Accélération de la déchéance politique française

« La stratégie consistant à opposer progressistes et nationalistes fonctionne à plein », constate le commentateur de cet article de BFM. Les derniers sondages confirment une marche « triomphale » du RN et du LREM aux élections européennes. Les projections ne méritent pourtant pas une telle jubilation. 22% en faveur des lepénistes, 20% pour les macronistes. En tenant compte du taux de participation de 2014 (42%), aucune formation politique ne dépasserait un dixième du corps électoral. Cela donnerait 9,2% de l’électorat pour les premiers et 8,4% pour les seconds soit un douzième à peine des Français… Franchement, nul n’a de bonnes raisons de pavoiser… Dans ce climat d’atonie générale, une pression insidieuse vise à enfermer les Français dans un choix caricatural et la focalisation obsessionnelle sur les personnes, plutôt que sur les grands enjeux de l’avenir, n’est pas le moindre des signes de manipulation. Jamais sans doute dans l’histoire de ce pays, on ne s’est autant moqué des Français: tout n’est partout qu’enfumage et mégalomanies destinés à fuir les responsabilités, les réflexions, l’action au service du bien commun. Suivant une logique linéaire, les prochaines échéances électorales nationales en 2022 devraient, comme le formule un écrivain, se jouer sur la question suivante, posée aux Français: « Lequel  je déteste le moins? » Dictature de l’émotion au détriment de la raison. La chute dans la médiocrité, comme un puits sans fond, relève-t-elle de la fatalité?  L’état de désenchantement et la désespérance de l’opinion laisse peu de place à l’espoir d’une mobilisation d’ampleur nationale contre la déchéance d’une démocratie. Reste, sur plus de trois ans, la perspective d’événements imprévisibles et titanesques venant bouleverser les données de la question… Ils ne vont pas manquer de se produire.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Accélération de la déchéance politique française

  1. Georges dit :

    Marine c’est comme le diesel ,à nouveau en odeur de sainteté.

    J'aime

  2. Georges dit :

    Une preuve flagrante que l’idiote utile peut encore servir ,manque plus que Melenchon et les électeurs des soi-disant deux extrêmes seront amadoués .Cela tient du génie.

    J'aime

  3. Iris dit :

    Vraiment désolée pour un clic intempestif …

    J'aime

  4. Iris dit :

    Bonsoir,
    Peut-on se fier aux sondages ?
    Philippe de Villiers nous l’explique très clairement ! Un institut de sondage n’est pas innocent ! C’est celui qui paie qui a le meilleur sondage, sinon personne ne ferait un sondage censé être dévoilé au grand public. Il faudrait être idiot ! Macron l’a prouvé aux Présidentielles, il ne l’est pas et ses amis de la finance non plus !
    https://www.medias-presse.info/la-grande-arnaque…sondages…de-villiers…/72419/
    Aujourd’hui il est tellement facile de cibler une région, un département,une ville, des villages puisqu’il existe des cartes interactives avec les résultats des élections !

    J'aime

  5. jfsadys dit :

    « Tous ceux qui troublèrent l’État sous d’honorables prétextes, défense des droits populaires pour les uns, accroissement de l’autorité sénatoriale pour les autres, tous feignaient de soutenir l’intérêt public et luttaient en réalité pour leur propre puissance. Et la lutte n’avait ni modération ni mesure ; et les uns et les autres usaient cruellement de la victoire. »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Salluste?fbclid=IwAR2m8oQ1go2hKl2GYjJz4CyvkryEWBj-gbLkPoqKvMa3OXQyoRhykpd_-Eg

    J'aime

    • la conjuration des européistes dit :

      « déjà la France est ravagée par les querelles de factions et d’idéologies : que serait-ce si, sans souci de la patrie, en marge des événements, les Français achetaient, par le renoncement, le droit de ne penser qu’à eux-mêmes ? »

      et

      « dans la plus petite France, à laquelle, sous prétexte de cultiver les valeurs de l’esprit, se résignent les défaitistes, la littérature serait guettée par le provincialisme – même si les hommes de lettres continuaient à déclamer sur la fonction universelle de la France. »

      Raymond Aron, chroniques de guerre
      Textes rédigés de 1939 à 1945 pour la revue (antigaulliste…) France libre

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Merci de ces deux citations que je ne connaissais pas.

