« Il y a urgence à changer de président » (?)

588945Monsieur Nicolas Sarkozy a déclaré, lors de sa visite du salon de l’agriculture « Il y a urgence à changer de président ». Je crois pour ma part que le changement de président n’est pas le sujet fondamental. Un visage dans un écran de télévision, une silhouette, une personnalité ne fait pas la pluie et le beau temps d’un pays. C’est faux. C’est une illusion, une chimère, un mirage collectif.  Ce n’est pas d’une nouvelle tête que la France a tant besoin. Mettez n’importe qui aujourd’hui dans le fauteuil de François Hollande, et il se retrouvera carbonisé en six mois: Juppé, Lemaire, Sarkozy, Copé, le Pen, Fillon, etc., peut-être pire, cent fois pire car l’actuel bénéficie d’une très relative mansuétude de la presse et du monde médiatique. Je n’en ai pas le moindre doute. Pour moi c’est une évidence. J’ai l’intuition d’ailleurs que le prochain président élu ne finira pas son mandat. Un président peut gesticuler, hurler, battre des pieds et des ailes dans son beau salon doré, s’il n’est pas épaulé par un gouvernement solide et fort, lui-même s’appuyant sur une majorité puissante, déterminée, et sur un peuple profondément uni derrière ce gouvernement, cette majorité, et la volonté obsessionnelle de sauver le pays, rien, rien, rien n’est possible. Un président, aujourd’hui, c’est une tête omniprésente dans  l’écran de télévision, un reflet médiatique,  un acteur, un poseur. Quand cette image ne renvoie qu’un néant politique abyssal…  Aujourd’hui, tout président de la République est par définition, quoi qu’il fasse, quoi qu’il dise, le bouc émissaire naturel d’un pays en crise de confiance et profondément angoissé pour son avenir. Et le prochain, pareil, pire peut-être. Je ne m’appelle pas Madame Soleil, mais suis prêt à le parier: à la vitesse à laquelle se dégradent l’image et la situation du président, depuis au moins deux décennies, le prochain ne finira pas son mandat.   Ils doivent pourtant bien le sentir, tous ces candidats potentiels… C’est toujours la même chose, ils ne peuvent s’empêcher de se sentir plus forts et plus intelligents qu’un autre. Ce n’est pas seulement d’un « nouveau président » que la France besoin mais d’un nouvel état d’esprit, d’une autre mentalité, en particulier politique, d’une prise de conscience collective, d’une mobilisation des esprits. Et là, c’est beaucoup, beaucoup plus difficile…  Le malaise est dans la civilisation, pas uniquement sous les lustres du salon doré. Ah, s’il suffisait de changer une tête…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour « Il y a urgence à changer de président » (?)

  1. Deres dit :

    Hollande ne partira pas car rien ne l’y oblige. Ce n’est pas dans sa personnalité de commettre un tel acte sans obligation. Il croit toujours en sa bonne étoile et que le temps travaille pour lui.

    Le prochain président aura effectivement un grave problème. Primo, la fonction aura été complètement décrédibilisé. Il est peu probable qu’il dispose de 100 jours de soutien populaire pour agir. Secundo, Hollande a créé de nombreuses jurisprudences très dangereuses. Tout d’abord, le fait d’avoir massivement annuler des mesures pourtant votés démocratiquement sous le gouvernement précédent veut dire que tout nouveau président risque de « gaspiller » son début de mandat à défaire plutôt qu’à agir. Ensuite, avoir laissé la justice attaquer de toute part les opposants veut dire que les élections présidentielles vont devenir un combat à mort. La défaite sera bientôt synonyme de poursuites judiciaires systématiques et de prison pour les perdants. Les coups bas de l’opposition n’en seront que plus violents.

  2. Walter dit :

    Cher Maxime; je crains que l’incarnation de l’exécutif par le Président ait son importance. Voyez l’erreur de casting au sommet et le rejet qu’elle suscite!
    Bien sûr idéalement le fond devrait primer mais l’ignorance et l’inculture des moins de cinquante ans est abyssale.
    Pour s’en rendre compte il faut regarder les jeux style Moneydrop, les catastrophiques téléréalités, les Super Nanny etc.. qui même s’ils forcent le trait,en selectionnant les candidats, nous montrent nos concitoyens dans leur vie quotidienne. Illustration et preuve de la baisse de niveau culturel au sens large.
    Même si l’idée me navre je pense que dans notre monde d’images, il faut une incarnation à condition qu’enfin une cohérence entre discours et actes existe.

