Lueur d’intelligence

imagesCes dernières décennies sont dominées par l’abaissement du bon sens, de la réflexion, des débats d’idées. Notre vie publique est dominée par le jeu des polémiques stériles, des coups médiatiques, des postures et des querelles égotiques. L’intelligence nous donne le sentiment de reculer en permanence devant le tumulte quotidien, le triomphe de l’absurde et du nihilisme. Réfléchir, dans un climat hostile à la pensée, sans préjugé ni prétention, sans parti pris ni sectarisme et sans peur devient un acte de résistance.  Mais ce qui est rare est précieux, comme ces lueurs de clairvoyance qui jaillissent dans la nuit. Le Figaro vox de ce jour publie un petit chef d’oeuvre visionnaire de Jean-Pierre Le Goff, sur la crise européenne. En fondant l’unification du continent sur l’économique et le monétaire, à marche forcée, au détriment de la politique, de la culture et des fiertés nationales,  les classes  dirigeantes et les élites européennes, dans leur aveuglement, ont engendré une nouvelle utopie qui précipite l’Europe vers l’abîme. Voici une petite flamme d’intelligence dans les ténèbres.téléchargement

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

25 commentaires pour Lueur d’intelligence

  1. Anonyme dit :

    ‘Ces dernières décennies sont dominées par l’abaissement du bon sens, de la réflexion, des débats d’idées’
    Finalement c’est ça, le bon sens à du plomb dans l’aile. Qui sait encore ce qu’il est. Le marché cognitif – pour employer une formule 2.0 – est t-elle, aujourd’hui, qu’on se lève sceptique et qu’on se couche croyant… C’est quoi ce monde où des prêtres sont censés vivre avec des nudistes, des libertins, des musulmans, des socialistes, des homosexuels, et des … ce que vous-voulez … un monde où ne sont exclus que les partisans de l’extrême droite – toute autre connerie est acceptable – où tout le monde est censé vivre ensemble au nom d’axiomes incontestables, qui érigés en principes absolus n’ont plus besoins de s’adresser au bon sens. Un peu comme si Alain-Gérard Slama était dans votre cerveau. Si je n’avais pas trop de respect pour les victimes du nazisme, je dirais qu’aujoud’hui que nous vivons dans des camps de concertation cérébraux.

  2. fredi maque dit :

    François Carmignola dit :
    12 juillet 2015 à 10:14
    Une monnaie unique favorise la stabilité et la fiabilité des échanges, tout le monde en bénéficie que l’on soit riche ou pauvre.

    Ce n’est pas moi qui ai inventé les travailleurs détachés pas plus que je n’ai rédigé la directive Bolkestein.
    Oui l’Europe déséquilibrée a bien profité à certains.

    • michel43 dit :

      OUI.. les Multinationales , et grosses entreprises, en ne fabricant, PLUS.. et donc, on ferme chez nous, en important ,des pays a bas coup, cars EUX..on comme patrie :LE TIROIR CAISSE,

  3. fredi maque dit :

    Visiblement y’a un problème avec mes commentaires…
    Là c’était peut-être UMPS, allez savoir.

  4. François Carmignola dit :

    @Fredi Maque
    Sur le plan économique, une question simple mérite d’être posée: pourquoi a-t-on intégré d’emblée dans la zone euro des pays aux économies si hétérogènes?

    Une monnaie unique favorise la stabilité et la fiabilité des échanges, tout le monde en bénéficie que l’on soit riche ou pauvre. Le problème c’est que l’on en profita pour emprunter sans limites, la protestation unanime contre une austérité qui n’existait pas, la preuve, en servant de justification.

    Cet horrible mensonge, l' »austérité européenne » est le fait de pourris qui empruntèrent pour leurs clients encore plus corrompus et abrutis qu’eux des politiques sociales hors de leur moyens.

    Ne vous y trompez pas: la France est EXACTEMENT dans le cas de la Grèce.

  5. Gerard Bayon dit :

    @ Mildred
    La France n’est plus la FRANCE, elle n’est représentée que par les guignols incompétents : Moscovici, Sapin, Désir, Hollande !
    Quelle leçon peut-elle encore vouloir donner aux autres pays alors qu’elle est incapable de respecter ses propres engagements ?

  6. Mildred dit :

    @ atoilhonneur2

    Réfléchir c’est bien, mais si la réflexion ne mène pas à l’action, ce n’est plus qu’une posture.