      J'aime

  6. Déa dit :

    Ne nous trompons pas: Wauquiez et son équipe souhaitent redonner un sens. Faisons-lui grâce de cette démarche car elle est réelle et visible. Il a choisi un trio où chacun complète les 2 autres et il vient de redonner de la visibilité sur une droite catholique conservatrice et libérale; et alors il faudrait pour un grand nombre connaître la pensée sociale de l’église (Notre bien commun, connaître la pensée sociale de l’église pour la mettre en pratique). Ce n’est pas un droite molle qui se rapproche de l’idéologie de gauche bien au contraire! Le demi-tour est patente sinon les Juppé, Raffarin et consorts seraient encore là. Leur médiocrité fut sans cesse de se rapprocher de la gauche par souci démagogique, des personnes sans colonne vertébrale. LR mue, cela va prendre du temps et le programme s’élabore (vous y êtes conviés d’ailleurs).
    Quant à Macron de deux choses l’une, ou bien, il enfume tout le monde sur le changement qu’il entend prendre et cela deviendra aussi visible rapidement dans 2 mois ou bien il a une véritable prise de conscience de la maltraitance de ce pays et il prendra des décisions conformes à cette nécessité de changement et cela se verra aussi dans 2 mois.

    Si la ligne est d’opposer artificiellement les « progressistes » et « les populistes » alors notre pays poursuivra sa fragmentation jusqu’au renversement final.

    J'aime

    • michel43 dit :

      une droite catholique,,,,mais les églises sont presque vide ? ou est cette droite

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Certaines églises sont vides, d’autres ne le sont pas et il y a aussi des catholiques ailleurs que dans les églises.

      J'aime

    • Déa dit :

      @Michel43
      France catholique conservatrice et libérale. Entre 2 et 4% fréquentent l’église régulièrement, d’autres se déclarent catholiques (mais ceux-là je ne connais pas le décompte)
      Mais dites-moi que faites-vous pour aller à la rencontre de ces catholiques qui se disent ainsi et qu’on ne voit pas?

      J'aime

    • michel43 dit :

      si nous les voyons pas,,,,nous nous demandons, Pourquoi

      J'aime

    • Déa dit :

      @michel 43 : Alors posez-vous la question que puis-je faire pour le retour de ces catholiques dans l’église? « Allez donc! De toutes les nations faites des disciples. » (Le Christ aux onze apôtres) Matthieu 28,19

      J'aime

    • michel43 dit :

      la bonne question,,une foie les anciens disparue, que va devenir les églises de France?

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Certaines églises tomberont en ruine, certaines seront vendues et deviendront autre chose, certaines seront restaurées.

      http://stpierredupuy.blogspot.com/

      J'aime

    • Déa dit :

      @Michel 43 – Mais il y a des jeunes engagés dans l’église. Je vous invite à venir au Congrès Mission fin septembre 2019 (St Sulpice, Notre Dame des Champs, collège Stanislas et Les Bernardins). Vous verrez ce qu’il vous est possible de faire.

      J'aime

  7. le grognon dit :

    Il est curieux que vous accusiez les soutiens de LREM ou du RN de ne pas voter pour un projet, puisqu’au contraire on sait assez bien dans quelle direction veulent aller ces deux partis.

    Ceux qui votent pour la bonne tête du capitaine plutôt que pour le projet, ce sont plutôt les soutiens de LR, car quel est le projet de LR ? Et en quoi se distingue-t-il de celui de LREM ? On ne sait pas trop.

    Sur ce dossier, par exemple :

    http://www.lefigaro.fr/vox/economie/2018/10/12/31007-20181012ARTFIG00361-privatiser-la-francaise-des-jeux-et-aeroports-de-paris-est-inutile-et-dangereux.php

    on trouve facilement des communiqués de DLF ou du RN s’y opposant. Mais quelle est la position de LR ? Mystère.

