Malsaine obsession

imagesL’obsession des primaires de la droite et du centre donne une image malsaine de la vie publique française. Ci joint ma dernière contribution au Figaro Vox. Elle montre un monde politique qui n’existe que par la course aux ambitions individuelles. Chacun vend une image, des petits gadgets. Tout cela n’est pas à la hauteur des gigantesques défis de ce millénaire. Bien sûr, l’un d’eux remportera la victoire aux présidentielles en 2017. Il sera fier comme Artaban et ne vivra que dans l’obsession de gérer son triomphe pendant cinq ans, se prenant pour le roi du monde, en fanfaronnant, quitte à renoncer aux promesses et aux engagements. Il deviendra rapidement, dans les trois mois, aussi impopulaire et rejeté que l’actuel occupant de l’Elysée. En 2022, les Français risquent de se venger en votant pour les pires extrémistes et démagogues de droite ou de gauche dans un geste de rage et de désespoir. Ma conception de la politique n’a strictement rien à voir. Son objectif n’est pas d’encenser des zozos en mal de reconnaissance, mais de bâtir un destin commun pour une France dans la tourmente, à travers une démarche collective. Le spectacle donné aux Français par cette névrose élyséenne est désespérant, affligeant. Ils veulent se prendre pour le Général de Gaulle mais le problème, c’est qu’ils n’arrivent pas à sa cheville. Tout cela est de bien mauvais augure. Est-il encore possible de revenir aux fondements de la Vème République? C’est le thème de mon entretien sur le site Atlantico.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

24 commentaires pour Malsaine obsession

  1. atoilhonneur2 dit :

    Sur la photo que tu as choisi pour illustrer ton billet, Sarkozy n’apparait pas. Est-ce volontaire ?
    cdlt
    Corto

  2. Mildred dit :

    Eh bien, puisque vous ne voulez pas comprendre, monsieur Tandonnet, n’en parlons plus. Continuez à vous défouler, et ne me tenez pas rigueur de ce que ce sera sans moi !

    • Il ne faut pas vous fâcher Mildred et je vous présente toutes mes excuses si je vous ai blessé (e?). Il y a une part de sérieux et une part d’humour et de détente, surtout le samedi soir, dans mon propos et mes échanges avec certains commentateurs dont je pensais que vous étiez. Je ne suis pas fou-dingue et me doute bien que ce n’est pas moi qui vais seul changer le monde avec mon malheureux blog, même si j’essaye de participer au débat d’idées. Pardon encore une fois si je vous ai peiné (e?), vous serez toujours bienvenu si vous revenez nous faire part de vos avis toujours pertinents.
      MT

  3. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Permettez-moi de citer l’introduction du dernier livre de Malika Sorel-Sutter : « La décomposition française », dont je vous recommande, ainsi qu’à tous vos commentateurs, la lecture :
    « C’est l’Etat qui a comme cela s’est déjà produit au cours de l’Histoire, failli à son devoir premier, protéger la nation, c’est-à-dire le peuple français, et son unité… »
    Et plus loin ;
    « C’est en observant le système administratif et politique, de l’intérieur, que j’ai compris que jamais Pétain n’aurait pu accomplir seul ce qu’il a commis. »
    Donc je ne crois pas qu’à la place où vous êtes vous sauriez vous contenter, sans faillir à votre devoir, d’un « défoulement un peu pervers », pendant que les Français se sentent menacés dans leur identité et maintenant dans leur vie.

  4. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    Veuillez m’excuser : on devrait se relire… Lire parentée et non « parentérale » ( je ne sais pas où mon appareil est allé me chercher ça) ;
    Lire « Cette invocation PORTE même un nom » et non « prête ».
    Merci

  5. François dit :

    Bonsoir Maxime,

    Où est la cohérence avec votre billet précédent ? Dans ce dernier, vous nous décrivez un ancien ministre qui vous déclare que « la vague terroriste n’en est qu’à ses débuts et une guerre civile possible à l’horizon de plusieurs décennies ». Mais qu’a-t-il fait ce monsieur qui est conscient des périls qui menacent l’existence même de notre nation ? A-t-il déchiré publiquement sa carte d’adhérent des LR, a-t-il pris sa plume pour écrire un article bien senti au Figaro, ou que sais-je encore ? Ce type devrait assiéger les studios de télévisions ou les antennes radios pour alerter ses compatriotes sur ce qui va advenir si rien ne bouge.

