Haine de la monarchie, contre-sens historique

Il y a d’abord eu le maire de Faches-Thumesnil (Nord). Il a été rejoint ce dimanche par le maire de Bourges (Cher). Comme Patrick Proisy (Nupes), Yann Galut (PS) a annoncé sur Twitter qu’il ne mettrait pas en hommage à la reine Elisabeth II, décédée jeudi, « les drapeaux français sur le fronton des bâtiments municipaux de la ville de Bourges […] cette demande me paraît incroyable ». « Comment voulez-vous être logique en mettant en berne des drapeaux sur nos écoles là où est inscrite la devise : « Liberté, égalité, fraternité » ? Aucun concept n’est plus éloigné de « égalité » que celui de la monarchie. Rien donc contre la personne d’Elisabeth II. Mais certainement contre le principe même qu’une naissance dans la bonne famille vous dote d’un sang particulier qui vous met au-dessus des autres. »

Les détracteurs de la monarchie en vertu du principe d’égalité commettent un contre-sens historique. La déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui sanctuarise les principes de liberté et d’égalité fut proclamée en 1789 sous la monarchie qui n’a été abolie, faut-il le rappeler que trois ans plus tard. La question n’est pas celle de la naissance dans une bonne famille qui disposerait de privilèges au dessus des principes de liberté et d’égalité. Elle est celle de l’existence d’une famille chargée par la tradition ou la providence (si l’on y croit) d’incarner la continuité et l’unité nationale. Cette famille ne dispose pas de privilège juridique particulier mais au contraire, d’une responsabilité, de devoirs supplémentaires, notamment celui de l’exemplarité. Cette famille est un symbole, un ancrage dans l’histoire. Les détracteurs de la monarchie qui refusent de saluer la mémoire de la reine Elisabeth II se trompent de cible. La tragédie de la politique moderne se situe non pas dans la persistance de monarchies emblématiques mais dans le pourrissement de nos démocraties, quand la bêtise ou folie narcissique des dirigeants élus étouffe la notion d’intérêt général qui devrait en être le fondement. Le détournement de pouvoir à des fins d’esbroufe mégalomane est le véritable drame de la politique moderne. Et cela, ne concerne pas spécialement le RU.

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

51 commentaires pour Haine de la monarchie, contre-sens historique

  1. Sganarelle dit :

    La France envieuse et jalouse voit l’immense ferveur d’un peuple derrière son pays et sa reine. La France qui se souvient, la France qui rève..
    Non le roi n’est pas l’affameur du peuple , il a besoin du peuple pour exister . La preuve c’est que lorsque le peuple ne veut plus de roi il ne règne plus. Tout le contraire du dictateur , le contraire du despote et c’est pour ne pas avoir tiré sur le peuple que Louis XVI est mort sur l’échafaud. C’est parce que la reine Elizabeth a compris très tôt la portée de sa charge le devoir et la force d’une destinée comme elle l’a dit elle – même «  au service du peuple » c’est parce qu’elle a compris son destin qu’elle a été une grande reine subi des orages et continué sa route sans faiblir en faisant l’admiration de tous ceux qui l’ont approchée.
    On peut toujours gloser et se moquer , nos roipublicains sont incapables d’un tel parcours.

    J’aime

  2. ecochaponois dit :

    Pour une fois étonné de ce post sur la mort de la Reine et de ses détracteurs.
    Ceux-ci le sont pour de mauvais motifs. L’image de la monarchie anglaise véhiculée parles médias est loin de la réalité : Cette vidéo retrace des évènements sourcés et montre la face cachée de la famille d’Angleterre qui a usurpé son titre de WINDSOR pour masquer celui de Saxe Cobourg Gotha et ses origines allemandes !

    J’aime

  3. Monique dit :

    La république n’est pas l’apanage de la gauche, pas plus qu’elle n’a le monopole du coeur. Il est dommageable que seuls des maires « de gauche » aient protesté contre ce signe de deuil, il s’agit bien de bâtiments publics municipaux, ce serait donc penser, que la droite est souverainiste. Valérie Pécresse LR affirmait bien : »Notre République est aujourd’hui menacée, dans sa souveraineté économique, dans son autorité, dans sa cohésion. Et notre ardente obligation, c’est désormais de la relever »,
    Aujourd’hui, nous avons un président de la république qui se conduit en monarque qui n’aime pas la France et qui appelle ses sujets, des gens qui ne sont rien, alors décrochez collectivement son portait de toutes les mairies, voilà qui serait un vrai signe d’insubordination.