  3. Sergio dit :

    Bonsoir a tous.

    Oui,tout ça ne présage rien de bon,en effet.
    Concernant NS,je pense qu’il a simplement voulu signifier qu’il est temps pour la Gauche
    de déguerpir et de faire place nette.
    Pour le reste,je ne suis pas certain pour ma part que tous ces candidats potentiels
    aient réellement conscience de ce qui les attend sur la plus haute marche du podium.
    Et c’est ça qui est dramatique.Une preuve de plus,s’il en était encore besoin,de la
    déconnexion totale de ces etres venus d’ailleurs et que l’on appelle « politiques »,avec
    la vraie vie et le monde réel.
    Quand j’entend FH dire tout naturellement qu’il se prononcera au mois d’octobre
    quant a une éventuelle candidature pour 2017,je me dis que décidément non,
    nous ne vivons pas sur la meme planete..!!
    « ..Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes.. »
    (Jacques-Bénigne Bossuet)

    Sergio

  4. nana dit :

    D’accord avec vous sur la nécessité absolue de changer de logiciel…
    Un truc pourtant, êtes-vous sur que le président actuel finira son mandat ? Je ne suis pas convaincue qu’il faille attendre le prochain pour voir un mandat écourté…

  5. Infraniouzes dit :

    Il faut tout changer dans les institutions de la 5ème République puisque, malheureusement, elles sont fondées sur un code d’honneur qui n’existe plus depuis Mitterrand et que même les politiciens de droite bafouent sans vergogne, du moins ce qu’il en reste. Un pur et dur, voilà ce qu’il faut à la France. Mais on n’a pas ça en magasin, ça manque cruellement….

  6. 29 dit :

    Monsieur Tandonnet,

    vos billets sont excellents, il n’y a malheureusement rien à ajouter à leur pertinence. Mais il faut maintenant passer à la phase de l’action, sinon nous mourrons tous spectateurs et commentateurs.
    Votre lucidité vous légitime pour créer une structure où se rassembleront les citoyens lucides et courageux, et lancer votre candidature à l’organisation d’Etats Généraux permettant de doubler les primaires et contrôler les débats auxquels participeront les candidats. Votre carnet d’adresses
    doit vous permettre de bâtir un noyau de réflexion. Vous serez suivi !

  7. PhD dit :

    Bonjour

    Je serai d’accord pour une fois avec Nicolas Sarkozy : il faut absolument virer comme un malpropre ce clown grotesque qui nous sert de président, dont toutes les actions (et les inactions) ont été nuisibles pour la France.

    Pour la suite de votre billet, je serai moins affirmatif que vous. Le (ou la) futur président a une chance, je dirais même plus, une chance historique

    D’abord, pour changer les mentalités et les institutions, il faut obligatoirement changer les têtes : on ne résoud pas les problèmes avec ceux qui les ont créés

    Si le futur président est élu sur un programme de rupture, alors il ou elle aura un boulevard.
    Mais, et là vous avez raison, ce boulevard ce transformera rapidement en chemin de croix s’il ne met pas en oeuvre les réformes promises.

    Je pense que François Fillon est dans le vrai quand il dit que les réformes les plus importantes doivent être faites ou largement initiées dans un délai de trois mois (100 jours) ou six mois

    Le président élu en mai et véritablement aux commandes avec son gouvernement début juin aura jusqu’à mi septembre au plus tard pour enclencher les réformes les plus importantes, en particulier celles qui peuvent fâcher les corporatismes les plus puissants, capables de paralyser le pays pour conserver leurs privilèges (SNCF, RATP, fonctionnaires).

    Ensuite, s’il réussit à donner un souffle nouveau à notre pays, les résultats peuvent être attendus un peu : les Français sont encore capable de produire des efforts s’ils sont assurés que c’est pour le bien commun et qu’ils bénéficieront de ces efforts dans un avenir proche.

    Mais, effectivement, c’est loin d’être gagné quand on voit les pitres qui sont sur les rangs

  8. Anonyme dit :

    Depuis les rois fainéants il ne pouvait rien nous arriver de pire.

  9. Vous avez raison, ce n’est pas un homme qui peut changer la face de la France, mais chacun de nous, faire notre part, comme le « colibri! Mais cela c’est déjà beaucoup pour certains, où leur seule préoccupation c’est comment consommer pour ressembler aux voisins, puisque le paraître est plus important que le être!

