Dans les profondeurs de la nation

Depuis une dizaine d’année, l’enquête CEVIPOF sur la confiance des Français annuelle souligne une défiance ou un dégoût envers la chose politique qui touche environ les quatre cinquième des Français. 

Or toutes les conditions sont réunies pour que cette défiance en la politique s’aggrave toujours davantage. Pendant les trois mois de la crise intense du covid 19 (mars, avril, mai) les plus hautes autorités ont martelé, de propagande en propagande, que le « masque » était strictement inutile. Aujourd’hui, ces mêmes autorités le rendent strictement obligatoire. La faute des experts scientifiques? Argument lâche et débile. Le responsable principal n’est jamais celui qui donne le conseil mais celui qui le suit et l’applique. Tout le monde peut se tromper, commettre des fautes qui seront fatales pour la santé collective et l’économie nationale. Mais il faut avoir le courage d’assumer ses responsabilités, voire de s’excuser. Cela ne sera jamais le cas. En apparence, la nation encaisse passivement. Mais qu’en est-il dans les profondeurs?

De même, ces vidéos incroyables, impitoyables qui circulent partout sur la toile. On y voit les deux grandes figures médiatiques du nouveau gouvernement, celles par qui le sensationnel, le buzz médiatique est venu, jurer dans un grand éclat de rire que jamais, au grand jamais, elles n’accepteraient un poste au gouvernement. Mais qui aurait le mauvais goût de s’indigner, même s’étonner, d’aussi stupéfiantes volte-face? Quant aux retournements de veste, (pour ne pas parler de trahisons), ils paraissent banalisés, compris, acceptés, presque valorisés au plus haut sommet de l’Etat. Renier son camp et son parti politique pour un prestigieux maroquin, quoi de plus normal, de plus ordinaire? Opportunisme d’un jour, opportunisme toujours, au profit de n’importe quelle cause et même les pires. Mais qu’en pense la nation dans ses profondeurs, au deuxième ou au troisième degré, celui qui les sondages n’effleurent même pas?

Certes, l’indifférence d’un peuple blasé par les volte face, les incohérences, les contradictions, semble dominer. Oui, mais qu’en est-il dans les profondeurs de la nation? Après DSK, Cahuzac, Benalla, etc. jusqu’où la faillite morale de la politique est-elle possible? Une politique en perdition, déboussolée, à l’image du recours à  M. Joffrin, l’éditorialiste de Libé depuis des décennies, recours de la gauche morale qui abandonne le journalisme pour entrer en politique, à 68 ans (il n’y a donc pas d’âge!). Entre la débâcle de la vie politique française et sa chute dans le ridicule, la marge est étroite.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Dans les profondeurs de la nation

  1. Cordouan dit :

    Hormis le court intermède gaullien, qui comportait aussi ses ombres : la place concédée à l’influence marxiste dans l’éducation nationale et les modalités de l’abandon de l’Algérie, le spectacle offert par les 5 républiques successives s’est toujours traduit par la domination des partis…. Quant à l’effondrement moral, il n’est que la conséquence logique de la très ancienne remise en cause des fondements spirituels de l’occident…. Je suis toujours étonné de voir combien un gros arbre abattu peut pendant quelques temps bénéficier encore de la sève initiale.. Puis un jour celle ci, faute de racines vivantes, n’est plus renouvelée, et l’arbre meurt…. C’est ce qui arrive en France et dans tout l’occident…. La morale dite « laïque », celle des hussards de la République ou
    issue des lumières est bien morte, son soubassement premier venait de Rome, de Jérusalem et d’Athènes…. Il n’y a donc rien de très étrange ou de très étonnant dans ce que nous vivons actuellement : ce sont simplement les conséquences concrètes de reniements décidés, assumés et enseignés par l’élite européenne….

    Aimé par 1 personne

  2. cyril de fayet dit :

    je viens de lire que L.Joffrin dénonce le libéralisme autoritaire incarné par E.Macron, il n’a pas tord sur ce point. Toutefois s’il y a l’ombre de F.Hollande derrière Joffrin, c’est grave car en effet la politique de Hollande fut un échec pour la France et si Hollande veut sa revanche, ce n’est pas dans l’intérêt de la France, mais certainement pour son intérêt particulier.
    Aussi, j’ai lu que la Chine aurait piraté des serveurs de l’Australie car cette dernière demandait une enquête internationale pour déceler les causes de la pandémie covid19, c’est très grave , la Chine cache encore beaucoup de choses sur l’origine du covid19.

