Nous et les hommes politiques

téléchargementAu hasard de mes lectures, je tombe sur un joli passage du duc Albert de Broglie (« Breuil« ) dans ses Mémoires: « Les hommes politiques, d’ailleurs, tous un peu charlatans, ressemblent aussi à des magnétiseurs. Ils distinguent vite, et comme par instinct, ceux qui subissent le charme de leur influence et ceux qui y échappent. Il s’aperçoivent en causant s’il s’établit entre eux et leurs interlocuteurs une sorte de courant électrique, et quand ils rencontrent un sujet réfractaire, quelque humble qu’il soit, ils s’éloignent avec un secret dépit. » Ayant beaucoup fréquenté les hommes politiques, je retrouve dans cette phrase un sentiment souvent ressenti à leur contact. Mais le devoir du citoyen est justement de résister à ce magnétisme en exprimant le fond de sa pensée. Oui, bien sûr, j’ai entendu mon ex-patron, M. Sarkozy, comparer le chaos migratoire en Europe à une affaire de canalisations percées et de répartition de l’eau dans les pièces de la maison; puis l’hystérie collective qui s’est ensuivie, jusqu’au chef de l’Etat lui-même, une indignation intéressée, totalement hors de proportion et bien à l’image de la débilité ambiante. Pour autant, il est de ma responsabilité, ma micro-responsabilité de citoyen, de dire ce que je pense et je mentirais en prétendant que j’ai approuvé les propos de M. Sarkozy. Image simple pour faire comprendre un problème? Erreur: les Français sont un peuple adulte parfaitement conscients du drame qui se noue en ce moment. Le temps n’est pas à l’humour ni, à l’improvisation. Nous vivons une période de trouble extrêmement profond: 6 millions de chômeurs, la crise identitaire, les menaces planétaires effroyables à nos portes avec l’Etat islamique daesh, la crise migratoire, les excentricités personnelles des dirigeants au pouvoir, pires que tout ce que nous avons jamais connu. Les Français dans leur ensemble ont besoin de solide, de rigoureux, de sérieux, de concret, de perspectives claires de volonté et d’action. Par exemple, Sarkozy exige-t-il le déploiement immédiat des forces navales, avec les autres grands pays européens, pour frapper les passeurs criminels et esclavagistes – avec ou sans l’accord de l’ONU? Moi c’est la seule chose qui m’intéresse, à court terme, devant la tragédie en cours.  Face à une angoisse collective qui a peu d’équivalent historique, sauf peut-être à la fin des années 1930, la France attend d’être mobilisée et gouvernée. Pour l’instant, il est certain qu’elle ne trouve pas de réponse s’incarnant dans un visage, à ce grave et profond malaise.

Maxime TANDONNET

Advertisements

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Nous et les hommes politiques

  1. Bernard dit :

    Bonsoir Maxime,bonsoir à tous
    Je partage tout à fait votre réponse à Caroline.
    Caroline N.S. commence sérieusement à m’indisposer. J’ai voté pour lui, nous versons notre obole tous les ans. Aujourd’hui plus pour soutenir le parti mais pour pouvoir participer à la primaire. N.S. pour moi est has been.Alors qu’il avait des soutiens en 2012 Il n’a pas réussi à mettre en place des réformes indispensables pour la France en raison de conseillers mal choisis et d’un trouillomètre à zéro face aux syndicats. En 2017 s’il arrivait en tête de la primaire nous aurions une redit de 2012. Les Français ne votent pas pour quelqu’un mais contre quelqu’un. C’était déjà cela lorsque F. Mitterrand a été élu et depuis on rejoue la même partition à chaque élection présidentielle. Chirac vs Le Pen est la situation que voudrait revoir Moi-Je pour gagner à nouveau….
    La problématique est le risque de dispersion des voix lors de la primaire de 2016 car trop de candidats à droite. Il faut que ceux-ci réalisent le risque qu’ils font courir à la France par leur ego démesuré face à la situation des habitants de notre Pays.