    Pour se faire une idée, on peut seulement se baser sur le fait que ce sont eux qui ont privatisé les autoroutes.
    Avec, d’ailleurs, une compétence et un souci de l’intérêt général salué par la Cour des comptes (je me souviens aussi des articles du Canard de l’époque, en 2005, « n’acceptez pas de porter le chapeau » échange supposé entre hauts fonctionnaires sur la gestion de ce dossier).

    Donc, vous voyez bien : le choix de LR pourrait éventuellement être celui de la compétence (mais il faudrait le démontrer), par contre ce n’est pas celui du projet car on ne sait pas ce qu’ils veulent.
    Si on savait ce qu’ils veulent, d’ailleurs, il est bien possible qu’ils éclateraient sur le champ.

    J'aime

  8. Citoyen dit :

     » soit un douzième à peine des Français soutenant le parti présidentiel…  »
    Voila qui résume parfaitement la situation … On a un pouvoir présidentiel qui ne représente quasiment personne, et qui chaque jour prend des décisions, pond des lois, qui détruisent un peu plus le pays.
    C’est ça la réalité.
    La question qui se pose maintenant, est de savoir, quel éventement va permettre d’enrayer cette spirale infernale ?

    J'aime

  9. E.Marquet dit :

    On nous rejoue la pièce « Moi ou le chaos ». Les acteurs sont mauvais, et le spectacle ne nous séduit pas.
    Nous parlera-t-on avant le 26 mai des vrais enjeux du vote européen ?
    Pour l’instant EM fait sa campagne pour 2022 devant des maires béats et des assistances où les cheveux blancs semblent majoritaires, chacun cultivant son pré-carré. Où cela nous mène-t-il ?
    La stratégie consistant à opposer progressistes et nationalistes est une imposture. Et les sondeurs qui sont devenus, avec les médias, les faiseurs de roi, ne contribuent pas à l’éducation politique (au bon sens du terme) d’un électorat moutonnier.
    Un référendum en même temps que le vote européen serait une ineptie. A moins qu’en haut-lieu on ait d’autres visées !
    Quand à citer Bégaudeau, quel crédit ? Il se réclame plutôt d’une pensée anarchiste, considérant que « le geste même de voter est un geste anti-politique » et que « le vote a une certaine toxicité insidieuse ».
    Le jeu politique est pour moi un mystère. Alors, désenchantée, désespérée, désabusée ou tout simplement dans un autre système de pensée ? Je n’ai que des questions et pas de réponses ! Sciences-po manque à mon cursus. Ceux qui en sortent semblent si sûrs d’eux !

    J'aime

  10. ADB dit :

    Sans nier, ou même seulement minimiser, votre constat de la déchéance de la France dans tant de domaines, je voudrais compléter en y ajoutant mon effarement devant l’ignorance abyssale des décideurs, des « z’élites » (!) des mécanismes économiques, et plus encore sur le savoir scientifique basique qui me font constater que le « lyssenkisme » est en action.

    J'aime

    • pabizou dit :

      Ne confondez pas ignorance et volonté de presser le citron tant qu’il est encore juteux . Rien ne changera tant qu’il y aura des politiciens professionnels . Tout le reste n’est que vent et littérature .

      Aimé par 1 personne

  11. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Si vraiment vous disiez vrai lorsque vous écrivez que « l’étau d’une double médiocrité se referme sur la France politique », ce serait une très bonne nouvelle car on ne fera rien de neuf avec du vieux.

    J'aime

  12. Ping : Accélération de la déchéance politique française | Raimanet

  13. Coucou dit :

    Bonjour M’ Tandonnet

    La bêtise humaine est la seule chose qui donne une idée de l’infinie, disais Ernest Renan, dans Dialogues et Fragments Philosophiques.

