Sauver l’opposition républicaine

DSC01257Nous voyons bien que l’opposition républicaine, pour simplifier, avec ses nuances qui vont de l’UDI en passant par les Républicains et jusqu’à Debout la France, connaît une profond désarroi, écrasée entre le marteau  lepéniste et l’enclume socialiste. Face à l’esbroufe médiatique quotidienne et au rouleau compresseur de la démagogie, nous voyons l’opposition républicaine tétanisée, paralysée, presque à l’agonie et le vieux rêve socialiste d’un tête à tête permanent avec l’extrême droite qui lui assurera quoi qu’il arrive un siècle sous les ors des Palais de la République.

Alors que faire? Prendre le contrepied du phénomène auquel nous assistons d’une fuite de la politique dans les limbes, au loin des réalités, pour se confiner à l’exploitation des émotions, à la posture, aux polémiques, au culte de la personnalité, aux coups de menton, aux manœuvres sournoises. La réponse à l’enfumage ? la droiture, le sérieux, la vérité.  La différence fondamentale: entre le factice et le réel, l’esbroufe et le sérieux, la parole et l’action…Voici quelques modestes propositions pour sortir de l’impasse.

  1. Renoncer au culte de la personnalité et à la mégalomanie narcissique, en laissant ces caractéristiques moyenâgeuses et indignes d’une démocratie moderne aux détenteurs du pouvoir comme à la droite extrême. L’opposition proclame solennellement qu’elle renonce à l’insupportable guerre de chefs et donc à l’obsession des primaires dont il ne sera plus question d’ici la rentrée de septembre 2016, en espérant qu’elles permettront alors d’entériner le ralliement naturel de la Nation à une personnalité de stature présidentielle.
  2. Constituer un comité de l’alternance qui réunira les présidents des trois grands pôles de l’opposition républicaine, UDI, Républicains, DLF, les nouveaux présidents de région, les présidents de département, les maires des villes de plus de 40 000 habitants, les présidents de groupes au parlement, soit une centaine de personnes.
  3. S’atteler sous l’égide de ce comité, en s’appuyant sur un groupe d’experts, à l’établissement du bilan factuel des cinq dernières années de l’exercice du pouvoir sur tous les sujets: l’emploi en tenant compte du contexte européen, la sécurité des Français, y compris par rapport au terrorisme, l’immigration (Calaisis inclus),  la situation des collectivités locales, l’état de l’économie, des entreprises et de l’industrie française, l’évolution de l’impôt et des prélèvements obligatoires, la situation des banlieues, l’état général de l’opinion, évalué notamment à travers la tentation du vote extrémiste et le niveau d’abstention électorale.
  4. Préparer, dans les six mois à venir, la nouvelle Révolution française nécessaire, le profond bouleversement des institutions et de la vie politique nationale (septennat non renouvelable), la transformation de l’économie française en sanctuarisant l’entreprise qui doit être protégée des prélèvements et réglementations abusifs, engager la réforme de l’Europe, sur la libre circulation Schengen notamment, et sa relance dans le cadre d’une alliance des grands Etats volontaires, transformer l’éducation nationale en réhabilitant les enseignements du français, de l’histoire, du latin et du grec, imposer un principe de neutralité politique aux médias du secteur public, réformer la justice dans le respect du travail et de l’indépendance des magistrats, placer la sécurité des Français et la maîtrise de l’immigration au premier rang des priorités.

L’après régionale pourrait être l’occasion d’une relance forte de l’opposition démocratique sur ces bases. Les Français l’attendent, ils en seraient heureux, ils y verraient le bout du tunnel, le sentiment de sortir enfin d’une ère tout à fait particulière de mirages, d’illusions, de manipulations, pour retrouver le réel, la politique des réalités. Beaucoup des électeurs lancent un message de dépit et de désespoir par l’abstention ou le vote extrémiste en plein essor. Un geste de sérieux et d’intelligence de la part de ceux qui ont vocation à prendre le relève en 2017 suffirait à un réinsuffler l’espoir. Pourquoi pas?

Maxime TANDONNET

(Merci à ceux qui sont d’accord de m’aider à relayer ce message!)

