La violence nihiliste

Ce quatrième samedi de troubles marque un tournant. Le triste spectacle que donnent les avenues et quartiers prestigieux de la capitale est désormais sans lien avec le mouvement initial des gilets jaunes, comme chacun peut le constater au regard des images. Celui-ci a eu gain de cause au regard de ses demandes initiales à la fois concrètes et emblématiques, parfaitement légitimes et fondées, relatives à la taxation du carburant. Il faut souhaiter qu’il trouve maintenant son expression politique et démocratique, bien loin des partis extrémistes qui ont lamentablement cherché à le récupérer. Ce triste spectacle de ce samedi n’est pas non plus révolutionnaire: les affrontements sont le fait d’une poignée d’individus entraînés à détruire et non d’une dynamique populaire; ils ne débouchent sur aucun projet, aucune volonté politique. Il est dans une logique nihiliste: il n’a pas d’autre raison d’être que de détruire, blesser, piller, répandre le mal et la violence comme des fins en soi. Les forces de l’ordre ne protègent d’ailleurs pas un parti, une équipe  au pouvoir. Elles protègent l’Etat de droit, la liberté, l’intégrité du territoire, la sécurité des Français face à des voyous et des casseurs. Les politiciens qui veulent profiter de ces événements pour rajouter du chaos au chaos et se présenter en recours se révèlent dans toute leur irresponsabilité. Face au triste spectacle de la capitale, en ce samedi 8 décembre, une seule pensée me vient à l’esprit: solidarité avec les forces de l’ordre en lutte contre le chaos avec un dévouement et un professionnalisme qui doivent faire la fierté et l’honneur de la France dont l’image est en ce moment tellement  saccagée.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

66 commentaires pour La violence nihiliste

  1. Henri Latour dit :

    Ne devriez-vous pas vous interroger sur l’impuissance de cet Etat face aux casseurs et pilleurs ?
    Cet Etat incapable d’assurer cette fonction régalienne ne mérite aucun respect.

    J'aime

  2. pabizou dit :

    @Dam, bonjour, je ne suis pas un inconditionnel de l’europe mais ce n’est pas l’UE qui est responsable de la gabegie étatique française . Lorsque j’entends laisser grimper les déficits et laisser glisser la monnaie je me demande tout de suite si la gestion catastrophique de quelques uns doit être payée par ceux qui n’ont pas droit à la parole et qui sont in fine les cochons-payeurs . Les dévaluations heureuses n’existent pas, les économies sont toujours possibles . Sortir l’état de ce qu’il ne sait pas gérer et diminuer la logorrhée législative qui étouffe tout raménerai sans doute plus de confiance et de responsabilité que de taper sur un bouc émissaire quel qu’il soit . Laissons à l’état le régalien et reprenons nos droits pour le reste . C’est tout à fait possible et les exemples qui le prouvent ne manquent pas( Canada, nouvelle-Zélande et d’autres) mais bien sûr ça oblige à accepter de sortir de la nursery étatique et a rétablir la responsabilité comme pendant à la liberté

    Aimé par 1 personne

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      « l’arrosage automatique sans compteur ».
      Un bel exemple vient d’être révélé par la presse. C’est le cas de Jean-François Barnabé que chacun de nous a vu « dans le poste » comme représentant patenté des Gilets Jaunes.
      Il s’agit, en fait, d’un fonctionnaire sans mission depuis DiX ANS ! Il touche un salaire de fonctionnaire de 2600€ net par mois… A NE RIEN FAIRE !
      Voila précisément ce dont on est en train de crever : la gabegie, la fraude sociale, la fraude fiscale – la fraude institutionnalisée – les privilèges, les « niches fiscales » dont la pertinence est loin d’être démontrée, les comités « Théodule » et autres institutions inutiles, le « je m’en foutisme », l’irresponsabilité, « l’arrosage automatique sans compteur »…

      J'aime

  3. Ping : La violence nihiliste | Raimanet

  4. Annick Danjou dit :

    4 ministres belges démissionnent car ils sont en désaccord avec le pacte sur les migrations que Michel va aller signer. Quels sont les ministres français qui s’y opposent et font entendre leur voix? A part Le pen on n’entend rien.