  10. Daniel Gouacide dit :

    On entend ici ou la qu’il y a urgence à changer de président, que les français sont des veaux, que la gestion du pays est confiée à des élites compétentes…
    J’entends cela depuis 40 ans.
    Mais lorsqu’on vit sur terre, on ne peut que se rendre compte TOUS les politiques sont carbonisés depuis bien longtemps.
    Sont-ils incompétents ? Peu importe puisse qu’ils n’agissent pas dans l’intérêt général.
    Le mot même de « Politique » ne veut plus rien dire, tant les dits représentants de la structure sociale sont inconséquents, tant les représentés eux-mêmes en arrivent à oublier le sens de ce mot.
    – Est-ce par égocentrisme ? Oui, certainement, depuis les années 80.
    – Est-ce par ignorance ? Oui aussi, tant les mots ont changé de sens et s’adonnent à la manipulation de masse.
    – Mais pire, par élitisme ? Oui, et c’est bien la pire des raisons, tant les adeptes de cette cause sont tout sauf des élites.

    On prête donc au général De Gaulle la phrase « Les français sont des veaux » ? Mais dans quel contexte ?
    Le propre fils du général, Philippe de Gaulle, disait dans son livre : « De Gaulle, mon père » : « Il l’a souvent employée quand il les voyait ne pas réagir ou se considérer comme battus avant même d’avoir engagé le fer. Au début de juin 1940, par exemple, à Londres, à l’hôtel Connaught, à voix basse pour ne pas être entendu des convives qui dînent à la table voisine. Il vient de stigmatiser l’armistice au micro de la BBC. Je le vois alors serrer son couteau nerveusement avant de le reposer avec délicatesse. Puis il me souffle: « Ce sont des veaux. Ils sont bons pour le massacre. Ils n’ont que ce qu’ils méritent ».
    Si « Les français sont des veaux », c’est faute d’avoir suivi aveuglément les élites dites compétentes. Mais ou nous ont-ils mené ? Pourquoi ne fait-on pas leur procès, au lieux de culpabiliser la France qui se lève tôt, comme dirait l’autre ? Que reprocher à la France qui consomme et rattrape ainsi les échecs successifs des élites compétentes ? Et uis, qui a le pouvoir ? Qui pilote ? Les veaux ? Mais comment peut-on tomber si bas dans la médiocrité de penser ? Comment ?

    On dit que celui qui reconnaît son erreur fait preuve d’intelligence.
    Cette fameuse intelligence des élites compétentes, nous l’attendons toujours…

    Alors que faire, à part « faire le job » nous mêmes ?
    En tous cas, si la France est peuplée de veau, c’est bien parce qu’elle s’est laissée entrainée dans cette arnaque qu’est la démocratie représentative. Mais représentative des 1%.

    Alors, je le répète, les français doivent comprendre qu’ils doivent « faire le job » eux-mêmes, et remettre en cause cette arnaque démocratique.
    Nous le voyons bien, les choses sont moins simples que ce qu’on peut lire dans cette rubrique.

    Daniel Gouacide.

  11. Anonyme dit :

    Changer de président, ne changera rien !
    C’est un problème de mentalité. François de Closet l’a très justement dit ; « Toujours plus ». Telle est la devise des français, de haut, en bas.

    Gérard Bayon dit :
    3 mars 2016 à 09:57
    « … Je crains, comme je le dis depuis plusieurs semaines, que tout cela finisse très mal…peut-être dans la rue !  »
    Et même si cela finissait dans la rue, dans le feu et le sang, rien ne changera non-plus !
    Regardez toutes les « révolutions » (orange…) ou les « Printemps » (arabes ou autres) qui ont eu lieu ces dernières décennies…Qu’est-ce qui a changé ???
    Aujourd’hui la finance tien les états par ces couilles et les multinationales ont plus de Cash et de pouvoir que les états ! (Apple a plus de trésorerie que les USA !!!).
    Les dirigeants des pays ne sont que des pions et les peuples des moutons que l’on nourri dans le but de les tondre.
    Et je suis poli !

