. Coucou dit :

    Bonjour à vous tous

    «Les médias américains ne comprennent pas la gravité de la lutte dans laquelle la France est engagée»

    FIGAROVOX/ENTRETIEN – La gauche américaine ne fait pas l’effort de s’informer sur la laïcité française et plaque la grille de lecture du «racisme systémique» sur une réalité française très différente, déplore le journaliste américain Thomas Chatterton Williams.

    Par Eugénie Bastié

    Thomas Chatterton est un écrivain et journaliste américain qui vit à Paris. Son livre «Autoportrait en noir et blanc: désapprendre l’idée de race» sera publié chez Grasset en janvier.
    ________________________________________
    FIGAROVOX.- «La police française tire et tue un homme après une attaque meurtrière au couteau»: tel est le premier titre qu’a donné le New York Times pour qualifier la décapitation de Samuel Paty par un djihadiste. Que vous inspire le traitement médiatique de la question terroriste en France par les médias progressistes américains?

    https://www.lefigaro.fr/vox/medias/les-medias-americains-ne-comprennent-pas-la-gravite-de-la-lutte-dans-laquelle-la-france-est-engagee-20201031

    J'aime

    • Furax dit :

      Les gauchistes américains sous étiquette « Démocrate » sont des pourrisseurs. Ils ont même confisqué le mot « démocrate » pour en faire une infamie. Des escrocs comme les écologistes. Encore un terme phagocyté par ces racailles pastèques, une façon de détourner une juste cause, se l’accaparer. Ils sont bien plus préoccupés à promouvoir les LGBTQ et l’invasion migratoire, faire fermer les centrales nucléaires et pousser l’hystérie éolienne. Tous à vélo en col Mao! je ne remercie pas les abstentionnistes qui ont permis l’élection de tels tocards à la tête de grandes villes.

      PS : Toute ma sympathie à M. Henri Guaino, un des rares LR ayant fait preuve de courage. Vous avez bien de la chance M. Tandonnet, de l’avoir comme ami.

      Aimé par 1 personne

  8. Coucou dit :

    bonjour à vous tous,

    Découvrez la lettre aux instituteurs et aux institutrices de Jean Jaurès qui sera lue lundi dans toutes les écoles

    Par Figaro Etudiant • Publié le 01/11/2020 à 07:00

    https://etudiant.lefigaro.fr/article/decouvrez-la-lettre-aux-instituteurs-et-aux-institutrices-de-jean-jaures-qui-sera-lue-lundi-dans-toutes-les-ecoles_b1e681e4-1bbc-11eb-99f3-13f32eac07fb/

    J'aime

  9. Trigwen dit :

    Merci pour ce billet monsieur Tandonnet. Moi qui suis un passionné de notre Histoire, je ne me lasse jamais de lire des livres qui m’en apprennent un peu plus sur notre chère France.
    Je sais maintenant ce que je vais demander au Père Noël.

    J'aime

  10. jfsadys dit :

    En espérant que tout le monde pourra ouvrir le lien:

    Aimé par 1 personne

    • Gérard Bayon dit :

      Merci jfsadys
      Bravo et entier soutien à cette quinzaine de Maires qui ont pris des arrêtés municipaux pour permettre la réouverture (hélas temporaire) des magasins de proximité.
      Si une majorité de Maires avaient agi ainsi,ce gouvernement d’incompétents aurait bien été obligé de réfléchir à deux fois avant de prendre des décisions stupides.
      Mais le courage et la résistance ne sont pas les vertus cardinales de nos élus !

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Elle n’est pas restée longtemps en ligne la vidéo de Madame le Maire de Montauban prenant un arrêté municipal d’ouverture des petits commerces.

      Aimé par 1 personne

  11. there dit :

    Merci monsieur Tandonnet , l’incontournable Jean Sévilla .

    J'aime

  12. H. dit :

    Bonjour Maxime,

    Voilà un livre bienvenu par les temps actuels. Mon vieux professeur d’histoire-géographie en seconde nous disait : « l’Histoire c’est étudier l’homme dans le temps. La Géographie c’est étudier l’homme dans l’espace. ». Ce sont deux matières qui pour moi n’ont jamais été difficile à apprendre.
    Plus tard, à l’occasion d’une formation supérieure, j’ai appris cette réflexion du chancelier Bismark : »De toutes les données qui sont offertes à l’homme d’état, une seule ne change jamais, c’est la Géographie ! ». C’est une phrase très profonde qui est plus que jamais d’actualités. Récemment, en regardant un planisphère, un élément m’a sauté aux yeux. Notre pays, la France y figure en plein centre un peu comme le milieu de terrain sur un stade de foot. On n’y prend pas garde mais cette vision, très pratique en soi, induit à son insu chez son spectateur le fait que la France est bien au centre du monde et que le jeu ne peut que s’articuler autour d’elle. Cette réflexion m’a ouvert les yeux sur les nombreuses erreurs commises par nos dirigeants qui, du coup, oublient que nous ne sommes plus qu’une puissance de plus en plus moyenne.

    Bonne journée

    Aimé par 4 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.