    Mais sans doute estime-t-il plus important de se rallier à la bannière d’un candidat à la primaire, voire même fera-t-il acte de candidature ? Il pourra alors deviser longuement sur les « valeurs » de la République, sur l’opportunité de voter ou non la déchéance de nationalité, sur comment faire pour se débarrasser de leur seul ennemi, c-à-d le FN (oubliés les barbus, l’EI, etc.). Bref, sur tous ces sujets primordiaux, qui à n’en pas douter, vont révolutionner le sort des Français et nous sortir de la menace de guerre civile !

    Après cela, ils s’étonnent d’être pris pour ce qu’ils sont : des cons ! Si le Français lambda fait plus confiance aux diseuses de bonne aventure qu’à notre classe politique, c’est sans doute qu’il a de bonnes raisons, non ? Il y a plus de bon sens chez Mme Michu que dans les deux hémicycles réunis. Même les terroristes ont intégré cela, pourquoi croyez-vous qu’ils n’en flinguent aucun ? Mais parce qu’ils savent très bien que cela n’aura aucun impact, tant ils se sont déconsidérés ! Il vaut bien mieux, pour eux, taper sur des symboles forts (militaires, flics, etc.) plutôt que de s’attaquer à des cibles molles, sans intérêt.

    • Mais non François, il n’y a aucune incohérence, je ne vois pas où vous voyez une incohérence, bien sûr que c’est quelqu’un de très connu qui a écrit des tas d’articles partout et je ne comprends pas en quoi cela choque qu’il m’ait tenu des propos lucides qu’il tient depuis longtemps mais on ne peut pas se renouveler sans arrêt!
      MT

  6. Philippe de Lestapis dit :

    je déplore comme vous l’obsession au sujet des primaires où les candidats vont se livrer à un spectacle honteux en particulier à droite c’est la suite de ces modalités d’election présidentielles qui ne sont pas adaptées à notre pays …tout est lamentable devant ce spectacle donné par médias serviles. pour l’europe on peut avoir de fortes inquietudes à la suite de la position de la chanceliére qui a pris une position inimaginable et va faire éclater l’europe conti..quant à la crise financiére elle est gravissime!! bon week_end quand même cordialement

  7. Vu du Mont dit :

    Pourtant c’est assez simple de voter à droite sans faire entrer le loup dans la bergerie.
    Il y a un candidat déclaré qui aime la France, qui lui veut du bien, qui a des solutions claires pour relancer notre pays et traiter les maux de notre société, il s’agit de Nicolas Dupont Aignan.
    Faut-il que vous vouliez l’écouter, lire son projet, le supporter, faire avancer son projet. Vous le pouvez bien en travaillant à cette édification. Alors remontez-vous les manches et commencez maintenant.

  8. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    M. TANDONNET,
    Un peu de raison, je vous prie.
    Vous semblez donner à nos « représentants » l’ambition de rivaliser avec celui qui a laissé son nom à un porte-avions (j’ai, il est vrai, entendu M. Bertrand, respectable représentant de commerce, se prévaloir de la même parentérale…) et vous laissez supposer que l’appartenance aux idées d’un homme suffirait à le transformer en coq de combat. Mais, M. TANDONNET, De Gaulle, dans la situation actuelle, n’aurait aucun écho, ne serait pas écouté, ne serait même pas invité chez Tata Ruquier. Il avait très bien expliqué cette contradiction, bien avant qu’il ne fut confronté à la dure réalité de notre déroute. C’était dans deux essais, dont l’un est consacré à la philosophie du commandement et intitulé « Le Fil de l’Epée ». Bien que destiné au milieu militaire cette philosophie est extensible au politique (le problème maintenant c’est qu’on ne commande plus, on administre…). Je cite De Gaulle :  » Ce qu’il y a de profond, de singulier, de solitaire dans l’homme fait pour les hautes actions est mal goûté hors des jours difficiles. […] C’est pourquoi, dans les heures tragiques où la rafale balaie les conventions et les habitudes, ils se trouvent seuls, debout et, par là, nécessaires » (« Vers l’armée de métier – 1934 – j’ai inversé l’ordre des phrases) et puis « que les événements deviennent graves, le péril pressant […] Une sorte de l’âme de fond pousse au premier plan l’homme de caractère » (Le Fil de l’Epée – 1932)
    Je vous rassure M. TANDONNET, je rassure vos lecteurs, le « péril pressant » ne saurait tarder, les « jours difficiles » nous y courrons. C’est éminent. Alors, l’homme ou la femme providentiel apparaîtra naturellement au premier plan. Cette invocation prêt même un nom : c’est l’Espoir !

