C’est l’Europe qu’on assassine

imagesNotre époque politique vit sur une effroyable contradiction. La démocratie, le pouvoir du peuple, est universellement reconnue comme le seul mode de gouvernement acceptable. Pourtant, jamais le peuple, les gens, les citoyens, n’ont été autant méprisés sinon ridiculisés. Après la victoire du non au référendum grec de dimanche dernier à près de 61%, M. Tsipras semble aujourd’hui s’aligner sur les exigences des créanciers de la Grèce, prenant le contre pied du résultat d’une consultation qu’il a lui-même organisée. Un tel niveau d’incohérence et d’inconséquence a-t-il jamais été atteint dans l’histoire du monde moderne?  Il s’est pourtant trouvé des politiques ou intellectuels français pour le comparer au général de Gaulle…  Dans un entretien pour lequel le site Atlantico m’avait sollicité, j’ai tenté d’expliquer pourquoi cette comparaison me semblait totalement déplacée. Par ailleurs, plus le temps passe et plus je constate le basculement de l’ensemble européen dans un chaos invraisemblable, marqué par une suprématie précaire et fragile mais spectaculaire de l’Allemagne, la sortie de fait du Royaume-Uni, l’effacement de la France, la résurgence, de tous côtés, des angoisses populaires, passions haineuses et violentes, des chimères et des mirages. Les fondements de l’Europe moderne me paraissent en voie de s’effondrer: le respect des peuples, sur un pied d’égalité, des citoyens, de la démocratie, l’amitié entre les nations qui la composent. Il nous semble que les dirigeants politiques ne sont absolument pas à la hauteur. Les mises en cause directe de la Grèce sont contraires à tous les principes non seulement de l’Europe, mais de la société internationale. Ces basculements quotidiens de la crise paroxystique à l’euphorie générale et inversement, dans une logique de spirale sans fin, sont le signe d’une perte généralisée des repères, d’une grave dépression voire d’une sorte de démence collective. Les haines nationalistes de la pire espèce se réveillent dans ce climat de fin du monde. Tout cela ne peut que mal finir, évidemment. C’est ce que j’ai écrit dans cette tribune pour Figaro Vox.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

37 commentaires pour C’est l’Europe qu’on assassine

  1. Georges dit :

    Madame Lagarde préconise la taxation de l’épargne donc des petits épargnants que nous sommes pour renflouer le système bancaire dont elle est la favorite en titre.BEURRK…

  2. michel santo dit :

    Cela dit et bien dit de Le Goff, permettez moi Maxime d’exprimer mon indignation devant ce que je n’hésite plus à nommer une germanophobie délirante de la part d’une majorité de nos médias nationaux. Je dois avouer que ce matin en faisant ma revue de presse et en lisant ce titrage: « Schäuble: la France doit être réformée de force »!Titre repris par l’ensemble des médias du Figaro au Parisien, en passant par Marianne et le Monde, mon sang n’a fait qu’un tour devant tant de mauvaise foi manipulatrice. Mon coup de gueule: http://contre-regard.com/coup-de-gueule-apres-ce-titrage-viral-qui-fait-le-buzz-ignoble-et-irresponsable/

  3. Frederic_N dit :

    Pas très convaincu par votre argument, Maxime
    Lorsqu’on dit que celui qui paye vote on parle de responsabilité
    . Ce que tout le monde à vu c’est que les grecs se sont positionnés comme n’importe quel syndicat face à l’Europe, en disant : c’est vous les responsables , c’est pas nous. Nous on est irresponsable, mais on veut décider. C’est pas pour rien qu’on les appelle la CGT de l’Europe
    Quant à votre discours sur les passions, moi je remarque une chose . Malgré tout le bla bla antieuropéen qu’on nous sert du soir au matin ( et vous venez d’y sacrifier hélas) les grecs n’ont qu’une peur c’est de quitter l’euro. Tout simplement parce qu’ils savent qu’ils doivent à l’euro leur niveau de vie, même abaissé par la crise. Bref ils savent quand même calculer
    Il doit y avoir un truc qui plait pas aux démagogues dans tout cela
    PS : je me permets de vous rappeler que la démocratie moderne ce sont les anglais qui l’ont inventée. Les grecs ont inventé la démocratie directe il y a deux mille 500 ans. Les anglais la démocratie institutionnelle. Oui je sais, il est bon de détester les anglais
    Il est vrai qu’avec Mélenchon nous sommes sans doute meilleurs en démocratie !

