Détestable moquerie

Une jolie phrase trouvée chez la Bruyère (Les caractères): « La moquerie est de toutes les injures celle qui se pardonne le moins ». Un site Internet, à caractère plus ou moins officiel, publie chaque année les « perles du bac ». Il n’est pas interdit de s’interroger sur cette curieuse manie d’ironiser sur les perles, parfois révélatrices d’une incroyable faillite de l’enseignement du français, de l’histoire et de la philo. La responsabilité n’en incombe sûrement pas aux lycéens mais aux responsables publics, depuis des décennies qui ont favorisé, sciemment ou inconsciemment, la chute des connaissances et des savoir-faire dans ces domaines. Et c’est d’eux qu’il conviendrait de se moquer… Et si je répercute ci-dessous ces perles trouvées sur Internet, ce n’est pas pour ajouter de l’ironie à l’ironie. Bien au contraire, certaines de ces perles (quelques unes, pas toutes), jugées ridicules par ceux qui ont pris l’initiative de les publier, sont étrangement imprégnées d’un bon sens voire d’un humour évident qui fait défaut à nombre de donneurs de leçons sur la place publique!

Maxime TANDONNET

Les perles des copies du bac session 2017

  • Pour se libérer de sa culture, il faut tout d’abord oublier tout ce que l’on sait. Ainsi nous devenons stupides mais libre, et c’est peut-être mieux comme ça.
  • Une œuvre d’art c’est comme une jolie fille, c’est beau à regarder mais interdit de toucher.
  • Macron a tout pour être un bon président : il est beau, il est jeune, il est intelligent et il s’habille bien pour séduire les électeurs et surtout les électrices.
  • Mais nous ne sommes pas dupes ! La beauté d’une œuvre se détermine surtout par son prix de vente. Ce qui est cher est beau, et ce qui n’est pas cher n’est pas beau. Tout le reste n’est que baliverne et futilité.
  • Je peux prendre l’exemple de l’affaire François Fillon pour illustrer ma démonstration. Il avait tous les droits d’avoir des costumes gratuits, mais ce n’était pas juste aux yeux du peuple et de la plupart des gens qui ne peuvent même pas aller faire les courses et acheter des chaussures pour leurs enfants.
  • La France a connu trois présidents de la république depuis 1946 : Le Général de Gaulle, Sarkozy et François Hollande.
  • Le premier ministre représente l’Etat, qui est lui-même représenté par le gouvernement du président de la république et par l’administration qui permet de créer les lois.
  • La plupart des fonctionnaires sont inutiles en France et coûtent trop cher. Sauf peut-être les professeurs de lycée et collège qui font un travail vraiment incroyable et qui ne sont pas assez payés.
  • Pour un communiste, un socialiste est en fait un marxiste, alors que pour un socialiste, un communiste est en réalité un syndicaliste. Alors qu’en vérité, le marxisme est très proche du communisme, et le socialisme n’est pas tant éloigné que ça du syndicalisme. Ce sont des concepts très ressemblants, mais qui peuvent éventuellement symboliser des concepts en réalité très éloignés selon le point de vue et la position de chacun.
  • Je n’irai pas jusqu’à dire que la justice c’est de la poudre de perlimpinpin, mais cela reste un sujet à débattre.
  • Le trou de la sécu est de plus en plus grand, au point que la France tout entière va bientôt tomber dedans.
  • Depuis 1946 de nombreux moments de joie se sont succédés dans la politique française, avec l’élection de Sarkozy par exemple, et celle de Mitterrand 5 ans avant.
  • Il n’est pas nécessaire d’être un homme riche pour être un homme libre. Comme l’a dit un grand philosophe, il vaut mieux être un peu malade que beaucoup mort.
  • La richesse de l’âme n’a de grandeur que le montant du compte bancaire.
  • Rendre la raison c’est retomber sur terre. Mais la raison c’est surtout quelque chose qui se passe dans notre cerveau, donc ce n’est pas forcément sur terre. Du coup la question n’est pas évidente et cela complique l’analyse.
  • Benoit Hamon avait une très bonne idée avec le « revenu universel », cela nous aurai permit de vivre sans aller travailler. Et c’est quand même la base du bonheur.
  • La loi, la liberté, n’est-ce pas, au final, que de la poudre de perlimpinpin lancé aux yeux du peuple pour mieux le contrôler ?
  • Ce n’est pas la raison qui peut rendre raison de tout, c’est juste qu’à la fin, personne n’a raison et tout le monde meurt.

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Détestable moquerie

  1. pier21 dit :

    Les oiseaux s’étaient envolés dés qu’on leur avait ouvert la porte!
    Je l’ai vu écrit différemment, le sens était différent, mais la phrase tout aussi logique!