    Tout parti vit de sa mystique et meure de sa politique ; Charles Péguy

    J'aime

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Nul doute que tout est fait pour reproduire le plus longtemps possible le choc électoral : RN/ parti au pouvoir comme en 2002 et 2017, avec le résultat imparable que l’on sait. La faiblesse pour ne pas parler de médiocrité et le manque abyssal d’idées des partis et surtout des politiciens républicains de gauche et de droite en sont les causes premières et rien ne permet d’entrevoir aujourd’hui une quelconque amélioration malgré les efforts de certains vite muselés par les caciques de ces partis. On ne change pas une stratégie gagnante à tous les coups !
    A la question posée par F. Bégaudeau : « Lequel des deux je déteste le moins? », la réponse est induite dans la question puisque tous les médias sans exception (et je me souviens encore de la une de Libé le 6 mai 2017 sans parler des chroniques mielleuses et caudataires de BFMacron) « aident » les électeurs hésitants à faire le bon choix.
    La crise des gilets jaunes malgré la violence des attaques souvent justifiées contre le pouvoir en place ne changera pas fondamentalement les réactions électorales des électeurs qui préfèrent toujours l’ordre au désordre. Il est à craindre que le nombre d’abstentionnistes augmente encore et c’est sans doute pour cela qu’E. Macron réfléchit à l’organisation d’un référendum simultanément aux élections Européennes. Si le nombre d’abstentionnistes diminue, le Président pourrait alors de vanter d’avoir su redonner le goût de la politique aux Français et en cas de petite victoire même étriquée, claironner que sa politique est finalement la bonne et définitivement validée par une majorité des Français.
    Mais c’est sans compter sur le ras le bol généralisé qui s’installe profondément parmi toute cette population qui ne participe pas ou plus aux manifestations des gilets jaunes et encore moins au Grand Débat complètement manipulé et infiltré par les « progressistes », mais qui n’en sont pas pour autant dupes et prêts à continuer avec tous ces imposteurs.

    Aimé par 1 personne

  15. Curmudgeon dit :

    Pour compléter le tableau, la conception que se fait Macron de la diffusion de l’information par la presse, selon les propos rapportés par Le Point, est parfaitement surréaliste. Normalement ça devrait faire hurler bruyamment.

    J'aime

  16. michel43 dit :

    tiens ,,,tiens bizarrement rien sur notre droite molle , LR a choisie un mauvais cheval ,pour sa liste au Européenne ,Wauquiez était t »il dans un état normal ,franchement ,je ne le pense pas ,alors fera t « il 10% j’espère ,OUI le RN devrait l’emporter ,et Macron devra fermer sa grande bouche ,le quelle des deux je déteste le moins, et bien c’est simple ,étant de la droite molle, je préfère le RN ,

    J'aime

    • E.Marquet dit :

      Michel43,
      Vous nous répétez à l’envi votre préférence pour la famille LP. Faites-vous plaisir, c’est à la mode. Certains sont attirés par le vide, à d’autres cela donne le vertige. Difficile de choisir entre le monde des idées et celui, trompeur, des apparences !
      Je ne sais pas si W pour LR a joué le mauvais cheval pour les européennes. Vu la bronca unanime, y compris dans son parti, que la candidature de FX B a déclenchée, on peut penser qu’il dérange. C’est déjà un bon point. Il n’est d’ailleurs pas seul, puisqu’il s’agit d’un trio, avec une pécressiste et un jupéiste. Il y en a pour tous les goûts.
      Avant de juger FX B, lisez ses livres, écoutez ses conférences. Ce jeune est un véritable intellectuel (malheureusement il n’est pas de gauche et il est catho, ce qui en fait a priori un pestiféré). Cultivé, il a des convictions, est honnête et ouvert au débat, toutes qualités qui sont en voie de disparition. Il est là pour nous parler du sujet de fonds qu’est l’Europe, et je suis certaine qu’il saura le faire avec brio et honnêteté.
      FX B a du courage d’y aller. S’il était mon fils, je tremblerais de le voir ainsi jeté dans la fosse aux lions, me rappelant toutefois que Daniel y fut jeté deux fois par Darius II et par Cyrus le Jeune, et qu’à chaque fois, il est sorti indemne de l’épreuve !
      Si les électeurs préfèrent les paillettes macroniennes ou l’utopie des extrêmes, libre à eux.