    • FrédéricN, je ne sacrifie pas au « blabla anti européen », je trouve que l’Europe est dans un sale état, j’essaye de comprendre pourquoi elle en est là et de réfléchir à des solutions MT

    • michel43 dit :

      tout simple : on fabrique a 100 , on importe a 10… la France a trop de charges, de TAXES ,IMPOTS, contrôles ,en tout genres des CAMARADES, de FILOCHES, des normes, de Bruxelles, voyez nos paysans, 40 ans de malheurs, on importe ,moins cher, trop d »ETAT , nous somme, toujours avec, des structures ,socialo-communistes, les syndicats qui impose leurs lois, tout en possèdent 15 CHATEAUX, les lobbys , étatiques et patronales ,L’immigration,200 000 étrangers a qui on offre des papiers, alors que nous avons des millions de chômeurs, et la misère Africaine, que la Mafia, nous amène et qui pour la plupart,resteront, grâce au SOCIAL et le droit du SOL… des solutions, il y en A… votre phobie, le FN .en propose, comme BAYROU. pour remettre de L.ORDRE , il faut savoir, compter, et scier ,la branche des monopoles et lobbys d » ETAT et une dizaines de propositions ,pars REFERENDUM et remettre la FRANCE,au travail, en ENMMERDANT moins les créateurs d’entreprises ,et en formant ,mieux ,nos jeunes ,et le reste……………….trop de gaspillage ,partout et dans tout..

    • Citoyen dit :

      Les grecs n’ont rien gagné avec le passage à l’euro, ils sont même revenu au niveau de 1999 en terme de PIB/hab. :
      http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/07/03/la-grece-est-retombee-a-son-niveau-de-vie-d-avant-l-euro_4669050_3234.html
      Quant au fait d’être attaché à l’euro, les citoyens grecs n’ayant pas plus de connaissances économiques qu’un homme politique français standard, ils ne font qu’intérioriser ce que l’on leur répète à longueur d’année, tout en pouvant craindre très humainement le saut vers l’inconnu que peut représenter le Grexit.
      L’euro est une aberration économique destructrice, je crois que nous en avons eu la preuve ce week-end.

  4. Frederic_N dit :

    Maxime
    L’inconséquence prétendue de Tsipras ne tient qu’à l’analyse erronée que vous faites du référendum. Tout à votre souhait de revoir le gaullisme vous avez voulu voir une revanche de la démocratie dans le référendum . Sans voir qu’il se fondait sur un véritable principe d’irresponsabilité ! On a demandé aux grecs de se prononcer démocratiquement sur « l’argent des autres » ! . N’oubliez pas que la démocratie est d’origine anglaise et qu’elle commence avec le respect de celui qui paye ! Ne pas partir du principe que celui qui vote est aussi celui qui paye n’A RIEN A VOIR avec la démocratie ( je sais cest moins glamour que l’appel du 18 Juin , mais c’est comme cela qu’on avance ! )
    Tsipras ne fait que continuer dans la même logique : il négocie comme un syndicaliste, en considérant que ce sont aux autres à payer et aux autres à être responsables. Le référendum ne sert qu’a construire son rapport de forces.
    C’est vous qui vous trompez de lui avoir assigné une vertu démocratique. Ce n’est pas lui qui est inconséquent

    • FredericN, heum… La démocratie, je croyais qu’elle avait été inventée par la cité athénienne (justement!) et non par l’Angleterre. Il ne faut pas confondre avec le libéralisme. »celui qui vote est celui qui paye », c’est une vision censitaire du suffrage, et non démocratique. Je pense qu’on ne peut pas raisonner uniquement avec des « celui qui paye », il faut aussi prendre en compte les passions, les chimères, les souvenirs, les peurs et les espoirs des peuples… C’est ce que n’ont pas compris les dirigeants politiques et les eurocrates et qui explique l’impasse ou nous nous trouvons aujourd’hui… MT
      MT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s