La décomposition

11425115La victoire de M. Hamon au premier tour des primaires socialistes n’a rien d’un événement anodin. Elle reflète la décomposition en cours de la politique française. Le militant socialiste propose des mesures irréalistes. Son revenu universel de 750 euros dès 18 ans, sans contrepartie d’un travail, coûterait des centaines de milliards au budget de l’Etat et détournerait une partie des jeunes gens et filles du goût de l’effort et du travail. Il créerait une génération de rentiers, de personnes isolées, oisives et dépendantes de l’Etat, une immense injustice à l’égard ce ceux qui travaillent et se lèvent tôt pour gagner leur vie. Sa « taxe sur les robots », c’est-à-dire sur l’investissement et la modernisation, signifie, en termes démagogiques qui frisent la puérilité, un matraquage supplémentaire de l’entreprise industrielle. Son idée de « visa humanitaire » destiné non seulement aux victimes des guerres mais aussi de la misère s’adresse au milliard de personnes qui dans le monde vivent avec moins de 1,9 dollars par jour contre 82 en moyenne en France (selon la Banque mondiale). Et ne parlons même pas de la légalisation du cannabis… C’est un projet de ruine et d’isolement de la France. Au firmament de la politique de « posture », conçu par un candidat qui veut paraître « très très à gauche », il n’a rien à envier aux logiques extrémistes de droite et de gauche. Le candidat le dit lui-même: « je veux être président de la République ». L’Elysée à tout prix, y compris celui de l’isolement, de la destruction, de l’effondrement, du chaos, et du malheur collectif. Il est donc l’aboutissement d’une plongée dans le délire narcissique d’un militant sans relief, qui ne brille ni par sa formation intellectuelle ni par son expérience ou son mérite personnel. Cette dérive marque la fuite de la politique dans les limbes, l’illusionnisme, le grand délire.  On pourrait s’en réjouir bêtement et jubiler, ricaner: serait-ce la fin du parti socialiste, qui cesse d’être un parti de gouvernement?  C’est ce qu’on lit sur les réseaux de droite et d’extrême droite. Moi non. La nature a horreur du vide. La fin d’un PS « de gouvernement », avec Hollande et Valls, ouvre la voie à autre chose. J’ai honte de penser qu’il se trouve encore en France près d’un million de personnes qui se sont prononcés en faveur de la logique d’irréalisme de M. Hamon: un million sur 65, c’est beaucoup. Ensuite, ce phénomène est à l’image de ce que je déteste: le mépris pour des électeurs que l’on « fait rêver » en sachant parfaitement que tout ceci est inapplicable. La politique politicienne au pire sens du terme.  Enfin, s’il a peu de chance de l’emporter en 2017, il est sans doute représentatif de la politique du pire, celle de l’avenir, celle de 2022: nous aurons peut-être un Hamon contre la famille le Pen, l’apocalypse contre l’apocalypse. Et moi qui aime profondément mon pays, je souffre à cette perspective. Non, franchement, tout cela, aboutissement de la décomposition de la politique française, des progrès subreptices de l’abêtissement de masse, de ces infâmes primaires, du présidentialisme débile qui pousse à la démence, ne me fait pas rire du tout.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

73 commentaires pour La décomposition

  1. etpourtant
    tout à fait d’accord avec Maxime , le revenu universel à 750€ , peut-être une façon de réduire le chomage , pourquoi un couple de smicard continurait-il à travailler à 2 alors que 2 revenu universel sont supérieur au smic comme dissait audiard : faut pas prendre les enfants du bon dieu pour des canards sauvages

  2. Curmudgeon dit :

    Et le Macrongate ? Les alcooliques du Nord vont-ils noyer leur chagrin civique dans l’alcool ?

  3. Curmudgeon dit :

    Le citoyen-contribuable a confirmation, par le PenelopeGate, qu’on le prend pour un imbécile.

  4. Cyril dit :

    Bonjour, je suis étonné que Montebourg soit troisième de la primaire, il me semble qu’il était le mieux à même d’être le candidat du PS. Cyril

  5. hugues dit :

    Maxime,

    Même si je partage votre sentiment, je ne suis pas d’accord avec votre analyse.

    En France, il y a toujours eu l’extrême gauche avec ses velléités révolutionnaires: aujourd’hui cette gauche représente environ 20% de l’électorat, de la gauche du PS à Poutou en passant par Mélenchon. On peut même y ajouter une partie non négligeable de l’électorat FN, ce qui ferait monter cet électorat à prêt de 25-30%. Ces gens ont la particularité de nier les réalités, de voir le monde comme il le rêve et non pas comme il est. Ce n’est pas nouveau.

