Réflexions sur la tragédie de Sainte Sophie

Le geste d’Erdogan, (re)transformant la basilique de Sainte Sophie en mosquée est lourd de signification. Il abroge le choix politique de Mustapha Kemal, en 1935, d’en faire un musée, en signe du rapprochement vers l’Europe occidentale. Il confirme le basculement de la Turquie dans une dictature intégriste et islamiste. Il se présente comme un geste de défi envers le monde occidental, l’histoire chrétienne de l’Europe. Il renvoie au souvenir de la chute de Constantinople en 1453, un basculement dans l’histoire de l’humanité considéré comme la fin du Moyen-âge. Face au triomphe de l’obscurantisme et la montée des périls planétaires, il marque une défaite morale de l’Europe, de sa culture imprégnée de civilisation grecque et latine, du christianisme et du temps des Lumières.

L’histoire ne se répète pas, elle bégaye comme dirait l’autre. 1453, les déchirements de l’Europe, la concurrence de ses ambitions dynastiques, Charles VII, Edouard III, les Habsbourg, l’ont aveuglé et paralysé, détournant son regard de l’essentiel. L’Europe déchirée, à l’issue de la guerre de Cent ans, n’a pas bougé le petit doigt pour tenter de sauver Constantinople du siège et de la chute au main des Ottomans. Aujourd’hui idem: l’Europe morcelée, fragmentée, rongée par la bataille des intérêts égoïstes, la lâcheté, le climat de repentance, la honte de soi, ses vanités de chefs, n’a pas bougé le petit  doigt pour exiger le respect de l’engagement de Mustapha Kemal.

Il est faux, il est mensonger de laisser croire que la France seule  est en état de faire peur au dictateur turc. En revanche, il est certain qu’une coalition de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, de l’Espagne et de la Grande-Bretagne – c’est-à-dire de très loin la première puissance planétaire – permettrait de le faire plier et de sauver une histoire, une culture, une civilisation, face aux périls qui à long terme, mettent en jeu sa survie. Nous payons aujourd’hui le prix d’avoir voulu fonder l’Europe sur un monstre bureaucratique, impuissant, nourri de procédures, de lâcheté, de pacifisme et de repentance, plutôt que sur une alliance charnelle de nations libres et indépendantes partageant désormais le même destin. Et si la prise de conscience n’intervient pas rapidement, cette Europe disloquée, désintégrée et impuissante mourra noyée dans le sang et les larmes de ses habitants.

Maxime TANDONNET

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

41 commentaires pour Réflexions sur la tragédie de Sainte Sophie

  1. Zonzon dit :

    – Incendier un édifice religieux, est-ce possible ça ?

    – Seulement dans les pays envahis !

    J'aime

  2. Zonzon dit :

    Ce n’est pas Air France qu’il faut sauver mais la France !
    Et ce n’est pas Président Macron et ses potes politiciens de l’UE qui vont s’en charger
    Il y faut des purs, des efficients, des « amoureux » pour cela.

    Aimé par 1 personne

  3. Annick Danjou dit :

    Une nouvelle mosquée, une cathédrale brûlée, ce pays me dégoûte !!

    Aimé par 1 personne

  4. Papi 2.0 dit :

    Wikipédia affirme que le tout récent oléoduc qui traverse la Turquie d’Est en Ouest est le deuxième plus long du monde. La Turquie d’Erdogan espère en obtenir d’importants revenus financiers.

    Il s’écrit ici et là que les Russes et les Américains ne sont pas enchantés de cette réalisation.

    Quel est le poids du pétrole et du plastique dans nos relations avec la Turquie et le monde arabo-musulmans?

    Pour notre pays le problème est-il vraiment l’islam et les femmes voilées chez nous ou la déchristianisation de la France et notre dépendance économique au pétrole et au gaz que nous n’avons pas sur notre sol en quantité suffisante pour assurer notre indépendance énergétique?

    J'aime

  5. charles902 dit :

    « alliance charnelle de nations libres et indépendantes partageant désormais le même destin », cela est encore possible. Mais que cette alliance puisse bloquer l’islamofascisme du Sultan Erdogan, je n’y crois pas une minute.
    Car les frères musulmans ne sont pas intelligents, c’est là leur moindre défaut. Ils feront acte de « jusqu’au boutisme » dans leur barbarie imbécile. Et tant pis si cela fait plusieurs millions de morts au passage, ce sera pour leur bonne cause.
    En plus certains d’entre nous l’aident par des arguments justifiant la présence de la Turquie dans l’Otan… Cela s’appelle de l’entrisme, qu’il faut d’abord éradiquer si nous voulons avoir la moindre chance de survie.