  2. Gilly dit :

    Maxime,
    Donc vous saviez pour la vidéo mais vous êtes quand même entré dans le jeu de la gauche et des médias en appuyant leur manipulation ?
    Vous écrivez que les gens n’aiment pas les polémiques, c’est vrai. Mais ils veulent aussi des hommes politiques qui parlent sans langue de bois, qui ne glissent pas la poussière sous le tapis. Dormez, braves gens, on s’occupe de tout.
    Si Sarkozy ne met pas sur la table les problèmes qui désespèrent les Français, qui le fera à droite ? Juppé, Fillon, Le Maire, usant et abusant du politiquement correct ou se concentrant sur l’économie pour éviter les sujets qui fâchent ?
    Il y a Marine – et bizarrement ses propos provoquent moins de tollé à gauche – et Sarkozy est le seul qui peut faire revenir à droite tous ceux qui ne se sentent pas écoutés, qui subissent l’indifférence des politiques à leur égard.
    Alors on peut pousser des cris d’orfraie pour être au diapason de la bien-pensance qui va de la chiraquie à l’extrême gauche, ou bien écouter ce qui est réellement dit, dénoncer les manipulations et ne critiquer qu’à bon escient.
    Je sais, c’est souvent plus facile de choisir la première solution, on doit se sentir moins seul et ça offre l’avantage de ne pas attirer la foudre.
    Gilly

    • Gilly, eh bien alors, tant mieux, que voulez vous que je vous dise? Vous êtes contente, n’est-ce pas l’essentiel? Moi je l’ai quand même vu pendant 5 ans faire un travail extraordinaire, exceptionnel pour la France avec ses ministres, et en même temps tout gâcher par des attitudes de ce genre (transgression comme il dit) qui lui ont valu un rejet massif de l’opinion au point de faire élire l’autre zinzin. Mais si vous êtes contente, si tout le monde est satisfait, si je fais « le jeu de la gauche » en disant simplement ce que je pense, halte là, tout va bien, je me tais et on continue comme si de rien n’était et on verra bien en 2017!
      MT

  3. François dit :

    @ Caroline,
    S’il y en a un qui devrait faire profil bas sur ce qui se passe actuellement en Méditerranée, c’est bien M. Sarkozy ! Quand on détruit un État et qu’immédiatement après, on s’en lave les mains (en l’occurrence, ici la Libye), il ne faut pas s’étonner de recevoir une volée de bois vert à chaque fois qu’on l’ouvre sur le sujet. Discrédité il est, discrédité il le restera.

    @ Maxime
    Tous les regards se focalisent sur cette mare nostrum. Or, les clandestins ont bien d’autres voies, qu’ils empruntent d’ailleurs allègrement. Ce n’est pas parce que personne n’en parle que le phénomène n’existe pas ! Sans même parler de la voie royale (Turquie – Grèce), il semble me souvenir que la départementalisation de Mayotte s’est faite en 2009 et 2011. Encore un beau succès à mettre à l’actif de M. Sarkozy, non ?

    Bonne soirée à vous deux

  4. wiki1000 dit :

    Fillon a proposé (c’était sur Canal +) de régler la question de l’admission au droit d’asile sur le sol Lybien après installation de forces militaires sur place et interventions pour couler les remorqueurs des barques de migrants. Est ce la réponse souhaitée ?

  5. ADB dit :

    Compte tenu du message de Caroline, et surtout tant de votre billet, que de votre réponse à celle-ci, il me parait judicieux de vous faire un « copier-collé » du commentaire de corso 74 qui donne à l’intervention de Sarkozy une autre coloration :

    vendredi 19 juin 2015
    Le plombier n’était pas Sarkozy

    Hormis les 1 500 adhérents, sympathisants, élus de la région et moi-même, qui d’autre pouvait bien être présent, hier soir, à la plage de l’Isle-Adam, pour entendre, après le discours de Valérie Pécresse, celui de Nicolas Sarkozy ? Simple: Les journaleux; ceux de Itélé avec le minuscule Julien Arnaud, de BFM, de TF1, de RTL, des Echos, du Parisien et quelques autres. Itélé a tiré la première et tous les autres ont suivi, tels des veaux, des moutons ou des cloportes en ordre rangé. Et tous ont repris ce court extrait d’à peine 32 secondes d’un discours qui aura duré environ 40 minutes, court extrait, repris par toutes les chaînes, dans lequel on peut entendre l’ancien chef de l’Etat comparer les migrants-clandestins à une fuite d’eau…