    Si la France n’a pas réussi à s’adapter au monde depuis maintenant 30 ans, cela a toujours été à cause de cet électorat qui n’est pas majoritaire mais qui est très influent dans toutes les strates de la société, en particulier dans la fonction publique, l’enseignement et dans les médias. La droite traditionnelle, l’UMP, est aussi responsable de cette vision d’un Etat déresponsabilisant, qui doit avant tout protéger et redistribuer plutôt que d’encourager l’initiative et favoriser la création de richesse: le RSA, le « droit au logement », les allocs familiales sont autant de mesures électoralistes niant la responsabilité individuelle et qui n’ont fait que conforter cette mentalité d’assistanat.

    Moi je me réjouis d’assister à la déchéance du PS et de voir l’émergence d’un Macron face à cette gauche rabougrie et pleureuse. Paradoxalement les électeurs de Hamon à cette primaire rendent un grand service à la France en clarifiant les choix: il ne s’agit plus d’un combat droite/gauche classique mais d’un combat entre les libéraux et les protectionnistes, entre les peureux et les conquérants vis à vis d’un monde en évolution dominé par la Chine et les USA, les ouverts et les fermés.

    Je ne crois absolument pas à l’émergence de Hamon dans le paysage politique Français: son mouvement se confondra et se diluera avec celui de Mélenchon et de l’extrême gauche: des illuminés qui croient qu’une « Constituante », une sixième République, un Revenu universel, permettra aux Français d’être plus heureux. Les Français n’en sont pas encore majoritairement à adhérer à ce genre de secte…

  6. rasdubitume dit :

    Je suis étonnée de voir que personne ne relève qu’un éminent professeur d’université ne soit pas capable de valider des résultats fiables pour la primaire de gauche: manipulation ou incompétence
    Le même donnait des leçons de morale sur l’arbitrage TAPIE

  7. Curmudgeon dit :

    Pour les amateurs d’histoire, un président qui n’aurait aucune chance d’être élu aujourd’hui.

    Un des présidents américains les plus oubliés, et, lorsqu’il est connu, les plus méprisés, fut en fait un bon président, guidé par des principes moraux, sociaux, politiques et économiques excellents. C’est un penseur pragmatique parfaitement respectable. Il a su prendre des décisions quand il le fallait, comme gouverneur du Massachussetts, puis comme président des Etats-Unis.

    Les historiens, universitaires et folliculaires usuels adorent citer un propos de lui qui est censé couler sa réputation (« the business of America is business ») en omettant soigneusement la suite, par ignorance ou par parti-pris.

    L’ennui, c’est qu’il n’a pas follement endetté son pays pour des actions stupides ou somptuaires, il n’a pas fait massacrer de pauvres bougres pour acquérir une gloire impérissable sur les champs de bataille, et donc ce n’est pas ce qu’on appelle un Grand Homme.

    Il ne s’est pas cru indispensable au bonheur de l’Humanité Souffrante, et a refusé de se représenter, estimant que six de présidence suffisaient, et que dix feraient trop.

    Il s’agit de Calvin Coolidge, dit Cal le Silencieux.

    https://mises.org/blog/silent-cal-had-lot-say

    Ce qu’on souhaite plutôt, ce sont des médiocres prétentieux à idolâtrer. Et voici ce que ça donne, un politique comparé à Jésus :

    http://www.nowtheendbegins.com/newsweek-now-says-that-obama-is-the-second-coming/

  8. marie lo dit :

    Ce résultat est consternant mais pour moi il est bien représentatif de la pensée de merde de la gauche; faire travailler une partie de la population au détriment d’une autre qui se roulera allègrement les pouces. Comme disait mon plombier; « on est une poignée de cons à travailler pour une armée de branleurs » (s’cusez le langage fleuri).
    Je suis toujours émerveillée du courage des Français qui sont saignés à blanc, qui payent leurs charges sans protester, vaillamment, braves petits soldats, dont je fais partie.
    Dans ce pays, quand vous créez votre entreprise, sitôt fixée la boite aux lettres elle se remplit de courrier aussi joyeux que les URSSAF, le RSI et j’en passe… On vous annonce la couler d’entrée ; vous allez raquer! En Angleterre vous commencez par recevoir une lettre de félicitations.
    Un jour il faudra bien se révolter, quand même.
    Finalement le quinquennat est un bon antidote à la révolution, on se résigne, on se dit qu’il n’y en a pas pour trop longtemps, la campagne électorale commençant 18 mois avant les élections donne le sentiment que c’est déjà fini, que l’on est déjà passé à autre chose. On vit d’espoir à plus ou moins brève échéance. Si Hollande avait été embarqué dans un septennat je pense que ça aurait déjà explosé. Dommage….

