Petit Jean-Pierre, grand Jean-Pierre

téléchargementHier soir, j’entendais à la radio un débat de quatre ou cinq experts attitrés de nos médias qui s’extasiaient sur la proposition de Jean-Pierre Raffarin de repeupler les campagnes grâce aux migrants. « Plus rien ne nous surprend, de la nature humaine », comme disait un chanteur. Cette idée est la quintessence du politiquement correct qui plaît aux médias: installer les migrants au coeur de la France profonde à la place des paysans français. Quelle trouvaille! Une prophétie raffarinesque qui a atteint son objectif en faisant de lui pour un jour le roi des médias. Dommage qu’il ne pousse pas la logique jusqu’à proposer d’accueillir un site de réfugiés dans son patelin de Chasseneuil-en-Poitou dont il est élu. Hypocrisie, quand tu nous tiens…  Mais sur le fond, sa proposition a quelque chose de troublant, lié à cette exploitation médiatique, si courante, d’un drame humain, et aussi un petit côté Révolution nationale adaptée à l’époque « la terre, elle, vous accueille », un très lointain arrière-goût des politiques de peuplement associées au transfert des villes vers la campagne (Ethiopie, Cambodge des années 1970) … En pratique, elle est d’un profond irréalisme: comment obliger des populations venues illégalement d’Afrique et du Moyen-Orient, attirées par les opportunités de travail qu’offrent les grandes métropoles européennes, à résider dans le monde rural, sauf à instaurer un dispositif policier gigantesque? Opération médiatique de bas étage, qui n’aboutit qu’à aggraver le trouble des esprits; la politique telle qu’elle est actuellement, dans ce qu’elle a de pire. Tout pour faire parler de soi, à n’importe quel prix. Mais la politiquetéléchargement (8) offre aussi le meilleur. Jean-Pierre Chevènement, je le connais un tout petit peu. Il était ministre de l’Intérieur de gauche de 1997 à 2000 et j’étais jeune fonctionnaire plutôt étiqueté de l’autre bord.   Il me recevait dans son bureau, m’associait à ses réunions, me complimentait pour mes notes, au grand dam de ses conseillers. Il réfléchissait à l’avenir de l’Europe, de la Nation. Il savait décider, faire des choix politiques au sens noble du terme. Simple, intègre, anti-sectaire, modeste, gentil, désintéressé, visionnaire, passionné d’histoire et de prospective. En rompant avec son parti, il vient enfin de prononcer une phrase que j’attendais de lui depuis longtemps mais qui ne venait pas: « Le clivage droite-gauche ne correspond plus à la réalité ». En lui, on retrouve vraiment quelque chose de Gambetta ou Clemenceau. Merci, Monsieur le Ministre, vous êtes l’honneur de la politique française.

Maxime TANDONNET

Publicités

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Petit Jean-Pierre, grand Jean-Pierre

  1. koufra dit :

    Bonjour Maxime,

    Je suis passé les bancs de la même école de commerce que le petit… J’ai eu l’occasion de l’y rencontrer, juste au moment où il venait de devenir premier ministre.

    Par corporatisme, j’avais un à priori positif sur l’homme.

    J’ai très vite déchanté… il est faussement modeste, est extrêmement penché sur ses calculs de tantièmes (comme le serait un président de conseil syndical) pour obtenir des charges honorifiques pour sa personne.

    C’est quelqu’un que je ressens comme ayant un narcissisme pathologique.

    Sa fausse bonhommie est en réalité un manière miéleuse de flatter l’égo d’électeur, ce n’est pas particulièrment fin mais ça fonctionne.

    La suite me semble t il m’a confirmé que c’était un clientéliste de première ordre qui recherchaient les honneurs pour lui même plutôt que l’Honneur de servir la France pour le bien commun.

    Je puis bien sûr me tromper et je concois que ma vision est très noire du personnage mais j’ai eu un étrange malaise quand j’ai échangé avec lui.

    Quand à M. Chevénement, je n’ai jamais compris pourquoi il n’a pas rompu réellement avec le PS.

    Il aurait pu être un grand homme d’état bien au dela de ce qu’il a été, il en a la culture, la vision, l’intelligence et l’humanité, me semble t il, comme l’avait également M. Seguin ou M. Pasqua (malheureusement décédé ce soir).

    amitiés

    Koufra

    • Koufra, oui, c’est incroyable qu’un ancien PM puisse se comporter ainsi!
      MT

    • citoyenfn dit :

      @maximetandonnet 30 juin 2015 à 16:47

      Personnellement, c’est votre aveuglement qui m’effraie.