      Aimé par 1 personne

    • michel43 dit :

      ou je souris ,Wauquiez a choisie ce garçons étant un catholique ,,,grave erreur ,on va le voir a cette élections ,après on répondra cette conversations,,

      J'aime

    • jfsadys dit :

      « Le faible l’emporte sur le fort, et le doux l’emporte sur le dur; le mou, le fluide sur le dur. » (Lao Tseu)

      J'aime

    • michel43 dit :

      et au trains ou cela va,,,,LE RN va remporter cette élections et nous ,dans les choux de Michel 43

      J'aime

    • jfsadys dit :

      Je ne sais pas si c’est vraiment de Clémenceau mais il aurait  » en politique je souhaite toujours le plus grand mal à mon adversaire: qu’il soit élu ».

      J'aime

    • Iris dit :

      Je ne résiste pas au plaisir de partager avec vous, un article lu sur Valeurs Actuelles qui décrit une personnalité singulière…
      Par Auteur Marie-Victoire Velut / Mardi 5 février 2019
      Professeur de Lettres et jeune auteur, Marie-Victoire Velut est une ancienne khâgneuse de François-Xavier Bellamy à Blomet, de 2011 à 2013. Elle salue “ l’enseignement tout à fait remarquable ” dispensé par la tête de liste LR aux européennes lorsqu’il était encore son professeur de philosophie.
      Comme dans « l’ode au duc de Bordeaux » de Lamartine que nous étudions à l’époque en khâgne, nous le surnommions parfois en secret, « l’enfant du miracle ».
      Il était tour à tour, Marx, Nietzsche, Aristote, Rorty. Et ce, sincèrement, sans caricature, totalement. Il essayait d’être le plus fidèle à chacun d’eux pour que nous puissions nous en faire une image vraie et un jugement propre.
      Cela ne l’empêchait nullement parfois de plonger dans des envolées lyriques pour nous faire apprécier la beauté des auteurs : il nous faisait vibrer en nous parlant de La Boëtie en guerre contre la politique, il révélait des poussières d’or chez Nietzche, d’une saveur rare, touchant au sublime. Il redonnait sang et chair à Hume en quête d’une esthétique de la conversation et réincarnait sa philosophie. Il faisait briller chaque auteur d’un éclat propre et le plaçait au sommet d’une époque comme son joyau rutilant.
      Par cœur, il déclamait de grands passages tirés des plus grandes œuvres, avec éloquence et aisance.
      Cela pouvait durer longtemps, nous écoutions admiratifs ce navire voguer en plein océan, évitant les remous. Tentant de retenir et de gratter quelques miettes de cette érudition.
      Mais nous pauvres ombres…
      Il n’avait rien d’un extrémiste ou d’un fanatique, bien au contraire. Tout lui en respirait la mesure. Un devoir trop engagé pouvait valoir un cinq et ce commentaire cinglant à juste titre : « vous ne voulez pas citer les frères Martineau aussi ? »
      Professeur attentionné,
      Il passait du temps avec ses élèves même en dehors des cours pour répondre à leurs « interrogations, doutes, craintes et angoisses ». Il venait aussi avec gentillesse récupérer à la gare ses élèves, piteuses baleines échouées Gare de Lyon après leurs oraux éreintants à l’ENS.
      En classe il avait toujours une exquise politesse. Même lorsqu’il réclamait le silence c’était à coup de « s’il vous plaît ? ».
      Certains anciens élèves enseignent aujourd’hui, et c’est en partie grâce à lui, car sa rigueur de réflexion et d’analyse, sa culture foisonnante, son enthousiasme, sa pédagogie, étaient inspirants.
      Aujourd’hui, la politique gagne une intelligence et un cœur de plus qui bat pour elle, mais des jeunes n’auront pas ce professeur prodige et de cette perte, il nous faut aussi faire le deuil.
      Je vous propose quelques uns des vers d’Alphonse de Lamartine :
      Ode sur la naissance du Duc de Bordeaux
      Versez du sang ! frappez encore !
      Plus vous retranchez ses rameaux,
      Plus le tronc sacré voit éclore
      Ses rejetons toujours nouveaux !
      Est-ce un dieu qui trompe le crime ?
      Toujours d’une auguste victime
      Le sang est fertile en vengeur !
      Toujours échappé d’Athalie
      Quelque enfant que le fer oublie
      Grandit à l’ombre du Seigneur !