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour Sauver l’opposition républicaine

  1. Simon dit :

    Bonsoir
    Je voulais répondre à Georges. Facho ? C’est ce que je me disais ce matin : facho et réac ! mère de famille nombreuse, catho, plutôt privilégiée… Mais je me souviens de mes 20 ans, on commençait juste à parler du chômage des jeunes, le rideau de fer était présent, mais cela ne nous touchait pas trop, le bloc de l’est paraissait être un monde étrange. Le monde était assez « normé », mais que d’espoirs en l’avenir qui serait forcément plus « rose » (non je ne pensais pas aux socialos !) et ce monde je, nous rêvions de le découvrir, d’aller à la rencontre des autres. Franchement nous n’avions aucune idée de racisme, de rejet. Et je me suis réjouie lorsque les murs sont tombés, le monde allait aller de mieux en mieux
    Je souviens lorsque mes aînés sont entrés au collège il y a une quinzaine d’années, ils manifestaient du rejet envers leurs camarades musulmans, facteurs de désordre, de bagarres et je les grondais en leur disant que nous ne les élevions pas avec ces idées là ! Mais la prise de conscience est venue avec des voyages dans les pays musulmans, l’augmentation des tenues féminines d’un autre temps, d’un autre espace géographique chez des femmes de plus en plus jeunes et surtout de « souche ». Ma fille vit dans le quartier de la gare à Bordeaux, pour ceux qui connaissent, et elle se sent en terre étrangère. Le spectacle du monde politique de plus en plus impudent, cynique, jouisseur, amoral a fait le reste. Je ressens la société malheureuse, troublée, mécontente et encore je vis dans un département plutôt rural,simple. Et c’est vrai aussi que beaucoup de monde prend la vie au jour le jour et ne se pose aucune question, ayant trop peur aussi de se démarquer de la pensée dominante, réchauffement climatique, accueil des migrants, mariage pour tous, etc….peur de paraître réac !

  2. michel43 dit :

    Passer inapercue Sondage FIGARO pour la suppretions de la double Nationalité plus de 90% AUSTRALIE; Binationaux loi adopter EUX ,et le peuple de FRANCE ,on plus de courage que L.UNION DE LA GAUCHE et les Ripoublicains et traites du centre

  3. Georges dit :

    SIMON,tu as raison de dénoncer ces veaux gras qui sont les fossoyeurs d’une identité qu’ils exècrent par esprit de vengeance .Qui a élaboré les « touche pas à mon pote »et autre groupuscule subventionné de la même veine ,sinon ceux qui ne se sentent pas faisant partie de notre nation.Ces semeurs de zizanie ont réussis à nous diviser mais fais gaffe car tu risques d’être étiquetté facho .

    • michel43 dit :

      le peuple a enfin ,COMPRIS ,le jeu de L.UMPS NDA .et fachos de gauche TOUS au deuxième tours contre le FN ? grave erreur. Plus vous accuser , plus les gens prenne leurs défense ,SOS 500 gauchistes des Centaines de milliers d’euros ;Seul ,la Droite National coupera toutes ses aides, octroyer pour la paix social. AIDE a la presse ajout de SARKO 600 millions, entreprises PRIVER , fonds PRIVER. Maxime au total la presse combien de MILLIARDS ? qui est gros actionnaire de L.HUMANITE ;un banquier

  4. François dit :

    @ Frederic_N et François Martin
    Si vous aimez rire (jaune), lisez de toute urgence cet article paru chez Rue89 :
    http://rue89.nouvelobs.com/2015/11/23/francois-gemenne-lurgence-climatique-lurgence-terroriste-posent-meme-question-262127.
    Un petit aperçu : « Parce qu’au fond, l’urgence climatique et l’urgence terroriste posent la même question : comment vivre ensemble dans un monde globalisé ? Et, accessoirement, c’est le pétrole qui finance largement Daech… »
    On frise la psychiatrie…

  5. michel43 dit :

    la meilleure L.UNEF.. repaire de jeunes ,qui vont vivre a nos FRAIS ? de doux rêveurs; qui on un seul BUT. Réussir a se faire élire pour vivre au crochet du contribuable ,incapable de réussir dans le PRIVER..

