Pourquoi le culte de la personnalité?

Nulle part ailleurs qu’en France un spectacle comme celui de l’arrivée solennelle de M. Macron devant la pyramide du Louvre puis son discours n’est concevable: ni en Angleterre, ni en Allemagne, ni en Italie, ni en Espagne… Dans le Figaro d’hier, un ancien ministre de M. Sarkozy donnait une longue interview intitulée: « La France va être amoureuse d’Emmanuel Macron » (sic). Dans les journaux, la radio, la télévision, l’émerveillement est général. Ce matin, sur radio bfm, un autre ancien ministre, de Chirac cette fois-ci, le compare à « Bonaparte ». Cette euphorie serait compréhensible si M. Macron pouvait se targuer d’une décision, d’un choix, d’un acte décisif pour l’avenir du pays, d’un seul geste d’un homme d’Etat confronté à la réalité. Aujourd’hui, tel n’est pas le cas. Son succès repose sur une élection étrange, dans un contexte extravagant, porté à bout de bras par les médias et des circonstances invraisemblables. Il n’existe aucun autre pays du monde occidental où un tel culte de la personnalité est concevable, sans fondement dans le monde des réalités, uniquement façonné dans celui des chimères. Tel est le pire signe de la France malade. Un pays ravagé par le chômage, la violence, ensanglanté par le terrorisme, menacé par le repli identitaire sur toutes ses formes, le communautarisme, une vertigineuse crise de confiance envers la politique, tente de fuir dans les limbes de l’imagination et se projette dans le culte de la personnalité, le rêve, l’émerveillement, s’est trouvé un sauveur providentiel. Cette hallucination collective, apparition magique, est la contrepartie d’un gigantesque malaise. Le phénomène ne touche sans doute pas l’ensemble du pays, la France profonde l’observant avec scepticisme, mais au moins sa frange jeune, moderne, citadine, instruite,  comme une foule malade qui d’identifie au héros dont elle a besoin. Nous sommes en plein dans le délire présidentialiste français qui s’aggrave de jour en jour. Plus le pays sombre dans le chaos et l’impuissance, plus une partie de la France, celle des élites et de ses milieux privilégiés a besoin de rêve, d’une image providentielle à laquelle se confondre. Si je me trompe, si nous sommes bel et bien à l’aube d’une ère nouvelle incarnée par cet homme neuf, tant mieux! Je serai heureux de m’être trompé! Et ferai amende honorable. Rendez-vous le 1er janvier 2018. Mais si j’ai raison, si je ne me trompe pas, alors, l’atterrissage, le retour à la terre ferme s’annonce d’une violence inouïe, pour lui mais aussi pour nous tous.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

39 commentaires pour Pourquoi le culte de la personnalité?

  1. Carry dit :

    Macron se présente comme le bon élève (en tous cas, en méthodologie politique…) d’une foultitude de personnages influents, d’institutions puissantes, et de politiciens de tous poils.
    Il est jeune et intelligent, certes, et sait parfaitement jouer avec cette complexité, sans trop faire de fautes, apparentes du moins.
    Maintenant que le « peuple » a suivi la « machine » qui l’a fantastiquement téléguidé vers le vote recherché, sera t’il celui qui s’auto construira dans les habits de président ainsi confiés, tout en construisant une nouvelle façon de conduire une nouvelle voie de gouvernance (laquelle?).
    Ce que nous sommes en droit d’attendre, c’est que l’élève surpasse tous ses professeurs, quitte à les renier (de reniement, Macron, en est capable…)
    C’est ce que nous souhaitons, et s’il y parvient bon an mal an, alors un cercle vertueux peut s’installer en France…! on en est loin, mais de bonnes impulsions peuvent aider à progresser…
    Si l’élève reste sous influence, et le risque est ô combien majeur, alors un immense « patatra » ne manquera pas à terme de nous faire descendre encore d’un cran, suite à notre bien longue dégringolade.
    Les écueils sont innombrables, et il ne nous reste plus qu’à lui souhaiter de réussir pour le bien des français le plus large possible. Je n’ai pas voté pour Macron, et bien des sujets de son programme me déplaisent (mondialisme, communautarisme, perte d’identité, perte d’autonomie des communes, etc), alors, attendons avant de porter tout jugement…
    Quelques bonnes idées comme l’uniformisation des régimes de retraites…un certain assainissement du mammouth, etc …à voir en pratique…

  2. EQUALIZER dit :

    ici aussi … mon commentaire aux oubliettes du Château … je renonce !

  3. charles902 dit :

    Hollande le clame urbi et orbi: c’est son poulain qui a gagné. Et voici Bayrou qui le confirme et qui déchante: le centre se cristallise plus à gauche qu’il ne le croyait.
    Quant à la foule, elle est « sentimentale », elle a « soif d’idéal », elle souhaite « tout le bonheur du monde » , une avalanche de pain et de jeux. Elle a donc apprécié la mise en scène du Louvre..sauf que quand notre Président élu marchait, on lui voyait le dessous de ses chaussures. J’espère que ce n’est pas un mauvais présage.

