Primaires, degré zéro de la politique

sans-titreL’année politique 2016 commence avec les sondages sur les primaires. Le raisonnement est simple: dans le contexte d’une alternance probable en 2017, le vainqueur des primaires de la « droite et du centre » se présente comme le futur chef de l’Etat. M. Alain Juppé, neuf mois à l’avance, aurait pris une sérieuse option pour la victoire finale. Tous les termes de la manipulation sont en place. Les Français sont invités à se prononcer pour des images, des marques de fabrique, des stéréotypes forgés par les médias et les sondages: Juppé « la sagesse », Sarkozy « la droitisation », Fillon « le sérieux », le Maire « la jeunesse ». Que proposent-ils sur l’essentiel, l’avenir de la démocratie en France, la réforme des institutions, la refondation de l’Europe, l’autorité de l’Etat, la sécurité intérieure et extérieure? En quoi se distinguent-ils sur le fond? Personne n’en a la moindre idée. Ces primaires, comme la « présidentialisation » du régime autour de l’idée mensongère et grotesque qu’un homme (ou une femme) fait à lui seul la pluie et le beau temps de tout un peuple, marquent une nouvelle étape dans la dégradation de l’esprit public. J’y vois une imposture, atteinte à l’intelligence populaire. Si rien ne change en profondeur, une transformation radicale du mode d’exercice du pouvoir – dans le sens de la discrétion, de la volonté générale et du bien commun –  j’ai la vague intuition que le sort du prochain président sera infiniment pire que celui de l’actuel, qu’il ne finira peut-être pas son mandat et que tout s’achèvera dans la tragédie…

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

36 commentaires pour Primaires, degré zéro de la politique

  1. András Füke - Prigent dit :

    Voila qui peut vous intéresser : le discours de Orbán Viktor en décembre dernier devant un congrès du Fidesz.

  2. berdepas dit :

    Je partage, hélas, la même intuition que Mr Tandonnet, sur l’issue du prochain quinquennat…

  3. Timéli dit :

    @ Chananna et Suzanne.
    Si vous êtes gênées pour voter aux primaires de LR, vous oubliez que Bruno Le Maire peut représenter le sang neuf dont la France a besoin. Les médias parlent peu de lui parce que, justement, il représente une grosse possibilité à droite.
    Maintenant, concernant Juppé, s’il a été condamné, c’est parce qu’il était le fusible de Jacques Chirac et qu’il a, donc, payé pour ce dernier.
    Mais, je suis d’accord avec vous : il nous faut de nouvelles têtes pour diriger ce pays.

  4. Annick dit :

    Bonsoir Maxime,

    Avant tout, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et longue vie à votre blog.

    Les primaires sont une manipulation qui consiste, in fine, à confisquer la démocratie au profit d’un parti et d’un homme qui ne sera pas le président de tous, mais le représentant de son parti.
    Je l’ai déjà dit, et je persiste, ces primaires inventées par le PS sont une farce, une mauvaise farce.
    Nous en avons l’illustration tous les jours, il n’y a aucune concertation, aucun débat de fond, un seul homme décide et impose.

    Je ne partage pas l’opinion de ceux qui pensent que ces primaires ouvriront de vrais débats. Je crois, au contraire, que nous aurons droit à tous les slogans habituels, tous les prêt-à-penser, les promesses intenables et les mensonges destinés à influencer l’opinion publique. Ce qui leur importe c’est « la victoire – vous le soulignez – mais pas l’intérêt du pays. Arbitraire et absurdité sont notre lot quotidien, et m’est avis que ce n’est pas fini puisque tout se fait en fonction des sondages et de l’air du temps.
    Dans son dernier ouvrage, Philippe de Villiers explique comment on fait monter les courbes en sa faveur : il suffit de payer les sondeurs. Il serait intéressant de connaître le montant des budgets qui y sont consacrés.

    Quant aux impétrants qui se bousculent sur la ligne de départ, pas un seul n’a ma confiance. Entre repris de justice et incompétents notoires, je me demande quel bulletin je pourrais bien glisser dans l’urne. Comme beaucoup ici, je suis moi aussi désemparée et très en colère ; où est donc passée l’opposition ?

    Amicalement,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s