  6. Simon dit :

    Bonsoir Maxime,
    Merci à Suzanne, Timeli, Yves et les autres d’avoir très bien exprimé ce que je ressens.
    Ce matin sur France Inter, Julien Dray http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1198877, interviewé par l’inénarrable Patrick Cohen m’a donné des nausées. « la France est une diversité »…, oubliés la coiffe bretonne et le béret basque, nous sommes divers..Puis nous avons eu droit à la chasse au FN et à la mobilisation citoyenne, et oui parce ceux qui ne partagent pas les idées de Julien Dray ne sont pas citoyens, surtout s’ils ont des velléités à voter FN. C’est tellement important, cela prime les attentats, le chômage, la tristesse des gens ! Et puis la fusion entre PS et LR qui nous pend au nez, avec des formules incantatoires contre le FN toujours….Quelles alternatives avons nous, citoyens, Français ? Les sbires du PS, les Républicains inaudibles et en pleine guerre des chefs, le vote blanc ? Ou sont les têtes nouvelles, bien faites et patriotes (est-ce un mot interdit ?) ? A part cela, Julien est très gras, la République l’a bien nourri et Patrick aussi ! « Amendonné », ça suffit !

    • Simon, pourquoi le béret basque et la coiffe bretonne, ce n’est pas un signe de diversité? Ce sont des idéologues hypocrites, il ne faut pas perdre de temps à écouter ces donneurs de leçons. Tout ce message tel que vous le décrivez vise à faire monter le fn en excitant les esprits de manière à brouiller les cartes et à rester non pas au pouvoir – plus personne ne sait ce que c’est -, mais bien au chaud dans les palais de la République et aux frais de la princesse.
      MT

  7. Frederic_N dit :

    @ François Martin
    Merci de ce message, qu’il ne faut pas accueillir par le désintérêt. Comme le disent plusieurs personnes MAIS QUI SONT MARGINALES dans l’univers inttellectuel institutionnel ( les facs, sciences po), il y a un vrai combat intellectuel aujourd’hui qui traverse l’intelligentsia entre les tenants du « parti de l’autre » dont le fief universtaire est sciences po ( mais sur le thème LGBT) et un courant qui serait proche de la défense des acquis de la civilisation si on lui donnait une expression cohérente
    Le problème est que ce second parti est dispersé- car il était composé de gens qui « rasaient les murs » . Mais ce n’est pas parce qu’il a acquis droit de cité dans les médias que la bataille est gagnée. Cette déclaration de l’uNEF est le signe que le « parti de l’Autre » sent le danger et commence à rétablir les « lignes de défense ».
    Malheureusement ,la droite est aux abonnés absents, alors que la « lutte sur le terrain des idées » n’a jamais été si importante qu’aujourd’hui. Et la droite républicaine n’a jamais voulu y mettre son doigt de pied
    Si les lecteurs de ce blog pouvaient se rendre compte que c’est aujourd’hui LA que les choses importantes se passent. !!!

  8. François Martin dit :

    et pendant ce temps, certains ont tout compris:
    http://unef.fr/2015/11/29/la-generation-de-la-crise-ne-sera-pas-celle-de-la-guerre/
    c’est assez grandiose :
    « Deux logiques s’affrontent. D’un côté, celle d’une dérive guerrière et sécuritaire, qui traduit la montée de la violence et la recherche d’un ennemi intérieur. De l’autre, celle de la construction de la paix, en faisant le choix de renforcer la démocratie » c’est tout simple, finalement
    « Pour lutter contre le terrorisme, la responsabilité de notre génération est de construire la Paix et la Justice en France et partout dans le monde » et dans le reste de la galaxie ?
    « nous devons soutenir toutes les forces qui agissent dans le sens d’une paix juste et durable, notamment en Palestine » (contre les méchants israéliens)
    « L’heure est plus que jamais à favoriser un accueil digne et massif pour les réfugiés qui fuient les guerres de par le monde entier » et nous, où allons-nous nous réfugier ?
    « S’il y a bien une situation qui mérite l’Etat d’urgence, c’est celle des jeunes en France victimes de discriminations. Nous pensons à tous les jeunes victimes de racisme au quotidien, de contrôles au faciès, de discriminations à l’embauche. » après on s’étonne qu’ils prennent une kalach, les pauvres petits
    « La jeunesse risque de souffrir de la récupération politique des forces réactionnaires et de l’extrême droite à la suite de ces attentats » on voit bien en effet où est le danger fasciste
    « les femmes victimes du sexisme… » de la part des mâles blancs, bien sûr, on ne parle pas ici des femmes librement voilées
    « les jeunes discriminés pour leur identité sexuelle… » c’est tout le problème en effet, comment n’y avons nous pas pensé?