    Et aussitôt toute la gauche, Président et l’hystérique de Matignon en tête, de s’indigner de cette comparaison  » déplacée  » pour l’un,  » stigmatisante  » pour l’autre. Bouh… le vilain Sarkozy comparer de pauvres âmes en peine à une fuite d’eau ! Pourquoi pas une chasse d’eau mal réglée que l’on aurait tiré et qui aurait aspergé les murs d’à-côté tant qu’à faire ! Une chroniqueuse de BFM dont le métier est en principe d’informer et non de juger décidera même de qualifier cette tirade de  » nouveau dérapage de Sarkozy  » (notez l’absence de monsieur ou de Nicolas ou de l’ancien chef de l’Etat…). Reconnaissons-le entre l’exécutif et ces journaleux, nous avons tout de même affaire à une sacrée bande de désinformateurs nés et de manipulateurs d’opinion hors pair !

    Le problème, c’est que ce n’est pas vraiment ce qu’a dit Sarko, ou plus exactement, c’est ce qu’il a dit mais après avoir amené intelligemment son propos et cette comparaison avec une canalisation percée.

    Nous, dans l’assistance, hier, cette tirade nous a bien fait rire. Pourquoi ? Parce que si Sarko compare bien le flux actuel des clandestins-migrants à une canalisation qui aurait explosé, il le fait en « interprétant » un rôle, celui de gens comme Juncker de Bruxelles, Cazeneuve et autres droitsdelhommistes indignés-attristés-pleurnichants devant ce déferlement de migrants et qui pensent que la bonne solution au problème de l’immigration , c’est, non les quotas – le mot écorche une bouche socialiste et/ou progressiste – encore moins de trouver des solutions pour la réduire, mais qu’il fallait la répartir. la répartir équitablement entre les différents pays de l’UE, le tout en se basant sur le PIB, le taux de chômage, la surface, etc…

    En clair, ce n’est pas Sarko qui comparait ce flux ininterrompu de migrants à répartir à une canalisation qui explose, mais bien Juncker et compagnie. Sarko jouait le rôle de Juncker. Sarkozy ne se moquait pas des migrants, juste de ces répartiteurs bruxellois.Voilà ce qu’il fallait comprendre, voilà ce que tous les gens étant sur place ont parfaitement compris, voilà ce qu’aucun journaleux n’a voulu retransmettre.

    Notons, pour l’anecdote, que j’étais placé juste à côté des gens d’Itélé et que ceux-ci se sont bien marrés aussi, et pas qu’une fois, lorsque Sarkozy fit preuve, à plusieurs reprises d’un humour plutôt bien étudié…

    Enfin, bref, voilà comment les journaleux, ces rois de la désinformation, ont mis en avant 32 secondes alors que si ils avaient diffusé les 3 ou 4 minutes précédentes, il n’y aurait pas eu de polémique et tout le monde aurait compris que, dans cette histoire de fuite d’eau, le plombier n’était pas Sarkozy. Et voilà comment on réalise que tous ceux qui critiquent cette tirade n’ont de toute évidence pas écouté le discours mais uniquement les 32 secondes en question.

    Que dire du reste du discours ? Qu’il a été très bon le Sarko, sans notes et sans filets, parfois même très drôle, un vrai tribun. Pour le contenu, je n’en dirais quasiment rien puisque de toute façon il n’était destiné qu’à des gens intéressés pas ce qu’il avait à dire et accessoirement à ceusses qui auraient assez d’ouverture d’esprit pour l’écouter. Quant à ceux qui régulièrement critiquent une absence de projet , d’idées et de programme de la part des Républicains, qu’ils prennent patience, ça va viendre. En temps utile.