    On ne joue pas au poker en montrant ses cartes à l’adversaire

    J'aime

  6. Annick Danjou dit :

    La cathédrale de Nantes brûle accident? Maladresse? Erreur ?oubli de chalumeau ? Comme Notre Dame? Court circuit ? Mais ce qui nous interpelle c’est que ces erreurs n’arrivent jamais dans les mosquées !! Et lorsqu’un pauvre type de 84 ans s’en prend à une mosquée il est emprisonné illico et meurt en prison.

    Aimé par 2 personnes

  7. there dit :

    Je suis également peinée mais surtout inquiète. Comme je le prévoyais, ce Covid conduit les dictatures expansionnistes et revanchardes à faire des pas qu’ils n’auraient sans doute pas fait si tôt (Chine Hong Kong, et Erdogan avec ce geste à forte symbolique) . Un pas de plus vers la guerre. Je crois qu’il est un peu abusif de votre part de mettre notre manque de réaction sur le dos de l’Europe. Je suis souverainiste comme vous mais je pense que nous aurions été tout aussi tétanisés si l’Europe était constituée de nations souveraines. Nos pays européens sont en paix et sont -encore- prospères pas un d’entre nous ne veut la guerre -comme en 39- et nous sommes prêts à beaucoup de compromissions pour éviter la guerre, nos ennemis testent nos limes et devant ces ventres mous vont encore pousser plus avant leurs lames, jusqu’à quand ? nul ne le sait car la théorie du chaos est assez imprévisible ..

    Aimé par 2 personnes

    • there, c’est la faiblesse ou l’absence d’unité européenne face à la menace extérieure que déplore ce billet.
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Pheldge dit :

      @ MT : combien d’années encore vous faudra t-il pour comprendre que « l’unité européenne » n’est qu’une vision de technocrate, qui ne correspond à aucune adhésion populaire puisqu’il n’y a pas un peuple, mais des peuples d’europe ? à moins que vous ne preniez comme exemple indépassable, une unité artificielle imposée de force, comme ce fut le cas en URSS …
      Pardonnez ma véhémence, mais comme le dit un commentateur, la droite s’est engagée sur le projet européen, avec une grande naïveté, et refuse toujours de reconnaître son erreur, en réclamant encore plus d’intégration, et de perte de souveraineté, comme si ce qui n’a pas marché depuis 50 ans, allait brusquement devenir une réussite, parce qu’on en rajoute une louche !

      Aimé par 1 personne

  8. Janus dit :

    Voila ce qui nous attend dans les jours et mois qui viennent et Erdogan aurait grand tort de nous prendre pour des peuples virils : Nous ne sommes plus rien :https://ripostelaique.com/sables-dolonne-les-dechires-de-la-vie-en-action.html

    Aimé par 1 personne

  9. Sganarelle dit :

    On n’aura rien compris tant qu’on n’assimilera pas complètement que religion et politique sont intimement liées. toutes deux obéissent à des lois exigeantes sur le comportement des citoyens ou des fidêles qui doivent impérativement s’y conformer

    la révolution française qui voulait fonder un autre régime ne fonctionnait pas à moins d’un changement de société. D’un roi élu de Dieu et dépendant du pape on a opté pour une république libérée du gouvernement royal en faveur d’ un problématique «  Être suprême «  un leurre pour les esprits perturbés des citoyens d’alors en recherche de spirituel.)
    la laïcité actuelle se veut athée mais ouverte. Fort bien mais il se trouve que pour affirmer leur pouvoir certaines religions tendent à faire disparaître totalement la nôtre.
    Les vols et profanations d’églises , nos cathédrales fort opportunément brûlés et les blasphèmes en tous genres attestent par leur régularité quotidienne d’une discrimination soigneusement occultée par nos gouvernants. ( la mairie de Paris pour ne pas sans doute heurter des sensibilités , annonce sur des calendriers la fête du 15 août comme étant celle des chars )

    On fait fausse route il s’agit d’une guerre mais ce n’est pas celle dont parle le président .il y a actuellement une guerre de religion ( sainte Sophie n’est qu’un épisode ) et nous sommes en train de la perdre.

    Aimé par 2 personnes

    • Sganarelle dit :

      rectification de mon erreur de frappe :
      ce n’est pas la fête des « chars » dont la mairie de Paris fait mention pour le 15 août ..mais celle des CHATS

      Aimé par 1 personne

  10. Coucou dit :

    Bonjour Maxime, Bel article, Merci. Coucou

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.