    J’aime

    • Valukhova dit :

      Monique bonjour, vous avez raison : que l’on décroche le portrait hypocristos d’Emmanul Macron, de toutes les mairies. Cela confirmerait les abstentions massives dont il a été l’objet. Et il continue quand même ! Non, il n’aime pas la France, et exhorte la Justice à être clémente envers des criminels qui mériteraient la mort, au lieu de la prison à vie, où ils jouiront de loisirs… et si j’ai bien lu, de même pas de travaux forcés. Eux non plus, n’aiment pas la France et la France en a peur ! Ce qui se comprend, aussi. A mon humble petit avis,
      Bonne semaine

      J’aime

  4. Léo C dit :

    Il n’est, à mon avis, nullement question d’opposition république/monarchie mais simplement d’un hommage à une personnalité politique qui fut à la tête de son pays et de ceux du Commonwealth pendant 70 ans. Abstraction faite d’un caractère de droit divin

    D’autres monarques doivent être plus en cour selon les canons de  » l’ortho-pensance », je suppose.

    Aimé par 3 personnes

    • Pheldge dit :

      tout à fait, le Camp du Bien celui des gens qui détiennent la Vérité, a ses héros : on se souviendra de l’hommage universel à la mort de Mandela, ou de l’hystérie qui s’était emparée de la planète à l’élection d’Obama, sans oublier la mort de Castro ou de Maduro …

      J’aime

  5. Philippe dit :

    Bonjour Maxime,

    Même France Info s’y met ils sont aller interroger la minorité anglaise qui veut la suppression de la monarchie il titre: Depuis la mort de la reine d’Angleterre, jeudi 8 septembre, le Royaume-Uni vit au rythme du programme funéraire, une situation irritante pour une partie de la population qui aspire à l’avènement d’une république.

    Messieurs et dames les anglais vous avez une monarchie constitutionnelle gardez là car en France nous avons une République où un jeune président jupitérien se prend pour un monarque voir un dieu et décide de tout se fichant de l’intérêt général et méprisant les français.

    Aimé par 2 personnes

    • Philippe dit :

      Ils sont allés pardon faute de frappe

      J’aime

    • Valukhova dit :

      Le grand Départ d’Elizabeth II en ce jour dernier, du 8 septembre 2022, en dit beaucoup du point de vue numérologique (science que je survole de temps en temps), donne le nombre global de 5 (si vous dessinez un cercle selon tous les côtés du carrés, vous obtenez un cercle, qui a donné lieu à une expression « la quadrature du cercle ». Elizabeth II a rempli son rôle quasi divin de Reine régnante et fidèle à ses engagements. Quant à sa descendance, elle est aussi victime des vicissitudes de la modernité, mais son fils Charles II y mettra peut-être une autre image, tout en acceptant d’être surpassé par ses Ministres et la Chambre des Lords ! Allons savoir, tout est si fragile au Comonvealth comme ailleurs !!
      Avec tous ces raisonnements, j’ai une certaine admiration anecdotique pour l’ex-Prince Charles, car il sait rester très digne, même si sur lui ne pèse pas qu’une Couronne !

      J’aime

    • Philippe, France info, ça vous étonne?
      MT

      Aimé par 1 personne

    • Lucien.S dit :

      D’après France Info que vous semblez bien connaitre, le cercueil de la queen sera exposé plusieurs jours, qu’attendez vous pour y aller et y verser une larme ,

      J’aime

  6. Philippe dit :

    Bonjour Maxime, bonjour à tous,

    Vous écrivez « Haine de la monarchie, contre-sens historique ». Mon cher Maxime, le contre sens historique est devenu aujourd’hui monnaie courante. Et pas uniquement pour la Reine Elisabeth. Aujourd’hui politiques, experts, spécialistes écrivent à leur sauce l’histoire d’hier. Le nombre d’aberrations dites par des soi-disant experts, spécialistes, intellectuels de salon, les politiques est incommensurable. Il faut aller dans le sens de la doxa. Même si pour cela il faut trafiquer l’histoire. Il est amusant de consulter les journaux d’il y a dix ans, vingt ans et vous voyez comment les journalistes, les politiques, les experts et autres branquignoles, se contredisent et travestissent les faits ou leurs écrits. Même sur des événements vieux de 15 jours.
    La question n’est pas de savoir, s’il faut mettre les drapeaux en bernes ou pas, lorsque Monsieur Galut, parle de Liberté Egalité Fraternité, je ri habitant près de Bourges, je pense que si une personne doit parler de liberté et d’égalité ce n’est pas Mr Galut il est bien mal placé, il est loin d’être un exemple pour les berruyers.
    La mort d’Elisabeth m’a peiné, car c’est un personnage haut en couleur qui s’est éteinte, je l’ai vu en 2000 à Londres, je n’ai malheureusement pas pu lui parler. Et il est vrai, comme vous l’écrivez fort bien cette famille est un symbole et a marqué l’histoire. Ils furent exemplaires lors de la seconde guerre mondiale. La Reine Elisabeth depuis 1952 a su tenir son rôle de monarque.
    La question du drapeau en berne ou pas je m’en fiche, par contre la personne, son histoire, sa vie, ses actions, son courage, sa personnalité sont une référence de l’histoire. Il y a une différence entre ces personnes du XXème siècle qui ont connu bien des épreuves, étaient cultivés, érudits sur bien des sujets loin de tous nos politiques incultes qui nous dirigent actuellement. Leur wokisme, leur déconstruction de l’histoire et de nos valeurs, uniquement pour le seul attrait du pouvoir, nous mènent dans le mur. L’intérêt général ils s’en fichent éperdument et ce fléau d’incompétence et de bêtise se généralise malheureusement en occident. Et contrairement à ce que l’on veut nous faire croire l’occident ne fait plus rêver. Et actuellement notre arrogance et notre moraline à deux balles nous desserre.