  2. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    http://tiny.ph/rKMm

  3. lugardon dit :

    Cela fait du bien de rire. Merci de ce blogon euphorisant.

  4. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Certaines « perles » sont en effet pleines de bon sens mais si cela peut suffire pour obtenir aujourd’hui un bac peut-être même avec mention, il est fort probable que leurs auteurs ne puissent pas aller beaucoup plus loin dans leurs études sauf si le tirage au sort leur permet de passer une ou deux années en fac.
    A qui la faute ?
    Je commencerais par leurs parents qui ne leur ont pas donné l’envie d’apprendre, de lire, de se cultiver, qui ne les ont probablement ni suivis ni soutenus pour toutes les bonnes raisons que l’on ne cesse de nous rabâcher et qui pour certains aujourd’hui vont jusqu’à agresser les enseignants si leur progéniture n’obtient pas de bonnes notes, je ne parle même pas de punitions ou d’heures de colle puisqu’il s’agit maintenant de gros mots.
    Puis, le Conseil Supérieur des programmes du Ministère de l’Education Nationale, organisme tout-puissant, sectaire et idéologique qui soit seul soit avec l’aide du Ministre en mal de réforme qui porterait son nom, invente et modifie des programmes en se souciant assez peu de l’éducation de nos enfants.
    De la kyrielle de Ministres de l’Education Nationale (en moyenne un tous les deux ans depuis le début de la Vème République) tous enclins à réformer tout et n’importe quoi pourvu que la réforme porte leur nom.
    Ce certains enseignants qui confondent : vocation et sacerdoce avec garantie de l’emploi et temps de travail global réduit sans vraiment eux aussi se soucier de l’efficacité de la transmission de leur savoir.
    Bien sûr des élèves eux-mêmes, souvent manipulés par certains enseignants ou ainés syndicalisés à outrance et dont le seul objectif est de faire échouer toutes les réformes surtout si elles sont intelligentes.
    Heureusement il nous reste quelques belles écoles privées ou quelques lycées de renom qui n’acceptent leurs élèves que sur dossier et bien sur nos grandes écoles qui permettent à ceux et celles qui le souhaitent et qui peuvent se payer leurs études de devenir des « gens qui réussissent ».
    Certes les cancres ont existé de tout temps mais devons-nous être fiers de constater malgré les grandes avancées technologiques, notre classement PISA en milieu de tableau alors que le budget de l’Education Nationale est de 150 milliards d’euros.

  5. Stéphane B dit :

    Bonsoir

    Derrière certaines, la raison du bon sens pointe son nez, même si l’envie de rire ou de pleurer vient lors de la lecture de quelques perles

  6. Jean-louis Michelet dit :

    Extrait de  » L’humour vert  » petite compilation des perles de l’école primaire parue dans les années 50.
    Dans la phrase  » Le voleur a volé les pommes « , où est le sujet ?
    Réponse :  » En prison  »
    Quel est le futur du verbe  » Je baille  » ?
    Réponse :  » Je dors  »
    Que veux dire l’eau potable ?
    Réponse :  » C’est celle que l’on peut mettre dans un pot  »
    Qu’est-ce qu’un oiseau migrateur ?
    Réponse :  » C’est celui qui ne peut que se gratter la moitié du dos  »
    Quoi faire la nuit pour éviter les moustiques ?
    Réponse :  » Il faut dormir avec un mousquetaire  »
    A quoi sert la peau de la vache ?
    Réponse :  » Elle sert à garder la vache ensemble  »
    Pourquoi le chat a-t-il quatre pattes ?
    Réponse :  » Les deux de devant sont pour courir, les deux de derrière pour freiner  »
    Quand dit-on  » chevaux  » ?
    Réponse :  » Quand il y a plusieurs chevals  »
    L’institutrice demande  » Quand je dis : je suis belle, quel temps est-ce ?  »
    Réponse :  » Le passé, madame « 

    • Cyril45 dit :

      J’en connaissais quelques-unes, parues également dans les ouvrages de Jean Charles: La foire aux cancres.Et pour compléter celle sur le chat j’ajoute, tiré de l’opus cité : Le chat a des moustaches en forme de fil de fer, c’est un filin.

    • Mildred dit :

      Encore ! encore ! J’étais tout à fait désolée parce que les « perles » de monsieur Tandonnet ne m’avaient même pas fait sourire, alors que les vôtres m’on fait éclater de rire !

    • JL Michelet, magnifique!
      MT

  7. Infraniouzes dit :

    Si vous nous les livrez c’est bien pour en rire un peu. Et il y en a de franchement drôles. C’est vrai que l’humour se cache où on ne l’attend pas. Et puis, parmi ces rois du calembour, peut-être se cache-t-il un Raymond Devos, un Pierre Palmade ou un Jean Poiret… Allez savoir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s