Encore un effort M. Alain Juppé!

imagesHier soir, M. Alain Juppé, candidat déclaré aux élections présidentielles de 2017, passait au Vingt Heures de TF1. Il avait incontestablement une allure présidentielle: calme, prestance, autorité. Disons le d’emblée: la critique à son endroit portant sur son âge, 70 ans, n’est pas recevable. Clemenceau avait 77 ans quand il a sauvé la France, de Gaulle 69 ans lors de sa première élection, et 76 lors de sa seconde. Reagan, 70 ans quand il fut élu président des Etats-Unis. La mission de chef de l’Etat, par nature, devrait s’apparenter plus à celle d’un sage, guide de la France, qu’à celle d’un lapin médiatique bondissant et vibrionnant au quotidien. Et bien sûr que la France lui sera profondément reconnaissante s’il lui permet de réussir l’alternance dans un contexte biaisé (billet précédent). En revanche, le fond, il faut bien le dire, était décevant. Que proposait-il comme mesure emblématique de ce qu’il qualifie de « mère des réformes », l’Education: augmenter de 10% le salaires des instituteurs. Et alors, pourquoi pas le million d’enseignants, y compris les professeurs des collèges et lycées, confrontés à des situations parfois extrêmement difficiles? Et les policiers dans les quartiers, qui subissent de plein fouet la violence? Les pompiers qui risquent leur vie? Les infirmières et aides-soignants, dont le métier est si harassant? Les fonctionnaires de guichet en préfecture qui se font insulter tous les jours? Et les millions de salariés du secteur privé, qui rament comme des malades avec le risque permanent de perdre leur emploi? Bref, M. Alain Juppé, vous pouvez être élu, comme M. Chirac en 1995, sur une promesse d’augmentation des salaires de 10% qui, dans le contexte actuel, entraînerait aussitôt une fulgurante nouvelle vague de chômage. A moins que vous ne renonciez à l’appliquer, comme M. Chirac en 1995. Mais après, que ferez-vous de votre quinquennat? Et en 2022,  imaginez-vous la situation que vous laisserez? Cher M. Alain Juppé, excellent maire de Bordeaux, permettez-moi de vous le rappeler: l’objectif suprême n’est pas la conquête de l’Elysée. La seule chose qui compte, c’est l’avenir de la France.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour Encore un effort M. Alain Juppé!

  1. denivelle dit :

    Monsieur TANDONNET bonjour,

    Le pouvoir, c’est l’action. Et l’action c’est la compétence.
    Alain Juppé doit donc démontrer qu’il a l’intention de faire avec la France ce qu’il a -très bien- su faire à Bordeaux.
    Mais ceci passe d’abord par sa sortie des « Républicains », groupe castrateur d’idée et dénominateur commun de nunucherie politicienne (la preuve? le choix du nom du parti). celà nécessite du courage.
    S’il le fait, je voterai pour lui. Sinon, j’irai pêcher pour réfléchir au calme comment protéger mes actifs des prédations des imbéciles heureux.

    très cordialement et merci pour vos analyses éclairées.

    Charles DENIVELLE

  2. ADB dit :

    Je l’ai écrit par ailleurs, Juppé, c’est du Chirac (à qui je ne pardonne pas, notamment le « Principe de précaution » et le « Protocole de Kyoto ») version Canada Dry ……….

  3. Emmanuel M dit :

    Beurk

    Juppé est un cauchemar pour la France, une machine à trahir. Comme si la priorité des républicains devait être d’augmenter les fonctionnaires. Ca fait un siècle que le syndicat enseignant gouverne la France, sous le nom de parti socialiste. Que nous propose Daladier ? D’augmenter les professeurs des écoles.

    Cette pourriture n’a pas changé : en 95 ce premier ministre de droite tout juste élu sacrifiait les retraites du privé pour préserver les privilèges des fonctionnaires, en 2017 cette ordure veut se faire élire sur le rejet du parti socialiste pour augmenter les salaires de fonctionnaires de l’Education Nationale. A ce niveau de respect de la démocratie, il faut remonter jusqu’à Caligula (qui a nommé son cheval consul) ou Jean-Claude Juncker (et sa phrase célèbre sur la hérarchie entre le vote et la bureaucratie bruxelloise) pour faire pire. Même si Sarko et sa petite enculade sur la constitution européenne est pas mal, il est loin du niveau de criminalité de Juppé.

    Juppé est un traître, qui préfère complaire à la gauche que défendre les travailleurs étranglés d’impôt ou les victimes de l’insécurité (économique, physique et culturelle). Vous critiquez à juste titre Le Pen sans voir ce que Juppé représente, c’est un énarque droit dans ses bottes qui glorifie les trahisons les plus abjectes de la « droite » chiraquienne.

    Si Marc Dutroux se présentait face à Juppé, je crois que je voterais pour le belge.

  4. Q dit :

    Honnetement il faudrait augmenter les profs de 30-40% mais supprimer leur vacances pour que les gamins ( au moins ceux des banlieues ou en difficultes, qui ne partent pas en vacances de toute facon) puissent rester a l’ecole 46 semaines, et que les cours durant l’annee ne soient pas plus de 4 heures par jour (le reste etant des activites culturelles ou sport)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s