La chance historique que l’opposition ne saura pas saisir

téléchargement (2)La crise du parti créé par Jean-Marie le Pen devrait, logiquement, ouvrir un boulevard à l’opposition modérée. Ce parti n’existe que sur une gigantesque tartufferie, bâti sur une faille qui ne cesse de se creuser. Ses dirigeants actuels doivent tout à un personnage qui a construit le parti, l’a développé pendant 30 ans sur la base de violentes provocations verbales qui sont le socle de son histoire, de son identité, de sa réussite médiatique. En reprenant le parti, qui est le fruit de cette politique, ils valident nécessairement, logiquement, reprennent à leur compte tout ce qui en a fait le « succès ». Un héritier récupère le patrimoine, mais aussi les dettes. Dès lors, reprendre le parti tout en essayant de tuer son créateur est une attitude qui ajoute à l’abject des paroles passées, l’abject du cynisme présent. Rien dans la mémoire politique récente du pays n’est aussi sordide que cette sombre histoire de famille et de tentative de parricide, autour d’un vieux sanglier blessé qui se débat encerclé par ses bourreaux et qu’on ne parvient pas à achever. En principe, le parti lepéniste devrait être considérablement affaibli voire disparaître dans les mois à venir. Mais il faudrait pour cela une condition: que l’opposition modérée soit moins lâche et moins idiote qu’elle ne l’est aujourd’hui et se pose enfin les vraies questions: pourquoi 88% des Français pensent que « les politiques ne s’intéressent pas à ce que pensent les gens comme nous? » Pourquoi « 37% éprouvent de la méfiance envers la politique et 31% du dégoût »? (CEVIPOF février 2015). Quelles transformations profondes du pays sont indispensables dans les domaines qui le tourmentent, sur la crise de l’emploi, ses angoisses identitaires, ses préoccupations sur l’immigration, l’Europe, la Nation, la sécurité? Quels bouleversements sont nécessaires pour permettre à une majorité, un gouvernement, de faire des choix, de gouverner plutôt que de fuir le réel à travers des coups de communication et de postures? Comment mettre fin au sentiment du carriérisme et de l’ivresse mégalomaniaque que donne la classe politique aujourd’hui? Voilà les grandes questions que l’opposition modérée devrait se poser pour tenter de sortir le pays de sa morosité et profiter de la bouffée d’oxygène que donne au pays la crise du parti créé par Jean-Marie Le Pen.  Mais je crains sincèrement que la lâcheté et la bêtise ne les étouffent, au point de ne même pas pouvoir envisager cette remise en cause, pourtant vitale.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

35 commentaires pour La chance historique que l’opposition ne saura pas saisir

  1. michel43 dit :

    je voudrais souligner, que les Républicains , EX..UMP en faillite , que la guerre a déjà commencer , les ténors , on préférer ,trouver, un prétexte, pour ne pas affronter, la base Bientôt, se sera, la guerre des petites, phrases, des coups bas, et croyez MOI… cela va en dégouter, plus d » un ..le seul, partis, en ordre de marche, le FN A cette mascarade, des primaires, ne compter, pas sur MOI……

  2. Tracy LA ROSIÈRE dit :

    J’ajoute un de plus aux propos de Lisa Retter (et de quelques autres intervenants).
    Je constate qu’hier c’étaient Chirac puis Sarkozy – dont le bilan, ne serait-ce que pour le déficit, n’est pas brillant – qui étaient au pouvoir ; je constate qu’aujourd’hui ce sont d’immondes incapables qui précipitent le pays vers le chaos ; je constate que le FN, à la tête de nombre de municipalités les gère très bien (voir Béziers) . Il leur reste à conquérir deux ou trois région, y mettre de l’ordre et il est alors possible qu’ils décrochent la timbale. Ça me semble moins inquiétant que le chaos et ça rafraîchira l’atmosphère. Pour ma part Sarkozy j’ai donné une fois et c’est fini.