    • michel43 dit :

      ..ne rêvez PAS.. ses conneries, a deux balles, les électeurs ,en on rien a faire, cars ,il N’est plus crédible , il a perdu, la confiance des électeurs, et la majorité ,D’entre ,eux, vote pour le FN ..Quand ,a son programme, a venir , vu le spectacle, lamentable, des traites UMP .qui préfère les Socialistes, et feront ,TOUT ,pour tuer, le CHEF.., son seul salut ,se sera de trouver, un accord de gouvernement, avec la droite National Bien a vous

  6. michel43 dit :

    pour avoir fréquenter, pendant 27 ans , les responsables politiques, J.AI toujours vu, leurs entourages, leurs cirer ,les pompes, et approuver LEURS FAIT ET GESTE ….de peur de leurs déplaire , Contredire SARKO ..tu est Mort..LA famille DE BROGLIE.. la aussi; il y aurait, beaucoup a dire..et C’est pas joli. .JOLI . Donc ,la vérité est simple , le peuple de FRANCE a enfin, compris que le PAYS , court un véritable DANGER.. L’immigration ,en majorité de L .AFRIQUE .de religion Musulmane ,arrive en EUROPE et en FRANCE.. est LA..POUR Y RESTER…et procréer ,pour avoir le DROIT DU SOL.. Alors ,la fuite et appeler le plombier , on S.EN FOUT. comme le karcher , et pauvre CON.. Osons la vérité, et regardons ,pour une fois , la vérité en face :OUI ..nous ,peuple de FRANCE.. un seule partis ; ne cesse de nous alerter , sur une immigrations, qui est appeler a RESTER , chez NOUS …QUI va avoir ,le courage de les raccompagner ,chez EUS SURTOUT PAS LA gauche ? QUAND A LA DROITE;;;;; PAS UN MOT.. sur ce sujet…SEUL .le Front National , propose des solutions , et le peuple y souscris ,on va le voir bientôt ,dans les prochaines, élections.. pauvre SARKO. ;et ses comiques ,ESTROSI – CHIOTTI. qui font du LE PEN . en pire :cars la fuite D.EAU.. dire, une telle connerie, en public ,il faut être Malade ,,et son premier ,cercle AVEC ..cars tout est préparer avant , en petit ,comité. .ENCORE.une fois ,je le redis, a notre droite ,la plus bête du MONDE.. le FN ..sera INCONTOURNABLE en 2017 , les électeurs, on compris que le pays ,est en DANGER..et L..UMP..PS ne propose AUCUNE solutions pour enrayer L.INVASIONS de la misère du Monde..Alors , les NATIONALISTES prendront ,le pouvoir démocratiquement, pars les URNES..

  7. Caroline dit :

    Maxime,
    Qui vous parle de l’encourager ? Pas moi en tout cas. Et j’ai été vraiment très surprise de lire votre papier dans le Fig, je suis pratiquement certaine qu’à ce moment là vous n’aviez que les échos donnés par les médias.
    De toutes façons ce ne sera jamais bien pour les médias, de gauche, comme l’on sait.
    Ns savons tous qu’entre 2007 et 2012 beaucoup de polémiques ont été fabriquées.
    Ce que je ne comprends pas c’est pourquoi l’équipe de NS ne demande jamais un droit de réponse ? Comme vous auriez du le faire lorsque vous avez subit toutes ces polémiques.