    @pierre guillez :
    Vous écrivez : « La reine d’Angleterre avait l’occasion d’agir, en décrétant l’arrêt des sanctions contre la Russie. Mais elle a choisi de voir son peuple mourir de froid de faim et de misère, comme de nombreux rois avant elle. Elle a donc choisi de stopper la continuité et peut-être l’union nationale déjà bien fragile. »
    Cher Pierre, elle n’en a pas le pouvoir, c’est une monarchie constitutionnelle soit aujourd’hui monarchie parlementaire et non une monarchie absolue. Elle a un rôle un rôle essentiellement symbolique et surtout, elle est garante de la Constitution, de l’unité nationale, de l’intégrité territoriale. Cependant elle avait un droit, un droit de conseil et d’avertissement sur la politique menée par le gouvernement comme le fit son père Georges VI. Je suis sûr qu’elle n’était pas pour, car la Couronne anglaise a des liens historiques avec la Russie. Mais elle n’est pas décisionnaire. Elle doit rester neutre. Ce qu’elle fit pendant ces 70 années de règne, certes elle put influencer certaines décisions, mais le parlement reste maitre.

    Aimé par 1 personne

    • there dit :

      @Philippe il me semble que l’Angleterre n’a pas de constitution, tout au moins écrite . C est une monarchie parlementaire . « L’aspect le plus frappant de la constitution britannique est la suprématie du Parlement. Le Parlement peut légiférer comme bon lui semble. Les magistrats sont tenus d’appliquer les lois que vote le Parlement. Aucun principe constitutionnel ne vient entraver les lois que le Parlement a le pouvoir de voter.  » source https://www.conseil-constitutionnel.fr/nouveaux-cahiers-du-conseil-constitutionnel/la-constitution-du-royaume-uni#:~:text=L%27aspect%20le%20plus%20frappant,a%20le%20pouvoir%20de%20voter.
      C’est une pitié que notre système nous soit toujours enseigné comme étant l alpha et l’oméga et qu’aucun autre ne soit présenté – sauf pour le conspuer -dans nos chères écoles . C’est atterrant de constater l’ignorance de beaucoup de gens et la mienne (je n’ai que des notions générales ou vécues grâce à mes déménagements ) des systèmes de pays situés à un jet de pierre de chez eux . Ainsi nous ne sommes plus très loin des meutes type gardes rouges , on agite un chiffon et la horde a la bave au lèvres , prête à mordre. Ce spectacle est désolant .

      Aimé par 1 personne

  7. Valukhova dit :

    Je suis ulcérée. « Un sang pas comme les autres !! » Aucune comparaison bien sûr : mais le sang des mafias, des dictateurs, des malfrats, des menteurs, des violeurs, des voleurs, etc… n’est pas non plus comme les autres.
    Ce n’est pas la Reine qui gouvernait, mais elle était si radieuse pour dire son mot (et très haut niveau dans beaucoup de domaines), je l’aimais beaucoup et je trouve scandaleux que ma ville de naissance ne lui fasse pas, paraît-il, le moindre petit signe de respect ! La Reine d’Angleterre ce ne sont pas TOUS les anglais, ni les Ecossais qui font de belles festivités et représentations à AUBIGNY-sur-NERE (mais c’est une autre histoire que je connais par coeur) !
    L’on sait bien que les personnes de haute lignée royale ou noble, ne se mélangent pas tous facilement avec les roturiers ou roturières ! Mais bon, c’est la loi de leur morale à eux et ils en sont libres de le faire ou pas !
    Merci Maxime de votre communiqué.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.