  7. Eric Lhorte dit :

    L’analyse de Jean Pierre Le Goff est une nouvelle fois éclairante, et peut atteindre les niveaux de clairvoyance de Marc Bloch sur un tournant de l’histoire.
    Ce qui manque, peut être, aux conclusions de son article, serait une analyse plus fine des grandes évolutions économiques et techniques récentes qui feront notre futur :
    Opposer culture et nation au capitalisme est encore trop rester dans une vision conflictuelle communisme-capitalisme qui n’a plus lieu d’être, le communisme ayant démontré par lui-même n’être qu’un avatar calamiteux et inhumain de tyrannies séculaires.
    Ne parlons plus aujourd’hui de capitalisme comme faisant partie d’une des deux seules faces d’une seule pièce. Le monde de demain peut connaître une révolution économique qui dépasse ces clivages.
    La crise grecque est une tragi-comédie dont il faut remettre l’importance à sa place : la Grèce d’aujourd’hui n’a rien de commun avec la Grèce antique, qui était à son époque la Silicon Valley de la philosophie et de la science. Un peuple ne démontre pas de valeur ajoutée à chercher à ne pas payer d’impôt, et à vouloir la retraite à 45 ans. Si cela est la Nation et la Culture, c’est faire une insulte aux 40 % de grecs qui ont voté pour les réformes et la refondation des structures de leur pays.
    Un peuple qui se vautre ne vaut pas mieux qu’une bureaucratie, soit-elle bruxelloise. Les contribuables de 26 pays, y compris les plus modestes, devraient assumer les conséquences des rodomontades démagogiques de M. Tsipras ?
    Il y a donc Nations et nations. Les Nations comprenant un fort élément de solidarité économique et une forte valeur économique et culturelle. Les nations errant dans le népotisme, le tribalisme, le verbiage idéologique et les tripatouillages politiques. Ne nous leurrons pas, la France au projet mou et incertain, navigue entre les deux et ne choisit pas son camp.
    Ue gouvernement dans le flou, le faux semblant et la démagogie fait passer une nation à côté de l’essentiel : la récompense du travail, de la création de la valeur et de la contribution à une société plus juste, mais pas forcément égalitaire. Les immenses progrès techniques peuvent améliorer la condition humaine et il faut digérer les changements de paradigme qu’ils induisent : des conditions de travail plus flexibles, de plus en plus de personne physiques et morales concentrant des richesses, mais aussi dans la même période (les trente dernières années) une réduction de 40 % de la faim dans le monde, des outils de communication et de diffusion de la pensée et la culture qui font exploser les barrières, un réveil économique de l’Afrique et des communautés rurales sud-américaines. La culture progresse avec ces changements de fond, et pas avec ces pitoyables péripéties européennes qui reflètent des peurs dans l’engagement à la gestion de la réalité.

  8. Mildred dit :

    Le spectacle éhonté que cette UE « étroitement économiste » donne au monde, est proprement scandaleux.
    Si la France était encore la France, elle aurait déjà mis dans la balance sa propre sortie de l’euro, face à ce Grexit qu’on veut imposer aux Grecs.

    • Mildred, mais la sortie de la Grèce et plus généralement, même provisoire, des pays qui « décrochent » n’est-elle pas la seule solution plausible?
      MT

  9. Florence dit :

    J’ai lu cet article de Le Goff que j’ai trouvé aussi lumineux.

  10. atoilhonneur2 dit :

     » Réfléchir, dans un climat hostile à la pensée, devient un acte de résistance.  » voilà qui me plait tant cela est caractéristique de notre temps

  11. François Carmignola dit :

    Que l’on puisse célébrer comme un lueur d’intelligence dans la nuit, l’expression désespérée d’un bourgeois pessimiste au delà de tout, qui évoque, tel le vampire:

    « en faisant de l’Europe une sorte d’utopie de substitution au nationalisme et au socialisme anciens »

    « avec en prime le statut d’un territoire de villégiature pour touristes du monde entier, admirant le patrimoine d’une civilisation moribonde. »

    me navre.

    Alimentée par une pile au Plutonium, la sonde « New Horizons » va frôler Pluton à fond la caisse le 14 Juillet.
    Ca c’est la classe !

