L’intelligence de Bruno

sans-titreA l’occasion d’un entretien avec une journaliste du Point, M. Bruno Lemaire aurait déclaré que son « intelligence était son gros handicap ».  Cette phrase – si elle a vraiment été prononcée –  est fascinante par ce qu’elle nous dit  de la politique d’aujourd’hui. Moi, je ne crois pas aux  belles intelligences supérieures. Parfois dans la vie, des gens qui passent pour bêtes et incultes se révèlent infiniment plus lucides et clairvoyants que bien des êtres supposés géniaux, bardés de diplômes et gonflés de leurs succès. Non, je ne dis pas cela par démagogie, je le pense vraiment, pour l’avoir mille fois constaté. Et puis des lueurs d’intelligence nous éclairent parfois, et à d’autre moment, un brouillard opaque nous enveloppe. Tête bien pleine ou tête bien faite? Bref, l’intelligence est volatile, instable n’appartient à personne et surtout pas aux forts en thème. Elle est comme un feu follet insaisissable qui passe de l’un à l’autre, un jour tu as raison, tort le lendemain et l’intelligence d’un idiot vaut toujours mieux que la bêtise d’un génie. En revanche, la déclaration de M Lemaire est fascinante par ce qu’elle exprime du contentement de soi d’un petit milieu qui se pense au-dessus du commun des mortels, se contemple dans ce qu’il croit être le regard des autres, la sensation biaisée d’être admiré, magnifié, adulé. Le décalage entre l’image émerveillée de soi-même et le sentiment profond de la population, ses angoisses, son désespoir et sa souffrance, son indifférence aussi, donne le vertige. Et puis quand on voit l’état du pays en ce moment, on se dit qu’un soupçon de modestie, de la part de tous ceux qui  ont exercé une responsabilité directe dans un gouvernement ou indirecte par une influence politique ou médiatique, serait un minimum…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour L’intelligence de Bruno

  1. Georges dit :

    Narcisse ou l’idéal du moi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s