    J'aime

    • Pheldge dit :

      pardon, « le libéralisme autoritaire » ? avec une administration pléthorique digne de l’URSS, et un état ultra-interventionniste, qui taxe , régule et subventionne à tours de bras, la fiscalité la plus confiscatoire du monde, et une redistribution battant également des records, vous osez parler de « libéralisme » pour qualifier la politique actuelle ? ça serait à se tordre de rire si ce n’était aussi dramatique !

      Aimé par 1 personne

  3. Citoyen dit :

    Ah, enfin …, Joffrin-Mouchard !… Il ne manquait plus que lui pour compléter la tablée …
    On ne savait pas quoi …, mais on sentait bien que quelque chose manquait dans la fresque …
    Et alors …, et alors ! … Mouchard …, euh, pardon, Joffrin est arrivé.é.é …, sans se presser, sur son grand vélo, avec son grand chapeau …… Non, je m’égare …
    Cela fait au moins 40 ans qu’il fait de la politique dans les coulisses, en bavant sur des torchons, mais là il ne tient plus, ça le démange, il faut qu’il monte sur la scène !
    Il est vrai que l’on commençait à manquer sérieusement de nouveaux de clowns, pour occuper le devant de la scène du théâtre de guignol …. Et là, tout d’un coup, il a senti qu’il pouvait être utile … il est prêt à donner de sa personne, dans le comique troupier …
    La Pravda BFMicron TV, dirigée par Fogiel !.. va se faire un plaisir de le caresser comme il faut …
    Dans les chaumières, les neurones vont rester collées sur le poste !

    J'aime

  4. Janus dit :

    Des perles, toujours des perles : « Être gouverné, c’est être gardé à vue, inspecté, espionné, dirigé, légiféré, réglementé, parqué, endoctriné, prêché, contrôlé, estimé, apprécié, censuré, commandé, par des êtres qui n’ont ni titre, ni la science, ni la vertu… Être gouverné, c’est être à chaque transaction, à chaque mouvement, noté, enregistré, recensé, tarifé, timbré, toisé, coté, cotisé, patenté, licencié, autorisé, admonesté, empêché, réformé, redressé, corrigé. C’est sous prétexte d’utilité publique et au nom de l’intérêt général être mis à contribution, exercé, rançonné, exploité, monopolisé, concussionné, pressuré, mystifié, volé ; puis, à la moindre réclamation, au premier mot de plainte, réprimé, amendé, vilipendé, vexé, traqué, houspillé, assommé, désarmé, garrotté, emprisonné, fusillé, mitraillé, jugé, condamné, déporté, sacrifié, vendu, trahi, et pour comble, joué, berné, outragé, déshonoré. Voilà le gouvernement, voilà sa justice, voilà sa morale ! Et qu’il y a parmi nous des démocrates qui prétendent que le gouvernement a du bon ; des socialistes qui soutiennent, au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, cette ignominie ; des prolétaires qui posent leur candidature à la présidence la République ! »
    Proudhon.
    ne croyez-vous pas que tout cela s’applique parfaitement à notre époque soit 1 siècle et demi après que Proudhon ait écrit cette phrase ?

    Aimé par 1 personne

  5. Si ça n’était pas gravissime, on ricanerait bien volontiers.

    J'aime

  6. Vous jouez au faux naïf.
    Joffrin est un faux-nez de Demi-Molette, alias Hollande, qui rêve d’un retour.
    D’autre part, je récuse votre amalgame entre DSK et Cahuzac.
    Les deux cas sont totalement différents : Cahuzac a commis un péché bien véniel, dont on ne connait toujours pas les détails, et a été limogé par une manœuvre de l’oligarchie de Bercy.