    Je sais bien que ces « jeunes » au discours de vieillards ne représentent qu’une infime minorité, mais elle est installée au cœur du système avec son idéologie mortifère.

  9. Anonyme dit :

    Article relayé sur mon journal facebook … Claude Yves Marechal ..
    Bien à vous Maxime

  10. Georges dit :

    Quelle énergie déployée afin de faire barrage au FN ,ce vilain canard tellement nécessaire à l’alternance (chacun son tour).Nous aurions apprécié autant de fougue pour combattre les innombrables chérubins en mal de « grand soir »islamique .La priorité ne semble pas le bien être et la sécurité de notre peuple mais plutôt l’installation en mandats juteux et permanents.

  11. michel43 dit :

    SAUVER la FRANCE ..c « est MIEUX et s » est SIMPLE pour L.OPPOSITIONS ? trouver un accord de gouvernement avec la DROITE NATIONAL.. comme dans tout les pays du MONDE ? SARKOZY qui a préférer, laisser le pouvoir a L.UNION de la GAUCHE est le SEUL responsable de se désastre , a l  » époque le FN ne voulait PAS. rentrer au gouvernement, en plus c’est se que souhaitait les sympathisants et adhérents de toute la droite..vu la fuite des adhérents et des électeurs BIG Magouilles ,antirépublicains se retrouve a la tète du parti, avec peu de compagnons , OU sont passer les 950 000 compagnons, du temps de TOUBON

  12. Ann dit :

    Que l’opposition républicaine soit représentative de ses électeurs et elle retrouvera des couleurs.
    Le Centre est beaucoup surreprésenté tant en élus qu’en idées et lignes directrices. Les votes de droite ne sont pas un droit acquis.

    Quand la droite osera mettre à son programme la remise en cause de toutes les mesures visant à scier les bases de la société que la gauche s’arroge le droit de prendre quand elle est au pouvoir, elle sera crédible….

  13. Suzanne dit :

    Bonsoir,

    Sauvez opposition républicaine, dites vous?

    Vous voyez une opposition républicaine, vous? Où?

    Chez Bayrou ( Modem) qui a appelé à voter pour ce tout petit (et replet) monsieur en 2012?
    Chez Lagarde (UDI) qui n’a jamais caché son amour pour le centre gauche (ou plutôt son désamour pour les LR auxquels il vient de se rallier, en espérant pouvoir avoir une part de ce que contient la gamelle (qu’il espère être d’un contenu digne d’un restaurant 20 étoiles…au moins!!!)?
    Chez les LR , LR qui se battent (pour l’instant à fleurets mouchetés) pour tenter de devenir calife à la place du calife?
    Chez le FN, qui propose un programme « social » hyper nationaliste (pour ratisser à droite toute) et un programme économique proche de celui de Mélanchon and Co (pour ratisser à gauche toute)?

    Tout ce beau monde prônant le vivre ensemble dans le meilleur des mondes de la diversité enrichissante, bien entendu? A condition, bien sur de laisser à cette diversité le droit de nous interdire jusqu’à nos crèches de Noël, nos repas trop occidentaux, nos petits plaisirs hédonistes, voire dans un domaine plus proche de l’éthique notre droit à mourir centenaire, après avoir fondé une famille avec un papa qui ne porte pas une robe et une maman qui fait la cuisine…

    Franchement!

    Je ne regrette qu’une chose, Que M de Villiers ne se présente pas.

    Je voterai pour un parti souverainiste, éventuellement, mais surement pas pour sauver une opposition républicaine qui n’en n’a que le nom.. Et ensuite Basta!

    Désolée pour ces propos caricaturaux : il suffit, derrière cette caricature, de voir les symboles qu’ils véhiculent, pour prendre conscience de ce que les politiciens, tous partis confondus, peuvent m’écœurer.

    Bonne nuit malgré tout

  14. Martin dit :

    Bonjour,

    Le problème fondamental est que « l’opposition républicaine » est indéniablement co-responsable de l’état dramatique de la France.

