Pensées pour Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

Deux soldats français, Cédric de Pierrepont  33 ans, chef de groupe commando et Alain Bertoncello, 28 ans, commando marine, ont été tués lors de l’opération qui a permis la libération de deux otages d’un groupe islamiste au Burkina Faso jeudi 9 mai. Certes, ils sont tombés en accomplissant leur devoir et leur mort est aussi le signe de la persistance, dans les profondeur et la jeunesse de ce pays, d’une force d’engagement, de courage et de détermination contrastant avec l’indigence qui règne à la surface des choses.  Mais avant tout, ce sont deux vies fauchées en pleine jeunesse et des familles endeuillées. C’est une infinie tristesse que nous ressentons à cette nouvelle. Quant aux touristes pris en otage au Bénin, ils avaient, semble-t-il, enfreint les conseils de prudence du ministère des affaires étrangères en se rendant sur une zone à risque majeur (selon le ministre des Affaires étrangères). Comment ne pas ressentir, à cette information, un profond écœurement?

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

44 commentaires pour Pensées pour Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

  1. Aurel dit :

    Les irresponsables sont multiples, en dehors des 2 touristes, il y a nos politiques qui envoient l armée Française en Afrique, pour défendre qui et quoi ???
    Je ne crois pas une seconde à la lutte contre le terrorisme, auquel cas c’est dans nos quartiers qu il faudrait patrouiller, et nos frontières protéger. L’ Afrique aux Africains pleinement et si ils choisissent la voie islamique c’est leur choix, leur problème.
    À l’Europe et la France de bloquer ces importations douteuses par des frontières sûre et la fin de la cour européennes des droits de l’homme, cela fera beaucoup de vie européennes épargnée.

    J'aime

  2. Annick Danjou dit :

    N Loiseau a dit ça suffit: rentrez dans le rang et cessez vos commentaires!!!

    J'aime

  3. IRIS dit :

    Honneur à ces militaires, de tout cœur avec leurs familles.
    D’après Monsieur Yves Le Drian :«la zone où étaient nos deux compatriotes – libérés – était considérée comme une zone rouge, où il ne faut pas aller, où on prend des risques majeurs si on y va».
    Je ressent une colère froide à l’égard de ces personnes inconséquentes …Les militaires Français, des soldats d’élite doivent-ils se porter au secours de ceux qui volontairement court des risques
    inconsidérés ?
    Pour moi c’est non !
    Désolée d’en choquer plus d’un.

    J'aime

    • IRIS, pas sûr que vous choquiez grand monde.
      MT

      J'aime

    • pampa dit :

      Faut-il comprendre que nous n’en sommes plus aux beaux jours où M. Sarkozy nous fâchait avec le Mexique, pour une Florence Cassez ?

      Il est pourtant moins compréhensible de se mettre en couple avec un criminel que d’aller regarder girafes et éléphants en Afrique.

      Accessoirement, le bordel à certains endroits d’Afrique semble avoir quelque chose à voir avec l’intervention en Libye. Je réserve donc ma désapprobation plutôt à ceux qui voudraient voir revenir au pouvoir cet incompétent notoire.

      On ne peut pas reprocher aux deux idiots la mort des deux soldats, car ce ne sont pas eux qui ont donné les consignes d’intervention. On aurait pu demander d’intervenir peut-être pas à la russe, mais de manière privilégiant la sécurité des soldats.

      Mais, là aussi, il y a des précédents qui invitent à balayer d’abord devant la porte de la droite :

      https://www.ouest-france.fr/bretagne/quimper-29000/quimper-mohamed-ancien-pirate-aspire-une-vie-normale-5274999

