Quand un mince espoir semble se lever sur les élections législatives

Les élections législatives à venir sont au moins aussi importantes que les présidentielles. Aux présidentielles, on choisit un gourou dans le contexte émotionnel et surmédiatisé qui se prête à toutes les manipulations et toutes les influences. Aux législatives, on effectue un choix de politique et non d’amour/haine envers un bonhomme. Mes quatre espoir en vue des élections de juin:

1) Qu’aucune majorité présidentielle n’émerge du résultat des urnes: à l’avenir une Chambre diversifiée dans sa composition permettra de limiter les possibilités de nuisance de l’exécutif, de limiter le sentiment d’arbitraire élyséen. Elle ne sera pas forcément synonyme de paralysie supplémentaire mais se prêtera à des majorités d’idées donc au retour du dialogue et de la réflexion commune. Ce scénario qui représenterait une bouffée d’oxygène démocratique après la déconvenue des présidentielles, ne semble plus du tout impossible au vu des dernier sondages.

2) Que la droite républicaine – celle-là, aussi minoritaire soit-elle – qui ne s’est pas compromise et qui n’a pas trahi par opportunisme – réalise le meilleur score possible en nombre de sièges: avec ses immenses défauts et ses échecs passé, elle demeure la seule force politique crédible (autre que les extrémismes de droite ou de gauche), susceptible d’incarner une alternance claire demain et peut jouer un rôle charnière dans une Assemblée diversifiée.

3) Que le maximum de ministres en poste soient battus: si le déroulement des présidentielles a été complètement biaisé par les crises du covid19 et de l’Ukraine, les législatives doivent pouvoir servir de votes sanctions pour le bilan des 5 années épouvantables.

4) Que le maximum d’opportunistes (pour ne pas dire traitres ou félons) qui ont retourné leur veste en faveur de la supposée future majorité présidentielle pour garder ou gagner un siège, soient durement sanctionnés par les électeurs. D’ailleurs, c’est moins leur opportunisme que leur bêtise qui sera sanctionné!

MT

A propos maximetandonnet

Ancien conseiller à la Présidence de la République, auteur de plusieurs essais, passionné d'histoire...
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

68 commentaires pour Quand un mince espoir semble se lever sur les élections législatives

  1. Ping : Quand un mince espoir semble se lever sur les élections législatives | Qui m'aime me suive…

    • Pheldge dit :

      quand un parti est dirigé par des gens hors sol, qui n’ont jamais risqué un centime de leur poche, et passé leur vie politique à jouer au casino avec « l’argent des autres », il ne faut pas s’attendre à une quelconque prise de conscience … quant à une auto-critique, voire des excuses, c’est « not in this lifetime » comme on dit chez les Britts !

      J’aime

  2. Pierre Durand dit :

    @MT
    Vos quatre souhaits sont aussi le miens.
    Pour le 4ème, si je partage votre souhait de voir les quelques ex-LR passés chez Macron sanctionnés dans les urnes, je ne fais pas de ce changement d’appartenance un motif de sanction particulière. Je souhaite qu’ils perdent parce qu’ils sont chez Macron, rien de plus.

    J’admets donc que l’on puisse quitter LR pour aller chez Macron, et je ne parle pas de trahison ni d’opportunisme.

    J’aime

    • Pheldge dit :

      à voir comment ils se sont comportés depuis cinq ans je dirais que c’est la quasi totalité du parti LR qui a trahi, trahi ses électeurs, en oubliant, en dehors des périodes électorales, de s’opposer, voire en servant la soupe à Macron – la gestion du Covid par exemple –

      J’aime

    • Citoyen dit :

       » je ne fais pas de ce changement d’appartenance un motif de sanction particulière. »
      Vous avez raison, Pierre Durand.
      Sauf que vous omettez un point essentiel, qui est en fait le plus important : C’est que ces individus changent de cheval au milieu de la course !… C’est-à-dire en cours de mandat !
      Il ne faudrait pas oublier, que s’ils sont en poste (grassement payé par les contribuables), c’est qu’il ont été « élus » … Ce qui veut dire qu’à un moment donné, il ont dû aller racoler des électeurs pour « se vendre », comme porteur d’un « certain programme » ou de « valeurs », pour lesquelles ils entendaient représenter les dits électeurs (ce pourquoi ils sont élus) … Justifiant d’être payé pour ça …
      Si, par simple intérêt personnel, il changent de casaque au milieu de la course, cela porte un nom : De l’abus de confiance !
      Pour faire d’eux des gens « respectables » (et y’a du boulot !), la moindre des convenances consisterait à respecter ceux qui les ont élu, en commençant par démissionner des postes qu’il occupent grâce aux « valeurs » avec lesquelles ils se sont « vendus » pour vivre sur le dos des contribuables … Pour ensuite attendre une nouvelle élection, et se présenter à nouveau devant les électeurs en promouvant leurs nouvelles « valeurs » ….
      Là, il n’y aurait rien à dire, sinon sur leurs positions à géométrie variable …
      Mais voilà …