  9. Simon dit :

    Mais ils n’ont rien d’autre à f….! Il leur faudrait une injection de vraie vie, dans la société civile, dans les campagnes et les cités mais pas avec ce qu’ils perçoivent comme prébendes, gagné à la sueur du front par nombre de Français. Après tout ils sont au service de qui ? De la France ? des Français ? Où simplement d’eux-mêmes. Ben oui ce sont des grenouilles qui enflent, qui enflent….mais un jour elles éclatent !
    A l’occasion de la mort de Galabru, j’ai revu des « Gendarmes » que je n’avais pas regardé depuis ‘( ans….et une émission consacrée à notre Bebel national. Combien notre France semblait légère et douce et les bandits sans commune mesure avec ceux d’à présent. Comme je suis en convalescence, je suis un peu fragile, et donc j’ai pleuré sur cette insouciance disparue.

    • Simon, je pense que ce sont de bonnes larmes, celles qui soulagent et rendent plus fort! Courage, tenez bon, je suis sûr que demain sera un autre jour!
      MT

  10. PhD dit :

    Bonjour Maxime
    Bonjour à tous

    Hier matin, j’ai écouté François Fillon sur RMC et j’aurais eu tendance à penser comme Gerard Bayon : 16 janvier 2016 à 08:56.
    Mais quand vous allez sur son site fillon2017.fr au chapitre immigration, vous lisez une accumulation de poncifs éculés.

    Donc, ce sera non : je ne me sens concerné en aucune manière par ces primaires

    • Phd, moi je suis absolument contre le principe mais bien déterminé à toute faire pour chasser du pouvoir les zigotos qui l’occupent en ce moment.
      MT

  11. Mildred dit :

    Mais quelle est l’utilité de ces dénonciations sans fin, si elles ne sont jamais suivies d’effet ? Je crois qu’il n’est plus temps de parler mais d’agir. Si tous ceux qui sont au cœur du pouvoir, à quelque titre que ce soit – et ils sont nombreux – prenaient leurs responsabilités comme ont su le faire ceux qui, un jour dans notre histoire, se sont levés pour faire changer le cours des choses, je ne doute pas que le peuple suivrait !

  12. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Vous parlez d’obsession des primaires, mais cette obsession ne concerne que vous et les milieux politico-médiatiques. J’ai l’impression que vous n’avez pas le début de l’idée d’à quel point les gens se fichent de vos primaires ! Ce que les gens voient c’est que pendant que « l’élite » continue ses batailles de chiffonniers pour les places, le délitement de la société française et l’islamisation de la France continuent de plus belle, sans que personne n’ait le courage de se mettre en travers et de dire : stop !

    • Mildred, bien sûr! Mais c’est tout le problème de la fracture entre les « élites » et le peuple, qui ne cesse de s’aggraver, c’est bien ce que j’essaye avec mes mots de dénoncer…
      MT

  13. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Vous citez dans votre contribution au Figaro Vox l’expérience 2012-2017 dont les Français ne veulent plus. Ne faudrait-il pas plutôt parler de l’expérience 1974 – 2017 car depuis l’arrivée de VGE au pouvoir, tous les présidents de la République se sont comportés peu ou prou comme notre Audacieux 1er.
    J.Chirac avait commencé à démissionner en 1976 car il n’avait déjà pas les moyens d’assurer ses fonctions de 1er ministre.
    Depuis cette période, les 1er ministres qui se sont succédés quels que soient les Présidents se sont tous contentés « d’obéir » aux ordres de leur président quand ils n’ont pas été nommés pour servir de faire valoir à leur président (F. Mitterrand était un expert en la matière avec E. Cresson et M. Rocard).
    C’est cela qu’il faut commencer à changer.
    Pour ce qui concerne l’enfumage médiatico-politique des primaires de la droite et du centre, je pense sincèrement que celui qui sortira vainqueur de ce combat et dans la mesure où il serait présent au 2ème tour de l’élection présidentielle, n’aura jamais un quelconque soutien des battus des primaires de son camp. Les leaders politiques de la droite et du centre n’ont rien à envier à leurs homologues de la gauche en matière d’égocentrisme et de fatuité. Pensez-vous par exemple, qu’un N. Sarkozy qui serait battu aux primaires serait prêt à soutenir les actions d’ A. Juppé ?
    Pour le moment et au vu de ce qui est paru à droite, le seul programme d’actions qui me parait sérieux et crédible est celui de F. Fillon mais je n’ai aucune confiance dans ce personnage qui n’a pas eu le courage de s’opposer frontalement à son président pendant 5 ans et à qui je n’accorde aucune créance quant à ses chances aux primaires et à sa capacité à diriger notre pays.

  14. michelbonte dit :

    Bonjour, Cela fait penser à la fable d’un certain Jean, la grenouille qui désire être plus grosse que le bœuf .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s