      Il est né l’enfant du miracle !
      Héritier du sang d’un martyr,
      Il est né d’un tardif oracle,
      Il est né d’un dernier soupir !
      Aux accents du bronze qui tonne
      La France s’éveille et s’étonne
      Du fruit que la mort a porté!
      Jeux du sort ! merveilles divines !
      Ainsi fleurit sur des ruines
      Un lis que l’orage a planté.

      Il vient, quand les peuples victimes
      Du sommeil de leurs conducteurs,
      Errent aux penchants des abîmes
      Comme des troupeaux sans pasteurs !
      Entre un passé qui s’évapore,
      Vers un avenir qu’il ignore,
      L’homme nage dans un chaos !
      Le doute égare sa boussole,
      Le monde attend une parole,
      La terre a besoin d’un héros !

      Courage ! c’est ainsi qu’ils naissent !
      C’est ainsi que dans sa bonté
      Un dieu les sème ! Ils apparaissent
      Sur des jours de stérilité !
      Ainsi, dans une sainte attente,
      Quand des pasteurs la troupe errante
      Parlait d’un Moïse nouveau,
      De la nuit déchirant le voile,
      Une mystérieuse étoile
      Les conduisit vers un berceau !

      Sacré berceau ! frêle espérance
      Qu’une mère tient dans ses bras !
      Déjà tu rassures la France,
      Les miracles ne trompent pas !
      Confiante dans son délire,
      A ce berceau déjà ma lyre
      Ouvre un avenir triomphant;
      Et, comme ces rois de l’Aurore,
      Un instinct que mon âme ignore
      Me fait adorer un enfant !
      *
      Ode sur la naissance du Duc de Bordeaux
      Versez du sang ! frappez encore !
      Plus vous retranchez ses rameaux,
      Plus le tronc sacré voit éclore
      Ses rejetons toujours nouveaux !
      Est-ce un dieu qui trompe le crime ?
      Toujours d’une auguste victime
      Le sang est fertile en vengeur !
      Toujours échappé d’Athalie
      Quelque enfant que le fer oublie
      Grandit à l’ombre du Seigneur !

      Il est né l’enfant du miracle !
      Héritier du sang d’un martyr,
      Il est né d’un tardif oracle,
      Il est né d’un dernier soupir !
      Aux accents du bronze qui tonne
      La France s’éveille et s’étonne
      Du fruit que la mort a porté!
      Jeux du sort ! merveilles divines !
      Ainsi fleurit sur des ruines
      Un lis que l’orage a planté.

      Il vient, quand les peuples victimes
      Du sommeil de leurs conducteurs,
      Errent aux penchants des abîmes
      Comme des troupeaux sans pasteurs !
      Entre un passé qui s’évapore,
      Vers un avenir qu’il ignore,
      L’homme nage dans un chaos !
      Le doute égare sa boussole,
      Le monde attend une parole,
      La terre a besoin d’un héros !

      Courage ! c’est ainsi qu’ils naissent !
      C’est ainsi que dans sa bonté
      Un dieu les sème ! Ils apparaissent
      Sur des jours de stérilité !
      Ainsi, dans une sainte attente,
      Quand des pasteurs la troupe errante
      Parlait d’un Moïse nouveau,
      De la nuit déchirant le voile,
      Une mystérieuse étoile
      Les conduisit vers un berceau !

      Sacré berceau ! frêle espérance
      Qu’ une mère tient dans ses bras !
      Déjà tu rassures la France,
      Les miracles ne trompent pas !
      Confiante dans son délire,
      A ce berceau déjà ma lyre
      Ouvre un avenir triomphant;
      Et, comme ces rois de l’Aurore,
      Un instinct que mon âme ignore
      Me fait adorer un enfant !

      Aimé par 1 personne

    • michel43 dit :

      Merci

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s