    J'aime

  7. Papi 2.0 dit :

     » Arrêtez de vous poser en victime. Oui vous l’avez été, d’un terrible accident, mais ce n’est pas en vous vautrant dans ce statut de victime que vous vous en sortirez. Qui viendra vous plaindre? Personne. Parce que ça n’avance à rien. Les autres aiment les gens positifs et joyeux, parce que les gens positifs et joyeux leur font du bien. Ceux qui se plaignent sans arrêt ne font pas de bien. Ils ne font pas de mal mais ils ne font pas de bien. »

    Agnès Ledig, « Pars avec lui », page 79, chez Albin Michel.

    J'aime

  8. Bernderoan dit :

    Bonjour Maxime,
    Votre contribution vient s’ajouter à nombre de constats identiques. Bien évidemment, les dégâts ne font que croître et embellir.
    Mais quelle est la cause ?
    Notre constitution originelle a été taillée sur mesure pour un homme probe, qui ne pensait qu’à la grandeur de la France, à l’intérieur comme à l’extérieur. Aucun de ses suivants n’a pu endosser le costume du Général, costume qui n’était à l’évidence pas fait pour le commun des mortels. Peut-être même avait-il une idée « royalisante » (pardon pour le néologisme).
    Les ci-devant communs se sont donc employés à modifier moult fois la constitution. Faut-il que la constitution ait été bidouillée pour qu’on en soit à se poser la question de l’utilité d’un premier ministre ! Ils sont même aller jusqu’à faire coïncider l’élection présidentielle avec les élections législatives ! Ainsi, on a supprimé la fonction essentielle de l’Assemblée, la répartition des pouvoirs, et l’on a renforcé par la-même l’importance des partis, tant honnis par le Général.
    Pas de soucis pour dénicher des troupes qui sont prêtes à toutes les compromissions pour jouir des prébendes en tout genre. C’est la manipulation d’un peuple devenu veule.
    Fut une époque (courte) lors de laquelle le Président de la République était le Président des Français. Aujourd’hui, le Président de la République est un chef de parti. Son objectif est d’abord sa réélection. Et notre narcisse ne s’en cache même pas !
    Quelles solutions s’offrent à nous ?
    Soit on part à la recherche d’un représentant de tous les Français, soit on taille une nouvelle Constitution pour tous les Français.
    Encore faudrait-il trouver la personne capable de se dresser sur le champ de ruines !
    Mais, à mon sens, la démolition du pays n’est pas suffisamment avancée. Il faudra encore un peu de temps…

    Aimé par 2 personnes

    • C’est exactement ça!
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      une nouvelle Constitution ? la neuvième en un peu plus de deux siècles, quand nos voisins Britanniques s’en passent depuis huit siècles, comment dire …
      la V ème était très bien, jusqu’à Mitterrand, il suffit de revenir aux fondaùentaux, et d’en virer toutes les modifications, en particulier ce stupide « principe de précaution » qui interdit toute forme de progrès !

      Aimé par 2 personnes

    • PenArBed dit :

      De Gaulle  »Mémoires d’Espoir » :
       »Ce que l’infirmité du chef a, en soi, d’irrémédiable ne saurait être compensé par la valeur de l’institution. Mais, à l’inverse, le succès n’est possible que si le talent trouve son instrument et rien n’est pire qu’un système tel que la qualité s’y consume dans l’impuissance »
       »En politique comme en stratégie, il faut assurément le don. Il y faut aussi l’occasion ».

      Sur les 92 articles de La Constitution seuls 30 n’ont pas été modifiés. Effectivement il va falloir encore attendre vu que les médiocres sont majoritaires. La prochaine étape sera le report des régionales en 2022.

      Aimé par 1 personne

  9. Papi 2.0 dit :

    Peut-être que nous sommes en train d’assister à la fin de la République comme d’autres avant nous ont assisté à la fin de la monarchie?