    • Caroline, excellente question: c’était exactement comme nager contre le courant d’un fleuve en folie. Avez-vous déjà essayé? Bien sûr, je l’avais entendu sur la vidéo quand j’ai écrit cela. Par ce genre de propos, dont il connaît très bien le caractère explosif, il fait la joie des militants et des partisans mais il indispose la majorité silencieuse qui a horreur des polémiques inutiles et veut de l’action ou des propositions pour régler ses problèmes et ses angoisses. Je pense, sincèrement, profondément, qu’il est sur la mauvaise pente. Peut-être que je me trompe mais je le pense profondément. Quel est mon devoir? Applaudir en faisant semblant d’être content où dire ce que je pense profondément en espérant (mais sans vraiment l’espérer) que cela contribuera à faire évoluer les choses dans un autre sens? Maxime

  8. atoilhonneur2 dit :

    « Il y a là deux problématiques extrêmement différentes. Pour ce qui est de la polémique sur la « fuite d’eau », je me permets de m’inscrire complètement en faux contre la façon dont les médias présentent les choses. Nicolas Sarkozy n’a pas du tout comparé les immigrés à des personnes qui pourraient être assimilées à une fuite d’eau.

    Au contraire, quand on écoute l’enregistrement complet, il dit bien que ce sont des drames humains, des hommes à considérer comme tels. Il illustre ensuite cela en comparant à une fuite d’eau la politique du gouvernement, et les suggestions de l’Union européenne, qui consistent, en réalité, à ne pas traiter le problème mais à l’étaler, à le repartir entre les différents pays d’Europe, ce qui est effectivement fait. Les médias cherchent aussi à susciter les polémiques. Contrairement à toutes les traditions, monsieur Hollande a répliqué, de Bratislava, aux propos de Nicolas Sarkozy. De plus, il y a répliqué en n’ayant pas, manifestement, entendu la totalité du propos, en sortant une phrase de son contexte, tout en appelant à la « maîtrise ». De mon côté, moi aussi j’appelle François Hollande à la maîtrise, notamment celle du chômage. » Claude Guéant.

    Présent a ce discours de Sarko, je ne peux que confirmer les propos de Guéant sur cette pseudo polémique montée de toute pièce

    • atoilhonneur2, oui c’est une polémique montée de toute pièce, comme tant d’autres qui nous ont menés où nous en sommes et que j’ai vécues de l’intérieur, « tests adn », « débat sur l’identité nationale », « déchéance de nationalité » (discours de Grenoble), et qui n’ont servi strictement à rien car elles n’ont débouché sur rien, aucune décision concrète. Le problème, c’est que les polémiques font mal, nuisent en termes d’image et ne conduisent jamais à rien… Quitte à provoquer des polémiques, mieux vaudrait que ce soit sur des engagements concrets et réels avec des assurances quant à une volonté de mise en oeuvre future, que sur des mots ou des images car on sent bien que les « gens » les citoyens, sont terriblement làs, dans le contexte actuel des polémiques inutiles (je ne parle pas des partisans à qui cela peut faire plaisir, mais de la France dite profonde) et je dis cela comme ancien proche de NS, ayant partagé son « aventure » pendant 7 ans, ne voulant que son bien et celui de la France! Amitiés, Maxime

  9. Bernard06 dit :

    Bonjour Mr Tandonnet,
    Le citoyen que je suis vous remercie de lui donner l’occasion d’exprimer ce qu’il pense et d’extérioriser la colère, qui doucement l’envahit.
    Le déploiement des forces navales ?
    Pour que les commandants soient tenus par la morale et les usages des gens de mer de récupérer tous les naufragés qu’ils rencontreront ?
    Vous ne voyez donc pas que celles qui y sont déjà ne servent à rien d’autre qu’à « aspirer » toujours plus de candidats à la traversée sur de vulgaires boudins de caoutchouc ? Puisque les criminels entre les mains desquels ils sont tombés leur assurent qu’il suffit de sortir des eaux territoriales libyennes pour être ramassés par les bateaux européens.
    L’homme politique responsable devrait, au contraire, donner l’ordre de replier les navires à l’intérieur des eaux territoriales et d’en défendre l’accès. Après cela prendre les mesures propres :
    • à prévenir les candidats au passage qu’ils y risquent leur vie et que même s’ils arrivaient sur l’autre rive ils seraient immédiatement reconduits.
    • A faire éliminer par les services spéciaux les passeurs criminels et esclavagistes, y compris sans jugement, puisque le Prétendu Tribunal International est aux abonnés absents.
    On assisterait probablement à la noyade de cinq ou dix mille pauvres hères, mais j’ai la faiblesse de penser qu’on sauverait la vie de plusieurs dizaines voire centaines de milliers d’autres qui ne se risqueraient plus au passage.
    C’est là le style de courage que j’attendrais d’un véritable homme politique.
    Je sais aussi que l’attente va être longue.
    Dans la guerre qui nous est déclarée le sursaut ne viendra que lorsque nous verrons sur les médias des Français en combinaison orange agenouillés devant des crétins barbus et vêtus de noir. Sera-t-il encore temps ?