    Je ne vois qu’une solution: une programme ne comportant qu’une dizaine de réformes structurelles plus les quelques réformes institutionnelles massivement souhaitées par les français (non cumul absolu des mandats, une seule réélection pour tout mandat, etc.), et l’engagement solennel de démissionner une fois ce programme accompli.

    Sincèrement,

    Martin

  15. Vu du Mont dit :

    Debout La France n’a rien à voir avec la droite = RL, UDI et Modem!
    C’est le seul parti de droite qu’il faut rejoindre de toute urgence.

    • michel43 dit :

      ET OUI….IL a quitter le RPR.. quand va t « il comprendre ,que le culs entre deux chaises , cela ne sert a RIEN ?

  16. Timéli dit :

    J’aimerais davantage entendre les ténors de l’opposition s’exprimer, réagir, proposer. Par leur silence, ils laissent un « boulevard » au PS, qui n’a aucun mal à l’occuper, intoxiquant et manipulant les Français. Le PS définit les limites du langage et de la pensée, décide du digne et de l’indigne, nous apprenant à consommer, à obéir et à se soumettre à la pensée unique. Aujourd’hui, l’opposition se délite dans cet enfumage, semant le doute chez ses propres électeurs : elle donne l’impression qu’il n’y a pas de leader charismatique derrière nous pourrions nous rassembler, car la guerre des chefs fait rage et chacun d’entre eux pense d’abord à soi, sa carrière, son ambition, avant de répondre aux attentes du peuple. Et, c’est bien dommage ! Le PS a de beaux jours devant lui… Hélas !!!

  17. Sergio dit :

    Bonjour a tous.
    Maxime,vos propositions sont toutes empreintes de bon sens,
    comme d’habitude.
    Cependant,si j’en juge au peu d’engouement qu’elles suscitent parmi
    vos lecteurs,je me dis que c’est pas gagné,comme on dit.
    Les Français sont fatigués,blasés,désenchantés..Ils ne croient plus en rien,
    et la est tout le problème.
    Et surtout,ils ont besoin d’un leader.!
    Je vous avais suggéré ici meme il y a quelque temps de vous présenter a
    la Primaire a Droite et vous m’aviez répondu ceci:

    « Il ne suffit pas de vouloir. Il faut être adoubé, disposer d’un réseau, de puissants soutiens, de relais, d’argent…Tout est dans le copinage, l’esprit de parti, le clanisme… Il faut un long investissement d’une dizaine d’années,dans la courtisanerie et la flagornerie. Ne pas avoir d’état d’âme sur le fric, les passe-droit, le léchage de bottes. Non, franchement, je n’appartiens pas à ce monde qui m’est totalement étranger. MT.

    Je persiste a penser que vous vous trompez et que vous « pourriez »avoir le profil
    pour incarner ce renouveau dont notre Pays a tant besoin.
    Je crois surtout que les Français sont prets a délaisser les partis politiques traditionnels
    pour se tourner non pas vers un Homme,mais vers des idées,pour peu que celui
    (ou celle) qui prétend les incarner soit sincere et inspire de la confiance,détaché
    de tout calcul politicien.
    Nous sommes a une periode charniere et le grand basculement n’est plu tres loin..
    Allez,j’arrete de vous embeter avec ça,promis.
    Et puis on se contentera de continuer a lire vos billets…
    Cordialement,
    Sergio

  18. Freddie dit :

    DLF en général ne mâche pas ses mots contre le parti LR… Bon, je viens de recevoir les prospectus pour les régionales. Même dans les listes qui me déplaisent le moins, il y a des propositions qui me font sauter au plafond… que faire ? Je connais quelques élus de l’opposition que vous qualifiez de républicaine. Ils ne sont pas forcément toujours dans la posture, et font parfois deux ou trois bonnes choses, mais sans cohérence. J’apprécie, par exemple, un certain nombre de propositions de Goasguen (mon député) mais le problème c’est qu’en votant pour lui on risque de soutenir Juppé dans la foulée et, pour moi, il n’en est pas question. Vos propositions sont sympas, Maxime, certes. Si elles ne sont pas appliquées, je suppose que c’est parce qu’elles en correspondent pas à l’intérêt des gens en place. D’ailleurs, on se demande ce qu’ils veulent, les gens en place, mais si on reconnaît un arbre à ses fruits, il semblerait qu’ils veuillent détruire notre civilisation.