  3. Ysengrin dit :

    Je vous trouve un peu excessif sur le Front National : l’instrumentalisation de la justice sans vergogne à l’encontre de N. Sarkozy, les cachoteries Fillon-Jouyet, le duel Copé-Fillon, pour ne prendre que quelques exemples, me semblent offrir un spectacle bien plus sordide que la querelle père-fille au Front National, ne serait-ce déjà parce que les personnages incriminés ont déjà été investis des plus hautes charges de l’Etat, ce qui leur confère une dignité supérieure à celles des dirigeants du FN, mais, en conséquence, augmente l’indignité de leurs bassesses.

    De surcroît, je ne vois pas quelle bouffée d’oxygène est apportée à la France par la crise de ce parti. Est-il responsable du chômage massif, de l’endettement faramineux de l’Etat, de l’immigration incontrôlée ?

    La bouffée d’oxygène viendra lorsque l’on retirera les manettes à la clique de « Je suis partout » version XXIème siècle, qui porte justement bien son nom, puisqu’ils sont effectivement partout,

    • Ysengrin, le sens du billet était surtout axé sur l’opposition non-fn, lui demander de remettre les pieds sur terre, car c’est l’occasion où jamais de récupérer ce qu’elle a perdu sur le fn…Mais je sais qu’elle ne le fera pas MT

  4. Martin dit :

    Bonjour,

    Avez-vous lu l’article du Point de cette semaine sur le dénommé Alexandre Dhjouri? Au delà d’une incapacité complète de la caste à comprendre la France et penser son avenir, c’est un écheveau d’intérêts personnels sordides – un véritable complot mafieux si les mots ont un sens – qui nous condamnent au statu quo.

    Si la France était vraiment réformée, des centaines d’affairistes locaux et nationaux partiraient en prison. Le défilé durerait des mois, comme en Italie pendant Mani Pulite.

    J’espère que nous connaitrons cela car le sac de notre pays est insupportable, mais comment y parvenir à l’intérieur du système? C’est la terrible équation actuelle.

    Martin

    • Martin, même réaction sidérée de ma part en lisant récemment le « Monde » de Péan, l’imbrogio presse/finances/ politique, impliquant tout le monde, y compris les courants extrêmes, est sidérant…
      MT

  5. lisa retter dit :

    « que l’opposition modérée soit moins lâche et moins idiote qu’elle ne l’est aujourd’hui »….En un mot qu’elle soit plus à droite……Croyez-vous monsieur Tandonnet qu’on combat un pouvoir dirigé en sous main par l’extrême gauche (autrement baptisée « gauche » sociétale), en tirant juste un peu sur la corde vers le centre pour ramener le chariot sur le droit chemin…..
    Quand l’opposition se contente de proposer des mesures économiques en feignant d’ignorer qu’on ne fait rien fonctionner sur une société dont les fondations viennent d’être définitivement abattues, de qui se moque-t-on ?
    Les critiques que vous formulez à l’encontre des Le Pen seraient recevables si vous aviez la dent encore plus dure contre les Touraine (1 milliard d’AME aux clandestins quand on rechigne à augmenter le budget des armées de 3 milliards sur quatre ans… ) Taubira ( le vol, le viol, et les troubles graves à l’ordre public quasiment autorisés tacitement par la politique pénale que vous savez), Belkacem (la casse de ce qui reste d’enseignement… )…..Valls et Cazeneuve ( répartition des problèmes de l’immigration sur tout le territoire privant les pauvres hères du péri-urbain de leur seul bien, la tranquillité)…. Tous ces gens n’ont-ils pas bien plus nui à la France en 3 ans que les Le Pen en 30 ans ?
    Parfois je me demande si vous ne vous payez pas nos têtes et ce blog n’est pas comme un dîner où on incite les gens à s’exprimer, à causer, à rouspéter…. pour les observer. Enfin je dis ça….

