Le peuple

sans-titre« Vox populi, vox dei »? non, la voix du peuple n’est pas divine, il lui arrive de se fourvoyer. Pourtant, dans le marasme général, la perte généralisée des repères, il fait figure de boussole, même bien aléatoire, dans la tempête. Avec des exceptions bien sûr, les milieux dirigeants n’ont pas cessé de trahir ou de se tromper depuis des décennies, par négligence,  médiocrité générale, lâcheté, aveuglement : politiques, technocrates, réseaux d’influence.  Ceux-là sont les principaux responsables de l’état hallucinant du pays, sa fragmentation, ses exclusions, sa violence extrême, le saccage de ses entreprises par les charges sociales et fiscales, sa dette et ses déficits, le martyre de ses jeunes privés du droit au travail, ses 3,5 à 6 millions de chômeurs, ses squats et bidonvilles immondes, son incapacité à se gouverner, ses nouvelles poches de misère, son impuissance politique. Ce tableau n’a rien d’excessif ni de pessimiste. Il suffit d’ouvrir les yeux quelques instants. Et il a des responsables. De l’extrême droite à l’extrême gauche, dans les cercles dirigeants ou d’influence médiatique ou idéologique du pays, y compris les courants protestataires qui n’ont jamais rien fait qu’attiser les fureurs et les haines, personne n’a de quoi être fier. L’instinct du peuple n’est certes pas infaillible. Pourtant, il se caractérise par un bon sens qui n’a rien de légendaire. Ainsi, je suis sidéré que malgré l’extraordinaire mobilisation médiatique – déchaînement de propagande – en faveur des plus hauts dirigeants du pays, leur niveau de popularité demeure aussi faible et dérisoire… J’y vois le signe d’une l’intelligence et clairvoyance populaire: le peuple résiste aux manipulations et au lavage de cerveaux. Quand on ne sait plus ou regarder ni sur qui compter, le bon sens du peuple, tout relatif ou imparfait qu’il soit, reste la dernière source d’espoir.

Maxime TANDONNET

 

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Le peuple

  1. Ping : Le peuple | Raimanet

  2. lisa retter dit :

    « le peuple résiste aux manipulations et au lavage de cerveaux »

    Tout à fait et il y en a dans votre texte : « De l’extrême droite à l’extrême gauche, dans les cercles dirigeants ».
    Non Monsieur !

    Les milieux dirigeants vont de l’extrême gauche à la droite… Ou du moins ce qui est considéré comme telle….Si l' »extrême » droite en était, ça se saurait ! Ils n’ont même – et vous aussi ! – qu’une seule obsession, barrer la route aux idées de la droite dite extrême….

    Parce que depuis 1945, et vous savez parfaitement, tout est sous contrôle de la gauche et de la fausse droite et que ce sont les idées de l’extrême gauche qui continuent à opérer leur mortifère entreprise. Haine de soi, haine de notre civilisation par la falsification de l’enseignement de notre histoire glorieuse, destruction de notre peuple en utilisant les frustrations des Immigrés pour réduire les droits du peuple de souche sous prétexte de « lutte anti-raciste », une justice laxiste pour les « jeunes » les incitant à la violence contre les Français modestes et sans égards pour ces mêmes Français (avec depuis 2012, culte obligatoire d’une Garde des Sceaux … sur laquelle on ne dira rien puisque c’est défendu), préférence immigrée au logement et à l’emploi des plus modestes (pour que leur démographie soit plus forte que celle de nos jeunes Français modestes rackettés fiscalement), anéantissement des moyens de notre défense et soumission aux Américains, racket fiscal pour salarier tous les serviteurs du système par le biais de la fonctionnarisation de leurs emplois souvent à finalité incertaine avec les coûts induits et tout ça présenté de façon insensé par une propagande lancinante et épuisante…

    La droite dite extrême n’a rien à voir là dedans que je sache…..Si les autres tombent dans ce piège de l’amalgame, désolée pas moi !