  12. Timéli dit :

    Le problème, Maxime, c’est que, ni à Gauche, ni à Droite, nous n’avons un candidat capable de « mobiliser les esprits », de rassembler et de donner au pays l’impulsion dont il a réellement besoin. L’explication ? Les clivages politiques, trop forts, trop marqués. En principe, ils divisent pour régner, mais, en réalité, ils frappent le pays d’immobilisme, car ils tuent dans l’œuf toute volonté d’aller de l’avant, cassent toutes les initiatives y compris celles qui mériteraient d’aller à leur terme. Alors, aujourd’hui, on a le droit de rêver à des jours meilleurs, mais les plus réalistes d’entre nous savent que l’avenir de la France est sombre pour plusieurs décennies.

  13. colococo2 dit :

    Pour une fois Maxim, entièrement d’ accord ! C’ est le ligne politique qu’ il faut changer, peu importe la tête qui se trouve dans le poste de tele ..
    Et c’ est la que l’ on va diverger ..
    Pour moi, il faut un régime autoritaire
    ( je ne dis pas dictatorial, quoi que, un dictateur au sens Romain du terme ..pourquoi pas ..??) .
    Cette Dimoucratie fou la merde, qui N’ est plus représentative de la Majorité du peuple français, mais représentante des minorités …..ça suffit !

  14. Robert Marchenoir dit :

    Je ne comprends pas cette ritournelle internautique selon laquelle « le président ne finira pas son mandat », « les prochaines élections n’auront pas lieu »… Tout cela est une manifestation de çavapétisme. Ces fantasmes font le jeu de Vladimir Poutine (et non du FN, quoique ce soit un peu la même chose).

  15. GASPARINI dit :

    On prête au général De Gaulle la phrase suivante :  » Les français sont des veaux » Ce n’était pas gentil pour ces animaux mais aujourd’hui « ON »ne trouve pas de mot(s) pour les requalifier. Depuis 48 ans, la gestion de la France a été confié aux ENARQUES et autres instruits soi-disant bien formés. Cela étant, les français qui défendent leur pré carré quitte à en faire des jachères ont les élus, les syndicats (et les médias) qu’ils méritent. C’est désespérant mais je doute que quiconque puisse remédier à cette gabegie organisée… Mais pour ce que j’en dis…. MYAG.

  16. Gérard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Personnellement, je ne suis pas certain que F.H. puisse finir son mandat. Il est carbonisé, incapable de pratiquer son exercice favori de la synthèse. Même les ministres qui viennent d’être nommés il y a trois semaines commencent à renâcler. Le premier ministre est désavoué par son Président. J’en suis même arrivé à penser que l’annonce du projet de loi « El Khomeri » est un stratagème de sabordement de la gauche et du gouvernement actuel.
    Après toutes les manifestations quotidiennes que nous connaissons depuis la mise en place et le prolongement de l’état d’urgence ( vous avez dit incohérence ?) La semaine prochaine, il y aura très certainement une grande manifestation dans toute la France avec de plus, les lycéens dans la rue (qui n’ont pourtant rien à y faire). Je ne sais pas comment ce gouvernement va s’en sortir autrement qu’en abandonnant son projet de loi ! Si cette solution est retenue FH et son gouvernement perdront les dernières miettes de crédibilité qui leur reste alors la suite ?
    Cela ressemblera peut-être à Varenne !
    Dans l’état actuel de la France, vous avez raison, ce pays est devenu ingouvernable avec nos institutions. La Commission de Bruxelles rajoute sa pagaïe à la pagaïe actuelle et l’arrivée massive des migrants ne va rien arranger à très brève échéance (+13.000 migrants/jours) . Un changement d’hommes et de gouvernements, de droite ou de gauche ne calmera pas notre peuple devenu, grâce à nos politiques et surtout aux médias depuis quarante ans, immature.
    Je crains, comme je le dis depuis plusieurs semaines, que tout cela finisse très mal…peut-être dans la rue !

  17. Q dit :

    Bonjour,

    La dessus je vous rejoins bien mais c’est toute cette classe politico-mediatique qui est decridibilisee et non-representative.

    Le renouvellement des idees ne viendra que d’un changement de personne donc
    1/ fin absolue de tout cumul de mandat pour favoriser competence et pluralite
    2/ arret des 2 milliards d’euro par an de subventions aux medias pour favoriser competence et pluralite

    Le renouvellement de viendra pas des Babyboomers qui ont detruit l’idee meme de France.

  18. Mildred dit :

    Si déjà le président actuel terminait son mandat, cela tiendrait du miracle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s