    • Lisa retter, je voulais surtout critiquer l’opposition qui refuse de se saisir des attentes profondes des Français, faisant ainsi le jeu du fn et bloquant toute évolution de la société politique française. Ce serait l’occasion où jamais de le faire maintenant, mais non, trop de carriérisme, trop de calcul, trop de lâcheté… Quant aux critiques contre les dirigeants actuels, elle ne manquent pas sur ce blog (voir le billet précédent…). Enfin, « me payer de vos têtes », pourquoi? MT

  6. lestrac dit :

    @ Maxime :En réponse à votre réponse
    J’étais beaucoup trop jeune pour avoir pu lire ou être influencé par « Je suis Partout », mais je suis la politique française activement depuis les années 68 ou je m’enorgueilli de ne pas avoir été dupé par la gauche de cette époque ridicule … Mais vous ne réagissez pas au fond de ma critique : La duplicité a deux sens l’un actif, l’autre passif… Quand aux quelques cas auxquels je faisais allusion, reconnaissez que si la gauche avait fait ce que la droite « modérée » a faite, vous l’auriez critiquée vertement ! Et vos travaux sur l’immigration n’auraient pas eu de raison d’être sans les politiques laxistes de la droite molle ou « modérée ». Enfin, si mon commentaire polémique vous fait penser aux complotistes de « Je suis partout », votre dernier billet semble quant à lui, dans sa dernière phrase, faire référence à quelque chose qui ressemblerait à une action concertée et consciente pour nous endormir.
    Sans rancune, car sauf la cascade des responsabilités dont la Droite à une large part (Laxisme, refus d’affronter la Gauche sur le terrain social, lâcheté dans la mise en œuvre des réformes, erreur majeure sur l’état de l’opinion, trahison imbécile à plusieurs reprises : Chaban, Giscard, Chirac et Sarkozy donnant les uns et les autres des gages à la gauche, sidération des gens de droite vis à vis de la pseudo-inteligentsia de gauche, incompétence globale du personnel politique, dépendance totale vis à vis des bureaux(Cf le livre « la décision politique » de M. Alliot-Marie), incapacité à mettre en œuvre a minima le « spoil système » dans les médias, exhibitionnisme médiatique à deux sous etc, etc) nous sommes globalement d’accord : Ce pays est foutu et mes enfants, bac plus 10, sont fortement encouragés à le quitter, ce que l’un d’entre eux a déjà fait…

    • Listrac, je suis bien d’accord avec vous, même si je garde l’espoir d’un sursaut mystérieux, invisible venu de quelque chose qui nous échappe totalament aujourd’hui. (Sans rancune, en effet, et même avec mes excuses pour le « Je suis partout »)
      Maxime

  7. Gaffet Michelrien dit :

    Cher M.Tandonnet , je partage votre pessimisme , je suis à peu près persuadé que la droite n’eût pas fait mieux que Hollande , et que si elle revient en 2017 , ce qui est loin d’être sûr , elle ne fera rien , à part sans doute un changement de style. On a le droit d’être pessimiste sur notre avenir ,surtout si l’on en croit les perspectives d’évolution démographique de la planète dont vous parlez dans votre chronique suivante

    • GaffetMichelrien, peut-être qu’elle n’aurait rien fait de mieux mais elle n’aurait pas non plus fait autant de mal, enfin je n’en sais rien…
      MT

  8. Freddie dit :

    On en revient donc à la question de base : à qui les politiques veulent-ils plaire ? D’ailleurs, je me demande à qui l’ex-UMP veut plaire…

  9. Lestrac dit :

    Cher Maxime,
    Votre duplicité m’enchante : Comment peut-on oser qualifier les pitres de l’UMP , de l’UDI ou du Modem de modérés ? N’est-ce pas toute cette clique par lâcheté, indifférence ou secrète collusion avec la gauche qui nous a entrainé par le fond (Car nous y sommes)? Ne sont ce as les gaullistes de tous poils qui ont mis en place les accords d’Evian et l’immigration massive en provenance en premier lieu du pays avec lequel on venait de terminer une guerre ? N’est-ce pas Giscard qui a mis en place le groupement familial et l’avortement : D’un coté l’arrivée massive d’immigrés pour la plupart de confession musulmane et d’autre part le collapsus organisé de la France de souche ? Le même Giscard, égrotant mais toujours aussi nuisible, qui, aux ordres des américains , a mis en place le traité de Maastricht pour lequel les français ont dit non lors du referendum, mais que les modérés ont fait passer par une autre voie ? Il serait fastidieux d’énumérer toutes les turpitudes de la droite dite « modérée » qui n’a rien à envier dans l’ignominie à la gauche : Deux hypothèses : Ce sont des crétins ou des escrocs, le cumul de ces deux caractéristiques étant la troisième hypothèse…Et si je me trompe sur ces trois hypothèses, quel est la raison de tous ces reniements ?
    Le front national n’est pas coupable de toutes ces turpitudes et ce n’est pas Le Pen qui fréquentait BOUSQUET ou PAPON…