    • Bernard 06, le déploiement naval pour détruire les navires des passeurs et empêchr les embarquements, s’il y a une autre issue, je ne la vois pas… MT

  10. Caroline dit :

    Je n’ai pas du tout compris les propos de NS concernant les migrants comme vous. J’ai l’impression que vs avez rėagit en fonction de ce qu’a sorti la presse. Dėcevant de votre part.

    • Caroline, personne ne lui rend service, et encore moins à la France, en l’encourageant dans des attitudes qui l’ont perdu, et qui ont perdu la France, entre 2007 et 2012. Il faut dire ce qui est positif et constructif chez lui et aussi lui dire quand il commet des erreurs. MT.

  11. berdepas dit :

    « j’ai entendu mon ex-patron, M. Sarkozy, comparer le chaos migratoire en Europe à une affaire de canalisations percées et de répartition de l’eau dans les pièces de la maison; puis l’hystérie collective qui s’est ensuivie, jusqu’au chef de l’Etat lui-même, une indignation intéressée, totalement hors de proportion et bien à l’image de la débilité ambiante. »
    Hystérie purement artificielle et « surjouée. Car la citation de Sarkozy par les médias est tronquée: la phrase suivante montre que Sarkozy est loin d’être insensible à la tragédie à laquelle nous assistons impassibles, en Méditerranée.
    En outre l’ironie du propos n’était pas destinée aux victimes de cetrafic d’être humains, mais à ceux qui, technocratiquement, de Bruxelles proposent une fausse solution au problème.
    Mais qui veut tuer son chien lui inventera la rage….

    • berdepas, oui, mais cette polémique ne fait rien avancer à aucun point de vue, et aggrave la confusion, ce n’est pas ce que les Français attendent, enfin, je crois… MT

  12. raimanet dit :

    A reblogué ceci sur Raimanetet a ajouté:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Guerre_des_mondes
    bien sûr cette guerre finira bien par avoir lieu, c’ est la seule évidence, mais aussi la seule manière de remettre a plat un monde en dérive …

  13. Baloo dit :

    Bonjour Maxime.

    Toujours aussi gai!!!!

    Vous dites « 6 millions de chômeurs, la crise identitaire, les menaces planétaires effroyables à nos portes avec l’Etat islamique daesh, la crise migratoire, les excentricités personnelles des dirigeants au pouvoir, pires que tout ce que nous avons jamais connu »

    Voilà bien cinq des sept plaies de l’Égypte. Rajoutons crise financière et rechauffement climatique et le compte y sera. Mais rien en cela qui n’aurait pu être prévu en son temps et combattu à la source.

    Mais, voyez vous, avec un peu de recul, je crois que les deux pires événements qui aient frappé le vieux monde sont

    1- le triomphe des soixantehuitards et la mort des valeurs. Que ces vielles valeurs, patriorisme, travail, honneur soient mortes n’est pas le problème en soit mais le nihilisme qui les a remplacé.

    2- La chute du mur de berlin et l’avènement du libéralisme débridé. L’avènement de l’argent roi et de l’argent fou remplaçant toutes les valeurs balayées au point un, faute d’autre chose.

    Je suis au moins aussi triste que vous.

    Baloo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s