Reagan (compte-rendu de lecture)

9782262048129Voici un livre passionnant, que je viens de terminer, un bel ouvrage de Françoise Coste, aux éditions Perrin, 600 pages qu’on ne quitte la nuit qu’avec regret pour s’endormir et qu’on retrouve avec bonheur le lendemain soir. Il a laissé l’image de l’un des géants du XXe siècle, le sauveur de l’économie américaine, le vainqueur de la guerre froide, le restaurateur de la grandeur des Etats-Unis.   Son histoire fait réfléchir, pas seulement au destin de l’Amérique, mais à l’exercice du pouvoir. Reagan n’est pas un intellectuel, mais un acteur, syndicaliste, anti-communiste. Il est surtout pourvu d’un charisme hors du commun. Son physique, sa voix fascinent, son charme optimiste et tranquille inspirent la confiance. Il a horreur de travailler, a besoin de pauses fréquentes dans la journée, n’aime pas lire les notes compliquées, ni les discussions savantes qui l’exaspèrent. Il raye chaque réunion, chaque audience passée, en attendant que s’achève sa journée de travail. Il attend avec impatience les week-ends à Camp David ou mieux, les vacances dans son ranch de Santa Barbara, où il n’est pas question de le déranger. Il pense « qu’un leader qui fait des heures supplémentaires est un mauvais leader ». Il exige des fiches courtes et simples de moins d’une page pour ses entretiens. Quand ses collaborateurs ou ses interlocuteurs lui parlent de problèmes sérieux, il s’en sort d’une boutade ou d’une anecdote. Son rôle est dit-il, celui d’un « délégateur »… Faire travailler les autres.  Il fonctionne sur deux ou trois idées générales: l’URSS est l’empire du mal qui doit disparaître, il faut libérer l’économie du fardeau des impôts et du carcan de la réglementation, l’Amérique est la lumière du monde. Il connaît des hauts et des bas. Mais dans l’ensemble, son prestige auprès des Américains est immense. Il n’est pas seulement un communicant au sens actuel du mot, ni un personnage autoritaire, régnant sur la peur. Au contraire, son entourage doit insister pour qu’il prenne une décision. Dans la vie courante, il semble assez quelconque, plutôt paresseux et inculte. Mais pourtant, ce personnage dégage une aura mystérieuse, un charme, une magie,  un envoûtement incompréhensible. Il est autre chose, un vrai chef, vrai leader, tout son personnage inspire la confiance. Il porte un message, incarne deux trois idées qu’il ne lâche pas; il entraîne, il fascine, il subjugue l’Amérique et bouleverse son histoire comme l’histoire du monde. A lire vraiment ce magnifique ouvrage d’histoire contemporaine, sans aucune complaisance, mais qui en même temps dévoile le secret de la grandeur d’un homme d’Etat, que dis-je, d’un homme de l’histoire…

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Reagan (compte-rendu de lecture)

  1. Simon dit :

    Bon j’attendais une réflexion sur la manipulation des médias concernant les chiffres de l islamphobie et la discrétion sur la montée de la Cristianophobie ou encore sur le départ fracassant de notre garde des sots…..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s