    • Lisa Retter, oui, oui oui, mille fois oui, la responsabilité de l’extrême droite française depuis 30 ans dans la dégradation de l’esprit public est gigantesque, elle est même majeure, au cœur du mal français.
      MT

  3. Timéli dit :

    Ah ! Le peuple ! Quel vaste sujet de réflexion !
    En quelques citations, voici un aperçu de ce qu’est le peuple.
    ~ D’abord, « pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir » (Jean-Paul Marat).
    ~ Puis, « le peuple est le même partout : quand on dore ses fers, il ne hait pas la servitude » (Napoléon Bonaparte).
    ~ Ensuite, « on domine plus facilement les peuples en excitant leurs passions qu’en s’occupant de leurs intérêts » (Gustave Le Bon).
    ~ Sans oublier qu’ « il faut un ennemi pour donner au peuple un espoir » (Umberto Eco).
    ~ Et surtout que « le peuple n’aime ni le vrai ni le simple : il aime le roman et le charlatan » (Edmond et Jules Goncourt).
    ~ Mais danger : « un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux » (Benjamin Franklin).
    ~ Plus sage – et là, je vous rejoins, Maxime – « surtout n’ayez pas peur du peuple, il est plus conservateur que vous » (Napoléon).
    ~ Et « dans les Républiques, le peuple donne sa faveur, jamais sa confiance » (Rivarol).
    Jusque ici, j’ai le ferme sentiment d’habiter en France…
    ~ Enfin, « le plus grand soin d’un bon gouvernement devrait être d’habituer peu à peu les peuples à se passer de lui » (Alexis de Tocqueville).
    Alors là, je rêve…

  4. Renaud Vignes dit :

    Mais Maxime, ça a déjà commencé. Nous recevons prochainement à Marseille LaPrimaire.org et nous espérons plusieurs centaines de personnes (sans aucun relai presse évidemment). Aucun parti ne serait capable de faire de même.
    Cette primaire que nous (http://citizenlab.fr/) soutenons de toute notre énergie regroupe déjà près de 10 000 personnes (en 3 mois !!). A un moment où tous les partis sont en chute libre, la Société civile prend le relais, silencieusement mais sûrement.
    La nouvelle société est en route, ne perdons plus de temps à observer l’ancien monde s’entre déchirer.

  5. Via dit :

    Monsieur,
    Vous nous avez compris !

  6. Mildred dit :

    Monsieur Tandonnet,
    Pour résumer : » la vox populi reste la dernière source d’espoir ». Sauf si « l’état de guerre » succédait à « l’état d’urgence » à cause d’autres attaques terroristes toujours possibles, ce qui pourrait avoir pour effet d’empêcher la « vox populi » de s’exprimer, car a-t-on déjà vu des élections organisées en temps de guerre ?

  7. Infraniouzes dit :

    Vous dressez un état des lieux réaliste qui donne le frisson. Sur certains blogs on répète régulièrement que « ce pays est foutu ». Je ne suis pas loin de partager cette conclusion. Mais à qui la faute ?
    Depuis 70 ans (excepté la parenthèse gaulliste) ce pays est tenu par la poigne de fer des marxistes qui verrouillent:
    1 la production d’énergie (EDF-GDF)
    2 Les transports (SNCF-RATP) et un peu Air France
    3 La protection sociale (Sécurité sociale)
    4 La fonction publique
    5 L’enseignement, la presse, l’audiovisuel…
    Avez-vous entendu, un seul, des courageux « lions » de la droite dire qu’il fallait s’attaquer à cette hégémonie scandaleuse et mortelle pour la France ? Moi, aucun… Tous aux abonnés absents.
    Mais fustiger le FN – qui ne dirige presque rien – c’est le filon ! C’est faussement rassurant mais ça permet de ratisser les voix des craintifs. Et condamner, à mots prudents et vagues, l’islamisme, les islamistes, les terroristes etc. quelle aubaine pour les politiciens en manque d’idées. C’est du populisme pur jus mais qu’on fait passer pour un grand élan républicain.
    Alors, où est l’espérance dans tout ça ? La dictature des partis est totale. Et créer un parti qui aurait de l’audience est quasiment impossible tant le verrouillage médiatique est absolu.
    L’avenir de notre pays est sombre…

  8. Maréchal dit :

    Cher Maxime Je connais bien ce monde que vous fréquentez et Radio France particulièrement. Je n’ai rien oublié de la sympathie naturelle des journalistes pour la gauche.
    Depuis plus de trente ans, les étudiants qui sortent d’école de journalisme sont majoritairement de gauche. Il n’y a pas de frontière entre la classe politique de gauche et les journalistes. Tous ces professionnels de l’information, restent influent et piétinent leur devoir d’objectivité.
    Je l’ai déjà dit, le génie demeure un mystère.
    Nicolas Sarkozy dépasse largement le problème de la prééminence politique.
    Je me ballade à ce jour en Province et demeure à Bourg en Bresse. Je puis vous assurer que les gens ici parlent beaucoup de lui … Vous le savez Maxime, la France n’est pas Paris ..