    Aimé par 1 personne

  10. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Comment accorder la moindre confiance à ces gugusses dont le seul objectif pour les moins ambitieux est de pouvoir rajouter sur leur carte de visite ou en dessous de leur signature « ancien ministre » et pour les plus cupides devenir calife à la place du calife par tous les moyens fussent-ils les plus détestables ?
    Les nouveaux ministres promus n’échappent pas à la règle.
    Même lorsqu’ils sont largement battus aux élections et qu’ils jurent devant tous les micros et caméras dont ils ne peuvent se passer, que  » la politique c’est fini » pour eux, on les retrouve toutes et tous quelques mois plus tard à intriguer pour revenir en grâce auprès du peuple ou de ceux qui détiennent le pouvoir. On pourrait ainsi citer des centaines de noms, d’anciens présidents, de 1er ministre, de ministre ou de simple secrétaire d’Etat devenus des lèche-bottes sans aucune pudeur ni honneur. Plus ils ont été incompétents et veules pendant leur mandat, plus ils se croient irremplaçables et sûr de leur destin national.
    C’est bien cela que déteste une majorité de Français qui ne sont plus dupes et qui ne se donnent même plus la peine d’aller voter pour de tels personnages insignifiants.
    Plus cette Vème République vieillit, plus elle est dénaturée et aménagée par ceux qui ont cru pouvoir la représenter et en faire leur jouet.
    Tout cela ne peut que très mal finir, nous sommes probablement arrivés au terme de cette organisation politique taillée par et pour un homme d’Etat dont personne n’a su et surtout n’est digne de s’en réclamer.

    Aimé par 3 personnes

  11. Annick Danjou dit :

    « Quatre ans après la mort d’Adama Traoré, des milliers de manifestants défilent »

    Je ne fais pas partie du peuple blasé , je fais partie du peuple scandalisé, écoeuré, malmené, sans aucun moyen pour me révolter. Qui va un jour dénoncer toutes ces dérives et cette ambiance qui plombe le pays. Qu’en disent les LR? Maxime vous devez le savoir vous qui en fréquentez régulièrement, pourquoi ne montent-ils pas au créneau?

    Le 15 août étant la fête des chats j’espère que tous les chats libérés dans les rues de Paris iront griffer celle qui détient les clefs de la ville. Allons-nous encore descendre encore plus bas?

    Aimé par 1 personne

    • La fête des chats, vous êtes sûre?
      MT

      J'aime

    • Annick Danjou dit :

      Le maire socialiste de Paris, enfin des bobos parisiens faux écolos et vrais gauchos, Anne Hidalgo, a décidé que le 15 août n’est plus la fête de l’Assomption au ciel de la Vierge Marie mais celle des chats.

      Cette disposition de l’administration municipale de remplacer la solennité mariale par une fête dédiée aux félins serait la dernière démarche anti-catholique du premier citoyen socialiste de la capitale, réélu le 29 juin pour un second mandat à l’Hôtel de Ville. Sur le site officiel de la Municipalité, dans le calendrier des ouvertures et fermetures d’été des piscines, est apparue une annonce signalant que le 15 août sera férié car il y a la « fête des chats », le jour des chats précisément, et non parce que c’est la traditionnelle fête de l’Assomption, jour chômé depuis des siècles en France.

      La dernière folie anti-catholique d’Hidalgo : dehors la Sainte Vierge, bienvenue aux chats

      La nouvelle de la célébration publique de la journée des félins à la place de la solennité chrétienne a immédiatement enflammé les médias sociaux, plusieurs internautes ayant ciblé critiqué cette décision du maire de gauche. L’un des commentaires les plus durs, par exemple, se lit comme suit : « Non, Mme Hidalgo, le 15 août n’est pas « la fête du chat ». Vous êtes payé par les Français et non par un petit groupe de gens qui détestent le christianisme. »

      Pour le moment, l’Hôtel de Ville ne donne aucune explication sur le changement des festivités du mois d’août, qui vient à la suite d’autres initiatives clairement destinées à masquer, voire annuler, les traditions chrétiennes.

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      c’est bizarre car c’est le 8 août si j’en crois une recherche rapide …
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Journée_internationale_du_chat

      J'aime

  12. Gribouille dit :

    Pour améliorer concrètement le rapport entre politiciens et citoyens, je pense que vous devriez revenir au constat simple suivant : au niveau national, et élection après élection, il se confirme qu’à droite la ligne « démocratie libérale » de LR est, au mieux, légèrement minoritaire.

    Il me semble que la réaction de LR ne saurait continuer à être « oui, mais nos concurrents de droite ont une sale gueule », sans continuer à faire des dommages dans les profondeurs de la nation.