    Aimé par 1 personne

    • Tracy LA ROSIÈRE dit :

      Jour sombre pour la France.
      Le pays brûle et Macron ouvre les portes.
      Des pompiers vous diront que c’est criminel.

      J'aime

  5. Angst dit :

    La taxation du carburant était un facteur déclenchant, le sujet est plus vaste, il s’agit d’un rapport qualité/prix : l’État exige de plus en plus et s’implique de moins en moins, surtout dans cette France rurale qui est celle dans laquelle j’ai choisi de vivre.
    Toucher aux taxes sur le carburant calme une démangeaison, mais la maladie est toujours présente.
    Des milliards ont été engloutis dans des « plans-banlieues » pour acheter la paix.
    La France rurale n’a que le droit de payer et de se taire, et à la limite de protester mais sans déranger personne, sans mettre en péril le vivrensemble. C’est bien ça ?
    Quant à Macron, le petit roi (refait la déco de l’Élysée, veut renvoyer des œuvres qui ne lui appartiennent pas, veut faire dorer les toits de Chambord où il a fêté un anniversaire, tout ça à prendre comme faits du prince, ce sont des détails, mais qui illustrent l’individu) je n’attends rien de sensé de lui ni des ses conseillers s’il en a.

    Aimé par 1 personne

  6. Christophe dit :

    Je lis les commentaires ci-dessus et j’en lis aussi sur d’autres blogs,hélas!Je crains que beaucoup d’observateurs ne comprennent pas ce qui se passe!En vérité,les français sont drogués à la dépense public et comme tout drogués s’il n’a pas sa dope,il devient dangereux.
    Il y a une révolution intellectuelle et sociale que les français doivent opérer à savoir se dégager d’une emprise excessive de l’État.Il est urgent que nous retrouvions une véritable liberté:liberté de penser et de dire,liberté économique.Depuis plusieurs décennies,les français sont mal dans leurs peau.Nous sommes un peuple de psycho névrosés et hypocrites.

    Il faut sortir de nos contradictions et de nos inconséquences.
    Nous sommes immatures.

    Aimé par 1 personne

  7. drazig dit :

    Les GJ pacifiques et raisonnables sont les abrutis du macronisme.

    J'aime

    • michel43 dit :

      si Mme LEPEN est élues ,la France sera a feu et a sang, ,, lui a réussie cela ,,,,

      J'aime

    • Timéli dit :

      Qu’entendez-vous par « abrutis » ? Abêtis ? Idiots ? Stupides ?
      Je suis totalement d’accord avec vous si vous avez voulu dire que Macron les avait rendu comme tels…

      J'aime

  8. Jean-louis Michelet dit :

    A chacun son rôle.
    Effectivement, on peut constater que les revendications des Gj sont de toutes natures comme un patchwork mais ne serait- ce pas le rôle de la classe dirigeante de « décrypter » le message envoyé ?
    Attendons la parole présidentielle.

    J'aime

  9. drazig dit :

    Violence, nihiliste ou pas, en tout cas elle répond au mépris au mieux à l’ignorance de Macron et de ses sbires. C’est là que se trouve la violence, et c’est là que l’on doit l’éradiquer.

    Aimé par 1 personne

  10. Citoyen dit :

     » Ce quatrième samedi de troubles marque un tournant  » …. Et ce n’est pas le dernier, avant de verser dans le fossé, Maxime …

     » Celui-ci a eu gain de cause au regard de ses demandes initiales à la fois concrètes et emblématiques, parfaitement légitimes et fondées, relatives à la taxation du carburant.  » …. En partie seulement …

     » Face au triste spectacle de la capitale, en ce samedi 8 décembre, une seule pensée me vient à l’esprit:  » …. Que le micron et sa clique se mettent en conformité avec les attentes des français … à savoir, qu’ils aient la décence de dégager !
    Mais comme il y a peu de chance qu’ils aient compris le message, le cirque n’est pas près de s’arrêter …

    Et encore, pour en ajouter une couche de plus, il y a demain le pacte de l’ONU …. Si d’ici-là, on apprenait que le micron s’est pris une balle, ça déclencherait comme pensée, pour beaucoup de monde :
    Tiens, enfin une bonne nouvelle !