      J'aime

  4. IMPETUS 276 dit :

    Bonjour Monsieur, bonjour à tous,
    Je ne fais que faire suivre …
     » Ceux dont on ne donne jamais les noms
    Etrange paradoxe.
    S’ils n’avaient péri, les armes à la main,en participant à la libération de quatre otages dont deux de leurs compatriotes, les noms et les visages de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello seraient restés inconnus à jamais. Comme ceux de leurs frères d’armes, qui en ce moment même, les pleurent en silence. Comme ceux de leurs proches, qui savaient bien que ces marins, leurs fils ou leurs amoureux, avaient choisi un métier total, de ceux où l’on ne se donne pas qu’un peu. Chez les commandos marine, unités d’élite, le sens de l’autodérision et la culture du groupe sont des vertus cardinales. L’humilité et la discrétion aussi. Choix de vie à l’exact opposé du cours du temps, tandis que l’on voit surgir, dans la France de 2019, des célébrités discutables, grossièrement issus du moule déformant des réseaux sociaux. S’ils n’avaient péri, une nuit presque sans lune, sur le sol burkinabe, leurs noms et leurs visages seraient restés inconnus à jamais. Comme beaucoup de ceux de leurs aînés, et comme ceux de leurs successeurs, qui à leur tour, iront certainement mettre leur vie en jeu pour que d’autres puissent poursuivre la leur.
    United We Conquer  »
    bonne journée à tous

    Aimé par 1 personne

  5. Raymond dit :

    Bonjour Monsieur, bonjour à tous,

    Je ne fais, que faire suivre,

     » Ceux dont on ne donne jamais les noms
    Etrange paradoxe.
    S’ils n’avaient péri, les armes à la main,en participant à la libération de quatre otages dont deux de leurs compatriotes, les noms et les visages de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello seraient restés inconnus à jamais. Comme ceux de leurs frères d’armes, qui en ce moment même, les pleurent en silence. Comme ceux de leurs proches, qui savaient bien que ces marins, leurs fils ou leurs amoureux, avaient choisi un métier total, de ceux où l’on ne se donne pas qu’un peu. 
    Chez les commandos marine, unités d’élite, le sens de l’autodérision et la culture du groupe sont des vertus cardinales. L’humilité et la discrétion aussi. Choix de vie à l’exact opposé du cours du temps, tandis que l’on voit surgir, dans la France de 2019, des célébrités discutables, grossièrement issus du moule déformant des réseaux sociaux. 
    S’ils n’avaient péri, une nuit presque sans lune, sur le sol burkinabe, leurs noms et leurs visages seraient restés inconnus à jamais. Comme beaucoup de ceux de leurs aînés, et comme ceux de leurs successeurs, qui à leur tour, iront certainement mettre leur vie en jeu pour que d’autres puissent poursuivre la leur.  »
    UNITED WE CONQUER
    Bonne journée à tous

    J'aime

  6. michel43 dit :

    et OUI,,,les jeunes mariés , qui se croient tout permis ,,heureusement en France nos militaires eux on de l » honneur ,et intervienne partout ou cela est nécessaire ,au péril de leurs vie ,,,Macron ne devrait pas les accueillir ,laisser la ministre y aller si elle le veut ,Honneur a ces hommes qui se sont battue pour sauver deux imbéciles ,,,,,,

    J'aime

  7. Florence dit :

    Rien à dire de mieux. Ecœurement est le mot.

    J'aime

  8. Raymond dit :

    Ceux dont on ne donne jamais les noms
    Etrange paradoxe.

    S’ils n’avaient péri, les armes à la main,en participant à la libération de quatre otages dont deux de leurs compatriotes, les noms et les visages de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello seraient restés inconnus à jamais. Comme ceux de leurs frères d’armes, qui en ce moment même, les pleurent en silence. Comme ceux de leurs proches, qui savaient bien que ces marins, leurs fils ou leurs amoureux, avaient choisi un métier total, de ceux où l’on ne se donne pas qu’un peu. 
    Chez les commandos marine, unités d’élite, le sens de l’autodérision et la culture du groupe sont des vertus cardinales. L’humilité et la discrétion aussi. Choix de vie à l’exact opposé du cours du temps, tandis que l’on voit surgir, dans la France de 2019, des célébrités discutables, grossièrement issus du moule déformant des réseaux sociaux. 
    S’ils n’avaient péri, une nuit presque sans lune, sur le sol burkinabe, leurs noms et leurs visages seraient restés inconnus à jamais. Comme beaucoup de ceux de leurs aînés, et comme ceux de leurs successeurs, qui à leur tour, iront certainement mettre leur vie en jeu pour que d’autres puissent poursuivre la leur.

    UNITED WE CONQUER

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s