  19. yves Doran dit :

    Oui, je crois que tout est dit dans les messages qui répondent à votre « suggestion ». On reprend les mêmes et on recommence « ! Quelle imagination, quelle sagacité, quelle perspicacité ! Comme je vous lis de temps en temps , j’aurais scrupule à me rire de vous.. Mais comment pouvez vous croire qu’avec les vieux chevaux de retour que vous présentez comme pouvant assurer le renouveau, vous ayez la moindre chance d’être crédible ?
    Car soyons objectifs malgré tout le mépris que cette clique nous inspire, qu’y a t il de bon dans les 40 années au cours desquelles tous ces gens là ont gouverné ?
    Politique intérieure :
    gabegie des finances publiques avec des déficits croissants
    un mille- feuilles administratif toujours plus épais
    une immigration allogène incontrôlée avec une cécité absolue sur ses conséquences
    un désarmement physique et moral de la Nation (quartiers de non droit…armée- gendarmerie-justice…)
    Une éducation nationale à vau l’eau
    Une désindustrialisation de la France
    Un chômage massif et une démoralisation sociale touchant la jeunesse en particulier
    La liste n’est pas exhaustive. Tout a été saccagé …..

    Politique extérieure
    Une vassalisation tant envers les Etats Unis qu’envers les pays de la péninsule arabique
    UN abandon de la Souveraineté (Otan- Bruxelles – les traités de Maastricht – Lisbonne- Schengen et tant d’autres .. le dernier en date en préparation :le traite transatlantique ..)
    Une politique étrangère désastreuse :Libye -Syrie-Russie pour ne citer que les exemples les plus cruels pour vos brillants hommes dont vous plaidez la cause . Alors que l’on devrait leur demander des comptes pour ces fautes, ces crimes contre la Nation.

    Après tout cela, vous avez encore le culot de promouvoir ces gens là . il est vrai que vous avez été conseiller au plus haut niveau! La cerise sur le gâteau : Vous osez parler de » l’opposition républicaine « . C’est vrai que cette « opposition  » qui passe son temps à collaborer avec le PS partage avec ce dernier, le dépeçage du pays et que devant les dangers croissants,elle n’a été capable que de hurler avec les loups , contre ceux qui avertissaient des menaces .

    Cette opposition n’ a aucune colonne vertébrale, habituée , il es t vrai aux contorsions permanents pour plaire à la Doxa et à la pensée unique . Lorsque l’on voit Sarkozy entonner l’air de la souveraineté, de l’identité française pour essayer de tromper encore une fois les français! Quelle dérision! Quelle honte !

    En utilisant le qualificatif « républicain  » pour désigner ces gens là , vous ne servez pas du tout la cause de la République , pour autant qu’elle ait encore quelques vertus, ce dont personnellement, je doute. Vous défendez une caste dont la survie serait un autre désastre pour la France.

  20. JCO dit :

    La droite et la France n’en finissent pas d’attendre le retour de l’homme providentiel…Un nouveau De Gaulle….Il n’est pas venu. Et je crains qu’il ne viendra pas…Le politique vient de tomber du haut de la pyramide. L’humilité et la crédibilité, veulent ensemble qu’il se réinvente un nouveau rôle. Celui d’un passeur.
    Un passeur entre deux mondes : la pyramide hierarchisée qui s’essouffle dans l’entreprise et qui meurt obèse dans l’Etat Providence d’une part, la terre plate et interconnectée des nouvelles générations qui accélère d’autre part.
    Un passeur entre générations : l’ancienne à qui il appartient de rendre sa force et son efficacité à la pyramide d’Etat là où elle doit être puissante et incontestée, la police, l’armée, la justice. Les nouvelles générations à qui il revient de réinventer la France dans le monde avec toute la liberté, la créativité et l’agilité que nous avons l’obligation de leur permettre en leur passant le relais.
    C’est le rôle du politique tel que je l’imagine demain, bientôt : un passeur, un passeur de relais. Un politique bien plus modeste dans son statut mais tellement plus efficace dans sa mission

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s