    Aimé par 1 personne

  11. Colibri dit :

    « De toutes les manifestations du pouvoir, celle qui impressionne le plus les hommes, c’est la retenue ». Thucydide

    J'aime

  12. Janus dit :

    Excellente analyse sous le lien ci-dessous qui vient compléter les vôtres :http://www.magistro.fr/index.php/template/lorem-ipsum/en-france/item/3545-vous-vouliez-une-transition

    J'aime

  13. artofuss dit :

    Au vu des images aujourd’hui diffusées sur la toile, je pense qu’il faut parler très clair: hier, comme précédemment, tout s’est à peu près bien passé jusque vers le milieu de l’après-midi, quand « certains » ont décidé, après la sieste, de « descendre » sur la capitale pour faire leurs « emplettes » chez GoSport, Apple ou les boutiques de luxe et de téléphonie…et se défouler sur le matériel public et privé. La manifestation a alors, comme d’habitude, tourné à l’émeute.
    Ceci est inadmissible dans un pays civilisé digne de ce nom.
    Si, comme vous le dites, la violence des casseurs et pillards est « dans une logique nihiliste: (elle) n’a pas d’autre raison d’être que de détruire, blesser, piller, répandre le mal et la violence comme des fins en soi », alors le pouvoir DOIT utiliser TOUS les moyens pour neutraliser ceux qui dénaturent les revendications légitimes de manifestants légitimes, donc notre démocratie. Des textes législatifs ou réglementaires pour les temps d’émeute existent, il faut les appliquer sans états d’âme ou les modifier pour les rendre efficaces.
    Bien au contraire, ce gouvernement a montré ces derniers jours une fort peu démocratique tendance à entretenir la confusion entre citoyens mécontents et fauteurs de troubles et de violence.
    Comme ses prédécesseurs depuis des décennies, il trahit donc, à des fins politiques et électorales, son premier devoir qui est d’assurer aux citoyens leur sécurité, base du contrat social au nom duquel nous déléguons notre souveraineté à des représentants.
    Cette exigence légitime devrait être le préalable à toute négociation des jours ou semaines qui viennent avec l’équipe en place, avant même toute autre discussion.
    Faute de quoi, la chute du pays continuera.

    J'aime

  14. pabizou dit :

    A part faire payer les riches que proposent les gj? rien, une fois de plus, comme le socialisme ne mêne qu’à la ruine rajoutons en une louche

    J'aime

  15. Sganarelle dit :

    Macron est grillé .la seule issue qui lui reste est de partir. Tous ses pansements ou rustines n’auront qu’un temps et ne feront qu’affaiblir le pays ou apporter la guerre civile . Il ne s’agit pas d’une grogne mais d’un malaise sociétal profond qui couve depuis des années et Macron est la goutte d’eau avec ses godillots en marche et son comportement qui en rajoute. Il concrétise toutes les violences et les haines à la mesure des espoirs qu’il avait fait naître . Il faut qu’il parte.

    Aimé par 2 personnes

  16. Jean-louis Michelet dit :

    Hier
    Je relisais mes commentaires des mois de Mai et Juin 2017 déposés sur ce blog avec et toujours, la même conclusion ; Hier comme aujourd’hui, nous sommes toujours surpris de ce qui nous arrive…
    Cela passera…et repartira, comme d’habitude.