    Allons! Ne nous changeons pas en prophètes de malheur. Ca va peut être s’arranger, si Dieu est grand.

    • de Cydelah dit :

      Bonjour,
      « sauf que quand notre Président élu marchait, on lui voyait le dessous de ses chaussures. »

      Ah bon! Des Louboutin ?

      à moins que celles là lui soient prochainement offertes :

  4. Curmudgeon dit :

    Pour me répéter, pour le moment, on est encore loin du record d’Obama.

    « Obama is, of course, greater than Jesus ».

    http://politiken.dk/newsinenglish/art5473856/EDITORIAL-Obama-greater-than-Jesus

    Autres pétages de plomb rassemblés sur ce blog anthologique :
    http://obamamessiah.blogspot.fr/

  5. Albert Duteil dit :

    Bonsoir
    Les psychiatres et sociologues doivent serieusement se pencher sur son cas.

    En Marche possède toutes les caracteristiques d’une secte (au vrai sens du terme, d’ailleurs il a reçu le soutien de la Franc Maçonnerie!),avec des adeptes hypnotisés par un guru déspotique, egocentrique, qui ne supporte pas de contradiction, comme on l’a vu à maintes reprises.

    Une secte de financiers, ou banquiers dont les reunions s’appelent ´Conseil d’administration’ , et ses methodes politiques inspirées de la bourse… comme le souligne Le Monde…

    Son jeu de vouloir detruire toutes les forces politiques du pays, soit en les minant de l’interieur, ou en soudoyant les plus avides, témoigne de sa volonté de regner en maitre absolu sur le pouvot legislatif, et executif….
    Gageons que la justice sera aux ordres elle aussi, comme elle l’a fait déja ..

    Est ce que la France sera mise au pas et definitivement vassalisée? fondue dans l’OTAN et l’Europe comme pays satellite ou simple marché TAFTA/ CETA? l’avenir nous le dira…

    En attendant les patriotes doivent s’unir, et leur resister pour ne pas laisser cette secte disloquer et vendre la France aux marchés!

  6. EQUALIZER dit :

    cher Mr M.T … « le repli identitaire » (langage de l’ ennemi) ??? allons donc ! tous les peuples sains tiennent à leur « identité » , à tout ce qui fait leur « identité » propre . Le problème de la France vient d’ une population extra-européenne totalement étrangère à notre forme de civilisation , à notre « identité » (histoire/culture/langue/religion/droit/etc..) . Une population venue d’ ailleurs qui tient à son « identité » chez elle chez nous et dont l’ arrogance n’ a de limite que la complaisance d’un pouvoir complice de l’ invasion depuis 40 ans . Une population dont les moeurs , la religion islamique conquérante , sont incompatibles avec nos racines héléno-chrétiennes . C’ est ainsi . Cette situation dangereuse et dramatique est consécutive à l’ action constante de vos amis politiques , le fn n’ ayant jamais été au pouvoir que je sache ; il n’ est que le symptôme d’ une maladie grave qui peut emporter un millénaire et demi de notre histoire . Parler du fn comme d’ un parti fasciste est d ‘un ridicule achevé , mais conforme à la recommandation de Staline . Il faudrait en sortir …

  7. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Au Louvre il lui manquait les rollers, indispensables à un jeune progressiste dans le vent.
    Il nous a concocté un scénario à la Sergio Leone. Mettez la musique d’Ennio Morricone en arrière fond, et c’est parti pour « Il était une fois dans l’Ouest ».

    Macron n’est pas porteur d’un vrai programme, il a lui-même affirmé que tout devait être fluide pour s’adapter aux circonstances, aux faits.
    Mais il est porté par les médias, eux-mêmes aux mains de grandes entreprises et de banques.
    Comment s’étonner alors des méthodes purement marketing employées pour lancer LEUR produit.
    Il suffisait de le rendre désirable, comme n’importe quel autre produit vanté par la pub.

    De la même manière que les gens veulent leur Ipad, ils ont « voulu » Macron, dans un réflexe moutonnier que les publicitaires savent parfaitement susciter.
    Il est évident qu’une partie des Français ne sait plus ni penser, ni raisonner, ni n’est capable d’examiner et de comparer tout ce qui est proposé, d’y réfléchir pour en faire une synthèse qui guidera son choix. Étape pourtant indispensable quand on se trouve devant une nouvelle vision et intention d’exercice du pouvoir.
    Cette partie d’entre nous compte environ 10 millions d’individus qui ont adhéré à EM au premier tour, celui qui illustre le mieux l’adhésion aux différentes propositions alors en lice.

    Jusqu’ici, l’étonnant chemin du « marcheur » semblait pavé de pétales de roses, sans qu’aucune épine ne vienne entraver son avancée. Étonnant ! Intrigant !
    Son équipe, menée comme une start-up, ses meetings réglés au mot près et à l’applaudimètre commandé par SMS et exécuté par des « petits soldats » aux ordres, tout roulait.