    J'aime

    • Gribouille, vous n’êtes pas un peu obsédé par LR? Vous en parlez à chaque fois. Vous n’avez pas d’autre objet de haine?
      MT

      J'aime

    • Pheldge dit :

      c’est vrai, il y a l’UDI, et puis le Modem, ces partis qui n’intéressent et ne représentent quasiment personne, mais qui réussissent à se rendre indispensables et à négocier au prix fort leur très dispensable soutien …

      J'aime

    • Pheldge dit :

      @ MT : vous avez quand même été conseiller à la Présidence sous Sarkozy, qui fut fondateur de l’UMP puis de LR … Votre Blog est un des rares endroits où quelqu’un ayant exercé des responsabilités de ce niveau, est accessible et dialogue avec les commentateurs. Il y a depuis 2012, une grande et compréhensible amertume chez les électeurs de droite, que le vol de l’élection de 2017 n’a fait que renforcer.
      Et les actuelles « têtes de gondoles » de la droite semblent à des années lumières des préoccupations de leur électorat. Alors parfois, on souhaiterait, comme vous les connaissez tous, que vous les aidiez à remettre les pieds sur terre, et retrouver un peu de bon sens*, est-ce trop demander ?

      *un exemple de la « hors-solitude » des sénateurs -majorité de droite- en pleine crise économique « Les sénateurs souhaitent interdire les forfaits mobiles avec internet illimité en France pour limiter l’impact écologique du numérique. »
      https://www.cnews.fr/vie-numerique/2020-06-25/telephonie-vers-la-fin-des-forfaits-illimites-971915

      J'aime

    • Pheldge, je suis loin de tous les connaître!, j’en connais une douzaine, c’est tout et m’efforce de leur faire passer ce message à chaque contact avec eux.
      MT

      J'aime

  13. Janus dit :

    Mais qu’en pense la nation dans ses profondeurs, au deuxième ou au troisième degré, celui qui les sondages n’effleurent même pas?
    La nation n’en pense rien habituée à ces corruptions, reniements et trahisons qu’elle a vu fleurir sous les règnes de Giscard et Mitterrand avec un sourire indulgent devant les perversités du pouvoir centriste puis socialiste.
    Aujourd’hui – et Macron l’a bien compris- la nation veut ses vacances et est prête à tout accepter pour ne pas attraper le covid19. Elle se fout des grands équilibres économiques et se dit demain est un autre jour. Elle se laisse égorger par les allogènes et voit avec indifférence ses églises bruler avec tristesse, mais sans autre réaction : Çà fait très longtemps qu’elle ne va plus à l’église, alors…
    Je ne crois absolument pas à une quelconque rédemption ou réaction. Nous sommes tous rassis, indifférents et sans pitié pour le voisin. Une marche blanche par ci, quelques bougies par là, la lecture sporadique d’un journal de la PQR de m…et le journal du 13 heures de Pernaud et du 20 heures de Lapix sont ses seuls moyens d’information. Et les quelques curieux qui se baladent sur le web ne font pas une nation (les sites qui affichent quelques centaines de milliers de vues sont regardés par les mêmes, soit un à deux millions de français curieux et informés, il suffit pour s’en rendre compte de regarder la liste disponible sur la plupart des sites comme celui-ci des sites amis : On retrouve partout les mêmes sites…)
    Vae victis !

    Aimé par 1 personne

  14. claude pequart dit :

    les profondeurs de la Nation?, mais existe t il encore une nation ?? n’est ce pas plutôt un agregat hétéroclite de régions ,de particularismes, de langues régionales, d’ethnies ,de religions , de choix sexuels,de baronnies ,de sectes en tous genres du vert écolo au vert coran ,où chacun se recroqueville sur de veilles racines vermoulues, oubliant ce qui fait la Nation , seule communauté véritable faite de l’amour de la Patrie de sa culture de son histoire commune de sa langue
    Mais nous sommes revenus a des temps médiévaux où l’islam remplace la chrétienté et où l’on veut nous contraindre a une souveraineté européenne contre nature Nous sommes dans des temps de désespoir

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.