  9. Jean dit :

    La seule chance pour Sarkozy est évidemment d’arriver au second tour face à Marine (mais quid des primaires qui pour le moment le laisse loin derrière le Bordelais ?)
    Je suis d’accord avec Gerard Bayon quand il dit que les Français qui votent FN veulent montrer à nos gouvernants et à l’ensemble des politiques leur colère, leur insatisfaction, leur exaspération et leur envoyer un message clair…
    Le FN est le seul bâton que le peuple a pour virer tous ces incapables. En fait, c’est le seul vote utile aujourd’hui !

  10. Maréchal dit :

    Pardonnez moi d’insister cher Maxime, mais la victoire de Nicolas Sarkozy en 2017,dont je ne doute pas un instant, lui donnera ipso facto une légitimité considérable pour agir.
    La convergence entre le FN et le bloc PS/ médias, le spécial copinage, le calcul de leurs intérêts en commun ?, font qu’à la place des électeurs de Marine , je me poserai quand même quelques questions et c’est de mon sens ce qui se profile, à l’avantage déjà marqué de monsieur Sarkozy.
    Est il utile par ailleurs de préciser que Nicolas et moi fonctionnons sur le même registre, comme le disait Coluche:
    « J’ai pardonné à ceux qui m’ont offensé. Mais j’ai la liste. »

    Claude Yves

    • Maréchal, pour tout vous dire – et je rencontre beaucoup de personnes dans tous les milieux, y compris journalistiques et politiques – vous êtes le premier à me dire depuis fort longtemps que vous ne doutez pas un instant de « la victoire de NS en 2017 ». D’ailleurs, pour être franc avec vous, j’en suis au point où je ne sais plus ce que veut dire le mot « victoire » en parlant de la conquête de l’Elysée. MT

  11. Maréchal dit :

    Bonjour Maxime et bonjour à tous …
    « Le FN n’a pas de programme. Le FN est une réponse, une pauvre réponse que l’on invente à une souffrance. »
    Claude Yves

  12. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je ne partage pas votre analyse concernant le FN.
    A mon avis, la grande majorité des Français déteste la violence et utilise ce parti qu’elle ne veut absolument pas voir un jour au pouvoir pour montrer à nos gouvernants et à l’ensemble des politiques leur colère, leur insatisfaction, leur exaspération et leur envoyer le message clair et encore calme suivant : la gauche et la droite ont trahi et continuent de trahir le peuple depuis plus de 40 ans, et bien ça suffit ! Que tous ces profiteurs et donneurs de leçons disparaissent une bonne fois pour toute de la vie publique.
    Le vote FN ne sert à mon avis qu’à cela.
    Comme après chaque élection où le FN continue d’engranger de plus en plus de voix de mécontents, les partis autistes au pouvoir préfèrent ignorer le message envoyé en se rejetant mutuellement la responsabilité de ces votes mais n’engagent surtout pas la moindre réforme demandée par nos concitoyens et continuent de jouir de leurs prébendes.
    Je suis persuadé que tous ceux qui votent FN sans convictions politiques le font dans cet esprit en espérant que beaucoup de leurs concitoyens en fassent autant pour envoyer un message de plus en plus fort et clair. Jusqu’à quand nos concitoyens se contenteront d’utiliser les moyens démocratiques pour montrer leur exaspération et resteront-ils calmes ?
    A force de ne pas les écouter et de ne pas les respecter , je crains qu’un simple incident puisse être le déclencheur d’une vraie révolution et alors le FN sera balayé avec tous les autres partis qui se sont partagé le pouvoir depuis des décennies.
    Rappelez vous la récente révolte locale des « bonnets rouges » pourtant majoritairement socialistes et des reculades immédiates de nos gouvernants et imaginez de mêmes révoltes un peu partout en France et vous verrez alors que le FN disparaitra avec le PS, LR, EELV et autres groupuscules mais pour quel changement ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s