    Aujourd’hui, quelques cailloux se révèlent dans les chaussures. Pas aussi bien organisés qu’on le laissait croire, les marcheurs. Pas aussi bien accordés qu’on le chantait partout.
    Les couinements commencent.
    Personne ne peut ignorer la réalité. Personne ne peut « penser printemps » en oubliant les rigueurs de l’hiver. Nous y sommes. Oh ! C’est juste le début. Attendons. La chute peut être dure.
    Plus de 30 millions de Français n’ont pas plébiscité le nouvel élu.

    Pour ma part, je ne suis pas à l’aise. Une petite voix intérieure ne cesse de me mettre en garde.

    Amicalement,

    • Annick, moi aussi, je sens très mal ce truc-là, il paraît que je suis ringard, on verra…
      Maxime

    • Frédérique dit :

      j’ai le même sentiment que vous , et aussi cette petite voix intérieure qui se trompe malheureusement rarement.
      je suis moi même issus de la com et du marketing et je sais au combien le vernis peut vite s’effriter si le discours n’est pas authentique et sincère, uniquement façonné. Bref, accordons lui une chance et espérons nous tromper. je le souhaite très sincèrement.mais…

  8. Tournesol dit :

    Votre article est très intéressant mais je serais pour ma part moins sévère quant à la mise en scène du Louvre. Elle avait de l’allure. Nous avons aussi besoin de rites et de grandeur. Les démocraties nordiques où les ministres se déplacent à vélo et doivent justifier l’achat d’un paquet de bonbons ne me font pas rêver.

  9. Florian Cherré dit :

    Il n’est même pas encore investie que la bureaucratie bruxelloise lui envoie déjà ses directives…http://www.francetvinfo.fr/politique/emmanuel-macron/l-europe-fait-part-a-emmanuel-macron-de-ses-directives_2184683.html
    En faite, ceux qui ont vue la cérémonie et le discours de 13 minutes d’Emmanuel Macron ont due apercevoir l’œil de la providence au dessus de sa tète situer en haut de la pyramide du Louvre.. Pourquoi personne ne commente cet preuve évidente que les chercheurs de vérité appelé à tord complotiste essaye depuis des années de faire éclater au grand jour. http://www.ouest-france.fr/elections/presidentielle/macron-au-louvre-un-rite-initiatique-indispensable-selon-serge-moati-4977714

  10. Frederic_N dit :

    Je ne crois pas au retournement d’opinion des médias, sauf gestion catastrophique de la part de Macron. Ce qui n’est pas le plus probable . De plus , il va bénéficier d’une conjoncture extrêmement favorable, aussi bien au niveau économique que politique qu’international. Les Allemands notamment vont lui faire ses 4 volontés. Soit il en profite pour agir fortement sur quelques réformes – le droit du travail par exemple – où il ne se heurtera qu’à l’extrême gauche. La droite étant son seul opposant au parlement ne pourra que suivre Et là il a des chances de durer. Soit il tergiverse et c’est là qu’il perdra beaucoup.
    On a donc voir très vite s’il est toujours sur le logiciel socialiste, ou s’il a un vrai projet dans sa tête

  11. Rouvier genevieve dit :

    Ce qui est à la fois affligeant et hallucinant c est cet engouement largement provoqué par les médias ,vis à vis de E Macron , cette sorte de fascination qu il semble exercer sur l ensemble du peuple de France ! Tout cela est plutôt inquiétant car bouleverse certains fondamentaux et n est basé sur aucune véritable expérience !!!

  12. Citoyen dit :

    Avouez Maxime, que cette arrivée à la pyramide, était à la fois comique et pathétique.

    « Il n’existe aucun autre pays du monde occidental où un tel culte de la personnalité est concevable » … Ben, c’est là que c’est inquiétant… Ce culte, on ne le retrouve plus que dans des pays comme la Corée du Nord, ou équivalent …. Ce qui peut provoquer au minimum quelques interrogations …

  13. Sganarelle dit :

    Mais oui Thierry si votre porte-feuille se porte bien tout est bien dans le meilleur des mondes.
    Et comme dit Yves Doran, bienvenus aux très chers « frères » ..
    Pour Gavroche et quelques autres qui n’ont pas de ces craintes financières et qui font partie de « ceux qui n’ont rien à perdre » ( hormi la vie ) ni rien à attendre non plus de tous ces gouvernants successifs il n’y a pas beaucoup d’illusions … mais ne désespérons pas ils seront présents dans la rue quand il le faudra.
    Quant aux autres, les citoyens lambdas éternels idiots utiles qui n’appartiennent à aucune chapelle , ils continueront leur office de girouettes partant du vieux principe que ce n’est pas eux qui changent de direction mais que c’est le vent qui tourne.
    Et bon vent pour un navire qui prend l’eau de toute part…

  14. annick danjou dit :

    https://www.insolentiae.com/la-bienvenue-de-leurope-a-macron-la-france-depense-trop-ambiance-ledito-de-charles-sannat/

    http://www.delitdimages.org/loups-entres-paris/

    Comme dit Thierry, Macron inspire confiance aux milieux économiques, en effet c’est un bon signe, ce sont eux, parmi d’autres, qui l’ont mis là où il est. Il ne faudrait pas être naïf quand même!
    On en reparlera dans quelque temps.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s