    J'aime

    • PenArBed dit :

      Aldous Huxley : son essai  »Retour au meilleur des mondes (1958) » : «Les démocraties changeront de nature. Les vieilles formes pittoresques – élections, parlements, hautes cours de justice demeureront, mais la substance sous-jacente sera une nouvelle forme de totalitarisme non violent. Toutes les appellations traditionnelles, tous les slogans consacrés resteront exactement ce qu’ils étaient au bon vieux temps, la démocratie et la liberté seront les thèmes de toutes les émissions radiodiffusées et de tous les éditoriaux (…). Entre-temps, l’oligarchie au pouvoir et son élite hautement qualifiée de soldats, de policiers, de fabricants de pensée, de manipulateurs mentaux mènera tout et tout le monde comme bon lui semblera»
      «Nous savons qu’il est dangereux de laisser une oligarchie dirigeante concentrer trop de pouvoir entre ses mains et pourtant c’est ce qui se produit de plus en plus. (…) Désirons-nous vraiment agir? Est-ce que la majorité de la population estime qu’il vaut bien la peine de faire des efforts assez considérables pour arrêter et si possible renverser la tendance actuelle vers le contrôle totalitaire intégral ?
      (…) Tout oiseau qui a appris à gratter une bonne pitance d’insectes et de vers sans être obligé de se servir de ses ailes renonce bien vite au privilège du vol et reste définitivement à terre. Il se passe quelque chose d’analogue pour les humains. Si le pain leur est fourni régulièrement et en abondance trois fois par jour, beaucoup d’entre eux se contenteront fort bien de vivre de pain seulement – ou de pain et de cirque. « En fin de compte », dit le Grand Inquisiteur dans la parabole de Dostoïevski, «ils déposeront leur liberté à nos pieds et nous diront : faites de nous vos esclaves, mais nourrissez-nous»

      J'aime

  17. Bernderoan dit :

    Triste constat, mais nonobstant prévisible.
    Je partage totalement l’avis d’Annick Danjou sur le courage et la fermeté nécessaire.
    Cependant Maxime, lorsque vous dites que le mandat utile de Macron est de fait terminé, il me semble qu’il pourrait sortir par le haut de ce mandat par deux actions dignes. Pas sûr cependant que ses coreligionnaires financiers continuent de le soutenir !
    Pour le temps qui lui reste, il pourrait décider de remettre à plat la fiscalité française, source de toutes les injustices dénoncées par les GJ, et de travailler sérieusement à la réduction de la dépense publique, train de vie de l’État, mais aussi de tous les organismes qui coûtent une fortune et ne rapportent rien, assainissement des fonctions publiques (je suis un ancien fonctionnaire…!).
    Contrairement aux discours médiatiques qui nous expliquent que les Français sont incohérents avec moins de taxes, moins d’impôts, et plus de services publics, je suis convaincu du contraire. Une gestion saine au service de tous est possible. C’est ce que l’on nomme l’intérêt général.

    J'aime

    • Dam dit :

      impossible de reformer, pour que cela marche, l’etat devrait faire grimper les deficites et laisser glisser la monnaie, pas de bol des cons ont mis la France dans l’Euro.

      J'aime

    • Déa dit :

      L’intérêt général ne concerne qu’une partie, il signifie en laisser sur le côté. Le bien commun inclus tous.
      Cela n’est pas que de la sémantique, vous le voyez bien.
      Cela dit je souscris à vos 2 idées.
      Cependant les gilets jaunes revendiquent un immédiat, de l’argent. c’est là que cela pourrait coincer. Attendons demain.

      J'aime

    • PenArBed dit :

      Michel Onfray (michelonfray.com – 29 novembre 2018): «Qui niera en effet qu’avec les Gilets Jaunes, il ne s’agisse de paupérisation? Des riches de plus en plus riches et de moins en moins nombreux, des pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux: voilà ce qui définit la paupérisation. Pendant que Carlos Ghosn, grand patron franco-libano-brésilien, gagne 16 millions d’euros par an et se trouve dans une prison japonaise pour une suspicion de fraude à l’impôt, on voit sur les plateaux de télévision des jeunes mères de famille vivant seules qui expliquent qu’elles portent ce fameux gilet parce qu’elles n’en peuvent plus de subsister avec juste un peu plus de mille euros par mois.

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s