  12. Gerard Bayon dit :

    Bonjour à toutes et à tous,
    Bon le constat du mauvais fonctionnement de l’Europe étant acté depuis bien longtemps non seulement par de nombreuses personnalités de tous les pays non uniquement membres de l’Europe mais aussi toutes les grandes Nations mais aussi par l’Européen lambda en dehors des politiques élus et des fonctionnaires technocrates Européens qui vivent grassement sur notre dos, que devons-nous faire pour nous en sortir ?
    On conserve le traité de Rome et le Conseil de l’Europe (Europe des droits de l’homme)
    On réécrit le T.U.E. (Maastricht 1992), le T.U.F.E. et Schengen
    On supprime les traités d’Amsterdam de 1997, de Nice en 2000 et le fameux traité de Lisbonne de 2007.
    On réforme la B.C.E. et toutes les autres instances pléthoriques, on met sur pied une vraie politique budgétaire et de défense commune ?
    Croyez-vous qu’un seul chef d’Etat ou personnalité de premier plan soit en mesure de proposer une refonte de ces institutions ?
    Peut-être que les conséquences de la crise grecque, si un nouvel accord n’est pas retenu, amènerons les Etats à se remettre très vite autour d’une table et à envisager de consulter et surtout de respecter le choix de tous les électeurs Européens.
    I have a dream !

  13. fredi maque dit :

    C’est vrai que cet article est lumineux.
    Comme tant d’autres il restera un cri dans la nuit.

    Sur le plan économique, une question simple mérite d’être posée: pourquoi a-t-on intégré d’emblée dans la zone euro des pays aux économies si hétérogènes?

    Si l’Europe n’est plus, comme je le pense, qu’une zone économique et monétaire, cela a eu le mérite pour certains
    de mettre en concurrence les salariés de cet ensemble déséquilibré.

    Après des années d’histoire pénitentielle qui nous désarment face à ceux qui veulent nous détruire, il importe de faire valoir clairement nos acquis civilisationnels qui ne se limitent pas à la liberté et aux droits individuels. Faute de ces deux conditions, politiques et culturelles, l’Europe demeurera une sorte de grand marché et de «démocratie providentielle» plutôt mal en point, avec en prime le statut d’un territoire de villégiature pour touristes du monde entier, admirant le patrimoine d’une civilisation moribonde.

    Ben oui. Mais il y a eu des lanceurs d’alerte pour ça et depuis pas mal d’années déjà. Ils avaient la malchance de ne pas avoir la bonne couleur politique. L’UMPS reste seule comptable de cet état de fait.

    Continuer à pleurer, à geindre ? Dieu se rit…, je vous épargne la suite.

  14. michel43 dit :

    les cerveaux de nos hommes ou femmes, formater ,dans nos grandes écoles, on pas compris, que le progrès, c’est a dire, la robotiques, l’informatique, allais ,faire des usines, avec peu ,de personnelles, et produire 24 H sur 24 ,les riches allais, devenir de plus en plus riche et les pauvres de plus en plus pauvres ,le communiste, fut un échec, de la faute de ses dirigeants, le capitaliste, va échouer, cars ,a trop fabriquer de pauvres et de chômeurs, le couvercle va sauter, cars la venue de la misère du Monde en EUROPE, fais que les droites national, on toute chance de remporter, les élections ,LA crise est le fait de vider ,les poches des gens, et de faire fabriquer, dans les pays pauvres, il va falloir faire ,deux pas en arrière, dans de nombreux domaines, et penser a partager , a mieux gérer, la FRANCE, en faisant de la bonne gestions, cars ,on ne peu plus augmenter, les taxes et impôts, TOUT les pays sont NATIONALISTES et en plus ,pour certains REGONIALISTES. DES le départ, on savait, que l’ EUROPE ;allais devenir un foutoir, on appauvrissais, certains pays, pour que les autres, puisse évoluer, et la Mondialisations, a fait le reste, comme la suppressions des Frontières, L.EUROPE est mal en point, cars les pantins, qui la dirige ,depuis sa créations, on ignorer les peuples, grave erreur ,

    • Michel43, « cerveaux formatés dans les grandes écoles », c’est du cliché! Commme s’il fallait faire les grandes écoles pour avoir un cerveau formaté! MT

    • michel43 dit :

      OUI Maxime’ , que les gouvernements, soit de GAUCHE ou de DROITE, il font les mêmes erreurs, et cela, ne colle PAS a la réalité ,sur le papiers, c’est magnifique, sur le terrain , c »est totalement différent, Voyez sous SARKO , Réforme de la taxe, professionnelle, Hollande ,LUI..le CICE tout est proposer, pars les cerveaux des hauts fonctionnaires

  15. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    aucun souffle, aucun vent pour préserver cette toute petite lumière qui brille dans ce paysage obscur …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s