    • Lestrac, le « cher » est hypocrite et inutile, juste avant de m’accuser de « duplicité ». Je ne sais pas qui vous êtes mais les mots de votre commentaire « clique, secrète collusion, gaulliste de tout poil, collapsus, nuisible, turpitude, ignominie, crétins, escrocs » me font penser à un article de « Je suis partout » en 1942.
      MT

  10. Timéli dit :

    La grande question : est-ce que l’opposition actuelle a envie du pouvoir, car il est évident que la situation laissée par Hollande et ses différents gouvernements est un véritable cadeau empoisonné. Il faut être sacrément motivé pour reprendre le pays en mains dans la mesure où il ne faudra pas attendre de résultats tangibles (dette publique, chômage) avant plusieurs années.

  11. Mildred dit :

    Vous parlez d’une « crise du parti créé par Jean-Marie Le Pen », alors que nous assistons à une tentative de démolition en règle du Front National, un parti qui a le vent en poupe, dirigé aujourd’hui par Marine Le Pen, plébiscitée par 100% des adhérents à son parti.
    Et si c’était elle, cette « bouffée d’oxygène », la « chance historique » dont vous désespérez de voir l’opposition se saisir ? Car ainsi qu’on peut le lire entre vos lignes, cette « chance historique » n’existe plus pour tous ces politiciens qui depuis quarante ans ont mené inexorablement, notre pays à la ruine.

    • Mildred, vous voulez plutôt dire une formidable mobilisation médiatique pour tenter de sauver ce parti qui est l’un des piliers du système politico-médiatique actuel…
      MT

  12. Freddie dit :

    Une seule question à se poser au sujet de l’opposition dite « modérée » (modérée en quoi ?) : à qui veulent-ils plaire ? Cela me rappelle tout à fait (mais oui) ma copro où malgré une assignation démontrant complètement les errements du syndic, les copropriétaires l’ont réélu (et encore, on fait mieux : j’ai lu un blog où un copro a gagné plusieurs procès et les copropriétaires donnent toujours le quitus). Toute la question est là : il ne faut pas déplaire à son voisin de palier qui, lui, est copain avec le président du conseil syndical, qui persiste par orgueil car, lui, il n’avait pas repéré les problèmes et se moquait des opposants, etc).
    A force de faire des analogies avec mon « village », je vais de plus en plus ressembler à Miss Marple.

    • Freddie, modéré, dans mon esprit veut dire « réaliste », tenant compte du réel. Mais c’est surtout une commodité de langage car je n’aime pas le mot « droite » ni celui de « gauche » d’ailleurs…
      MT

  13. Stéphane B dit :

    Bonjour

    entièrement d’accord avec vous. Un boulevard est ouvert mais il faudrait que l’opposition se détache de son discours actuel pour le prendre. Il faudrait donc que l’opposition soit plus réaliste et revienne à ce qui faisait sa force dans les années 90, la souveraineté de la France, économique, financière et internationale, privilégiant la politique réelle que celle des droits de l’hommiste, et un traitement clair et sans ambiguïté de l’immigration.