  9. Georges dit :

    Le revenu universel est proposé par toutes les oppositions politique dans plusieurs pays européens,du populisme dévoyé que de proposer l’impossible .Imaginez l’appel d’air que cela engendrera pour tout candidat à l’immigration ,du grand n’importe quoi.Quant aux électeurs de « gauche »les pauvres chéris ,s’ils n’ont que ces candidats à proposer…

    • de Cydelah dit :

      @ Georges 24 janvier 2017 à 14:19

      Si Valls est battu le 29, il n’est pas impossible que FH revienne sur sa décision de se représenter. Car face à F. FILLON ou MLP, il sortirait gagnant.
      Je l’en croit fort capable. Sans doute suis-je devenu un grand naïf !

    • colibri dit :

      @de Cydelah, je ne représente pas la France à moi tout seul, ni mon entourage, ni mon lieu de vie, mais je ne sens pas autour de moi un grand élan pour voter à nouveau François Hollande. J’ai même plutôt l’impression que beaucoup de monde a envie de lui faire subir le sort de Nicolas Sarkozy. C’est ce que j’entends autour de moi mais bon ce n’est que le point de vue venue d’un petit coin tranquille de France.

  10. Jordi dit :

    Je souhaite la disparition politique de Hamon. Un tocard élu sur un referendum truqué où les commissaires politiques gonflent le chiffre de participation

    Mais il n’est rien d’autre que l’aboutissement d’un pourrissement progressif mais malheureusement très avancé de la république Française. Et en l’état actuel des choses, je parierais plus sur l’eau de Javel « AOC France » que sur une droite avec un Fillon sympa, mais entouré des mêmes trous du cul de gouate qui ont avalisé benoîtement chaque progression du cancer socialiste

    Ca commence avec le mauvais génie Chirac, sorte de Ganelon de la droite française, qui dans un coup de génie a fait élire des hommes de droite pour les forcer à appliquer un programme de gauche. Ca continue avec Sarkozy qui trahit un referendum sur l’Europe, et une droite pusillanime qui refuse d’abroger la loi SRU ou d’imposer à minima la diversité idéologique dans les médias publics français.

    Bref, des cuckservatives.

    J’ai été consterné de voir que Fillon s’est avili en proposant à NKM une circo imperdable, en lieu et place de la sympathique Rachida Dati. J’aime bien Dati. Outre son charme, ses origines modestes et sa pugnacité, c’est une femme forte comme la droite « republicaine » en manque tellement. Dati est un talent de droite, qui a joué un rôle, certes modeste mais indubitablement positif, dans la victoire de 2007. NKM, c’est une machine à perdre, qui nous a valu 5 ans de Francois Hollande, 6 à 12 ans d’Hidalgo à Paris, et que l’on continue à investir au lieu de la dégager à coup de pompe dans le fondement, histoire qu’elle aille plutôt exercer ses talents de looseuse chez Macron.

  11. PG93 dit :

    La démagogie hamonienne m’est tout aussi insupportable qu’à vous. Maintenant, il ne faut pas surestimer l’ampleur de son succès : si un gros tiers des voix représentait 1 million de voix, cela signifierait que la primaire du PS aurait attiré 3 millions d’électeurs, ce qui bien sûr n’est pas le cas ; en outre, Hamon a bénéficié d’un soutien très actif de Libération dont le lectorat est en partie constitué des électeurs de la primaire socialiste (durant deux semaines, il n’est pas un jour où un mail publicitaire de Libération n’a atterri dans ma boîte électronique pour vanter les propositions de Hamon ; j’avoue ne pas avoir eu la force de les lire, mais les titres étaient édifiants…) ; enfin, pour nombre d’électeurs dépourvus d’illusions sur la qualité des compétiteurs, la seule motivation à leur participation au scrutin résidait dans une ferme volonté de  » dégager  » Valls, bref, d’émettre un vote protestataire.

    • de Cydelah dit :

      @ PG93 – 23 janvier 2017 à 19:39
      Bonjour,
      « la seule motivation à leur participation au scrutin résidait dans une ferme volonté de  » dégager  » Valls, bref, d’émettre un vote protestataire. »

      En effet, la démocratie en est arrivée au vote « contre ». Et ce n’est pas fini, car l’offre politique n’est plus à la hauteur des enjeux. Il va donc falloir se résoudre HELAS, à devoir faire passer le pays par une période douloureuse. Si ce n’est que le portefeuille qui trinque, ce ne sera pas mortel, mais il faut craindre pire, même si ce dernier n’est jamais certain.
      – Qu’est – ce donc une dictature, qui dans les faits ne dit pas son nom ?

    • PG93, peut-être, mais quand même, que de telles idées puissent prospérer est une tragédie…
      MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s