Ecœurement infini

DSC01204Je devrais parler de tout un tas de choses, mais ma nausée politique ne cesse de s’amplifier. Que dire des quotas adoptés par Bruxelles, cette vieille obsession allemande, pour se partager 120 000 migrants/réfugiés? Entre mépris des hommes, femmes et enfants qu’on se répartit comme des petit pois , l’utopie folle d’organiser un vaste transfert forcé de population sur le territoire de l’Europe, le message clair du renoncement à maîtriser les flux migratoires et à agir en amont pour combattre les passeurs et les bourreaux, la trahison de l’idéal européen en pensant qu’on va forcer la main des pays récalcitrants par la menace et par la violence morale. Me voilà submergé par la bêtise, la crétinerie,  le cynisme qui se dissimule derrière le voile de la bonne conscience hypocrite. Donc je n’en parlerai pas. L’actualité française me dépite tout autant. Je trouve à vomir les manœuvres en cours, préparatoires aux « primaires » de la droite et du centre. Ces nombrils ambulants donnent le sentiment d’être prêts à sacrifier l’avenir de la France à leur « équation personnelle » (formule entendue de la bouche de l’un d’eux). Je ne suis pas sûr qu’ils soient encore en état de ressentir l’ampleur du dégoût et de la colère  qu’ils suscitent et le boulevard qu’il sont en train d’ouvrir au lepénisme et à la réélection de M. Hollande. Etrange et odieux sentiment de vivre une époque de haute trahison.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour Ecœurement infini

  1. Ping : Cinq ans, un bel anniversaire! | Maxime Tandonnet – Mon blog personnel

  2. Citoyen dit :

    Bonjour MT,

    Non, j’essaye simplement d’attirer votre attention sur la rhétorique que vous utilisez en lieu et place d’arguments. Et j’avoue que ça m’agace d’être assimilé à longueur de billets à des « cerveaux malades » et autres gentillesses, A vous lire, j’ai l’impression d’être pris pour un demeuré qui suivrait une famille démoniaque. Pour le moins réducteur.. Encore là, vous m’accusez (même indirectement) de « souiller la mémoire du Général ». Très sincèrement, je ne pense pas que ce type de réflexion soit de votre niveau, et c’est là que je pense qu’il y a une part d’irrationnel que j’ai du mal à comprendre.

    « sale élitiste » élitiste certainement mais pour le qualificatif, il est de vous et ne reflète en rien le respect que j’ai pour vous. J’ai néanmoins tracté ce matin (c’est une nouveauté pour moi) avec le « populo » sur un marché (et j’habite dans un quartier populaire), vous devriez venir à l’occasion, vous verriez que les militants de base ont une conscience politique sur des sujets comme l’euro, la Grèce ou la Syrie, bien plus fine que les âneries rabâchées par nos élites….
    D’un autre côté, et je me trompe peut-être ne fréquentant pas votre milieu, mais j’ai l’impression que vous avez tendance (et ce serait humain) à rester dans l’entre-soi et à auto-entretenir votre tabou ultime du grand Satan de l’extrême-droite, tabou Vade retro Satanas>/i> qui arrange évidemment beaucoup de monde..

    Quant au fond et à vos analyses, je suis généralement d’accord avec vous, même si je ne vous ai pas attendu pour découvrir un certain nombre de choses. Il est néanmoins encourageant de voir que « les élites » prennent conscience de ce qui ce se passe et il est tout à fait utile que vos articles puissent être publiés dans un média de masse comme le FigaroVox, car comme le dit Zemmour en citant Gramsci, aujourd’hui, c’est le combat pour les idées qu’il faut gagner. Le souci avec votre approche étant que vous faites certes, de bonnes analyses, mais vous restez bloqué en chemin parce que vous n’avez personne à proposer pour mettre en oeuvre vos idées, Avec ça, à part se tirer une balle, ça n’ouvre pas beaucoup de perspectives… Et moi, comme beaucoup d’autres, je n’ai pas envie de larmoyer, j’ai choisi le combat pour faire triompher mes idées et surtout pour pouvoir les appliquer et redresser ce pays qui est le mien.

  3. Citoyen dit :

    @espritlibre 23 septembre 2015 à 04:36
    Merci pour votre commentaire. Il n’y a rien à ajouter si ce n’est que nous sommes de plus en plus en nombreux à partager votre analyse lucide et limpide.
    Le peuple a décidé d’arrêter de se faire enfumer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s