      J’aime

  3. cyril de fayet dit :

    Churchill, De Gaulle, Jean Moulin, Georges Bidault ont toujours garder espoir en la victoire des alliés, c’était même davantage, ils étaient convaincus de la victoire finale contre les nazis

    J’aime

  4. Monique dit :

    Monsieur Tandonnet, je pense qu’on joue sur les mots, le rôle d’un président est de présider et pas gérer, oui mais Macron est là pour parader d’abord et puis on dira ce que l’on veut, cette crise du Covid c’est bien lui qui l’a gérée (si mal), c’est bien grâce à lui que nous avons des aide-soignants licenciés alors que nous manquons de personnel dans les hopitaux, et quand il préside en déplacement dans un pays que je ne nommerai pas, c’est bien lui qui présente une France colonialiste et responsable de crimes… et il persiste avec la réécriture de notre histoire par un historien de son choix qui ne lit pas sur toutes le pages. Le pouvoir de Macron sur les cons, c’est justement de les convaincre qu’il est indispensable et que sans lui c’est le chaos.
    Vous dites « rien de ce qui est Français n’est inexorable ni irréversible, » de ce qui est Français ????? mais que reste-t-il de la France, justement….. et qui se souvient des paroles de M. Bertrand Delanoë aspirant le plus vite possible à une France métissée….. mais si, il y a un déclin de la France qui fait qu’à court terme, elle ne s’appellera plus la France et là, nos politiques blanc bec ne serviront plus à grand chose à part la figuration peut être.

    J’aime

  5. Eric dit :

    Bonjour,
    Après les épouvantails J.L. Mélenchon et E. Zemmour au premier tour des présidentielles pour assurer un second tour E. Macron contre M. Le Pen, nous avons eu l’épouvantail M. Le Pen pendant 15 jours (certains allant même jusqu’à dire que leur vie serait en danger si Marine était élue ; hélas le ridicule n’a jamais tué !) pour prendre toutes les garanties que notre président sortant serait réélu.
    Pourquoi ne pas recommencer ce qui a si bien marché pour les législatives à venir.
    Comme la (soit disant extrême) droite n’a pas réussi à s’entendre, il est clair que l’épouvantail RN ne serait pas suffisant pour servir de repoussoir et encourager le bon peuple à voter pour les marcheurs en pleine renaissance afin d’éviter « le retour de la peste brune ».
    Heureusement pour Emmanuel, Jean-Luc a lui réussi son OPA sur ce qui reste de la défunte gauche et, cette fois, l’épouvantail sera donc de gauche « extrême ».
    Il est dit « malheur au pays dont le roi est un enfant », mais si le roi est un enfant, c’est parce que le peuple a un QI d’huitre (et encore, c’est peut être insultant pour les huitres) et est prêt à avaler toutes les couleuvres que les média subventionnés lui diffusent à longueur de journée.
    A lire les commentaires de cet article, il semble que cela puisse avoir de l’écho même parmi les lecteurs de ce blog, dont certains semblent effectivement redouter une victoire de Mélenchon Entendons-nous bien, elle serait redoutable mais elle me paraît tout sauf probable dans une élection à deux tours.
    En tout cas, si notre enfant-roi a une qualité (en a-t-il d’autres ?), c’est bien de savoir manipuler les foules.
    Comme l’espoir fait vivre, je fais le vœu, une fois de plus, que la droite dite légitime/républicaine/fréquentable (choisissez l’adjectif qui vous convient) se révèle enfin une véritable opposition au gouvernement actuel tout en portant les aspirations de ses électeurs qui l’ont désertée pour le RN ou Reconquête. Mais après les nombreux silences coupables ou complices des députés LR au cours des 5 années passées et après la dernière trahison de Nicolas Sarkozy que constitue son ralliement à Emmanuel Macron, il sera probablement très difficile aux représentants de cette tendance de regagner de la crédibilité au sein de LR.

    J’aime

  6. Philippe Dubois dit :

    Bonjour Maxime

    Ce que vous appelez, à tort, la droite républicaine s’est définitivement déshonorée le 09 juillet 2019.
    Seuls 6 députés – sur 104, soit 5% ce qui correspond au pourcentage normal d’erreurs en biologie – ont su garder leur honneur.
    https://www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/2039?fbclid=IwAR2nBJ-bTc7g-k4BKsptL4mfNFtyVv6HRrpmxoMiXlzzaSo4PHtCMUG9BEg

    Et elle a sombré corps et biens pendant la « crise sanitaire »

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.