      Que vous ne découvriez qu’aujourd’hui que Raffarin n’est qu’un hypocrite est révélateur, cela fait bien longtemps que le peuple sait que 90% de ce monde politique professionnel est incompétent (je crois avoir lu que 60% des députés ne comprennent rien à l’économie) et corrompu (il faut bien bouffer). On pourrait en ajouter des dizaines d’autres, les Juppé, Le Maire, Wauquiez, Baroin, Apparu sont des singes savants complètement stupides et bornés. En réalité, il est plus simple de citer ceux qui défendent une certaines idées qu’ils se font de la France, Guaino, Mariani ou ceux qui osent s’opposer au TAFTA par exemple que de faire la liste de tous les autres…

      C’est cet aveuglement des élites qui nous tue, cela fait des décennies que tout est mensonge, com’, incompétence, soumission, lâcheté dans les partis de gouvernement, dans tous les domaines et à tous les niveaux y compris le votre, celui des conseillers et autres hauts fonctionnaires. Ceci vous classe dans le microcosme politique qui a démontré toute son incompétence et sa morgue, et dont il n’y a malheureusement, rien à attendre, ce microcosme composé d’une élite formatée et sans imagination, celle des technocrates aveugles qui font tourner la machine à écraser la démocratie et les peuples, l’exemple du tollé provoqué par le référendum n’en étant que le dernier avatar.

      Vous avez peut-être commencé à entrouvrir légèrement vos œillères, mais vos êtes encore très loin de les avoir enlevées, je vous souhaite de persévérer dans cette voie là…

  2. lisa retter dit :

    La caste dirigeante sait que les campagnes se repeuplent de citadins des classes moyennes qui viennent y retrouver ce que la ville leur a volé, à savoir un certain « art de vivre » et ce à moindre frais…..Ils savent que les villes dont elle occupe le centre risquent un jour de devenir des îlots de prospérité pour eux mais encerclés par les banlieues complètement islamisées, sans ces classes moyennes « de souche » (ou immigrés francisés) en tampons ….Et ça les angoisse…. En outre, pour cette caste arrogante, il est impensable que les Français modestes puissent s’offrir à moindre coût un bien être « loin des fureurs ». Elle sait aussi que le jour où les campagnes seront repeuplées par ces classes moyennes fortes de l’expérience passée, ce seront des bastions dont l’accès leur sera refusé…..Il leur faut donc prendre de vitesse ces classes moyennes et qui ont toujours été considérées par la classe dirigeante comme ayant vocation à leur servir de bouclier avec ceux qu’ils exploitent…. pour prendre les coups à leur place….. Raffarin est assez logique avec lui même en voulant pourrir la tentative des Français chassés des villes de se constituer des bastions protégés tout à la fois de l’Islam et de la pourriture des supposées élites….

  3. robert dit :

    Biensûr que si, il s’agit d’une rafarinade… il était pourtant remonté dans mon estime ces dernières années… Pourquoi ne pas repeupler les campagnes avec… des Français ?

  4. Anonyme dit :

    @Phd, @Regis et autre
    Ce n’est pas une raffarinade, mais bel et bien un projet, justifié par les espaces ruraux Français, de plus en plus vides pour l’instant. Il y a de la place pour 100 millions et plus de Français sur ces territoires.
    On aurait tort de ne pas y penser.
    La question est par qui? Par des roms ? Ils sont trop peu nombreux. On a donc le choix.

    Pour ma part, je crois que la religion islamique, intrinsèquement porteuse de sous développement et de violence sociale doit absolument disparaitre avant que l’on puisse continuer à admettre ses porteurs à grossir les ghettos actuels. Alors, le peuplement rural !

    De plus, la réalité n’est pas celle que je décris: on ne choisit pas, on subit. Alors pour une fois qu’une action positive est proposée. Et de plus la direction du décongestionnement des ghettos dont apparemment on se plaint, pourrait être le grand espace Africain lui même, ce qui serait assez logique quand on y pense.

  5. michel43 dit :

    MAXIME..dans mon esprit, AUCUN complot, de votre part surtout , comme souvent, J.AI du MERDOUILLET ;pas grave tout cela,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s