    Malheureusement,au regard des discours tenus, ce n’est pas la direction qu’elle prend. Sinon reste bien sur des mouvements marginalisés par les médias comme celui de NDA ou nous citoyens

  14. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Comme j’aimerais que votre prévision de voir disparaître ce parti de tartuffes soit exacte, malheureusement je suis beaucoup moins optimiste que vous.
    En premier, parce que la droite et le centre restent divisés et sont incapables de parler d’une seule voix, on assiste en permanence aux combats des chefs qui rivalisent, maintenant qu’ils ne sont plus au pouvoir, d’idées pour faire diminuer le chômage, assurer la sécurité, réduire les impôts et raser gratis ! de plus les pseudos khalifes ne sont que soit des « rosses de retour » dont les gens ne veulent plus, soit des jeunes au dents longues plus pressés de jouir du pouvoir que de changer la France en profondeur.
    En second, parce que comme vous le rappelez, le peuple en a assez de tous ces politiciens qui passent leur temps à s’occuper de leurs carrières et de leurs avantages ou de ceux de leurs proches et que le seul parti qui n’a jamais été au pouvoir ( heureusement !) et qui permet de « se défouler » reste le FN; je n’évoque même pas le clown Mélanchon qui ne sert qu’à amuser un peu le monde comme le faisait jadis G. Marchais.
    Pour mémoire, il n’est que de voir les derniers sondages réalisés ces derniers jours auprès des agriculteurs qui montrent, dans cette profession, une forte poussée du FN face aux piètres résultats de leurs manifestations et de la gestion calamiteuse de leur ministre spécialiste de la langue de bois.
    Reste bien entendu le vote blanc ou l’abstention, mais ces votes, en dehors de formuler le ras le bol, ne servent pour le moment à pas grand chose !
    Je crains malheureusement que les prochaines élections régionales de décembre ne soient encore qu’une confirmation voire une amplification des précédents scrutins.
    Ah, si seulement votre pronostic pouvait être le bon !

  15. Christophe dit :

    Que signifie l’opposition modérée,Maxime!Qui est capable de l’incarner?Monsieur Jupée,Monsieur
    Sarkozy,Monsieur Bayrou,Monsieur Morin?Que le Front National soit un parti qui vous insupporte,soit!Ce parti à un discours,vous pouvez y trouver tous les défauts de la terre,mais ce discours existe.

    • Christophe, modéré veut dire dans mon esprit tenant compte des réalités. Quant au discours éternel du fn qui le distingue, c’est à mes yeux pour toujours celui des chambres à gaz comme « détail »; de l’inégalité des races, des sidatoriums, des bienfaits de l’occupation allemande… La table rase, cela n’existe pas, toute institution porte en elle son histoire et son identité. Sinon, il faut créer un autre parti, avec une autre personnalité morale, avec d’autres statuts, d’autres militants,un autre corpus idéologique, etc…
      MT

  16. cricri de Berlin dit :

    Bonjour Maxime, j’aime votre questionnement à la fin, car là est vraiment la problématique aujourd’hui, et nécessaire afin que les français s’intéressent à nouveau à la politique

  17. Ping : 29 July, 2015 11:00 | Raimanet

  18. jfbonnin dit :

    « ne même pas pouvoir envisager cette remise en cause, pourtant vitale. ».
    Là encore, vous mettez dans le mille.
    Le « paysage politique français » est absolument désespérant de vide, ressemblant à ces prés « jaunis/calcinés » par la récente canicule.
    Je persiste à vous / nous souhaiter malgré tout un bel été.

  19. michel43 dit :

    Brave Maxime, il n »y a AUCUNE crise au FN.. puisque plus de 84% des adhérents, soutienne, la présidente, et que les sympathisants, trouve, que JML est a coté de la plaque et devrait se retirer.. il est beaucoup plus inquiétant, se qui se passe a la droite, la plus bête du Monde, qui ELLE ne cesse de s » entretuer, de ne rien proposer, ou les ténors, se contredisent, sur tout les sujets..et on a RIEN VUE .le plus dur est a venir, 2016 le grand déballage, les coups foireux , les peaux de bananes, un sondage, nous dit :les communistes, voteront JUPPE ; que ferons le front de gauche, les socialistes et ceux du Front National? pour ma part, je ne me dérangerais PAS.. les régionales, arrive , attendons le résultat, et ses surprises , fort possibles , vu l’état de notre pays et de nos partis politiques ..

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s